/>

Histoire et repentance : quand les Français haïssent la France ?

Rédigé par lesoufflet le 13 novembre 2012.

taubira
Photo : Parti socialiste
taubira

Photo : Parti socialiste

Dans une chronique parue dans le nouveau site internet de Robert Ménard, Boulevard Voltaire, l’historien Dimitri Casali revient sur la repentance permanente et l’autoflagellation en France, qui expliquent une partie de la haine envers leur propre pays et le mal être de nombreux jeunes français.

Aucun autre pays au monde ne sacrifie autant sa propre histoire, au nom de la repentance, du politiquement correct et des nouvelles sirènes du multiculturalisme“, commence par expliquer l’historien avant de tirer la sonnette d’alarme, chiffres à l’appui, sur le malaise des jeunes :

37 % des jeunes d’origine étrangère ne se sentent pas Français selon l’INED ;

71 % des jeunes Français sont angoissés devant l’avenir (sources Études internationales Pisa) ;

75 % des jeunes veulent devenir fonctionnaires selon un sondage IPSOS publié en mars 2005.

De plus en plus tournée vers la seule lecture culpabilisante du passé et cet éternel esprit de repentance, la France est le seul pays au monde à multiplier les lois mémorielles (loi Taubira, loi sur le génocide arménien…).

Des chiffres éloquents qui devraient pousser les autorités politiques à plus de prudence quant aux déclarations de repentance (Taubira sur l’esclavage, Hollande sur la guerre d’Algérie…). D’ailleurs, le spécialiste estime que l’apprentissage, des l’école primaire, des “heures les plus sombres de notre histoire” explique en partie cette situation. Dans les autre pays, on apprend d’abord aux enfants à aimer leur patrie, on leur montre ce que leur pays a apporté de beau à l’humanité, puis, une fois qu’il sont plus grand, on peut leur expliquer que tout n’est pas rose et leur montrer la part sombre de l’histoire de leur Nation. En France on explique aux enfants de 8 ans que les Français sont racistes, esclavagistes et de vilains colons.

Honte à celui qui aime l’histoire de France, synonyme de réaction, de conservatisme, de passéisme, de haine et de destruction. Nouvelle victoire pour le terrorisme intellectuel qui caractérise la folie du temps présent“, regrette un Dimitri Casali pour qui il n’est qu’une solution à ce problème de désamour de la France par la jeunesse, issue de l’immigration ou non :

Il faut dire et redire haut et fort que la France n’a commis aucun génocide, n’a jamais engendré de totalitarisme, n’a pas inventé la « solution finale », ni déclenché le feu nucléaire.

Aujourd’hui, l’Histoire de notre pays est bannie de l’éducation ; elle est en somme condamnée, honteuse d’être aimée et admirée, telle une lépreuse devenue paria de l’Éducation nationale.

Honte à celui qui aime l’histoire de France, synonyme de réaction, de conservatisme, de passéisme, de haine et de destruction.

Aucune société ne peut survivre en cultivant le mépris d’elle-même : puissent les socialistes et les pédagogues enfin comprendre cette évidence !

 

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    la France, le pays avec la vérité d´ état, et malheur à celui qui ne veut même que discuter, c´est interdit, c´est la loi!!.

  2. Zadig dit :

    Mais on y est !
    Quand on voit le silence assourdissant des médias sur la manifestation contre le FASCISME islamiste (et non l’islam) du 10 novembre à Paris qui a réuni plus de 2500 personnes, réellement de tous bords politiques, à l’intiative de Résistance Républicaine et Riposte Laique, lesquelles portaient toutes des drapeaux tricolores….on se dit effectivement qu’en France il faut surtout taire ses sentiments patriotiques, républicains et laiques !
    Ca ne plait pas à la petite caste bobo-médiatico-politique….

    Et pourtant ne dit-on pas que ce sont les “élites” qui entrainent le peuple ?
    Dans ces conditions, peu de chances de voir rejaillir la fierté d’être français…à la différence d’innombrables pays (notamment scandinaves, américains du nord et du sud où je circule) où de très nombreux habitants hissent leurs drapeaux nationaux….

    Quant à l’enseignement, faudrait-il encore qu’une majorité de profs changent de mentalité…non ?

  3. katlen dit :

    Notre Belle France, gardons l image de Nicolas Sarkozy cet ete a la Concorde, belle image d une France rassemblee avec tout ces drapeaus BLEU BLANC ROUGE…ses valeurs , son respect.

  4. Bluesun dit :

    Pauvre France.
    Un pays fier et libre, on en fait un pays de honte.
    La France n’a en rien à rougir de son passé. Terminé son service militaire, terminé le droit d’être fier de se dire français.
    Dans les années 1980, il était devenu ringard de se dire français, nos soportifs ne voulaient même plus chanter la Marseillaise sur un stade. Aujourd’hui on apprend plus l’histoire de France dans ses écoles, et à présent on voudrait que la France se confonde en excuses. Si ce pays est vraiment une honte pourquoi alors tant d’étrangers veulent-ils devenir français ?
    La France a une histoire “son histoire”, la France a ses couleurs Bleu Blanc Rouge, sans aucune honte la France doit garder avec fierté ses 3 couleurs.

  5. joseph dit :

    la France sera toujours le pays le plus cultive’ du monde
    mais tout depend des Francais eux memes…
    ne vous laissez pas envahir par l’arrieriseme….

Laisser un commentaire