/>

Mariage pour tous : il avait des rapports sexuels avec un dauphin

Rédigé par sachab (24actu) le 11 janvier 2013.

dauphin
Photo : Evaa
dauphin

Photo : Evaa

Puisque l’amour pour tous va bientôt être consacré, puisque tout se vaut, puisqu’il faut absolument gommer toute forme de différence au nom de la tolérance, on se demande pourquoi Malcom Brenner, qui a vécu une superbe histoire d’amour avec une femelle dauphin, n’aurait-il pas le droit de l’épouser.

“Qu’y a-t-il de répugnant dans une relation où les deux partenaires ressentent et expriment leur amour ?” C’est avec ces mots qui font résonner dans nos oreilles comme un air de “déjà entendu”, que Malcom Brenner décrit son histoire d’amour avec un dauphin.

Dans son livre Wet Goddess : Recollections of a Dolphin Lover, publié en 2009, aux éditions Eyes Open Media, l’amoureux de la nature nous livre un témoignage bouleversant. Le chef d’œuvre est d’abord passé inaperçu, puis il a été réédité dernièrement à la suite du tollé provoqué autour de cette belle histoire d’amour zoophile. Il faut dire que les zoophilophobes n’ont pas laissé de répit à l’amateur de belles femelles dauphins.

Malcom est un journaliste/photographe localier anglo-saxon. Il raconte comment, dans les années 70, il a été embauché comme photographe dans un parc d’attraction de Floride, où il a rencontré Dolly, charmante femelle dauphin. Au début, Malcom n’est pas très intéressé. “Ce n’était pas mon intention d’avoir des relations sexuelles avec elle, c’était son idée !”, raconte-t-il pour expliquer comment il en est venu à “fréquenter” un dauphin. Le pauvre diable, à force de se faire allumer par cette dévergondée, il a fini par craquer et est tombé amoureux… Une histoire qui pourrait arriver à tout le monde.

Comme tout amour différent des bonnes conventions traditionnelles judéo-chrétiennes, celui de Macom et Doly a été attaqué par les réactionnaires de la Peta, l’organisme américain de défense des animaux, à qui il répond que si l’animale n’était pas consentante, elle aurait facilement pu le dégager d’un coup de nageoire.

Selon lui, il a d’ailleurs été la victime dans cette affaire,  car il a énormément souffert de la séparation d’avec sa concubine, quand la dauphin a été transférée vers un autre oceanarium, dans le Mississippi.

L’amant de Dolly prévient donc ses camarades zoophiles du monde entier de se blinder émotionnellement avant d’entamer une relation sexuelle et sentimentale avec un cétacé : “J’aimerais mettre en garde quiconque entretient une relation avec un dauphin. Il faut prévoir un plan de sortie“.

Viens en France Malcom, on aime la tolérance et l’amour différent et on est prêt à mettre en place les lois les plus absurdes pour contenter les bobos soixante-huitards hédonistes ! Ils vont te trouver formidable d’anticonformisme ! On pourra même te permettre d’adopter un petit éthiopien avec ta chérie Dolly !

Tous à la manif dimanche prochain !!!

 

 

 

Déjà 56 remarques sur cet article

  1. Lily dit :

    Je rêve là?? Le journaliste compare les homos aux zoophiles??

    Dites les gars vous trouvez pas que votre comparaison est malsaine et absurde?
    C’est scandaleux de bêtise et répugnant d’ignorance, vous appelez ça du journalisme??

    Sérieusement, si vous ne voyez pas de différence entre l’homosexualité et la zoophilie vous devriez vous faire soigner.

    • Paul Emiste dit :

      Cher(e) Lily je pense que l´article veut mettre en avant le fait que ces liaisons sont contre nature et que si l´on revendique le mariage pour tous, il n´y aura plus de limite, tout devra être accepté, avec toutes les conséquences.
      Doit on pour autant rejeter les homos? Catégoriquement NON, mais doivent ils avoir la possibilité de se marier donc de pouvoir adopter? Ma réponse est tout aussi catégorique: NON!

      • Lily dit :

        C’est donc bien ce que je disais, vous comparez bel et bien la zoophilie à l’homosexualité et je confirme dès lors que vous devriez vous faire soigner.
        A ce train là comparons aussi la zoophilie avec les mariages entres différentes ethnies ou classes sociales. Et puis pourquoi pas les personnes qui se marient alors qu’ils ont une grande diffrence d’âge à de la nécophilie!
        Monsieur vos paroles respirent l’intolérance et vos grands mots traduisent un manque cruel d’arguments valables.

        • Paul Emiste dit :

          1.La zoophilie est l´acte sexuel entre un animal et un humain, dans ce cas l´homme utilise le vagin du dauphin; chez les homos l´homme utilise l´anus ´d´un autre homme, donc vous avez raison c´est incomparable.
          2. Dans le cas de mariage entre différentes ethnies ou classes sociales, c´est encore très différent car le pénis d´un homme va rencontrer le vagin d´une femme, donc rien d´anormal et vous avez encore raison: Bravo!.
          3.Grande différence d´age dites vous? Pensez vous qu´une gamine de 12 ans puisse se marier avec un mec de quarante? Voulez vous une nouvelle loi après celle du “mariage pour tous”; “le mariage pour tous les ages tant qu´ils sont consentants”?!
          4.Arguments? Pensez vous qu´un anus soit le réceptacle naturel d´un pénis? Chez moi il sert pour mes gros besoins et vous?!
          5.Quel est la limite de la tolérance d´après vous (si vous pensez qu´il y en a une bien sûr)?!
          6.Question subsidiaire: Au vue de nos réponses Qui le malade? Vous ou moi?

