Langue de bois socialiste : Belkacem, élève surdouée

Najat Vallaud-Belkacem apprend vite. Très vite. A la différence de certains de ses confrères spécialistes es couacs (Duflot, Peillon, Lebranchu,…) la porte-parole du gouvernement maîtrise à la perfection la langue de bois socialiste. Au point de nier l’évidence de la “rigueur” et du matraquage fiscal que prépare le gouvernement Ayrault.

Le terme rigueur “n’est pas approprié”, a affirmé sans sourire la ministre, avant de se lancer dans une explication de texte toute en beaux sentiments socialistes : “je n’emploie pas le terme de rigueur, sauf à nous l’appliquer à nous-mêmes, les membres du gouvernement, qui devons faire preuve de rigueur en effet dans la gestion des fonds publics”.

Un discours plein de pathos et d’hypocrisie, digne du concours Miss France, mais qui a l’insigne mérite de rester dans le flou entretenu en permanence par François Hollande. Au final, Najat Vallaud-Belkacem, demeure l’une des satisfactions évidentes du gouvernement Ayrault… et il n’y en a pas tant que ça…

En effet, dans le même temps, Marylise Lebranchu avait franchi la ligne jaune en annonçant un “grand moment de rigueur” dans la fonction publique. Une déclaration sincère et de bon sens… mais politiquement désastreuse. Dont acte.

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

6 réactions à “Langue de bois socialiste : Belkacem, élève surdouée”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.