Homoparentalité : Najat Belkacem communautariste (vidéo)

Rédigé par lesoufflet le 04 septembre 2012.

gay_pride
Photo : zigazou76

Photo : zigazou76

L’année dernière, la désormais ministre Najat Belkacem s’était exprimée en faveur de l’homoparentalité sur le site communautaire homosexuel Yagg TV. Vêtue d’un t-shirt rose fluo grotesque, la jeune socialiste se plie en quatre pour rameuter la communauté LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels, transgenres) vers le vote Hollande. Rapide explication de texte d’une interview qui en dit très long sur la vision totalitaire et sur les arguments mensongers du seul lobby à qui profite la gouvernance socialiste…

Il y a tant à dire sur ces 2 minutes de vidéo qu’il faudrait écrire une thèse pour démonter, mot après mot, l’idéologie nihiliste de ceux qui souhaitent que des transgenres puissent adopter des enfants à la place de couples constitués d’un homme et d’une femme.

Passons tout d’abord sur la tenue vestimentaire de la future ministre, qui semble elle même vouloir porter les préjugés sur les homosexuels. Non Najat, un homo ne s’habille pas forcément en rose fluo… En voulant défendre une communauté spécifique, le risque paradoxal de la stigmatiser est important, comme le prouve Belkacem avec sa tenue et son langage “jeuns” pour s’adresser aux homosexuels.

Entrons dans le fond, maintenant. La socialiste nous explique qu’elle est favorable à l’homoparentalité “parce que je suis pour la liberté, liberté de choisir son mode de vie ou de fonder une famille quand on le désir. Parce que je suis pour l’égalité. Égalité d’accès aux droits, quelle que soit son orientation sexuelle ou son identité de genre. Parce que je comprend très bien qu’on puisse vouloir élever un enfant même si la nature ne nous en a pas donné les moyens et que j’exècre absolument l’argument naturaliste de ceux qui voudraient que ce soit péché de bouleverser l’ordre naturel des choses.[…] Ma conception à moi du progrès c’est qu’il serve à corriger les injustices et les inégalités naturelles et à donner à chacun les moyens de maitriser sa vie”

Ça commence bien ! Vous aurez compris tout de suite où veut en venir Najat : si vous êtes contre l’homoparentalité, vous êtes contre la liberté et l’égalité ! Argument d’autorité, donc, propre à toute idéologie totalitaire : ceux qui ne pensent pas comme nous représentent le mal.

Pour rappel, la liberté concerne soi-même et non pas un enfant qui n’a rien demandé. Pour ce qui est de l’égalité, la loi française est absolument claire : tous les hommes et femmes (qu’ils soient homos ou hétéros) ont le droit d’adopter des enfants et de se marier, pour peu qu’ils le fassent dans le cadre d’une union entre un homme et une femme. Le nombre d’homosexuels mariés et là pour prouver que l’égalité est effective à ce niveau là. Légiférer pour une seule communauté serait, au contraire, absolument inégalitaire, il s’agirait d’une loi de ségrégation. L’état n’a pas à s’immiscer dans les affaires de fesses des gens, ni à leur accorder des droits spécifiques en raison de leur appartenance raciale, religieuse ou sexuelle !

Najat explique ainsi qu’elle exècre “l’argument naturaliste”. Pourquoi alors son parti est-il allié à celui des Verts, qui prônent exactement cet obscurantiste retour à la nature, cette quasi vénération de Gaïa ? N’est-il pas possible de trouver une voie entre la vénération niaise de la nature (Verts) et le progressisme scientifique, qui nourrit et se nourrit de la folie de l’homme (PS) ?

Ensuite, exceptionnellement, la belle dit quelque chose de sensé en expliquant qu’elle ne voit “pas de raison à ce qu’on autorise l’adoption aux personnes célibataires et pas aux couples homosexuels.” En effet, Najat, c’est tout aussi scandaleux de permettre à une femme seule d’adopter un enfant, comme on va à la SPA se prendre un chien. Il est clair que la loi devrait interdire cette pratique répugnante ! Un enfant a besoin de l’altérité homme/femme pour grandir, comme il en a besoin pour être conçu !

