/>

Traité Budgétaire : pourquoi l’abstention est une question de survie pour l’UMP ?

Rédigé par Hubert DECHANOZ le 08 octobre 2012.

hollande_trierweiler
Photo : François Hollande
hollande_trierweiler

Photo : François Hollande

Appel aux Députés UMP : Pourquoi s’ABSTENIR lors du vote pour la ratification du Traité Budgétaire (TSCG) constitue une OBLIGATION morale, politique, et économique ?

Ce traité est effectivement « celui » de Nicolas SARKOZY, c’est un fait.

Sur ce point, et une fois n’est pas coutume, la gauche ne ment pas.

Mais il n’a JAMAIS été modifié depuis le 2 MARS 2012 comme l’affirme François HOLLANDE, avec la complicité de la PRESSE depuis juin 2012.

Il est donc évident que voter CONTRE ce traité n’est pas imaginable et n’aurait effectivement pas de sens, certes !

MAIS :

Ce traité a PERDU toute sa SUBSTANCE depuis la victoire de François HOLLANDE, qui n’a passé ses premiers mois qu’à défaire toutes les mesures responsables, volontaires et protectrices de Nicolas SARKOZY.

Nicolas SARKOZY, au travers de toutes ses mesures avait réussi à nous protéger des crises.

François HOLLANDE l’affirme lui-même le 11 avril 2012 sur France2 par un fabuleux, je cite :

« Est-ce que la crise de la zone Euro frappe la France ? NON ! Elle frappe l’Espagne, durement, et, peut-être, l’Italie avec des taux d’Intérêts qui ont augmenté… »

Mais la Cour des Comptes aussi, dans son rapport publié en Mars 2012, présenté au SENAT le 30 MAI 2011, je cite :

A l’actif de Nicolas SARKOZY :

« D’abord, l’exécution budgétaire de 2011 est marquée par l’AMELIORATION REELLE etINCONTESTABLE du solde budgétaire. Et ce, pour la PREMIERE FOIS depuis 2007″

Le déficit du budget de l’Etat s’élève à 90,72 milliards d’euros. Il représente 4,55 % du PIB, contre 7,70 % en 2010, ce qui est CONFORME à la prévision de la loi de programmation et du programme de stabilité. »

« Ainsi, l’État, qui est l’une des trois composantes du déficit public avec les collectivités territoriales et la Sécurité Sociale, a REMPLI ses objectifs. »

« L’amélioration du déficit repose essentiellement sur un redressement des recettes fiscales de 16 milliards d’euros si l’on neutralise l’impact de la réforme de la taxe professionnelle. Cela CONFIRME le REBOND observé en 2010. »

« Les dépenses sont MAÎTRISEES »

« Dans son rapport sur l’exécution budgétaire de 2011, la Cour formule dix-sept recommandations susceptibles d’améliorer la qualité de la gestion budgétaire. Sur les trente recommandations de l’an passé, seize ont été, totalement ou partiellement, mises en oeuvre, douze ne l’ont pas été, deux sont devenues sans objet. Pour la PREMIERE FOIS, la Cour en publie un SUIVI COMPLET cette année. »

A charge contre François Hollande :

« Dans un contexte de crise persistante, l’exercice budgétaire 2011 traduit l’amorce d’une stratégie de CONSOLIDATION budgétaire qu’il faudra POURSUIVRE et AMPLIFIER au cours des exercices suivants pour tenir la trajectoire »

« Le niveau des prélèvements obligatoires étant élevé, il faut INSISTER davantage sur laMAÎTRISE des DEPENSES. Rien ne serait pire, vis-à-vis de nos partenaires, que de ne pas tenir les engagements pris »

Sources : http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20120528/fin.html

Les signaux, tout aussi NEGATIFS que MALSAINS, que François HOLLANDE a exploité pendant la campagne en cultivant ces sentiments de HAINE et de PATRONPHOBIE contre les entreprises, confirmés par cette politique de MATRAQUAGE fiscal sur ces entreprises, confondant au passage «PATRIOTISME ECONOMIQUE» et «SOVIETISME», ne permettront pas à la France de percevoir les recettes fiscales suffisantes pour ASSURER les dépenses annoncées…

Les conséquences :

→ La France connaîtra un ARRÊT BRUTAL des embauches, davantage de délocalisation et de sous traitance étrangère.

→ Les ménages consommeront moins puisqu’ils gagneront moins (Heures sup’) et parce qu’ils devront s’acquitter de plus d’impôt.

