/>

Trierweiler humiliée par la presse internationale

Rédigé par lesoufflet le 18 juillet 2012.

trierweiler_tnt

trierweiler_tntSi les médias français, complaisants à l’égard du président qu’ils ont fait élire en faignant de ne pas voir l’ineptie de son programme économique, souhaitent ne plus aborder le sujet du Tweetweilergate, les journalistes internationaux, tout comme le propre fils du président, Thomas Hollande, ne peuvent s’empêcher de tirer à boulets rouges sur la Première concubine.

Thomas Hollande avait relancé la polémique en insultant sa belle-mère à mots couverts dans une vraie/fausse interview pour Le Point. Le président à été obligé de revenir sur cette affaire privée lors de son allocution du 14 juillet (“Moi, président, je ne mêlerais pas affaires publiques et privés”…).

A l’étranger, ce sont les journalistes qui font leur travail et ne manquent pas de ridiculiser le comportement hallucinant de la petite copine de François Hollande en soulignant l’absence de la starlette de la TNT lors de la visite du Président à la reine d’Angleterre.

Ainsi, le journal italien, Corriere della Sera, a consacré un article à Valérie Trierweiler. Ironisant sur la nouvelle discrétion de la “compagne” du président, l’article considère que “la Première dame parfaite c’est celle qui reste à la maison”. Une attaque qui doit faire mal à la petite copine de l’ex de Ségolène Royal…

Plus méchant, le journal italien considère que l’affaire du tweet permet de conclure que “Trierweiler a prouvé qu’elle est une femme au caractère indépendant, mais aussi qu’elle est jalouse, peu sûre d’elle, qu’elle ne respecte pas le président, qu’elle est vindicative et incapable de comprendre l’importance et le caractère sensible de son rôle.” Voilà qui est dit !

En Angleterre, les journalistes se sont moqués de la taille et de l’absence de charisme de François Hollande face à David Cameron. Ils ont aussi avancé différentes explications sur l’absence de la Première concubine lors de ce voyage officiel. Si la position ambiguë et grotesque de petite copine du président explique pour la majorité des journalistes que la femme n’ait pas été invitée par la royauté anglaise au protocole si exigeant, d’autres estiment simplement que la “première gaffe de France” essaye de se faire discrète après son attitude pathétique envers Ségolène Royal.

Pour le Times, Valérie Trierweiler aurait simplement voulu éviter la comparaison qui n’aurait pas été à son avantage avec Carla Bruni dont la jeunesse, la beauté et la classe (on était loin de Paris Match, de Direct 8 et du fameux Tweet…) avaient fait couler beaucoup d’encre lors de sa visite à la reine d’Angleterre.

 

 

 

Déjà 43 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    Vivant depuis longtemps à l´étranger je confirme. Nous sommes la risée de l´Europe (sinon plus), déjà avec nos grèves avec prises d´otages, notre jalousie maladive envers ceux qui réussissent, et Valérie T avec son Bidauchon.

    • John dit :

      Vivant depuis longtemps à l’étranger, vous avez surtout perdu toute notion de la réalité de ce pays. Merci de nous épargner vos jugements péremptoires.

      • Paul Emiste dit :

        En fait c´est l´inverse, vous vivez dans la mouise depuis si longtemps que vous ne vous rendez plus compte de l´état du pays. Chaque fois que je reviens en France je trouve un pays changé, et pas pour le mieux.
        Quand à mes jugements, j´ai bien peur que vous ayez à les lire encore longtemps. Changez de blog si vous voulez continuer á vivre la tête dans le sable…

        • John dit :

          Ah ça, je sais que la droite, faute de savoir régler les problèmes, ne peut pas s’empêcher de ressasser des leçons de morale en prenant l’air de celle qui n’y touche pas. Un vrai sport.

      • misstalie dit :

        Désolée que cela vous déplaise mais c’est la stricte vérité….nous sommes la risée de tout le monde. Ce bouffon de président n’a aucune classe, avec toujours sa cravatte de travers et sa manche de chemise qui dépasse, et sa compagne, je dis bien compagne, parce que pour moi elle n’a aucun titre officiel,n’a vraiment aucun style, cette femme est toujours mariée, elle n’est même pas pacsée avec Mr Hollande, donc n’a rien à faire dans les démarches officielles. De plus, elle a prouvé à plusieurs reprises qu’elle peut être dangereuse, elle agit sans réfléchir!!!