Ne nous trompons pas, la question n’est pas de savoir si des parents homosexuels peuvent aimer et bien s’occuper d’un enfant. La vrai question est de savoir si entre deux couples qui veulent adopter, il ne vaut mieux pas privilégier, pour le bien de l’enfant, le couple qui pourra proposer un papa et une maman à l’enfant. L’un des gros mensonges de ce lobby est là : on nous dit qu’il vaut mieux qu’un enfant vive chez deux homos que dans un orphelinat sordide au fin fond de l’Afrique. Peut-être, mais en vérité, en France, il y a bien plus de demandes d’adoptions que d’enfants à pourvoir. Autrement dit, si on donne un enfant à un couple homosexuel ou à une femme célibataire, c’est un couple hétérosexuel qui sera privé du petit. On ne choisi pas entre la misère et des parents homos mais entre des parents hétéros et des parents homos…

Continuons la vidéo de Najat qui insiste sur l’argument d’autorité, mais en allant plus loin cette fois : “ces injustifiables inégalités de droit, ça nourrit l’homophobie, ça nourrit la transphobie, par conséquence le suicide des jeunes qui en sont victimes”. Celui qui refuse l’homoparentalité est passé du statut de liberticide inégalitaire à celui d’homophobe ! L’argument est incontrable : si vous êtes contre l’homoparentalité vous êtes un vilain homophobe. Pire, vous êtes un assassin de jeune si vous ne défendez pas l’homoparentalité… Décidément, les pires chantages affectifs ne font pas peur à la politicienne qui cherche désespérément la reconnaissance communautariste. Mais, ma pauvre Najat, vous avez déjà rencontré quelqu’un de “transphobe” comme vous dites ? La plupart de gens ne savent même pas ce que c’est !

Enfin, la jolie socialiste conclue en promettant une libéralisation de la législation sur l’aide médical à la procréation. Ceux qui ont lu Aldous Huxley connaissent le principe : on ne fait plus de bébé comme les ringards rétrogrades et réactionnaires, par pénétration entre un homme et une femme (dégoutant !!), mais en utilisant des médecins, des seringues et des pipettes.

Argumentaire totalitaire (ceux qui pense différemment sont mauvais, ils sont homophobes, ils rejettent l’égalité et la liberté !), mensonges, mise à mal de la démocratie (avec ce vilain racolage communautariste) et posture morale, Najat Belkacem n’a pas atterri au PS par hasard…

PS : on se demande si a elle a osé demander au roi du Maroc de faire pareil dans son pays, elle qui était pendant longtemps membre du Conseil de la communauté marocaine de l’étranger, directement nommée par le Roi du Maroc, Mohamed VI ! Montrer du doigt les méchants Français homophobes pour aller faire les courbettes devant le roi du Maroc, si démocrate, féministe et tolérant avec les homosexuels : le foutage de gueule communautariste, c’est maintenant  !

Déjà 13 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    Le droit de l´enfant à avoir un papa et une maman n´est il pas prioritaire par rapport au droit d´adultes qui rejettent le mariage normal?!

  2. vlad dit :

    Effectivement, la prestation de belkacem est particulièrement répugnante : S’abriter derrière des grands mots sympathiques (Liberté, égalité, etc…) pour racoler quelques voix de plus et , pour ce faire, livrer de malheureux enfants à des paires d’invertis est bien évidemment une atrocité.

    C’est en fait introduire l’esclavage dans le droit français, puisqu’un un individu, l’enfant, sera privé d’un droit fondamental, celui de disposer d’un père et d’une mère sans possibilité aucune de faire valoir ses droits, emprisonné avec deux individus touts-puissants jusqu’à ses 18 ans.

    Dans le cadre des dommages psychologiques désastreux infligés aux enfants victimes de cette horreur, ceux qui voudront se faire indemniser devront se retourner à la fois contre les acteurs direct (la paire d’invertis), mais aussi l’état, coupable de forfaiture et d’abandon des plus faibles.

    Il est à craindre que le “syndrome de Stockholm” empêche certains des enfants victimes de porter plainte, et il est évident que cela entraînera de nombreux suicides.

    Enfin, je suis étonné que vous trouviez “jolie”, “belle” cette femme, qui m’apparaît à mon goût très quelconque, assez moche et en revanche très typée.

  3. Romain dit :

    Votre article comporte preque autant d’inepties que de mots…

    1. Les qualificatifs vestimentaires sont des arguments bien faibles pour entacher une idéologie… Peut être préférez vous la ROLLEX et le stylo Mont Blanc visible à la boutonnière comme gage de sérieux !

    2. Les Verts sont favorables à l’homoparentalité et au mariage pour tous, en témoigne cette proposition de loi déposée par eux il y a quelques jours :
    http://www.senat.fr/leg/ppl11-745.pdf
    Vos propos sont donc totalement faux, ils ne privilégient pas le tout naturel pour la filiation !

    3. L’idéologie totalitaire prone-t-elle la liberté ou l’exclusion ?!! on croit rêver quand vous la qualifiez de totalitaire !!

    4. C’est justement parce que l’Etat n’a pas intervenir dans l’organisation de la Famille qu’il doit permettre à tous de protéger les enfants qui dans les familles homoparentales n’ont qu’un parent. En cas de décès, l’autre n’existe pas aux yeux de la loi. Là voilà la discrimination. LEs enfants élevés dans les couples mariés sont mieux protégés !!