→ Explosion de la dette pour compenser l’absence de recettes…

→ Explosion du déficit, alors que, rappelons le, la dette, Nicolas SARKOZY l’avait certes augmenté mais avec une politique économique qui avait permis de faire baisser le déficit de la France et que la Cour des Comptes convient de considérer cette dette comme amortisseur de la Crise.

Rappelons-nous que la Gauche accusait la Droite d’espérer que le déficit tombe sous les 6 ou 7 %, chose impossible d’après eux, alors que celui-ci est tombé à 5,2%.

Ce n’est pas la dette le problème, c’est le déficit et les mesures qui accompagnent le retour sur investissement.

François HOLLANDE se rend donc responsable d’expédier la France vers des déséquilibres budgétaires sans précédant et vers une récession historique.

La France, qui était encore l’un des derniers moteurs économique d’Europe et du Monde, sera rabaissée au rang de ces pays socialistes grecques, espagnols, portugais…

Si François HOLLANDE en est conscient, il se rend coupable de crime contre son peuple.

Voilà les raisons pour lesquelles ce traité se retrouve CADUC puisqu’incapable d’être respecté dès aujourd’hui.

Alors dans ces perspectives, une seule question s’impose :

QUEL POUVOIR aura ce traité sur la France qui verra irrémédiablement son déséquilibre budgétaire déraper en raison de l’explosion des dépenses qui ne seront pas financés par des recettes qui se raréfieront ?

Dans ce contexte, la droite, ou du moins que les députés UMP, doivent s’AFFRANCHIR de leur unique argument qui les contraint à voter en faveur de ce traité sous le SEUL prétexte que Nicolas SARKOZY serait le père de ce traité, ce qui est vrais.

PREMIER ARGUMENT :

Voter POUR ce traité revient à apporter un VOTE DE CONFIANCE en FAVEUR de la politique engagée de François HOLLANDE !

Car si l’on vote pour la rigueur d’équilibre budgétaire de ce traité, c’est que l’on convient que la politique de Hollande permettra cet équilibre budgétaire.

SECOND ARGUMENT :

François HOLLANDE et toute la gauche avaient dénoncé avec violence ce traité lors de la campagne présidentielle.

François HOLLANDE avait même exigé que traité ne soit pas voté par « son » parlement, le 15 mars 2012 sur le plateau de l’émission « Des Paroles et Des Actes », je cite :

« Le parlement qui sera… L’assemblée Nationale… Elu(e), avec la dynamique de ma victoire présidentielle, si elle vient, CE PARLEMENT NE RATIFIERA PAS un traité qui ne sera pas complété par un dispositif de croissance ».

François HOLLANDE termine son affirmation par un, je cite :

« SUIS-JE ASSEZ CLAIR ??? »

Source : http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=BloorpWerqU

Ce traité, malgré tous les mensonges et la manipulation mentale perpétrés depuis JUIN 2012 par la gauche et une grande frange de la PRESSE de connivence, n’a JAMAIS fait l’objet d’AUCUNE modification ou rajout d’un quelconque « VOLET CROISSANCE ».

Le traité qui sera ratifié par le parlement est le traité signé par Nicolas SARKOZY le 2 MARS 2012 !

Il n’existe aucun autre traité ni aucun AVENANT à ce traité depuis le 2 MARS 2012.

Aussi, François HOLLANDE, qui s’est fait élire, en partie en INSTRUMENTALISANT sa très forte opposition à ce traité, se doit d’être placé face à ses responsabilités et au pied de sesMENSONGES et de ses FOURBERIES.

Jean-Marc AYRAULT passe actuellement son temps à caresser dans le sens du poil sa gauche en affirmant que la France ne perdrait pas sa souveraineté budgétaire face à un traité qui fixe précisément une exigence budgétaire.

Alors de deux choses l’une :

→ Soit Monsieur AYRAULT MENT délibérément ou n’a pas tout compris.

→ Soit ce traité, finalement, NE SERT A RIEN.

Par conséquent, au regard de tous ces reniements, mensonges, contradictions, il est de laRESPONSABILITE de François HOLLANDE de mobiliser ses propres députés pour ratifierSEULS ce traité.

TROISIEME ARGUMENT :

L’objectif extrêmement sournois pour les socialistes et les autres partis de gauche est de ratifier ce traité tout en façonnant l’idée qu’il l’aura été par le vote MASSIF de l’UMP.

Cet objectif est triple :

→ Installer dans les consciences collectives que la gauche ne s’est finalement pas fourvoyée dans le vote en faveur de ce traité qu’ils rejetaient lors de la campagne présidentielle.

