/>

“Barrez-vous !” et si le salut était hors de France ?

Rédigé par avecvusurlemonde le 04 septembre 2012.

mouloud_achour
Photo : Valentin Le Cron
mouloud_achour

Photo : Valentin Le Cron

“Jeunes de France, votre salut est ailleurs : barrez-vous !” C’est le cri lancé ce matin dans les colonnes de Libération par trois personnes: Mouloud Achour, journaliste, Mokless, rappeur, et Felix Marquardt, fondateur des Dîners de l’Atlantique et des Submerging Times Dinners. Un appel aux voyages qui, rappelons-le, forment la jeunesse.

En ce jour de rentrée de rentrée des classes, le mot d’ordre peut paraître décalé mais l’initiative est intéressante. Dans une tribune publiée aujourd’hui dans Libération et sur leur site, Félix Marquardt, Mouloud Achour et Mokless exhortent les jeunes à partir explorer le monde avant de mieux revenir en France.

« Jeunes de France : votre salut est, littéralement, ailleurs. Non pas dans la fuite, en quittant un pays dont les perspectives économiques sont moroses mais en vue de vous désaltérer et de vous réinventer pour revenir riches d’expériences nouvelles, imprégnés de la créativité et de l’enthousiasme qui fleurissent aujourd’hui aux quatre coins du monde. »

Le trio original fait le constat amer d’une société française sclérosée et gérontocratique dont « le seul enjeu est de savoir si l’an prochain nous connaîtrons une croissance du PIB de 0,5% ou de 1%. » Pendant ce temps, le chômage frappe près d’un quart des jeunes.

« Ceci n’est pas une incitation à l’évasion fiscale mais à l’évasion tout court. » précisent les auteurs. Ceux-ci incitent les jeunes à aller voir le dynamisme du monde émergent uni « par cette foi en l’avenir qui caractérise les puissances en devenir ».

Si les propos peuvent sembler déclinistes, Marquart, Achour et Mokless mettent en avant le besoin de faire rayonner la France à l’étranger. Ainsi, ils lancent aussi un concours afin de financer et d’accompagner les projets innovants.

Les trois protagonistes appellent égalent dans une pétition à la mise en place d’un programme d’échanges mondial dans les lycées sur le modèle déjà existant au niveau européen pour les universités (ERASMUS), à un enseignement digne de ce nom de l’anglais en tant que lingua franca d’Internet et à la création d’un cours optionnel au niveau lycée dont le support de base serait les conférences du site www.ted.com.

Des propos iconoclastes, certes, mais qui pourraient aider les jeunes français à entrer pleinement dans la mondialisation.

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. […] 24heuresactu.com : article du 04/09/2012 […]

  2. […] « Barrez-vous, et si le salut était hors de France ? » > 24heuresactu.com : article du 04/09/2012 […]

  3. valentini dit :

    Y en a Hmar et Blablablas-z-inédits

    (aux Gâteux, Gâtés, Adolphes et Gredins au Gros Gâteau qui vont et viennent urbi et orbi)

    L’esprit hyper-scout (brille et tais-toi !) n’est pas mort. Comme une fusée ivre et à têtes multiples, qui n’a pas besoin d’exister pour être, il continue d’éclairer les consciences ravagées par l’alcool et la drogue. Voici ce que je lis, ce matin, dans le journal du jeune Édouard de Road-Child qui n’aura 60 ans qu’en 17. Je mets ce chiffre en italiques, car il porte malheur, comme savent les esprits péninsulaires et volcaniques.

    « Jeunes de France », (de Neuilly et des Tarterêts, car nouilles et tartes ont un paradigme commun),

    (lire la suite sur lapetiteguerre.overblog.com)

  4. WOLF17 dit :

    Nous aussi (le peuple), barrons-nous en Belgique !

Laisser un commentaire