    5. L’altérité n’est pas que sexuelle ! quand on lit vos propos, on espère d’ailleurs que vos enfants (?) peuvent avoir la chance d’avoir d’autres points de vues !

    6. Enfin vous semblez faire un amalgame entre le parcours de NB et ses responsabilités. Faisons l’exercice avec Nicolas Sarkozy et regardons les belles personnalités reçues à l’Elysées, personnalités responsables de crimes de guerre contre l’humanité !

    Ce n’est pas avec des préjugés comme les votres qu’on pourra faire avancer le débat !! Bonne chance à votre famille !

  4. sophie dit :

    Je voudrais simplement demander aux gens qui sont contre l’adoption d’enfants par des personnes homosexuelles pour quelle raison elles s’y opposent. Je pense qu’aucune preuve au monde ne peut affirmer que c’est néfaste à un enfant.Un enfant a besoin d’amour pour grandir et d’adultes pour le protéger, je pense que c’est la seule chose vraiment fondamentale. Beaucoup d’enfants dans le monde ont été élevés ou sont élevés par des couples homosexuels, et ça ne fait pas de différence. Il peut exister autant de différences entre deux couples hétérosexuels qu’entre un couple homosexuel et un couple hétérosexuel.
    Les gens à qui l’homoparentalité fait peur n’ont sans doute pas d’ami homosexuel proche ou de couple homosexuel dans l’entourage. Si c’était le cas, vous verriez que c’est exactement la même chose qu’un couple hétéro. La sexualité est une chose, l’éducation en est une autre. Désirer se sentir responsable d’un enfant et vouloir l’élever est un désir digne de respect, quelque soit la personne qui en fait la demande. Il est important que les couples homosexuels puissent sentir que la loi protègent leur famille, au même titre que n’importe quelle famille. Les homosexuels ne souhaitent pas l’anéantissement des couples hétérosexuels, ils veulent juste être heureux et se sentir dans la légalité. Pourquoi leur refuser ce désir légitime?

  5. sylvainj dit :

    Waw, je crois que cet article bat le record du plus grand nombre de mot sans présenter aucun argument.
    Toutes mes félicitations ! 🙂

  6. Val dit :

    @lesoufflet ou Nadine Morano? C’est ta connerie qui pourrait faire l’objet d’une thèse. Ton article est haineux, puant et répugnant, comment peut-on avoir autant de m..de dans la tête? C’est pitoyable la haine de la droite pour les personnes n’adhérant pas à leurs thèses totalitaires et débiles. Il y eu certes de l’anti-sarkozisme, mais jamais au grand jamais je n’ai lu des textes haineux à ce point contre la droite émanant de sympathisants de gauche et stigmatisant des “communauté”, la stigmatisation est un des plus gros défaut de la droite. Quand on lit tes inepties, on se dit qu’heureusement que le pouvoir a changé de mains, car entre les Roms, les homo, les arabes la droite aurait fait un véritable carnage, vu l’électorat qu’elle avait à satisfaire. Tu devrais aller consulter, car nul n’est besoin d’attendre la thèse pour comprendre que tu en as besoin.

  7. plop dit :

    Oh là là que de conneries dans cet article…On sent une espèce d’homophobie latente dans toutes les phases… J’espère que c’est par méconnaissance du problème… Va falloir se renseigner un peu avant d’écrire un autre article sur ce sujet…

  8. Julrem dit :

    C’est marrant parce que des parents homos qui “s’occupent mieux des enfants comparés à des hétéros”, on ne voit ça qu’à la télé, dans des séries branchouilles et décomplexées mais avec des personnages d’un milieu très aisé.
    La question n’est pas de savoir s’il vaut mieux deux bon parents homos ou deux tortionnaires hétéros. La vérité est que cela veut satisfaire les caprices de deux personnes incapables de se reproduire naturellement. L’important est bien l’intérêt de l’enfant (le modèle familial en relation avec les possibilités de la nature), pas de satisfaire deux individus voulant jouer un rôle qu’ils se refusent par choix (vous savez, la théorie du genre…).
    Alors les homophiles qui ne jurent que par excès de “liberté”, pensez d’abord au véritable raison de ce lobby et rappelez-vous que la nature ne s’invente pas.

  9. Entouane dit :

    Et concrètement, pourquoi quand on parle d’homoparentalité ou d’homosexualité on met SYSTÉMATIQUEMENT une photo de la gay -pride que ne reflète ABSOLUMENT PAS la réalité ?! Après on s’étonne qu’il y ait de l’homophobie…

  10. charl0 dit :

    pour m’aider à comprendre et à me faire une idée je me permet de poser une question:
    Quand nous disons: qu’il faut travailler à ce que tous nous ayons le droit, et de façon égale et libre, d’avoir un enfant. est ce pour satisfaire un désir comme le fait d’avoir le droit egal et libre d’avoir un nouveau stylo ou une nouvelle voiture, ou plus fondementalement le droit égal et libre d’avoir un logement, un toit, des aliments dans notre assiettes pour chaque repas? mais peut être que ma question est idiote dans ce cas je vous en demande pardon.