        • John dit :

          A part aux Etats-Unis, dans aucun pays au monde personne n’en a rien à foutre de ce que fait le compagnon du chef de l’Etat. Ce n’est pas un sujet. Qu’elle donne son avis vous pose un problème ? Mais son compagnon était déjà en politique depuis longtemps ! Alors de deux choses l’une : si elle n’avait déjà pas de libre arbitre à l’époque, alors c’est avant qu’il fallait l’empêcher d’écrire. Si elle avait son libre arbitre quand son compagnon était premier secrétaire du PS, elle ne va pas le perdre maintenant.

          C’est donc un non-sujet.

        • citoyen dit :

          Misstalie, Si vous en arrivez à juger les hommes politiques et l’image de la France sur la “classe” du président, sa “cravate de travers” ou ses histoires familiales, c’est que le Citoyen a perdu toute lettre de noblesse dans ce pays.

          On ne sait quoi vous reprocher le plus : le caractère superficiel de votre remarque, la bêtise de votre analyse, ou juste le manque de mémoire.

          L’article de Metropolis, je crois, un portrait fidèle des années Sarkozy. Comparons ce qui est comparable après les 5 ans qui viennent de s’écouler, et faisons preuve d’un peu de discrétion. Merci.

    • hubert dit :

      Vivant depuis longtemps à l’étranger… Restez-y !

  2. expat dit :

    John,
    ou plutôt vivant en France, vous avez perdu toutes notions réelles. Nous vivons reclus sur nos problèmes sans comprendre que le monde change.
    La petite concubine est ridicule.

    • John dit :

      Le monde, croyez-moi, je l’ai assez vu pour ne pas me limiter aux clichés qu’on lit dans le Figaro. Et de ce que j’en ai vu, ce sont surtout les expatriés donneurs de leçons qui donnent une image pitoyable de la France en se comportant comme en pays colonisé.

  3. Jean Chourin dit :

    Totalement daccord avec Paul. Moi je me déplace pratiquement chaque semaine en GB, Allemagne, Espagne, Portugal ou Italie. Je confirme que ce président est ridiculisé. Il y avait déjà de gros doutes sur son charisme et ses compétences. Depuis l’affaire twitterveiller, les médias de cepays ne semblent plsu avoir de doutes! Quelle honte.

  4. metropolis dit :

    La question n’est pas là. Vos voyages à l’étranger n’intéressent malheureusement que vous.

    Vous dites percevoir en Europe un affaiblissement continu de la parole de la France. Vous avancez même des sources infaillibles, notamment la presse anglo-saxonne, de préférence en format tabloïd. L’affaire “twitterweiller” aurait fait de nous “la risée de l’Europe” (Paul Emiste) ou “ridiculisé” (Jean Chouin) la présidence de la République. Sans augurer de votre état émotif, vous m’avez l’air particulièrement sensibles et prudes. Si une malheureuse histoire de couple -dont jusqu’à présent les répercussions politiques peinent d’ailleurs à venir- en vient à abattre le pays de l’Encyclopédie et de la DDHC, c’est que vous êtes au mieux : des militants bornés, en plus inquiétant: des amnésiques, au pire: de doux idiots.

    L’image de la France, parlons-en… Quand le successeur de de Gaulle arborait en son temps Ray Ban, montres de collection ou T-shirt NYPD sur les allées de Disneyland ou devant les objectifs. Quand le Premier des Français insultait grassement devant caméras un compatriote -peu en verve, je vous le concède-. Quand le représentant de l’État mentait sur son rôle lors de la chute du Mur de Berlin, ou offrait aux photographes d’été une intrusion intempestive sur le tournage d’un film où figurait sa femme, avec finalement une réaction pathétique face aux journalistes.

    Quand, pour “être à l’image du vrai peuple”, il massacrait et massacre encore sciemment notre langue, parce-qu’il pense que le peuple vaut par son illettrisme. Qu’il n’aime que les charretiers. Que celui qui méprisera le plus la culture de la France sera le plus apte à parler en son nom. Précision toutefois de bon sens à l’endroit de tous les “anti-bobos” et de ceux qui pensent que les humanités sont un luxe dont jouit la bourgeoisie urbaine: on ne saurait aujourd’hui demander aux présidents de tout connaitre ou d’avoir tout lu… juste de respecter la culture, à raison de l’avoir.

