Le silence assourdissant des musulmans de France

Rédigé par maximus (24actu) le 19 septembre 2012.

islamisme

Photo : Voyou Desoeuvre

A l’heure où le monde découvre avec horreur le mouvement de haine aveugle et de violence meurtrière qui secoue le monde musulman suite à la parution sur Internet d’un film amateur anti-islam, les représentants de l’Islam de France se font très (trop ?) discrets, semblant cautionner par leur silence des agissements ignobles. Une occasion manquée de faire taire les critiques sur la place de l’Islam dans la laïcité à la française.

Suite aux émeutes meurtrières de ces derniers jours aux quatre coins de la planète, lancées (faut-il le rappeler) après la mise en ligne d’une vidéo amateur d’un illuminé, la France connait à son tour les contre-coups de cette flambée de violence. Non pas que les musulmans français, associés dans l’horreur au reste de la population, aient manifesté leur dégoût et leur condamnation sans ambiguïté face à cette barbarie… mais parce que plus d’une centaine de salafistes ont manifesté à leur tour devant les grilles de l’ambassade américaine.

Qu’on ne nous parle pas de généralisation et de stigmatisation. La centaine d’extrémistes qui, par provocation, est allé menacer les Etats-Unis (et au-delà, le mode de vie occidental), ne représentent certes pas l’Islam en France… mais ils n’en sont pas moins les seuls musulmans à s’être exprimés publiquement et à s’être mobilisés en réponse au mouvement de folie qui touche le monde.

Que penser dans ce contexte de la place de l’Islam en France si les dignitaires et les fidèles de cette religion ne semblent pas prêts à se mettre au diapason des règles du vivre ensemble basées sur la laïcité et le respect de la liberté d’expression (y compris quand elle est blessante pour le fait religieux) ?

Les Catholiques, qui subissent depuis des décennies les quolibets des caricaturistes et de l’intelligentsia, ne sont jamais partis assassiner les moqueurs, même s’ils ont pu être blessés par des critiques qui s’apparentaient pour eux à du blasphème. Si la majorité des musulmans de France est sur la même longueur d’onde, il est plus que temps qu’ils l’expriment et que la parole de l’Islam dans ce pays ne soit pas seulement celle des barbus haïssant les valeurs occidentales (mais se gardant bien de retourner vivre en terre d’Islam).

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    Dans les cinquante prochaines années nous aurons une guerre civile en France, comme en ex Yougoslavie, ou au Liban.
    Que des politicards, qui ont fait de longues études et qui sont payés avec des salaire annuels à 6 chiffres ne voient pas cela venir tiens de l´hypocrisie autruchienne.

  2. WOLF17 dit :

    Moi, je suis athée pratiquant, et je n’emmerde personne !

  3. WOLF17 dit :

    Moi, je suis athée pratiquant, et je ne dérange personne !

Laisser un commentaire