/>

Nicolas Bedos cocaïné selon Tristane Banon

Rédigé par sachab (24actu) le 06 novembre 2012.

cocaine_nicolas_bedos
Photo : Nightlife Of Revelry
cocaine_nicolas_bedos

Photo : Nightlife Of Revelry

La victime de DSK, Tristane Banon, a répondu dans un papier publié sur l’Express, à Nicolas Bedos, qui l’avait insultée dans une chronique parue le 23 septembre 2011 dans le magazine Marianne. Selon elle, le fils de Guy serait cocaïnomane et se serait fait annuler des PV par François Hollande. Quand deux pauvres bêtes médiatiques ne savent plus quoi faire pour attirer un peu de lumière sur leurs petites personnes…

Voici quelques lignes parmi le flot d’insultes que Bedos avait écrit sur Marianne au sujet de Banon :

“Elle a juste eu le temps d’évoquer ses projets, qui sont restés muets, la rubrique des faits divers l’empêchant sans doute de squatter les pages cultures. Dommage. Tristane, fragile Tristane, retardataire lacrymale : puisque à te lire nous sommes désormais comme les deux doigts de la main, permets moi de te rappeler que la justice fonctionne. Elle te paraît sans doute trop lente, mais vu les huit années qu’il t‘a fallu pour porter plainte, je t’invite aujourd’hui à davantage de modestie. Conseil de bon copain : euthanasie ta mère et termine ton bouquin….”

Comment peut-on esquisser un sourire face à la fausse provocation d’un Nicolas Bedos, qui se croit fin et provoc, alors qu’il est bêtement lourd et tellement conventionnel ? Depuis qu’il fait de la politique avec pour seul ligne idéologique l’anti-sarkozysme primaire (point commun qu’il partage avec ses amis socialistes, comme si tous n’avaient pas encore compris que c’est désormais fini), on dirait qu’il est encore plus fier de sa petite personne.

Un an plus tard, Tristane Banon a décidé de lui répondre. Après avoir traité le pseudo comique de “pute mythomane”, la fille de l’ex de DSK a accusé Nicolas Bedos, de manière à peine dissimulée, de consommer régulièrement de la cocaïne.

“Et dire que je ne t’avais pas repéré, même pas calculé, toi qui n’étais pour moi que le fils de ton père. Mais Nicolas, sais-tu qu’il y a des méthodes plus simples que d’aller faire la pute mythomane dans la lucarne pour qu’une fille te remarque ? […] Car enfin, s’il est vrai que notre président « Normal » te faisait, il n’y a pas si longtemps, annuler tes PV, comprends bien que ça nous fera voir sa « normalité » sous un angle résolument neuf (à moins que nous décidions tous de lui envoyer nos contraventions avec une recommandation de ta part) ! Que Julien Hollande te dise réellement que personne ne peut encadrer Valérie Trierweiler autour de lui, ou que tu l’inventes, ne revient pas tout à fait au même. […] Mais revenons à nous, et puisque tu as l’air de t’en inquiéter, je te rassure, je mange autant que tu sniffes, c’est dire si je suis plutôt loin de l’anorexie.”

Un représentant de la bonne gauche morale cocaïné, on en doute ! François Hollande qui distribue des passe-droits à ses soutiens, impossible !!! Demandez à Valérie Trierweiler si elle a eu le droit de garder un bureau à l’Élysée malgré sa position à Paris Match, et à Ségolène Royal si son ex concubin a été le premier président de la Cinquième République à soutenir officiellement un candidat aux Législatives…

Au final, Banon et Bedos ont plus de points communs que ce qu’on pourrait penser. Déjà, ils font tous deux plus pitié qu’autre chose : victimes de l’égoïsme destructeur, de l’égocentrisme et de la perversion de leurs parents respectifs, ils essayent d’exister tant bien que mal et ne peuvent plus vivre sans passer à la télé ou alimenter le buzz sur Internet. Première génération des enfants des soixante-huitards, Banon et Bedos symbolisent parfaitement à eux deux les ravages du nihilisme et du cynisme ambiant liés à la destruction de toute morale considérée comme fasciste.

 

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. freudo dit :

    pas très fort pour un journal si francais, les fautes de grammaire et d´orthographe….

    PS: Je sais qu´il y a une cédille à “francais” mais mon clavier n´en a pas !! désolé !

  2. katlen dit :

    Tel Pere ,Tel Fils, je deteste ces gens si on peut dire ces gens…

  3. Like dit :

    Encore un site qui reprend une info sans chercher à en savoir plus (le métier de journaliste se perd…) Alors voici un petit rectificatif. Tout d’abord, c’est Nicolas Bedos qui annonce fièrement en 4ème de couverture de son bouquin récemment sorti que M Hollande lui a fait sauter tous ses PV. Ensuite Mlle Banon ne réagit pas 1 an après à sa chronique mais bel et bien à la reprise de celle-ci dans ce foutu bouquin, où sous prétexte de “s’excuser” (mais pas de demander des excuses) il en remet une couche… Point sur lequel il insiste fortement dans toutes les émissions où il passe faire sa promo. Alors oui elle répond et avec une jolie plume acide ! Quand tous les jours on entend des attaques publiques sur soi, on est quand même en droit de répondre publiquement aussi, c’est la moindre des choses !

  4. lefilsdeboufartatos dit :

    Au secours ils reviennent, père et fils. Pontifiants, méprisants, ils encombrent l’écran avec
    la complaisance de certains médias. Ils oublient d’être drôles, pertinents, intéressants. Pour le père, on avait une certaine indulgence car il avait été drôle, il y a très longtemps . Le” fils de” déclenche des vomissements et une crise de zapping irrépressible.

  5. Paul Emiste dit :

    La gôche pétard dans toute sa splendeur, les chevaliers de la blanche à défaut de chevaliers blancs!

Laisser un commentaire