/>

Des retraités poursuivis pour avoir envoyé des miettes à Hollande

Rédigé par lesoufflet le 12 décembre 2012.

paysan
Photo : World Bank Photo Collection
paysan

Photo : World Bank Photo Collection

Des retraités agricoles sont poursuivis par la justice pour avoir osé envoyer des miettes de pain à François Hollande, afin de sensibiliser le Président sur leurs conditions de vie indignes.

Comment ne pas avoir la nausée en lisant ce fait divers répugnant :

Des agriculteurs retraités ont envoyé, le mois dernier, 500 courriers à l’Élysée, pour faire part à François Hollande de leur détresse économique, alors qu’ils ne touchent que 770 euros par mois. Les lettres contenaient, en symbole de la précarité de ces paysans à la retraite, des miettes de pain. Quelle insolence !! Quel outrage !!

Comme toujours dans notre état socialiste, les autorités ont été promptes à lancer la machine judiciaire. Ainsi, les retraités de Picardie doivent être auditionnés par la justice au commissariat de Laon, à la suite d’une enquête lancée par le parquet de Paris pour “offense au chef de l’état”. Sérieusement ?!?

Lundi 10 décembre, les premiers “suspects” ont été entendus, en commençant par l’instigateur de cette haute agression envers François Hollande, le président des Anciens exploitants de l’Aisne, Henri Carton, qui a tout de même passé près de 2 heures dans la gendarmerie. Les autres membres de l’association vont être entendus dans les jours qui viennent.

Henri Carton a expliqué à France 3 que « l’idée des miettes, c’est pour dire que lorsque le gâteau est partagé, il ne reste que des miettes pour les retraités », avant d’avouer qu’il ne voit “pas où est l’outrage”.

De son côté, comme toujours, l’Elysée dément formellement être pour quoi que ce soit dans ces interpellations. Selon un communiqué publié par la présidence de la République le même jour, “ la présidence de la République dément formellement avoir déposé plainte contre des retraités ayant envoyé des courriers contenant des miettes de pain“. La garde rapprochée de Hollande a ensuite justifié cette affaire scandaleuse en assurant  qu’une réponse adressée aux expéditeurs via le préfet de l’Aisne est à l’origine de la procédure.

Alors mystère… Et si c’était Valérie Trierweiler qui avait porté plainte contre les retraités par peur de voir son flan manger toutes les miettes de pain et reprendre du poids ?

On reconnaît ici toute la beauté du système socialiste : ces hommes ont travaillé toute leur vie, sans vacances, sans weekend, sans 35 heures sans RTT, pour un salaire de misère et maintenant ils se retrouvent comme des mendiants. Pire, ils sont traités par l’état socialiste de la même manière que des immigrés qui n’ont jamais cotisé. Et comment faire en sorte d’améliorer leur situation ? En les envoyant au poste comme de vulgaires racailles (en fait bien pire puisque la plupart des racailles ne sont même pas inquiétées par les forces de police qui ont trop à faire à entendre des agriculteurs retraités ou les rédacteurs de 24heuresactu). Une honte !

Les socialistes n’aiment plus depuis longtemps les travailleurs, ouvriers, paysans, artisans  ou employés. En revanche, les intermittents et autres parasites croulent sous les subventions…

Pour Anne Sinclair, Laurent Fabius et tous les millionnaires qui peuvent se permettre d’avoir des toiles de maîtres dans leurs salons, une niche fiscale. Pour les retraités paysans, des miettes et des poursuites judiciaires.

La justice sociale, c’est maintenant !

Déjà 14 remarques sur cet article

  1. katlen dit :

    UN SCANDALE. Honte a ces Socialistes…

  2. denis-le-rouge dit :

    et ils ont écris quoi ?
    Casses toi, pôv’ con?

    Je rappelle, pour mémoire, le fameux dialogue de haute volée entre notre ancien Président de la République et un agriculteur et sa femme:

    L’agricultrice: « Ecoutez, on n’est pas aux 35 heures, hein. »

    Nicolas Sarkozy: « Moi non plus. »

    L’agriculteur: « Oui, mais on n’a pas le même salaire. »

    L’agricultrice: « Nous, on n’a rien. On vivote. »

    Nicolas Sarkozy: « Moi, je ne suis pas propriétaire de 40 hectares, hein, ok ? »

    L’agricultrice: « Mais vous avez autre chose en banque peut être. »

    Heureusement qu’il n’y a pas eu d’agression caractérisée….

    • Nad dit :

      tiens tiens, que faites vous sur ce site ? on vous a viré des forum où vous sévissiez ? l’express il me semble !

