/>

Coût du travail et compétitivité : mue salutaire de Hollande

Rédigé par didoulefou (24actu) le 10 juillet 2012.

Le “peuple de gauche” doit avoir la gueule de bois, mais François Hollande se révèle être un président raisonnable… qui prend autant ses distances que possible avec son programme économique suicidaire (que les médias s’étaient bien gardés de dénoncer pendant la campagne même si chacun savait qu’il était irréalisable). Finies les envolées lyriques contre “l’empire de l’argent”, le chef de l’Etat a fait de la compétitivité et de la baisse du coût du travail son nouveau cheval de bataille.

Les bonnes surprises ne sont pas légions depuis la double victoire socialiste à la présidentielle et aux législatives, mais le pragmatisme économique de François Hollande a de quoi rassurer… Bien sûr ses électeurs, qui croyaient au “changement” (sans qu’on sache bien de quoi il retourne) doivent être sacrément déçus, mais la France est gagnante à ne pas voir appliquer un programme de gauche en cette période de crise économique mondiale.

Bien sûr, il y a ce “coup de pouce” totalement anecdotique au Smic ; il y a cette manie du “dialogue social” dont on sait qu’il ne sert à rien face à des syndicats qui ne représentent rien d’autre qu’eux-mêmes ; il y a surtout ces embauches dans la fonction publique (même si elles se feront à des coupes drastiques dans d’autres ministères) et ces “emplois aidés” et autres “contrats de génération” qui ne sont que de vastes fumisteries bonnes à produire des chômeurs…

Mais le cap que vient de fixer le président de la République est le bon. La hausse de la CSG va faire grincer des dents mais il est inutile de se voiler la face : les Français vont devoir se serrer la ceinture (et pendant un bout de temps) s’ils ne veulent pas se tiers-mondiser à l’image de la Grèce, de l’Espagne ou du Portugal. Se serrer la ceinture tout en améliorant la compétitivité de notre économie et allégeant le coût du travail.

Une politique libérale de bonne aloi dont on peut féliciter François Hollande tout en regrettant les entraves que son programme démagogiques vont mettre sur sa route. A gauche, on ne choisit pas ses amis… et leur idéologie !

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. PauvreFrance dit :

    Augmentation de la CSG en perspective, hausse des impôts, distribution d’allocations aux assistés: primes de rentrée scolaires (toujours pour les mêmes) AME (pour les mêmes et sans franchise) etc. Le message est clair: si vous avez de l’argent fuyez! Si vous n’en avez pas, venez en france! L’implosion est pour bientôt, il faut se préparer au pire…

  2. CATONSAVONAROLE dit :

    Alors là c’est le comble de l’ineptie ! Comment peut-on imaginer un instant que Flamby 1er Le Petit puisse faire autre chose que du pipotage et des commissions pour juger du travail d’autres commissions… Comment peut-on croire un instant que la bande d’énarques qui s’est emparée de tous les leviers de commande de la France puisse avoir un soupçon d’intelligence de plus que leurs prédécesseurs en énarchie, tous plus nuls les uns que les autres ?

  3. sovar dit :

    c’est bien la preuve que Hollande se trompe . Tant que vous faisiez des articles debiles pour massacrer Hollande, tout allait bien, mais si meme à 24heuresactu ont commence a faire des articles nuancé, c’est bien evident qu’on fait fausse route.

Laisser un commentaire