/>

Argent public : nouveau scandale autour de Yamina Benguigui

Rédigé par lesoufflet le 12 octobre 2012.

yamina_benguigui_caprice
Photo : francediplomatie
yamina_benguigui_caprice

Photo : francediplomatie

Yamina Benguigui, la ministre de la Francophonie, est au cœur d’un énième scandale. Le Canard enchaîné a révélé qu’elle avait exigé de se rendre au Congo avec un Falcon 900 de la république, au lieu de prendre un avion de ligne. Selon les journalistes de l’hebdomadaire, le caprice de la star aurait coûté 140.000 euros au contribuable français.

L’article du Canard enchaîné explique ainsi que Yamina Benguigui “s’est fait tirer les oreilles par l’Élysée” pour avoir utilisé un avion de luxe lors de son déplacement pour le Sommet de la francophonie, qui se tient à Kinshasa, en République démocratique du Congo (RDC). Il y est précisé que ce choix inapproprié a couté 140.000 euros.

Selon un “argentier de l’Élysée” cité dans l’article, “les consignes étaient d’utiliser un avion de ligne. Elle est passée outre”. Yamina Benguigui, la grande classe !

Pour défendre la diva, un de ses collaborateurs a déclaré que “la procédure a été respectée à la lettre et validée par Matignon. Et contrairement à ce qu’avance “le Canard”, cela n’a pas coûté 140.000 euros mais 88.000 euros”. A bon, si le caprice de Yamina n’a couté que 88.000 euros à l’état, ce n’est pas grave alors ! Après tout, on a les moyens en ce moment…

Pour rappel, en 2010, un ministre de droite avait été débarqué de son poste quelques semaines après s’être fait griller, dans les mêmes circonstances, car il avait emprunté un jet privé pour un montant de 116.000 euros, afin de se rendre en Martinique. On verra si les belles leçons d’exemplarité de François Hollande sont suivies d’effets !

Il s’agit tout de même du troisième couac de Yamina Bengugui autour du Sommet de la francophonie organisé au Congo, après l’affaire de la coiffeuse présente 24/24 à ses côtés aux frais de la princesse et après l’humiliation qu’elle a infligé à François Hollande face à Kabila.

 

Désormais, on sait à quoi sert la “charte de déontologie” démagogique que Hollande et Ayrault avaient fait signer à leurs ministres afin qu’ils “ne mélangent pas les genres et qu’ils soient exemplaires” : Benguigui l’aurait-elle oubliée dans ses toilettes ?

 

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    Oui mais vu que le pilote et l’equipage étaient composés de beurs c´est ideologiquement moral pour la justice citoyenne socialo-bolchevique.

  2. […] nouveau scandale autour de Yamina Benguigui […]

  3. Paul Emiste dit :

    Pour résumer la situation on peut dire que la gôche française c´est comme la droite mais en bien pire.

  4. […] Obs au sujet de Valérie Trierweiler. Alors, bien sûr, la première concubine est encore loin du comportement néo-colonial de la ministre Yamina Benguigui, qui avait exigé, lors de son déplacement congolais, la présence d’une coiffeuse 24 heures […]

Laisser un commentaire