/>

Valérie Trierweiler : une “desperate housewife” éphémère ?

Rédigé par lesoufflet le 29 novembre 2012.

trierweiler_people_star
Photo : vincent-t
trierweiler_people_star

Photo : vincent-t

Depuis l’affaire du TweetWeilergate, Valérie Trierweiler a accepté de redevenir une première concubine normale et de rester cantonnée aux pièces jaunes et aux causes humanitaires consensuelles. Pour la récompenser de rester gentiment au foyer comme une femme soumise, son flan de boyfriend lui a promis de lui ré-ouvrir prochainement une page sur le site internet de l’Élysée, dont elle s’était fait expulser comme une malpropre après le Tweet lamentable contre Ségolène Royal. Va-t-il également la laisser revenir sur Twitter ? Combien de temps va-t-elle tenir son rôle de femme au foyer docile ?

Valérie Trierweiler n’est plus la femme indépendante et carriériste que les Français ont tant détestée. Ses conseillers en communication lui ont expliqué qu’elle devait faire un choix entre sa vie de concubine post soixante-huitarde qui jouit d’un bureau à Paris Match et d’un autre à l’Élysée (même si ce problème ne semble pas encore résolu) et celle de femme de chef d’état, consensuelle, qui reste à sa place sans faire de vagues.

Ainsi, la girlfriend du président s’implique, comme toutes les femmes de chef d’état, dans diverses associations caritatives, comme la fondation Danielle Mitterrand, la lutte contre le Sida, ou comme les ONG contre la violence faite aux femmes.

Trierweiler est désormais présente aux soirées officielles, où elle se tient bien et ne twitt plus. Ses proches hurlent sur tous les toits qu’elle a trouvé ses marques, sa place de première concubine et qu’elle se sent très bien désormais dans sa peau et à l’Élysée. Bref, elle la ferme et sourie, comme toutes les premières dames avant elle. Reste à savoir combien de temps elle va tenir ce rôle…

Pour la féliciter d’être devenue fade, les conseillers de Hollande (qui peut croire que cet homme prend la moindre décision) lui ont rendu un jouet qui lui avait été supprimée à la suite du tweet haineux contre la mère des enfants de son petit copain : une page sur le site internet officiel de l’Élysée qui lui est entièrement dédiée. Quand on sait à quelle point elle aime la gloriole et surtout sa petite personne, on imagine que ce petit caprice la fera tenir un peu plus longtemps son rôle de femme normale et oublier son comportement de diva capricieuse !

En tant que Français, on ne peut que se réjouir que la situation grotesque et les comportement indécents de la première concubine se soient calmés et qu’elle cesse de ridiculiser son mollusque de petit ami et à travers lui toute la France… même si on attend toujours qu’elle choisisse entre un bureau à l’Élysée (Palais du pouvoir politique) ou à Paris Match (organe de presse censé représenter un contre pouvoir) !

Pourtant, il y a fort à parier que la femme fatale ne supportera pas longtemps de rester dans l’ombre de son flan et de Ségolène Royal, qui devrait bientôt faire son retour sur la scène politique et médiatique. Trierweiler restera-t-elle une gentille “desperate houswife” quand elle verra son homme affairé à trouver un poste à Ségolène. Si Hollande continue de dire à qui veut l’entendre comme Ségolène est belle et à se prendre des petits moments d’intimité en tête à tête avec la mère de ses enfants, on imagine mal la Trierweiler adopter une attitude de femme responsable.

 

 

 

 

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. daniel pilotte dit :

    Elle a le comportement d une arriviste elle m exaspere

  2. Paul Emiste dit :

    Valérie qui?!!!

  3. Libertad dit :

    Ah quand une fondation pour les bling-blings en disgrâce co-dirigée par Tierweiler, Pulvar, Sinclair et Fourest ?

  4. ppj dit :

    une ‘desperate housewife” qui ne refuse pas d’être entretenue
    aux frais des contribuables et ils nourrissent le projet d’être à l’Elysée pour un deuxième quinquennat grâce à l ‘influence des médias. Le jeu a déjà commencé !!!

Laisser un commentaire