/>

Cambadélis peut-il se regarder dans une glace ?

Rédigé par nikkopol le 15 octobre 2012.

cambadelis_socialiste
Photo : Parti socialiste
cambadelis_socialiste

Photo : Parti socialiste

Lundi, le quotidien Libération nous apprend que Cambadélis a la nausée quand il lit la presse… Alors on cherche la raison de ce malaise, on trouve et on croit rêver…

Libération, dont on a appris ce week end qu’il risquait d’être avant Noël en cessation de paiement, la faute aux groupes de luxe qui ont retiré leurs opérations de pub du fait de la Une anti Arnault, Libération donc nous apprend lundi que Cambadélis a la nausée devant le « Ayrault Bashing » de la presse ces derniers jours : « C’est assez étonnant, je ne vois pas dans ce qui est fait (…) ce qui nécessiterait une offensive de cette importance». «Trop, c’est trop» a-t-il déclaré sur Radio Classique. D’un seul coup, il y a un désamour qui, à mon avis, est une posture de classe». Est-ce un délit de sale gueule ? «Oui je crois qu’il y a de cela !», a répondu le vice-président du Parti socialiste européen.

Les socialistes ont cette incroyable capacité à tout oublier et surtout à pouvoir tout dire, absolument tout, sans que personne ne relève leur malhonnêteté intellectuelle. Il aurait fallu rappeler à Mr Cambadélis que la presse a tout de même bien aidé Hollande ces dernières années. Même Jean-François Kahn, qu’on ne peut suspecter de sarkozysme, a reconnu que le déchainement de la presse contre le président sortant avait eu quelque chose «de dégueulasse, d’excessif et de finalement dangereux ». On peut rappeler les Unes sur « Le voyou de la République », « Est-il si nul ?» à propos de l’ancien président… On peut également lui remémorer Aubry le comparant à Madoff, les comparaisons entre sa politique et celle de Pétain… A ce moment-là, bizarrement, Mr Cambadélis n’a jamais tenté de calmer le « jeu malsain des médias ». Pire, on se rappelle que lui-même y est aussi allé de son couplet anti-sarkozyste, plein de mesure et de retenue : le 20 février dernier sur TF1, il avait, sobrement, déclaré : « Sarkozy s’attaque à la République ». Rien que ça. Sarkozy, en février 2012, se découvrait en apprenti dictateur, et a donc tenté de renverser la république au profit d’un système despotique dont il aurait été, sans doute, le Maître Absolu et Eternel… Sans blague….

Il va falloir que les socialistes, un jour, arrêtent avec les leçons de morale qu’ils assènent à longueur d’interviews à la terre entière : Ils sont les premiers à user des excès qu’ils dénoncent chez leurs opposants ! Voire à la presse, un comble ! Il faudra, également, que la droite tire les leçons médiatiques des dernières années du quinquennat sarkozyste. Malheureusement, sans relais les idées sont vaines.

Déjà 8 remarques sur cet article

  1. muzikant dit :

    … la fabrique du crétin tourne a plein régime …

  2. Paul Emiste dit :

    Un socialo-communiste français est tellement imbu de lui même et satisfait de ses idées (la lumière suivant les ténèbres), que oui il peut se regarder dans une glace tous les matins, et ce, quelque soient ses actions.
    Sa conscience est aussi élastique que son idéologie est sectaire.

    • vanirato dit :

      Les socialo-syndicalistes marqueront l’histoire de France par leur narcissisme invraisemblable, leur cynisme insupportable et leur action désastreuse.
      Si, d’ici à ce qu’on en soit débarrassé, le pays est encore une entité géographique et sociale, peuplée de quelques blancs.

  3. pylatais dit :

    cambadélis serait bien inspiré de s’en prendre à lui-même , après l’arrestation de dsk aux us n’a -t-il pas suggéré l’éxistence d’un complot pour abattre dsk, l’affaire du carlton est tombée à point pour afficher les déviances de qui on sait, car de complot il n’en est plus question maintenant.

  4. Paul Emiste dit :

    Oui mais certainement pas une glace convexe le Monsieur est très susceptible (Désolé j´ai besoin d´humour ce matin).

  5. gerard dit :

    ce n’est pas la gauche ,le problème,elle a toujours été ainsi;
    mais la droite qui ,une fois aux affaires, se laisse déborder.

  6. Ya rien de plus fasciste qu’un gauchiste.

    • Marre dit :

      En 81, libétorchon était déjà en quasi liquidation. mitterrand lui a refilé toute la pub d’état et assimilé ………. Il est vraisemblable que flamby n’abandonnera pas son principal allié.
      Pour cambadélis, à priori, il n’a jamais réussi à avoir son permis. Je sais, ça n’a aucun rapport mais j’avais envie.
      Ces gens là savent qu’ils trouveront toujours un pigeon pour leur servir de larbin et, de toute façon, ils ne payent pas le taxi non plus.

Laisser un commentaire