/>

Hollande et la gauche au pouvoir : 100 jours pour rien

Rédigé par lateigne (24actu) le 27 août 2012.

Que retenir du début du quinquennat de François Hollande ? Rien ou si peu. Les socialistes au pouvoir ont fait le choix de repousser toutes les décisions difficiles, d’étouffer les sujets sensibles sous des commissions, et de ne proposer que des mesurettes démagogiques qui ne sont pas à la hauteur des enjeux.

La France de 2007 était-elle si formidable que le seul projet de François Hollande soit d’y revenir ? En détricotant les principales réformes de son prédécesseur, François Hollande a confirmé qu’il n’était pas capable de proposer grand-chose d’autre aux Français que de l’anti-sarkozysme… et comme Nicolas Sarkozy n’est plus là, le ballon de baudruche s’est rapidement dégonflé.

Une fois passée la comédie sur la “présidence normale”, une fois le public lassé par le soap-opéra intime entre le président, la Première concubine et Ségolène Royal, que reste-il de ce début de mandat ? La réforme fiscale annoncée pendant la campagne ? Pas vu… Ce fameux “rêve français réenchanté” ? Les émeutes d’Amiens ont rappelé au président et aux socialistes que les mots “jeunes” et “sauvageons” ne sont pas synonymes…

Et la gauche se retrouve bien marri aujourd’hui… L’anti-sarkozysme ne paie plus et le gouvernement n’a strictement rien à proposer (hors les couacs à répétition dont il nous gratifie) pour la rentrée. Aucune vision, aucune perspective. On sent que François Hollande navigue à vue, soucieux de préserver son image et sa tranquillité, mais incapable de prendre les mesures radicales dont le pays a cruellement besoin.

C’est au point de se demander si, quitte à avoir un gouvernement socialiste, il n’eut pas mieux valu l’idéologue Martine Aubry comme présidente. Mais au lieu de Saint-Just, les Français se retrouvent bloqués avec Louis-Philippe…

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. pylatais dit :

    la france n’est-elle pas le pays des rois fainéants ? la normalité et donc la tranquilité permettent de faire du gras!

  2. francedissident dit :

    Entièrement d’accord.

  3. Marre dit :

    3 mois de présence (de parlottes pas d’action) et 3 semaines de vacances. c’est un bon rythme.
    Avec ça, on donne dans les 15 h de boulot par semaine et on peut embaucher 2 millions de personnes. Dans la fonction publique bien sur parce que dans le privé ….
    Bon, on ne pourra pas les payer bien longtemps mais c’est pas grave maintenant que l’on sait que flamby a UN objectif : sa réelection en 2017. Donc, d’ici là, pas de vague, des promesses, taper sur sarkozy. Surtout ne rien faire de concret, taxer les classes moyennes en préservant ses potes.

Laisser un commentaire