Vote des étrangers : le reniement, c’est maintenant !

Photo : Coventry City Council

Et un reniement de plus dans l’escarcelle de François Hollande et de la gauche au pouvoir. Malgré ses promesses de campagne (que nous ressort le PS avant chaque élection), le président de la République a choisi d’enterrer sa proposition pour autoriser le vote des étrangers. Quand le cynisme et la démagogie jouent le rôle de boussole politique !

C’est une trouvaille socialiste que l’on doit à François Mitterrand. Avant chaque élection, le sujet du vote des étrangers revient sur la table, histoire de faire monter le Front National et fragiliser la droite… puis est remis au placard une fois les élections passées. Le système est bien connu, mais après trente ans de manipulation, l’UMP n’a pas trouvé la parade.

Il faut dire que François Hollande ne prenait pas grand risque à promettre une telle mesure… puisque cela lui est techniquement impossible en l’état ! Alors candidat, l’ex-député de Corrèze était parfaitement au courant qu’il ne disposerait pas de la majorité des trois cinquièmes nécessaire pour faire changer la Constitution et que cette proposition serait de toute façon retoquée.

Restait l’éventualité d’un référendum. Mais les socialistes n’ont jamais fait du vote des étrangers une bataille morale, mais bien politicienne. François Hollande voit déjà son crédit se réduire comme peau de chagrin auprès des Français et il est parfaitement conscient que les électeurs rejetteraient massivement une mesure aussi stupide.

Du coup, François Hollande fait du François Hollande. Il promet… et enterre. Une méthode corrézienne héritée de son prédécesseur et mentor Jacques Chirac. Si pour une fois l’immobilisme présidentiel nous prémunit d’une grossière erreur, il faut se préparer à cinq ans d’inaction.

On vous recommande

A propos de l'auteur notre équipe

2 réactions à “Vote des étrangers : le reniement, c’est maintenant !”

  1. Voilà un non-décision non-prise par l’hypoprésident qui est salutaire pour le pays. Mais quelle sacrée bande de faux cul que les socialos tout de même ! Et dire que c’est à plus de 80% que les Français d’origine maghrébine ont voté pour l’hippopotame. Ça leur apprendra à gober tout ce qu’on leur dit ! C’est sûr que ça doit faire mal au fondement de s’être fait enfilé comme ça ! Et dire qu’il y avait tout un tas d’abrutis pour brandir des drapeaux algérien, marocains et autres à la Bastille ! Ils sont ou aujourd’hui ces français modèles ?

  2. La thèse de “Les socialistes ont promis le droit de vote pour être élus par les étrangers” est aussi débile que si on disait “J’ai promis à cet homme de lui donner de l’argent s’il m’en avançait” : comment les algériens de France ont pu voter pour le PS pour avoir le droit de vote, pauvre nase ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.