Alexandre Jardin, Hollande, Trierweiler et les paparazzi (vidéo)

trierweiler_hollande_royal_tweet
trierweiler_hollande_royal_tweet
Photo : Patrick Peccatte

Lors d’un débat dans l’émission de Bruce Toussaint,  “Vous trouvez ça normal?”, sur France 2, l’écrivain Alexandre Jardin a raconté une anecdote incroyable sur la première garçonnière où vivaient François Hollande et Valérie Trierweiler après que Ségolène Royal ait foutu son mari à la porte, en 2006. D’après Jardin, Flamby et sa “girlfriend” se seraient réfugiés chez un paparazzi, où la chambre qu’ils occupaient était décorée par une photo de Carla Bruni nue. Puisqu’on vous dit qu’il est normal !

Alexandre Jardin ne pensait pas jeter un tel blanc sur le plateau de Bruce Toussaint, où l’ensemble des collabos médiatiques présents ont été fort gênés par les révélations du romancier. Un silence embarrassé qui en dit long sur les pratiques démocratiques du pouvoir en place et sur l’influence socialiste dans les cercles médiatiques parisiens. La réaction des invités sur le plateau prouve la soumission du PAF au PS. Toussaint s’amuse même de cette situation, évoquant la fin de sa carrière et Naulleau de faire remarquer le silence qui a suivi la prononciation du mot Hollande par Jardin.

Du bon temps de Sarkozy, tous les invités se seraient esclaffés et en auraient rajouté sur la vulgarité du président, sur son côté bling-bling et sur l’ambiguïté de ses rapports aux journalistes et/ou paparazzi. De nos jours, si quelqu’un dit du mal de Hollande, les convives regardent leurs pieds.

Voici donc la petite histoire racontée par Jardin :

“En 2006, j’étais en vacances chez le plus gros paparazzi français. Il y avait un homme politique français qui téléphonait tous les matins, qui était avec sa petite amie et qui téléphonait à ce paparazzi pour lui demander comment échapper aux paparazzi.

[…]

Au bout d’un moment, je comprends que l’homme politique habitait chez le paparazzi à Paris, puisque son appart était vide et qu’il était avec sa petite ami. Je comprends également, au fur et à mesure, qu’il s’est fait lourder par sa femme.

[…]

Je pars dans un fou rire : c’était Hollande ! C’était Hollande qui habitait chez le plus gros paparazzi français et qui essayait d’échapper au paparazzi et j’ai trouve çà a à mourir de rire de folie. Quand on pense qu’aujourd’hui ils font des procès aux paparazzi et qu’ils les gagnent, je trouve ça hallucinant.

[…]

Le plus drôle, le plus fou, c’est que chez le paparazzi, je connais la chambre, il y avait une photo de Carla nue, devant le lit.”

Imaginer les ébats du flan et de sa maitresse dans l’appartement luxueux d’un paparazzi, sous le portrait nu de Carla, voilà qui prête à rire…ou à pleurer !

On remarquera aussi comment notre président charismatique est respecté par un simple paparazzi qui se permet de lui dire “mais t’es t’es vraiment très con”. Si un photographe de chez Voici traite notre président de la sorte, on imagine comment ce dernier doit baisser les yeux devant Angela Merkel…

La présidence normale, c’est maintenant (ou demain) !

François Hollande et le paparazzi par VTCN

On vous recommande

A propos de l'auteur lesoufflet

6 réactions à “Alexandre Jardin, Hollande, Trierweiler et les paparazzi (vidéo)”

  1. Segolene a bien fait de le virer, mais il nous appartiendra aussi de bientôt virer toute sa smala d’incapables , de bedonnants et de trop bien portants.( ils sont tous grassouillets et bourrés de cellulite).

  2. Les poubelles de l´Histoire vont s´ enorgueillir de nouveaux noms, le légion d´horreur c´est maintenant!

  3. Quand Flamby trompait Miss Poitou Charente avec sa copine, c’était une répétition générale pour tromper ses électeurs 6 ans après ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.