      • denis-le-rouge dit :

        ah tiens, vous m’avez reconnu?
        En fait, ce site est beaucoup plus amusant que l’Express. Je préfère encore lire lesoufflet à Jean Daniel, c’est plus fun.

    • Paul Emiste dit :

      Questions réponse de notre cher Denis:
      1. Elle a raison
      2. Il a aussi raison
      3. Elle a raison
      4. Il a raison
      5. Il a raison
      6. Elle a raison

      Ils ont tous raison, ou est le problème?!

  3. katlen dit :

    Denis vous vous tromper de dialogue entre Nicolas Sarkozy et l agriculteur, et encore ce n est pas l information que il etait agriculteur..si je ne me trompe pas… Le monsieur ce trouvais justement avec les Agriculteurs quand NS etait entrain de les saluer et leur tendre la main , le Monsieur lui dit ne me touche paset c est la que NS lui a sorti et il a eu raison sa fameuse phrase…Mais votre etiquette Denis le ROUGE hahaha c est votre droit…Mais a part cela il n est pas normal que les Agriculteurs on due mal a Vivre et a survivre..trouvez vous normal de les mettres en justice pour des miettes de pain….Alors que l etat SOCIALO aide et font rentrer des sans papiers…

    • denis-le-rouge dit :

      ce dialogue a bien eu lieu, rapporté et filmé tel quel. D’ailleurs, je l’ai retrouvé retranscris sur un site dont la haute tenue morale n’est plus à vanter par certains lecteurs de 24heuresactu, puisque recopié sur le site fdesouche.com. Et un site d’extrême droite ne peut se tromper, n’est ce pas?

  4. Libertad dit :

    Et alors Denis, tu veux démontrer quoi ?
    Que parce que Sarko aurait pu tenir pareil langage (si c’est vraiment le cas, c’était nul), il est normal que ta petite caste de nantis socialos s’en prenne à 500 retraités agriculteurs pour des envois de miettes de pain. C’est bien ça ton message ??
    Juste pour vérifier parce que c’est tellement C.. !!

    • denis-le-rouge dit :

      Mon message? Je n’ai pas de message… Par contre, le tien m’amuse beaucoup quand tu fais mention de ma “petite caste de nantis socialos”. Tant que tu n’auras que ça contre moi…

      Cela dit, merci à 24heuresactu de vérifier leurs informations: l’Elysée n’a jamais porté plainte et les agriculteurs ne sont pas poursuivis en justice contrairement à ce que laisse entendre lesoufflet. Et même si il parait ridicule effectivement de convoquer 500 personnes pour l’envoie de 500 lettres contenant des miettes de pain (encore que, j’en connais plus d’un, moi le premier, qui gueulerait), il s’agissait d’auditions organisées par le parquet de Paris. Une procédure courante apparemment.

      Et je suis tout à fait d’accord pour dire qu’il a été fait bien pire à Nicolas Sarkozy et que cette historiette ridicule de miettes de pain ne grandit pas tellement la stature politique de François Hollande. Mais comme le dit M. Henri Carton: “Je suis assez serein et même assez content qu’il y ait une réaction. C’était le but recherché”.
      J’attends avec impatience les lettres contenant les restes des SDF envoyés à notre Président. “Pour se rappeler à son bon souvenir”, comme dirait encore M. Carton.

  5. sovar dit :

    sur quoi vous basez vous pour continuer à affirmer qu’il y’a bien eu plainte ????

  6. Karamba! dit :

    Etonnant le peu d’intérêt des médias pour cette affaire… Quand pour Sarkozy on tendait les micros discrètement pour tenter de dénicher des propos suspects, on laissait tourner les caméras à dérobée avant de subtiliser les vidéos pour les diffuser sur Rue 89 et compromettre le président. Le français est quand même bien baladé…

  7. amazonia dit :

    GOUVERNEMENT HOLLANDE Dit socialiste ? =
    les miettes de pain = pour le peuple
    les viennoiseries et brioches = pour les locataires de L’ELYSEE.
    PAUVRE FRANCE ? Quoi demander de mieux !
    avec un président ELU par des drapeaux exotiques !
    qui virevolttes A LA BASTILLE ?

  8. GwoPwod dit :

    “les intermittents et autres parasites croulent sous les subventions…”
    Et allez hop j’t’en place une petite ni vu ni connu…tu crois qu’avec une centaine d’employeurs différents ça va être simple pour moi d’avoir une retraite peut être?
    Quand il va falloir éplucher toute la paperasse si chère a nos administrations?
    Au passage merci pour le “parasite” car,dans le fond,dans une société aussi malade je préfère être encore le parasite que l’hôte.

Laisser un commentaire