    Plus grave, on ne vous a pas entendus quand l’ex-élu de Neuilly faisait de pitoyables génuflexions devant Bush dans sa résidence d’été. Quand il bradait le consensus national autour de l’OTAN pour devenir à son tour le caniche de l’Empire. Quand il recevait Kadhafi en grande pompe et invitait peu après Al-Assad un jour de 14 juillet sur les Champs. Quand il invitait Berlusconi à ses meetings. Quand son parti nouait une alliance de principe avec le PCC de Hu-Jintao.

    Quand les journalistes internationaux, chinois et russes compris, se rassemblaient morts de rire sur l’espace-presse du parvis de la Défense pour railler la candidature du fils Jean -une khâgne moderne et deux semestres, dont un non validé, de droit à son actif- à la présidence du premier centre d’affaire européen.

    Quand nos services secrets enquêtaient sur les appels de journalistes ou sur la vie privée de compagnes d’opposants…

    Plus prosaïque : Quand on est et demeure incapable de traiter humainement les questions migratoires. Quand on est venu en direct détruire au bulldozer les campements illégaux de Calais. Quand on a été la risée de l’Europe sur la question des Roms et que les quatre grandes instances religieuses de notre pays se sont émues du sort des familles. Quand des flics, à l’été 2010, ont évacué manu militari des familles de la Courneuve en fin de paiement pour leur logement.

    http://www.france24.com/fr/20100730-courneuve-polemique-video-evacuation-barre-balzac-violences-police-seine-saint-denis-logement-dal

    quand on a écrasé les enfants contre les dalles en béton et que le Chef de la Justice, en direct à 20heures, n’a rien dit à la télévision… sinon que Woerth et lui “focalisaient les attaques et les coups bas de tous les conservatismes”.
    Quand il est devenu aujourd’hui “petit-bourbeois” et “bien pensant” de s’émouvoir du fait que des gosses soient séparés de leurs parents lors des descentes de police.

    Quand on est capable, en cinq ans seulement, de mettre au gouvernement des Morano, Estrosi, Lefebvre, Besson -sans citer les Guéant ou Hortefeux qui passeraient presque pour des Mendès-France-. Quand on attribue désormais la mort de civils français au Pakistan à d’obscures rétro-commissions. Quand on a arboré fièrement sa nouvelle alliance -la troisième- dans une usine de Gandrange, à l’hiver 2009, sous les yeux d’ouvriers à qui on a au passage promis qu’on sauverait leurs emplois. Ils attendent toujours.

    La liste est longue, interminable même… Pas question pour autant d’être des puristes. Les erreurs politiques, mêmes les casseroles, semblent inhérentes à l’exercice du pouvoir. Moi même, en déçu du mitterrandisme, je ne saurais particulièrement vanter des gouvernements de gauche dans lesquels on a trouvé des Dumas, Tapie ou Strauss-Kahn.

    J’invite simplement nos âmes sensibles, si fières et promptes à parler du pays qu’ils n’habitent même plus, à balayer devant leur porte.

    Et j’invite 24heuresactu -journal ô combien frivole- à faire des articles plus sérieux sur des sujets -certes futiles- comme Karachi, PSA ou la Syrie…

    • John dit :

      Il suffit de s’intéresser, non pas du point de vue de la ligne mais de la cohérence, à la politique étrangère française depuis cinq ans pour voir à quel point ce que vous dites est vrai. Si la France s’est ridiculisée, c’est parce que, d’un des pays avec la meilleure politique étrangère au monde (un des rares bons héritages de l’ère Chirac) nous nous retrouvons une puissance mineure incapable d’imposer sa voix, grâce aux retournements de Sarkozy. Pas parce que notre nouveau président n’est pas marié, ce dont personne n’a rien à faire à part les kassiks de la mauvaise droite française.

