/>

Regardez comme je ne communique pas !

Rédigé par nikkopol le 29 août 2012.

hollande_trierweiler
Photo : Anne Hidalgo
hollande_trierweiler

Photo : Anne Hidalgo

On allait voir ce qu’on allait voir : Hollande serait un président qui préside, en aucun cas un « hyperprésident », omniprésent dans les médias. Le « Coup d’éclat permanent », en écho à l’opuscule Mitterrandien anti-de Gaulle, c’était selon le candidat PS, de l’esbroufe, de la communication permanente, du vent, et finalement de l’agitation pour cacher l’inaction. Soit. Après tout pourquoi pas. Différence de style et finalement de conception du rôle du président. L’alternance concerne non seulement les grandes orientations de la politique menée mais aussi l’esprit dans lequel les décisions dont prises.

Le hic, c’est qu’une fois en place, le nouveau président s’est empressé de tomber dans les pièges qu’il s’est lui-même tendus ! A savoir la mise en scène de la normalité jusqu’à l’écœurement… Il prendrait le train et on le verrait monter dans le TGV, rentrer dans une rame, saluer les voyageurs… C’est vrai, quitte à sacrifier son confort, autant que cela se voie ! Mais franchement, donner rendez-vous aux journalistes dans une rame de TGV pour prendre en photo le président et sa 1° journaliste de compagne, il faut vraiment que les équipes de l’Elysée ne soit pas débordées…

Puis vient l’heure de jolies mises en scène : François et Valérie en shorts, sur un marché du midi. François et Valérie à la terrasse d’un café, arborant polo et Perrier. François et Valérie en maillot de bain, rentrant dans l’eau d’une belle plage varoise… Ah, celle-ci, on n’a failli pas la voir, tant la 1° journaliste de France a fait pression sur ses confères pour ne pas faire sortir ces clichés. Un article de Mundo, journal de référence espagnol, s’est étonné de cette intimidation. L’article en question a été repris et traduit par Courrier International puis a mystérieusement disparu du site le 14 août. Ainsi, le plan de communication du président normal ne comprenait pas de clichés en maillots de bain. Il fallait bien que les rédactions en soient informées… Elles l’ont été par courrier, par l’avocat de la journaliste. En tout cas, ce gentil plan de com a un effet terrible, selon François Miquet-Marty, directeur de l’institut Viavoice, cité par le quotidien Libération le 28 août. «Le chef de l’Etat ne donne pas le sentiment de faire le job». Hollande serait donc allé trop loin dans le registre de la normalité, dans ce que Miquet-Marty décrit comme une «transgression de la fonction présidentielle». Mince : Hollande n’a cessé de fustiger Sarkozy qui n’aurait cessé de rabaisser la fonction présidentielle… En d’autres termes, l’arroseur arrosé…

Le sondeur va même plus loin : «Les Français perçoivent un déficit de sens, un flou sur le cap», poursuit le directeur de Viavoice. Alors que l’interview du 14 juillet aurait pu servir à faire de la pédagogie et justement à tracer une perspective à l’action gouvernementale, l’occasion a été loupée. «Les Français ont envie de savoir où on les emmène, de percevoir ce que la France sera dans cinq ou dix ans, explique Miquet-Marty. Hollande doit donner une perspective générale. C’est à ce prix qu’ils sont prêts à faire des efforts.» «Hollande n’a pas encore fait de faute majeur, reconnaît le sondeur. Mais il y a un doute persistant sur sa capacité à agir, sur la dimension du leadership, une question qui était déjà présente en filigrane durant la campagne». La rentrée complètement ratée par l’ensemble de l’exécutif (redevance télé, prix de l’essence, nucléaire, …), qui pousse le président à envisager de parler à la télévision le 9 septembre, conforte en tout cas les Français dans leur jugement déjà sévère.

Déjà une remarque sur cet article

  1. […] gouvernement avait entrepris. « Il est super actif, regardez comme je suis normal » (voir article https://24heuresactu.com/2012/08/29/regardez-comme-je-ne-communique-pas) . Et puis voilà, patatras, non seulement personne n’adhère à cette stratégie de […]

Laisser un commentaire