/>

Quand les Marseillais font déguerpir les Roms

Rédigé par Marion Grandslobes le 28 septembre 2012.

camp_roms
Photo : Alain Bachellier
camp_roms

Photo : Alain Bachellier

Pour la première fois en France, les habitants d’une cité des quartiers Nord de Marseille ont été contraints de déloger eux-mêmes un camp de Roms dont la récente installation empoisonnait le voisinage.

Les riverains excédés avaient-ils autre chose à faire ? Pas sûr. En l’absence d’un arrêté préfectoral ordonnant le démantèlement, décision pourtant réclamée à plusieurs reprises par les habitants importunés, la police avait dû se déclarer impuissante.

Après avoir récemment fait montre de lucidité en déclarant que face à la gravité de la situation, seule l’armée était désormais en mesure de ramener l’ordre dans la deuxième plus grande ville de France, Mme Ghali, pourtant élue socialiste, a d’ailleurs commenté les faits en assurant qu’elle comprenait l’attitude de ces Français excédés.

Sans doute, le ministre de l’intérieur, Manuel Valls, plutôt que de s’employer à assurer le calme et la sécurité à quoi peuvent légitimement prétendre les citoyens, juge-t-il plus urgent et plus conforme à sa vision de la France d’aller à Strasbourg inaugurer une mosquée financée par les deniers publics. Ainsi soit-il.

Aux propagandistes de la générosité sans frontières qui condamneront ces méthodes et ne manqueront pas d’assurer que les Roms ne sont que de pauvres victimes désireuses de s’intégrer, rappelons d’abord que pas un seul des délogés n’avait pris la peine d’apprendre le moindre mot de français. Rappelons ensuite que depuis l’installation de leur camp, les cambriolages et les dégradations s’étaient multipliés dans des proportions effrayantes.

On connaissait les zones de non-droit abandonnées aux délinquants et à leurs trafics. à en juger par le laxisme d’un Etat chaque jour plus démissionnaire, on est en droit de se demander, vu comment ça commence, de quel irréparable délitement souffrira la nation au terme du quinquennat socialiste. Faudra-t-il, pour assurer la sécurité et pallier l’impuissance d’un pouvoir toujours plus mou, en venir à la généralisation des milices citoyennes ? La question est posée.

Déjà 9 remarques sur cet article

  1. Karamba dit :

    Quand on a pour habitude d’interdire à la police de pénétrer dans sa cité sous peine d’être caillassée, les roms ce n’est qu’un détail…

  2. muzikant dit :

    … les “marseillais” là vous exagérez! et puis si les vraies français auraient opéré de la même manière? a mon avis ils seraient immédiatement catalogué avec les gros titres dans les torchons gauchistes – une milice constituée d’habitants proches de l’extrême droite, etc mais là avec les muzz cela ne rente pas dans le cadre bien défini du politiquement correct, alors pas d’indignation de la collabo-sphère, pas de vagues …

    • cls le kiss dit :

      c’ est quoi un vrai français?

      • Alexandrov dit :

        “Un vrai français “me semble être à l’heure actuelle, surtout le gars qui n’a pas d’autre point d’attaches que le nôtre , ni d’autres références culturelles ou traditionnelle et que personne n’accueillera en cas de besoin dans un autre pays , ( l’exception de l’UE )car il n’y a pas de racines proches ou éloignées ! Me semble que je l’ai défini de manière purement négative ,mais le positif semble tellement désormais lui être compté , de même que” la modération” lui est imposée…

  3. Marre dit :

    Dans le problèmes des roms, il est certain qu’il peut être choquant de voir des miséreux expulsés de force. Seulement, il me semble que l’Europe verse au gouvernement Roumain un certain nombre de milliards pour aides les roms chez eux. On pourrait peut être se demander ce qu’ils font de cet argent.

    Dans un autre domaine, le fait pour un député d’évoquer l’intervention de l’armée pour le maintien de l’ordre révèle une méconnaissance profonde des institutions. Les militaires sont formés pour faire la guerre à des ennemis. Que diraient ces mêmes députés au premier mort ?

    • denis-le-rouge dit :

      vous pourriez être un peu plus précis sur le “un certain nombre de milliard” versé par la France? Des montants, des chiffres…? Parce que là, il me semble que vous affabulez un peu…

      Sinon, pourquoi mon commentaire d’hier n’a pas été publié?

    • denis-le-rouge dit :

      et puis autre chose: les Roms ne sont pas d’origine roumaine, enfin pas seulement. C’est une population migrante et pacifiste d’Europe. Et des Roms on en trouve aussi d’origine française…

  4. Alexandrov dit :

    Oui ,en fait les Marseillais qui habitent les quartiers Nord ,ne sont pas encore dressés comme les bon lapins français, qui acceptent tout et le reste, et qui, lorsqu’ils n’en peuvent vraiment plus, portent plainte auprès de la Police !
    Autant dire qu’ils peuvent attendre , car après il y a la Justice qui décide ..de la suite à donner !. Autrement dit un certain délai (lol) et après il faut appliquer la décision (si tant est qu’elle ne soit pas défavorable aux riverains ..)Autrement dit le dilatoire devient l’expression de l’Etat en certaines circonstances ,en d’autres c’est la super réactivité !(Impôts ,sécurité routière ,liberté de parole ,etc ..)

  5. John dit :

    Une seule chose à dire : une majorité d’enfants.

    Vos délires me rappellent les belles années du national-socialisme, bande de tarés.

Laisser un commentaire