    • Paul Emiste dit :

      1. je suis français (et européen).
      2. Je paye mes impôts en France (si si!!).
      3. J´ai trop hobbies dan la vie: La musique, la photo et taper sur la gôche française, et les trois me procurent beaucoup de bonheur.

      • John dit :

        Donc vous considérez le sectarisme débile comme un “hobbie”. C’est bien, votre vie a l’air profondément passionnante. En gros vous nous dites que ce n’est pas une question d’idées, à la rigueur la “gôche française” comme vous dites pourrait avoir raison vous vous en moqueriez, ce qui compte pour vous c’est la provocation à la petite semaine.

        C’est bien, vous méritez bien votre pseudo : la polémique, sans l’intelligence. Formidable.

        • Paul Emiste dit :

          De l´internationale socialisme du petit père des peuples au national socialisme du père Adolphe ça ne marche pas.
          Pourquoi? Parce que l´individu doit être maitre de sa vie et de son future et non pas l´état ou le parti.Le socialisme sous toutes ses formes, plus ou moins sectaires mais toujours archaïques, me donne des boutons.

          • John dit :

            Si les deux seuls “socialistes” que vous connaissez sont Staline et Hitler, je suis bien triste pour vous. C’est peut être pour ça que vous ne comprenez rien à cette idéologie.

          • paul.emiste dit :

            Il va falloir apprendre à lire John, j’ ai écris “de….au”. Maintenant j’ ai du respect pour les partis sociaux démocrates Allemand (j’y ai aussi vécu pas mal d’années), Autrichiens( pas mal d’années aussi), Britannique (ben là bas aussi) malheureusement chez nous il n’ est que socialiste, ils ont oubliés “démocrate”…oups!

    • Sofaki dit :

      Bravo pour cet article qu’il serait judicieux de publier sur Facebook…

    • floflat dit :

      Qu’est-ce qu’il est con, partial et moralisateur votre commentaire, Metropolis!! Vous faites une caricature des années Sarkozy avec l’anti-sarkozisme primaire qui a animé toute cette dernière campagne présidentielle….Passons à la suite, SVP et la suite c’est MAINTENANT, ce sont toutes les inepties de FH et de son gouvernement. Aucune rigueur, aucune tenue, aucun charisme, pas de cohérence..et la presse internationale dit tout ce que la presse française ne dit pas…

      • metropolis dit :

        Floflat, libre à vous de dénigrer de la sorte mon article. J’accepte vos “piques” avec douceur et bienveillance, et ce n’est certainement pas avec cet argumentaire, ni avec ce niveau d’analyse que vous me ferez douter intellectuellement.

        Mon message peut paraître “caricatural” à vos yeux… mais les faits sont là et je n’invente rien. Inutile de boxer dans le vide et de m’affubler des sacro-saints qualificatifs de moralisateur ou d’antisarkozyste primaire. Nierez-vous ne serait-ce qu’un des points que j’ai avancé ? Non. Merci.

        Je ne vois pas, au demeurant, ce qu’il y a de “primaire” ou de “con” à parler de l’OTAN, de la fin de notre indépendance nationale, voire même de la polémique de l’EPAD ou du style présidentiel. Je ne pense même pas avoir avancé des valeurs spécifiquement “de gauche” pour dénoncer cela. Un homme de droite, soucieux théoriquement de l’image de la patrie, des valeurs du travail ou de la famille, s’en offusquerait normalement autant, voire plus.

        D’autant que je ne suis pas responsable. Le fait est que l’article de 24heuresactu évoquait la vie privée de Hollande, après avoir, dans d’anciennes contributions, jaspiné sur son poids, sa montre et son noeud de cravate. Je n’ai fait, modestement, qu’apporter ma pierre à l’édifice, en ajoutant une profondeur historique à cette analyse de fond. On attribue aujourd’hui aux errements malheureux d’une compagne l’image et l’honneur de la France; très bien… mais alors autant tout mettre sur la table, y compris ce qu’il y a eu de plus grave et de plus important. Simple affaire de bon sens.

        Ça, c’était pour le contenu. Maintenant, quelques conseils formels quant à votre commentaire décevant.

