Montebourg : une commission pour réfléchir aux bornes électriques

Rédigé par lesoufflet le 08 octobre 2012.

Montebourg_
Photo : Parti socialiste

Photo : Parti socialiste

Alors que le monde est entré dans une crise économique sans précédent et que le France perd peu à peu ses emplois, à cause, notamment, d’une forte désindustrialisation, le ministre de l’Industrie, Arnaud Montebourg, a lancé une grande concertation sur l’implantation de bornes de recharge électrique sur le territoire national. La France molle, c’est maintenant !

Arnaud Montebourg, Ministre du redressement Productif (bonne blague de François Hollande et Jean-Marc Ayrault pour dire Ministre de l’Industrie) , a lancé, mercredi 3 novembre, une commission chargée de réfléchir au déploiement des bornes de recharge rapide pour les véhicules électriques. Mais attention, le compagnon d’Audrey Pulvar est dans l’action et l’efficacité, cette commission devra rendre un rapport au ministre, avant fin 2012. Trois mois pour débattre aux frais du contribuable !

L’évènement étant d’une importance capitale (une réunion pour lancer une commission pour réfléchir à l’installation de bornes électriques), Arnaud Montebourg était accompagné de deux autres ministres, Delphine Batho et Frédéric Cuvillier. Résultats obligent : cette réunion a accouché d’un premier accord avec la création d’un “groupe de travail” ! On dirait François Hollande qui part en vacances pour ses deux premiers mois de présidence et qui revient sur TF1 en disant “regardez comme j’ai bien travaillé, j’ai fixé un calendrier !”

Pour réindustrialiser la France, Arnaud Montebourg est donc parvenu à imposer la création d’une commission qui a elle-même réussi à mettre en place un “groupe de travail” !! Sérieusement les gars ??!! Dans le contexte actuel, une nouvelle “commission”, un “groupe de travail”, des “bornes électriques” !! De l’incompétence caractérisée d’un gouvernement de bêtes médiatiques qui n’ont jamais exercé de forte responsabilité politique, qui ne connaissent pas le boulot mais qui font en sorte de rester un maximum sous les projecteurs.

De toute évidence, le ministre du redressement productif s’est inspiré du style et de l’immobilisme présidentiels…  L’heure est grave, il faut faire vite, la France ne peu plus survire sans une nouvelle commission. Dire que Montebourg voulait être le ministre bien à gauche, qui allait convoquer les patrons de PSA dans son bureau pour leur tirer les oreilles et réindustrialiser le pays, qui allait relancer les hauts fourneaux de Florange. Il fait quoi désormais ? Des “commissions” sur des “bornes électriques ? Le renoncement, est-ce maintenant ?

On notera, au passage, que l’avalanche de commissions, de consultations d’experts, imposées par le pouvoir en place pour masquer ses lacunes et son incompétence coutent une fortune au contribuable, qui doit payer pour que le président et ses ministres aient des idées de la manière dont on gère un pays…

L’inaction, les commissions, les études, les concertations, les groupes d’études, les groupes de travail, les discussions avec les partenaires, les consultations d’experts…c’est maintenant !

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    Bien entendu, vous vous attendiez á autre chose de la part des socialo-bolcheviques?!
    Une fois ce colloque citoyen terminé ils en feront un sur la production électrique elle même, puis sur la qualité de l´eau qui fait tourner les turbines, puis sur …..

  2. Marre dit :

    Comme il est vraisemblable que l’essentiel de leur réunion soit utilisé pour fixer la date de la prochaine, ça va aller vite !
    En fait, c’est tout à fait cohérent vu que ceux qui s’aviseraient de faire Paris Marseille en electrique mettront environ 1 semaine, il suffira de rajouter 4 semaines de congé ce qui libérera des emplois. CQFD. En plus, le temps de la recharge, il faudra prendre un hotel-restaurant ce qui fera marcher le commerce et rentrer de la tva.

  3. OufLeChangement dit :

    Enfin les bornes electriques …! il était temps que ça avance! Merci M. Montebourg!

Laisser un commentaire