Une semaine en Hollandie, #4 (1/2)

hollande_montre
hollande_montre
Photo : Patrick Peccatte

La France rentre dans le dur d’un automne à haut risque, notre gouvernement s’agite et notre première journaliste s’active. Petit « worst of » de ce qu’il ne fallait pas rater cette semaine…

1. Masochisme : comme nous le disions la semaine dernière, les sondages font finalement leur retour à l’Elysée, contrairement à l’engagement du candidat Hollande le 15 avril dernier dans le JDD. Le Palais a du avoir une drôle de surprise en ouvrant la fameuse enveloppe : Selon Harris Interactive, 44% des français pensent que Sarkozy aurait fait une meilleure politique que Hollande s’il avait été élu (contre 26% qui pensent le contraire)… Pire, si on rejouait l’élection aujourd’hui, Sarkozy serait élu puisque 8% des électeurs de Hollande au 2° tour regrette leur choix du 6 mai et voteraient pour le candidat UMP. Que conclure de ces sondages: Les français sont masochistes puisqu’ils ont élu quelqu’un en sachant qu’il appliquerait une politique plus mauvaise que l’autre… Et en ce sens-là le premier d’entre eux leur ressemble parfaitement : en commandant des sondages sur l’image et l’action du président, l’Elysée et son hôte semblent aimer avoir mal vue la « dévalade sondagière » du président. En même temps, après Ségolène R, enchainer avec Valérie T., on se doutait que notre président des bisous n’était pas contre prendre une petite fessée de temps en temps, le soir au coin du feu…

2. Canal Hystérique : La première journaliste de France semble se lasser de son boulot actuel. Pas celui à l’Elysée, on se rassure, mais plutôt celui au sein du groupe Lagardère. En même temps, on peut la comprendre : écrire sur la culture dans Paris Match, c’est un peu comme être responsable de la rubrique géopolitique chez Pif Gadget… Alors elle se prépare une zone d’atterrissage à sa mesure, misant pour cela sur son immense Talent qui saura convaincre les patrons de presse les plus récalcitrants de la place de Paris (Mr Talent, son directeur de cabinet à l’Elysée, mesure 1,97 mètre…). Aussi a-t-on appris cette semaine qu’elle discute avec le Groupe Canal Plus pour animer une émission. Chez Canal, on ne change pas une recette qui gagne et la chaine va donc très prochainement enrichir sa brochette de Guignols…

3. Mélange des genres : L’Express révèle que la 1° chroniqueuse culturelle de France continue de mélanger allègrement les genres. Les maisons d’édition, soucieuses d’avoir un avis qui fait désormais référence dans les milieux germanopratins, envoient à la présidence de la république les ouvrages qu’elles souhaitent voir lus. Rien de surprenant, on raconte qu’il était plus facile de la trouver Faubourg Saint Honoré que dans les bureaux de son employeur, à Levallois. Aussi, lesdites maisons d’édition reçoivent de jolies lettres de remerciements sur papier à en-tête de la Présidence de la République, signées de la main du Directeur de Cabinet, témoignant « du vif intérêt » de Mme T pour cette « délicate attention et sympathique démarche ». Est-ce que les maisons d’édition concernées ont eu la délicate attention d’envoyer leurs incisifs opus « La Favorite » ou « Entre 2 feux » à la première chroniqueuse de France ?

On vous recommande

A propos de l'auteur nikkopol

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.