        Quand vous dites du nouveau président qu’il n’a “aucun charisme”, “aucune rigueur” et “aucune tenue”, sans pour autant avancer ni argument ni exemple, vous ne faites qu’énoncer un jugement subjectif, pire : un préjugé subjectif (car enfin j’ai pour ma part critiqué une action étalée sur 5 ans, et non 2 mois, comme vous). La valeur de votre texte avoisine donc le zéro polaire : on ne lit rien, on n’apprend rien. On ne découvre, en somme, que l’avis intérieur et les goûts d’un citoyen lambda, qui souhaite faire partager à l’aréopage sa richesse et son histoire. Tant qu’à faire, vous auriez pu ajouter que vous aimiez les radis, le baby-foot ou Magritte…

        Un conseil amical, en conclusion : votre poncif prend immédiatement de la valeur quand vous avancez des faits précis et quand vous faites preuve d’honnêteté intellectuelle. Ici, il n’y a rien. À votre décharge, vous avez pris un gros risque en ramenant votre fraise juste après cinq ans de Sarkozysme, alors que la France entière -à défaut de choisir le PS- vient de vous vomir dessus. C’était trop facile. Vous vous en souviendrez la prochaine fois.

        On va faire un test, voulez vous : avancez-moi vos fameux exemples de “manque de rigueur” et de “cohérence”.

        Pas de crainte ; je ne vous noterai pas.
        En espérant vous avoir été utile.

    • desgans dit :

      Trop long ! imbuvable !

  5. Flocha dit :

    Il n’y a qu’en France que l’on ne parle pas en mal de notre ‘fAux’couple présidentiel. Alors que l’ancien couple vivait sous les coups répétés des journalistes.

    • denis-le-rouge dit :

      vraiment? Des exemples de ce que vous prétendez être un véritable harcèlement de la part de toute la classe journalistique de notre pays? J’attends de voir ce que Le Figaro, Paris Match, Le Journal du Dimanche, L’Express, RTL, Atlantico, Le Monde, TF1, France TV, ont pu bien sortir comme méchancetés envers l’ancien couple présidentiel pendant cinq ans… Surtout quand la plupart de ces médias ont eu la primeur de ces magnifiques images qui resteront dans les an(n)ales de l’histoire de France comme la plus belle billevesée para-journalistique du quinquennat: la promenade main dans la main à Mickeyland. Je connais personnellement des allemands et des italiens (même pas journalistes, hein) qui se sont gaussés grassement devant cette guignolesque mascarade…

    • metropolis dit :

      J’entends bien.

      Et comme ce que vous dites ne relève en aucun cas du cliché, sauriez-vous résumer en quelques chefs phrases seulement ce qu’on reproche vraiment au couple présidentiel ?
      Merci

  6. denis-le-rouge dit :

    En tout cas, les journalistes étrangers ont certainement moins de problème avec l’orthographe: “Le président à été obligé”, “en faignant”

    C’est marrant car cet article ressemble, du moins plus dans la forme que dans le fond (de poubelle), à un autre article écrit par le même lesoufflet. Ce qui en dit long sur la capacité syntaxique et rédactionnelle des fameux contributeurs de ce site. Répéter à outrance, rabâcher les même choses jusqu’à l’entêtement et, au passage sortir des contre-vérités facilement démontables sans cric, n’est-ce pas là des méthodes de communistes?

    Quand à cette fameuse phrase cire-escarpin “Carla Bruni dont la jeunesse, la beauté et la classe (on était loin de Paris Match,…)”, comme dit Morandini, l’endive écervelée de la TNT: “LOL”.

  7. Yago de bras dit :

    Humilies!ce sont nous les français qui le sommes pas ce boudin

    • John dit :

      Pardon ! La prochaine fois, au lieu de voter pour les idées du président de la République, nous voterons pour la beauté de sa femme. La preuve :

      Merkel : son mari est moche
      Al-Assad : sa femme est superbe

  8. louis dit :

    Metropolis vous avez raison dans ce que vous dites mais ne me dites pas que Hollande va et fera un bon président,aucun aura et aucun charisme cela ne m’étonnes pas que les autres pays le prenne pour un guignol c’est un guignol!!!!!!!!!!!!!!

    • metropolis dit :

      Libre à vous de penser que Hollande est un guignol. Ayez simplement l’honnêteté, comme je pense l’avoir fait, de juger les chefs d’états sur un intervalle plus vaste, et sur autre chose que le charisme.