→ Accuser à terme ce traité d’être responsable de l’austérité dans laquelle François HOLLANDE nous expédie.

→ Rappeler, en marge de ces accusations, que ce traité aura été ratifié en masse par la droite, contrairement à la gauche, et que l’un des pères de ce traité fut Nicolas SARKOZY.

La stratégie est bien pensée.

Elle est bien préparée.

Elle est très sournoise.

Nous pouvons d’ailleurs en observer actuellement sa planification au travers de la condamnation systématique et quotidienne de l’héritage de Nicolas SARKOZY… (Sur l’héritage, profitons de les renvoyer aux arguments de la Cour des Comptes et des commentaires de François HOLLANDE, exposés en première partie du présent article)

Ce traité devient donc la plus fabuleuse arme que la gauche n’aurait jamais pu espérer obtenir.

La gauche a précisément dans l’objectif de tenir ce traité pour responsable de la récession, de l’austérité et du chaos économique et social dans lesquels François HOLLANDE nous auraexpédié.

La droite sera donc montrée du doigt pour l’avoir voté en masse contrairement à la gauche et SARKOZY sera à nouveau salit pour avoir été l’un des pères de ce traité.

Pour preuve, l’argument est déjà exploité par ailleurs sur la Grèce, l’Espagne, le Portugal etc. par une gauche qui accuse l’Europe et ses exigences d’être responsable de ce que subissent ces pays alors que ces exigences et les plans d’austérités imposés sont précisément les conséquences des politiques socialistes subis par ces pays en cessation de paiement.

La gauche réussi en quelque sorte à convaincre les peuples que c’est la chimiothérapie qui tue le malade et non le cancer.

Une stratégie qui permet aux socialistes de s’assurer le pouvoir pour très longtemps.

Voilà les raisons pour lesquelles il est VITAL de s’ABSTENIR pour la ratification de ce traité.

Chacun aura bien compris que le but n’est pas de s’opposer à ce traité sous ce seulprétexte que c’est François hollande qui en demande la ratification auquel cas, l’appel serait de voter CONTRE, ce qui n’est pas le cas.

Alors députés UMP :

→ Ne pas laisser François HOLLANDE et ses députés de gauche prendre leurs responsabilités de ratifier ce traité SEULS, constitue l’ARRET DE MORT à terme de l’UMP…

La Gauche le sait…

L’extrême droite, en embuscade, le sait tout autant.

→ Rester arrêté sur le symbole « Sarkozyste » que constitue ce traité revient à ne pas avoir pris conscience des évolutions intervenues depuis les élections présidentielles et législatives.

→ Ce traité ne nous permettra pas d’échapper au drame dans lequel François HOLLANDE nous expédie.

Et si toutefois ce traité n’était pas ratifié, comment imaginer qu’un président puisseaccuser l’opposition, par définition minoritaire, d’être responsable quand lui-même, avec sa majorité, n’aurait pas réussi à le faire ratifier ???

Alors, députés UMP :

Il est temps de prendre vos responsabilités :

Mettez HOLLANDE face aux siennes !

Ou devenez complices de ce qu’il adviendra.

HOLLANDE qui appelle ses députés à ne pas voter pour le traité :

http://www.youtube.com/watch?v=BloorpWerqU

Le traité est disponible sur le site du Conseil Eropéen (Format PDF en bas de page) :

http://european-council.europa.eu/home-page/highlights/treaty-on-stability,-coordination-and-governance-signed?lang=fr

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. saint dit :

    Mais non
    il ne faut pas se fâcher pour si peu
    bien au contraire

    L’ump a voté grandement pour
    Pour bien montrer que c’est le texte de Sarko qui est passé…
    les verts ont alors le bon rôle : nous on veut pas, regarder on a les couilles contre hollande (arf arf art)

    il fallait voter ce texte

    Quand le lis nouvel obs ou lobé “vive la révolution bolivarienne de chavez” on sent qu’ils commence à comprendre que nos soso, sauf à rendre une journaliste en première place pour placer son pola (pensez bien que les grands dirigents ne parlent plus en présence d’Hollande)…. Oui les inégalités existent, mais la plus grande des inégalités c’est la manipulation…

  2. denis-le-rouge dit :

    donc, si je comprend bien: il faut voter contre un traité pour lequel on est pour, pour montrer que l’on est contre la majorité qui est maintenant pour alors qu’avant elle était contre…

    Et tout cela dans le seul intérêt de la France et des français? Ou bien pour l’intérêt personnel de quelques-uns?…

Laisser un commentaire