Le PS remercie-t-il Matthieu Pigasse pour ses services ?

Rédigé par AmisdelaFrance le 31 août 2012.

moscovici_hollande
Photo : François Hollande

Photo : François Hollande

Cet article se base sur des faits, édifiants, montrant toutes les limites de l’éthique du gouvernement.

Durant toute la campagne, Matthieu Pigasse, PDG de la banque d’affaires Lazard France, a été un soutien public et puissant du parti socialiste (et ce malgré le discours du Bourget, stigmatisant le monde de la finance). Il est également actionnaire du quotidien Le Monde, qui s’est positionné en faveur de François Hollande durant la campagne présidentielle. Il est par la même occasion propriétaire des Inrockuptibles, et donc le patron d’Audrey Pulvar.

Pour tenir l’un de ses engagements de campagne, François Hollande souhaite créer (ou plutôt renommer une structure existante) une Banque Publique d’Investissement. Pour ce faire, le gouvernement a décidé de prendre un conseil (après tout s’ils ont peur de ne pas y arriver tout seul…) et le choix s’est porté sur la banque de Matthieu Pigasse… De plus, on apprend que c’est l’Agence des Participations de l’État, placée sous la cotutelle de Pierre Moscovici et Arnaud Montebourg, qui aurait proposé de passer ce contrat avec Lazard France. Pierre Moscovici aurait toutefois validé la décision seul.

Sans jugement apporté a priori et en l’absence de tout élément permettant de comprendre les motifs de l’attribution de ce marché public, on ne peut qu’être surpris des conflits d’intérêts possibles dans cette affaire. Après tout, peut-être que le redressement dans la justice passe aussi par des remerciements pour les bons et loyaux services.

Alors que les réflexions sur les pratiques de Nicolas Sarkozy allaient bon train, que l’on nous avait promis un Etat exemplaire, cet exemple tend à montrer le vrai visage de nos amis socialistes.

Il faut croire qu’il est toujours plus facile de donner des leçons que de les appliquer…

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. rignault dit :

    Un banquier socialiste ? Moi-même, j’ai bien connu un requin végétarien.

  2. pylatais dit :

    mais pardi c’était la moindre des choses que d’arranger un retour d’ascenseur à mr pigasse , celui-ci n’a -t-il pas engagé ap aux inrock. ? il ne lui manque plus que la croix du mérite ou la légion d’honneur , ce qui ne devrait plus tarder, sur proposition de qui : suivez mon regard et vous aurez compris , on peut vraiment dire que le socialisme moralisateur est nauséabond.

  3. […] la future Banque publique d’investissement (BPI). Il n’en fallu pas plus pour que tous les observateurs suspectent un petit retour de service rendu de la part du gouvernement, pour remerc…. Le Nouvel observateur, qui avait pourtant fait campagne pour Hollande, n’a pu s’empêcher […]

  4. […] Depuis le parachutage, pour le moins surprenant, à la rédaction des Inrockuptibles d’Audrey …, « compagne » du ministre Montebourg, plusieurs journalistes sont sur le point de quitter l’hebdomadaire. Après la démission de Thomas Legrand, refusant au nom de la déontologie journalistique de participer au flagrant conflit d’intérêt que constitue la présence d’une femme de ministre à la tête d’un organe de presse, trois nouveaux dirigeants des Inrocks sont sur le départ. […]

  5. […] et Matthieu Pigasse des Inrockuptibles qui fut accessoirement patron d’Audrey Pulvar  et puissant soutien de Hollande et du PS durant la campagne présidentielles avec à la clé un mandat de conseil polémique, ancien […]

Laisser un commentaire