      • John dit :

        Croyez-le ou non, les relations entre la France et les autres pays sont bien plus déterminés par les actions que par le “charisme” du chef de l’Etat. C’est à 90% par les tractations à l’ONU ou en ambassade, et à 10% par les gesticulations volontaristes dans les grands sommets, que sont fixées ces choses là.

  9. BALTO dit :

    le couple Hollande devrait se marier il n ont que le retour de manivelle ils ont assez critiqués NICOLAS SARKOSY ET CARLA a chacun sont tour si elle veut être reçue par la reine d Angleterre il faut mariage

    • denis-le-rouge dit :

      traduction: “le couple présidentielle devrait régulariser sa situation matrimoniale par un consentement mutuel et un contrat de mariage. Ils n’ont que ce qu’ils méritent; vivre ainsi dans le pêché et la décadence, eux qui n’ont jamais eu de mots assez dur envers notre Guide Suprême et sa bien aimée, à qui ils ont injustement piqué la place au sein de l’institution la noble de notre Nation. Dans ces conditions, la Couronne de la perfide Albion ne saurait recevoir ce couple de mécréants.”

      Merci à Balto de nous faire part de son avis éclairé…

    • John dit :

      Personne n’a jamais critiqué la compagne de Nicolas Sarkozy pour sa personnalité mais pour les ruptures de distinction entre la sphère publique et la sphère privée que faisait l’ancien président. Ce que vous faites est dans la droite continuation de ce que faisait l’ancienne majorité, rien ne s’est “retourné”. Et le protocole, ça s’adapte.

  10. Nana dit :

    Hollande a eu tord de s’emballer pour une amourette , et la mettre en avant .Irresponsable pour un chef d’état

  11. ahacha dit :

    Ayant vecu 10 ans hors de France, la moitie au UK, l’autre en Asie, il est clair que ce qui se passe en France ne presente aucun interet en Asie. J’ai trouve qu’ils sont a fond dans leur dynamique, foncent avec le succes et l’argent en tete (j’ai trouve ca odieux d’ailleurs, a plein de niveaux, et je ne parle pas des expats, population dont je faisais de fait partie mais que j’ai regardee avec pas mal d’effarement), et doivent penser a la France comme on pense aux pyramides d’Egypte: a voir, culturellement interessant, mais…inerte.
    Cela m’a marquee au retour de voir a quel point le Francais de base est totalement a l’Ouest, avec les oeilleres, sans le debut de d’une once d’idee de ce a quoi ressemble le vrai monde d’aujourd’hui en dehors des frontieres de l’Europe, limite dans le deni, meme. Et dans un sens heureusement car c’est vraiment flippant. Maintenant, que le president et sa compagne soient ridicules a l’etranger, je pense qu’en dehors de medias specialises en politique, et surtout hors des pays europeens proches, le pequin moyen etranger s’en contrefiche, et c’est une anecdote sur des gens dont la vaste majorite n’a jamais entendu parler. Qu’ils soient ridicules ailleurs ne me semble donc vraiment pas important face a la realite du monde et de son fonctionnement!!

  12. Jipe75000 dit :

    Beaucoup de cancan…

    Ca jacasse beaucoup autour d’une cravatte de travers, autour d’une affaire de tweet, autour d’un éventuel manque de charisme….Certains même racontent leur vie, leur voyages à l’étranger – dont on se fout complètement. Ben oui, il n’y a pas de sots moyens pour essayer de se faire mousser un peu, et avoir enfin le sentiment d’exister un peu!…

    Mais des arguments politiques, il y en a peu…

    Ouais, le français, c’est devenu ça: un pauvre bidochon qui brasse de l’air et qui, à défaut d’avoir une vie intéressante, pollue les blogs pour déverser son aigreur de ne pas avoir une vie satisfaisante….

  13. debecker dit :

    Aucune présence aucune prestance pour ce couple . Ils ne nous représentent pas. A les regarder qui peut croire que la France est ambitieuse qu’elle a un avenir et qu’elle s’en sortira .
    Personne, ce couple est d’allure pépère et “fonctionnaire”, rien de transcendant hélas. Ce n’est ni un exemple, ni une bouffée d’air frais !

Laisser un commentaire