/>

Pulvar “attachée de presse” de Montebourg pour Joffrin (vidéo)

Rédigé par lesoufflet le 10 septembre 2012.

Pigasse_Moscovici
Photo : besoindegauche

 

Pigasse_Moscovici

Photo : besoindegauche

Dans une vidéo éloquente, Laurent Joffrin, le directeur de la publication du Nouvel Observateur, revient sur l’affaire Lazard, sur la situation scandaleuse d’Audrey Pulvar et sur la plainte déposée contre son journal par cette dernière. La vidéo propose également la réponse maladroite de l’intello en minijupe.

Nous avons déjà parlé ici de la situation intenable d’Audrey Pulvar, compagne de ministre parachutée, comme par hasard, quelques temps après la nomination de son compagnon, directrice de la publication d’un grand magazine culturel (les Inrockuptibles), elle qui n’avait jamais travaillé dans la presse papier et qui n’avait aucune légitimité pour ce poste.

Nous étions également revenus sur l’affaire Lazard mise en lumière par un élu UMP et par le journal (pourtant de gauche et fervent soutien de François Hollande pendant la présidentielle) : la banque Lazard, où travaille Mathieu Pigasse, soutien officiel de la campagne de François Hollande, milliardaire de gauche, patron du Monde et … des Inrockuptibles, avait reçu un contrat juteux de la part de l’état. Une sombre affaire de conflits d’intérêts dénoncée par un article du Nouvel Obs.

Nous avions évoqué la passion qu’Audrey Pulvar voue aux attaques en justice contre tous ceux qui osent dire du mal d’elle (notre site 24heuresactu en avait fait les frais, dans d’étranges circonstances).

Cette interview de Pulvar, ainsi que l’intervention de Joffrin, qui considère que la belle est “l’attachée de presse de Montebourg”, confirment le malaise général de toute une profession face à l’apparition des “compagnes” de ministres (et de président…) dans le paysage journalistique français. Un mélange des genres qu’aucun dictateur n’oserait mettre ne place et qu’Arnaud Montebourg lui-même dénonçait quand il ne s’agissait pas de sa petite copine…

Même les journalistes complaisants de mediaslemag ne peuvent s’empêcher de s’interroger sur la position jugée “intenable” par Thomas Hugues.

La larme à l’œil, Pulvar semble sincère dans son aveuglement. Bêtise ou égocentrisme poussé à l’extrême, il est dur de concevoir comment une journaliste peut ne pas réaliser le conflit d’intérêt flagrant où elle se trouve. En revanche, quand elle nous fait croire qu’elle ne parle pas de politique avec son homme, on passe de la naïveté à la mauvaise foi, voire au mensonge éhonté !

Le rédac’ chefs des grands journaux en couple avec les ministres, c’est maintenant !

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    Et bien si. Quand une journaliste est borgne de l´œil gôche, elle ne peut voir aucun conflit d´intérêts à gôche. Par contre, la nature étant juste et généreuse et pour compenser, l´œil droit est lui extrêmement aiguisé pour voir les conflits d´intérêts à droite.
    C´est quand même beau la vie!

  2. pylatais dit :

    avec Montebourg pulvar parle de c. et non de politique( le passe temps favori des socialistes).

Laisser un commentaire