  11. Marie dit :

    Sérieux c’est quoi ce site de merde ? Je pense que pire “journaliste” n’existe pas ! Vous diffusez la haine et vous êtes des gros nuls. Arrêtez d’emmerder le monde. 300.000 personnes mobilisées en France contre le mariage homosexuel … Aaaaah elle est belle la patrie ! Si une telle mobilisation pouvait avoir lieu pour les femmes battues, les sdf le monde serait superbe. Mais tant de gens ne sont que trop tordu que pour se rassembler autour d’une belle cause … c’est tellement plus chouette de tirer la gueule contre quelque chose d’inconnu, sans aucun argument valable.

  12. sci4a dit :

    Une étude publiée par un sociologue américain démontre les effets de l’homoparentalité sur la psychologie des enfants privés d’altérité dans leur éducation et confrontés aux questions sur leur conception et leurs origines. Cette étude tenue secrète en France démontre, outre les problèmes de déséquilibre psychologique des enfants élevés par des couples homosexuels, que ces enfants sont en moyenne 10 fois plus victimes d’attouchements sexuels que les enfants ayant grandi dans leurs familles biologiques…

    Le sociologue américain Mark Regnerus a publié un article dans le journal américain « Social Science Research, intitulé « How different are the adult children of parents who have same-sex relationships? Findings from the New Family Structures Study » ( A quel point les enfants devenus adultes de parents ayant eu une relation homosexuelle sont-ils différents ? Résultats de l’Étude sur les nouvelles structures familiales ), qui dresse la bilan de la longue étude qu’il a menée sur 2988 personnes interrogées.

    Les résultats de cette étude du chercheur universitaire sont surprenants. Ils ont été repris dans le site d’information américain Slate. Selon cette étude, les enfants élevés dans leurs familles biologiques disposent d’un meilleur niveau d’études, d’une meilleure santé mentale et physique, ils consomment moins de drogue, se tiennent plus éloignés des activités criminelles et se considèrent plus heureux que les enfants élevés par un couple homosexuel.

    A l’inverse, les enfants issus de familles homoparentales, et en particulier de couples lesbiens sont bien plus sujets aux dépressions, il ont plus de problèmes physiques, il consomment plus de marijuana et ont plus de chance d’être au chômage (69% des enfants issus de familles homoparentales vivent des prestations sociales contre 17% pour les enfants de couples hétéros).

    Surtout, contrairement aux théories de Jean-Michel Aphatie et de Caroline Fourest, selon lesquelles les hétérosexuels sont de violents alcooliques qui frappent leurs enfants et en abusent, les enfants de couple lesbiens seraient en moyenne 10 fois plus victimes d’attouchements sexuels que dans les familles « hétéro-parentales » (23% contre 2% de moyenne).

    Aux États-Unis, le lobby gay a été choqué par cette étude et l’a dénoncée si violemment (appuyé par des journalistes progressistes) qu’un mouvement de scientifiques s’est créé pour soutenir ces travaux et leur sérieux méthodologique.

    Il est étonnant de constater que cette étude n’ait jamais été évoquée par le moindre journaliste, en France, alors que nous sommes censés être en plein débat sur l’homoparentalité. Les journalistes préfèrent suivre les socialistes dans leur chasse aux « dérapages » homophobes plutôt que de s’interroger sur le fond du sujet et sur les dangers d’une telle loi.

    Il est clair que les études sociologiques peuvent être controversées, mais pourquoi nous cacher celle là, alors que tous les défenseurs du mariage pour tous les homos, sans jamais rien citer, disent, l’air sûrs d’eux, que les premières études prouvent qu’il n’y a pas de différence éducative entre l’homoparentalité et la parenté « classique » ? Pourquoi personne ne parle tout haut de cet élément qui pourra certes être débattu mais qui ne peut qu’apporter des faits nouveaux aux discussions.

    Qu’on montre toute les études et chacun se fera son idée, pourquoi laisser Caroline Fourest nous expliquer que les enfants de couples homosexuels sont en pleine forme sans mettre en doute cette vérité énoncée qui ne coule pourtant pas de sens ?

    En même temps, tous ces futurs enfants dépressifs, drogués, aux troubles psychologiques, parasites de l’État, formeront de formidables électeurs (et militants pour ceux qui seront un peu plus en forme) du Parti Socialiste. On comprend mieux pourquoi le PS veut déglinguer nos enfants et légaliser le commerce des bébés…

    La dégénérescence programmée, c’est maintenant !

Laisser un commentaire