/>

Hollande fait fuir les investisseurs internationaux

Rédigé par lesoufflet le 23 octobre 2012.

general_electric
Photo : Marion Doss
general_electric

Photo : Marion Doss

Dans un entretien pour Le Figaro, le directeur des activités européennes de la multinationale américaine General Electric, Nani Beccalli, prévient que le gouvernement Ayrault envoie des signaux qui découragent les entreprises étrangères d’investir en France. Quand le PS tue la compétitivité française…

Le Figaro publie une interview de Nani Beccalli, où le patron de General Electric en Europe n’est pas tendre avec la politique économique de François Hollande. Pour le spécialiste, les mesures du gouvernement sur le travail, la retraite ou les revenus individuels, donnent une très mauvaise image à la France, qui entrainera forcément une fuite des capitaux.

Interrogé par les journalistes du quotidien français sur la place de la France dans l’économie européenne, le professionnel ne mâche pas ses mots :

Pour être honnête, la France m’inquiète un peu. Depuis la transition politique, votre pays envoie des signaux qui n’encouragent pas l’investissement, et qui, vu de l’étranger, n’en font pas le pays où il faut être. Si j’avais une recommandation à faire, ce serait que la France fasse très attention aux messages qu’elle est en train de faire passer, au sentiment général qu’elle est en train de créer à son sujet. Bien sûr, il ne s’agit parfois que de grands titres dont les médias étrangers se font l’écho allègrement. Mais la façon dont sont abordés des sujets comme le travail, la retraite, les revenus individuels, créent de l’inquiétude. Les investisseurs, qu’ils soient ­financiers ou industriels, recherchent un environnement positif, sinon c’est le capital qui s’enfuit. La France n’est pas une île.

Les conséquences désastreuses de la politique menée par les socialistes commencent à porter leurs fruits.

Les 4 millions de chômeurs, c’est bientôt !

 

 

 

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    “La France n´est pas une île”, je crois que s´il y a un point que nos socialo-bolcheviques ne veulent pas comprendre ou plus exactement ne veulent pas voir c´est bien celui là

  2. Gramuchon dit :

    Les entrepreneurs ne votent pas pour le PS. Les chômeurs oui !

  3. francedissident dit :

    Par contre, elle attire tous les malheureux, qui au nom de la liberté de circulation en Europe, viennent réclamer les prestations familiales auxquelles ils ont droit, enfants obligent. Et je ne pense pas qu’aux Rooms. Nous avons maintenant, les Grecs, les Espagnols, les Portugais,… C’est bien simple, les services sociaux de mon département sont obligés de mettre en place des permanences d’accueil avec traducteurs.

Laisser un commentaire