/>

Hondelatte défonce Dave : symbole d’une France acariâtre (vidéo)

Rédigé par Pierre Amstel le 26 novembre 2012.

hondelatte_christophe
Photo : leafar
hondelatte_christophe

Photo : leafar

C’est la vidéo buzz de ces derniers jours. Au cours de l’émission 17e sans ascenseur, Christophe Hondelatte insulte copieusement le chanteur Dave de « connard » et le menaçant de lui « chier dans la gueule ». Tout ça dans l’incompréhension la plus totale : Dave n’a rien fait. Hondelatte fabule complètement. Bienvenue dans la France acariâtre.

17e sans ascenseur est donc la nouvelle émission de Laurent Baffie sur Paris Première. Ça donne quoi ? Pas grand chose. Un dîner de cons demi-mondains « à gauche toute » ! Mais Laurent Baffie est tout de même moins insupportable que le plagiaire malhonnête et flagorneur Thierry Ardisson. C’est déjà ça.

Qui étaient les convives de dîner par lequel le scandale est arrivé ? Christophe Hondelatte (chanteur raté encore plus mesquin que Michel Drucker), Olivia Ruiz (hollandolâtre tendance Manu Chao), Dave (plus fan de Marc-Olivier Fogiel que de Geert Wilders), Sophie Edelstein (qui ça ?) et Cali (le révolté des temps modernes contre tous les fascistes et ceux qui n’aiment pas sa musique… ce sont parfois les mêmes). A gauche toute ? Il y avait quand même Marcel Campion, libéral sarkozyste de service, plus proche de Snoop Dogg que de Django Reinhardt. Ce pauvre Marcel Campion, qui jouait de la guitare et n’avait rien demandé à personne, surtout au bipolaire Christophe Hondelatte, plus hystérique qu’une vierge le jour du débarquement des Anglais.

Voilà la scène : après un scat (chant par onomatopées) particulièrement maladroit et peu élégant de la part de Christophe Hondelatte (ce visage déformé jusqu’à ne plus ressembler à un celui d’un être humain), l’animateur de télé désigne l’accusé Dave, sagement assis à ses côtés. S’ensuit une diatribe terrible, injuste et incompréhensible de Hondelatte : « tu me connais Baffie, je paye cash. Le mépris de Dave pour les musiciens qu’il appelle ‘amateurs’ est insupportable. Il a beau être une gloire nationale, je lui chie à la gueule ! Le mépris que tu as pour Marcel Campion est insupportable. Ce mec là, tous les samedis après-midi joue avec le plus grand musicien français et il t’emmerde. Et je t’emmerde avec lui ! Tu es un connard et tu ne respectes pas les musiciens ! Va te faire foutre ! »

Aucune réaction de la part des autres invités. C’est la stupéfaction. Et, surtout, cette gêne, comme quand on écoute un discours de Jean-François Copé. On se souvient de la « France moisie » brocardée en 1999 par Philippe Sollers. Avec Christophe Hondelatte, on assiste à l’essor « décomplexé » de la France acariâtre. Même Cali, qui intervient pour calmer le forcené, en devient sympathique. Christophe, t’as déconné grave. Le peu de respect qu’on pouvait encore de porter, tu l’as définitivement perdu.

On se prend à rêver… Christophe Hondelatte sabotant un remake de Festen, cet excellent film de Thomas Vinterberg. Christophe Hondelatte jouant le rôle de Charlotte Rampling dans Le Portier de Nuit, film nazi/SM de Liliana Cavani (dédicace à la chanson « Cybernight »). Christophe Hondelatte être médiateur entre François Fillon et Jean-François Copé. Christophe Hondelatte, rictus machiavélique et paquet de chips sur les genoux, troller des forums de jeuxvideo.com.

Et vous, comment imaginez-vous Christophe Hondelatte ?

Déjà 8 remarques sur cet article

  1. daniel pilotte dit :

    Info ou intox tout les 2 vont ils avoir l elegance d interpreter en guise de coming out je t aime moi non plu

  2. Paul Emiste dit :

    Monsieur (sic) Hondelatte, la gôche scatologique, serait homophobe?

  3. jean marie guerin dit :

    Laurent Baffie n’a qu’inculture et inélégance physique et mentale
    pour dominer ce débat qui, au fond, n’intéresse personne.

  4. libertad dit :

    Vous m’inquiétez…. Pour des programmes de ce niveau, A.Pulvar et C.Fourest auraient été oubliées ?

  5. Francine dit :

    Hondelatte what is your brand of flour?

  6. Adolf dit :

    L’étape suivante sera quand Hondelatte aura sniffé un rail de plus, montera sur la table, et cessera de parler pour ne rien dire. Il déboutonnera son pantalon avant de s’accroupir pour déféquer sur Dave aussi passif, béat et idiot que d’habitude, tout heureux d’avoir pour une fois un rôle important dans le show, et d’être le bénéficiaire d’un authentique étron gauchiste, en direct. Pour ne pas risquer de faire un faux pas dans le script improvisé, il applaudira en même temps que le reste de la gauchitude locale. Les téléspectateurs, toujours secrètement homophobes, seront ravis et des points faciles d’audimat seront gagnés. Au fond tout le monde est content…

  7. Adolf dit :

    Hondelatte a la peau tellement retendue qu’il n’a aucune marge de sécurité. Il ne pourrait sourire sans devenir pétomane.

  8. Notwiadomy dit :

    Il y a aussi Adamo – toujours gentil, qui tape dans ses mains –, et un homme en chemise orange – qui est-ce ? –, qui chante : je ne sais pas s’il chante bien, mais semble en rythme avec Marcel Campion, et au moins, ne grimace pas – au risque de devenir pétomane, comme dit si justement Adolf ! – ; à 00:46 – vidéo sur le site de l’Express, puisque ici, ça ne marche pas –, on voit le fou entendre le commentaire – lecture sur des lèvres hollandaises bienvenue ! « J’aime beaucoup les amateurs. » d’après Dave – de Dave à Baffie – qui profère méchancetés sur critiques sur la prestation du pauvre fou –, et s’arrêter net de bramer.

    Baffie aime bien être désagréable, parfois sérieusement comme ici avec le fou, ou pour plaisanter (dans “On n’est pas couché”, Melody Gardot faisait l’effort de parler français : « Elle parle mal. » l’entendait-on commenter, avant de se dégonfler face à elle).

    Ah ! n’oublions pas la nana en super minirobe (ou short) qui passe derrière le fou (00:17-00:25) !

    La vidéo accessible : http://www.lexpress.fr/culture/tele/video-christophe-hondelatte-contre-dave-la-video-de-leur-engueulade_1191606.html

Laisser un commentaire sur libertad