/>

Compétitivité : le pipo c’est toujours maintenant

Rédigé par Libertelibertecherie le 30 octobre 2012.

hollande_françois
Photo : François Hollande
hollande_françois

Photo : François Hollande

Quoi penser de la mise en sommeil des pigeons ? Juste au moment où ils commençaient a trouver un échos jusque dans la droite ?

Et bien que Hollande à réussi à : récupérer le mouvement, le faire monter en buzz en profiter politiquement pour contenter ses électeurs et stop cela pour éviter le mouvement de masse…

En effet l’opération Pigeons à été récupéré par les aigles Hollandais…. voyez plutôt la demande de compétitivité signée dans le JDD :
Serge Weinberg, président de Sanofi, Pierre Pringuet, Pernod-Ricard (siege social à 20 m du PS) socialiste notoire, d’on la valeur boursière s’envole depuis l’élection, ha qu’il est bon qu’il y ait une crise tout le monde picole… Jean Pierre Clamadieu, Solvay… Nous avons aussi Paul Hermelin seul président du CAC 40 à avoir sa carte du PS… Philippe Crouzet (dont l’épouse est un amie de François) .. … (cf liste dans le figaro)
Bref comment croire un seule seconde, que ces patrons qui ont fait monté Hollande sur la plus haute marche de la république ce soient fait dupé par Hollande, et demandes un choc de compétitivité ?
Qui pensez de l’utilisation de Louis Gallois, ex-président d’une entreprise qui vend des missiles, des avions de guerre pour faire un rapport sur la compétitivité ?

Et bien que nous sommes en face d’une magnifique manipulation électorale pour mobiliser l’électorat de Hollande, et lui masquer la vérité… le gouvernement tape en premier sur la classe pauvre (tva restauration, plus de taxe bière, fin des heures sup défiscalisées… …)

Hollande très aux fait des manipulations en tous genre (voir caton) trouve ici le moyen de 1 dégonfler un vrai mouvement spontané, et mettre ses électeurs en ordre de bataille… lui petit père du peuple contre les grand méchant (regardez il s’en prend même à Google) pour sauver le petit peuple français (pensez aux français, comme de dit si bien Aubry).

Bref la manipulation c’est toujours maintenant… Monsieur Copé, cela ne sert à rien de vouloir récupérer ce nouveau mouvement, regarder ailleurs, ceux ci sont des catons : des faux, pour conduire la droite dans le mur…

‘On est pas content, ha tu veux nous aider’ on stoppe le mouvement… souvenons nous des étudiants dans la rue contre les réformes de la retraite… ça c était un vrai et beau mouvement qui allait loin… manipulation aussi ? c’est vous qui l’avez dit….

Déjà 6 remarques sur cet article

  1. katlen dit :

    Honte de ces guignols ,et qui font rire de la France en internationnal…Vivement la prochaine Election…..On espere que ce temps des socialos feront reflechir les FRANCAIS.

  2. denis-le-rouge dit :

    Juste pour votre information, la bonne orthographe c’est “pipeau”…
    Pipo étant le nom de scène du clown franco-belge Gustave Sosman. C’est aussi celui donné aux étudiant de l’IEP (Instituts d’études politiques). Donc on est quand même pas bien loin de certains socialos.

    Mais c’est bien connu, c’est parfois avec un pipeau que l’on fait fuir les pigeons.

  3. denis-le-rouge dit :

    mais on lit le reste de l’article (illisible et imbitable), on se rend compte de l’indigence orthographique de certain. Prétendre écrire un article d’opinion politique avec trois fautes à chaque lignes, même Morandini n’aurait pas osé.
    Je ne suis pourtant pas pour le retour à la peine de mort, mais parfois je me demande si ça ne serait pas nécessaire…

    • Paul Emiste dit :

      Très cher Denis,encore une fois merci pour votre protection de la culture français, mais les fautes d´orthographes n´ont jamais empêché l´expression d´une vérité profonde.
      Le fond , est plus important que la forme chers amis socialo-bolcheviques, adorateurs du symbole et de l´hyperbole magaphonisée (je viens de l´inventé, pas mal hein?) et banderolisées (celui là aussi!!), on n’arrête pas de vous le dire mais vous nous refaites le coup á chaque fois.
      Donc pour ceux qui nous gouvernent cela donne tout simplement, arrêtez la forme on s´en fout, et battez vous sur le fond!!!
      NB: Pour ceux qui utilisent le correcteur d´orthographe, je vous autorise á les rajouter dans le dico, oui, même toi mon cher Denis, ça t´aidera pour tes pamphlets universitaires.

  4. speed dit :

    denis le rouge ont dirais que donner des leçons au autres c’est une marque de fabrique gochos, tu ferais mieux de donner ton avis sur l’article ce serait plus interressant mais peut etre que comme flamby tu as bessoin de creer une commission pour pouvoir te prononcer de maniere a pouvoir dire apres c’est pas moi c’est la commission qui le pense, un peu de courage allez lance toi donne ton avis prend des risques n’ais pas peur, fais comme la personne qui a ecrit cet article et qui s’expose au critiques alors que toi dans ton fauteuille tu ne risque pas grand chose c’est la difference entre un acteur et un spectateur

  5. denis-le-rouge dit :

    Cher Speed,
    je donne très souvent mon avis sur ce site, ce n’est pas forcément ça qui fait avancer le schmilblick. Le torchon pondu plus haut (je ne peux pas appeler ça un article, c’est une insulte à tous ceux qui sont payé pour écrire des articles), me fait penser à un dessin de Pétillon paru dans le dernier numéro du Canard Enchainé. Un patron d’une grande entreprise (peut importe laquelle) dit simplement “Sarko n’a pas fait grand chose pour la compétitivité de nos entreprises… mais nous nous sentions aimé.”

    Autre chose concernant “le-Président-qui-n’aime-pas-les-riches” face au “Président-des-plus-fortunés”. Dans un document parlementaire consacré aux conditions générales d’équilibre du budget, il est indiqué que l’ISF à la sauce hollandaise rapportera aux caisses de l’Etat 247 millions de moins que sous Sarkozy. En gros, les riches ont été plus taxés sous Sarko qu’il ne le sont déjà sous Hollande. Cela est du, toujours d’après le même rapport, au plafonnement de l’impôt sur la fortune décidé par Hollande sous l’impulsion du Conseil Constitutionnel (et ce, afin d’adoucir les 75%). Et, cerise sur le gâteau, la hausse du seuil d’imposition décidée sous Sarko (et passé de 800 000 à 1,3 millions d’euros) n’a pas été touché afin de ne pas perturbé l’imposition d’un certain Hollande François dont le patrimoine se trouve juste en dessous du seuil fatidique…

    C’est dingue ce que l’on peut apprendre en ne bougeant pas de son fauteuil.

    Pas grand chose à rajouter…

Laisser un commentaire