          • Lily dit :

            Vous avez raison monsieur c’est moi qui suis malade. Je suis un monstre de tolérance.
            Quand je parle de différence d’âge et que votre petit esprit restreint et tordu pense immédiatement a “pédophilie” je ne peux que jeter l’éponge, vous êtes une cause perdue.
            Je vous laisse, vous et vos petits copains fachos, dans votre monde étriqué et moyen-ageux.
            Amusez-vous bien dimanche.

          • Paul Emiste dit :

            Lily pourquoi botter en touche et ne pas répondre aux questions simples? Facho? Ha ha! Comme c´est facile!!
            Allez! rendez vous dimanche pour sauver la famille et par delà la civilisation.

          • Adrien dit :

            1. Quand est-il des couples lesbiens ? Vous ne mettez ici en avant que les couples gays, dans ce cas doit-on dissocié l’homosexualité féminine et l’homosexualité masculine ? et si oui pourquoi ?

            2. Que dire des couples hétérosexuels pratiquant la sodomie ou encore la fellation ? Sont-ils eux aussi anormaux ?

            3. La grande différence d’âge exprimé par Lily n’avait pour moi aucune connotation pédophile, il est fréquent d’entendre parler de couple ayant 10 ou 20 ans d’écart (avec le plus jeune ayant plus de 20 ou 30ans) pour prendre un exemple connu, Johnny et Laeticia Hallyday on 37 ans d’écart et se sont marié alors que Laeticia avait 21 ans (source : wikipédia)

            4. Il est vrai que dans le cadre de la reproduction, l’anus ne sert pas à grand chose. Cependant, l’humain est une des rares espèces pratiquant le sexe pour le plaisir et se permet d’expérimenter d’autre pratiques sexuelles telles que la sodomie ou la fellation dans ces deux cas, l’orifice dit naturel n’est pas utilisé, faudrait-il donc interdire ces pratiques ?

            5. D’après Wikipédia, la tolérance “désigne la capacité à accepter ce que l’on désapprouve”, dans ce sens elle peut donc être théoriquement sans limite.

            6. Je vous laisse régler cette question avec Lily

            Enfin, j’aimerai comprendre pourquoi 24heuresactu, fait toujours un amalgame entre l’homosexualité, qui est légale en France, et tout un tas d’autres comportements sexuels punis par la loi (zoophilie, nécrophilie ou pédophilie). Faudrait-il selon-vous interdire l’homosexualité en France ?

            Adrien

          • Guillaume dit :

            A la différence de Lily dont j’admire les efforts, je n’ai pas de temps pour plus d’argumentation. A la difference de Lily aussi, je suis très intolerent. Je ne tolère pas cette racaille homophobe, xenophobe, raciste, réactionnaire intégriste, fasciste… Oui je vous met tous dans le meme sac à nazis, et ose la comparaison entre homophobe et fasciste. Vous etes la plaie qui retarde l’humanité dans son progrès. Et à ce titre, un jour ou l’autre, nous ferons de vous: des materiaux de construction pour terrasser nos autoroutes. Et pendant que l’histoire vous oubliera, les hommes et les femmes libres vous rouleront dessus chaque jour. Pas de liberté pour les ennemis de la liberté.

    • hgegag dit :

      Et ba moi aussi je vais aller me faire soigner. parce que pour moi c’est autant contre nature l’un l’autre!!!

    • Guillaume dit :

      Merci Lily !

  2. Paul Emiste dit :

    J´en connais un c´est avec une dauphine…je ne vous dis pas l´ état du tuyau d´ échappement….
    Tous là dimanche!!!

    • Zadig dit :

      On le dit depuis des mois:

      En faisant abstraction de toute valeur morale ou religieuse, il est certain que les lois humaines peuvent être modifiées au grè des revendications des minorités agitées:
      Après le mariage gay, l’adoption, puis la procréation médicale assistée pour lesbiennes, puis la gestation pour autrui-mère porteuse-pour femme seule, rémunérée ou non, puis la polygamie et l’andogamie, puis la pédophilie, puis l’inceste, la zoophilie etc…..Tout est désormais envisageable.

      Malgré les dénégations du lobby LGBT et des socialos sur un tel avenir, rappelons nous de la garde des Sceaux socialo E. Guigou lors du débat Pacs 1998, affirmant que le mariage gay ne serait jamais autorisé …!

      C’est maintenant qu’il faut agir,
      après il sera trop tard !

  3. Emy dit :

    Je ne comprends pas bien l’intérêt de votre article? Le plaisir de dire des trucs stupides, je suppose? Ou bien c’est une tentative d’humour? Si vous ns voyez p

  4. Emy dit :

    Je disais donc, si vous ne voyez pas la différence entre un être humain et un dauphin, ma foi, je ne vois pas ce qu’on peut faire pour vous… C’est le seul argument que votre esprit étriqué à trouvé? Vous feriez quoi si votre enfant était homosexuel, le renier, lui jeter des pierres? Quand on aime une PERSONNE, on l’aime telle qu’elle est, on se fiche de savoir si elle aime hommes ou femmes. D’autant qu’aimer une personne de sexe opposé n’est pas gage de droiture, de respect ou de quoi que ça soit d’autre. Au lieu de fustiger ceux qui aiment une personne de même sexe, pensez donc à des choses plus graves, genre la famine, la guerre, la corruption ou l’hypocrisie des gens qui se croient mieux que les autres parce qu’ils rentrent dans un moule fictif…

    • Libertad dit :

      Oui l’Amour peut exister entre frère-soeur, père-fille, adulte-mineur….donc l’argument Amour ne tient absolument pas dans ce débat, sauf, par là même, vouloir justifier aussi l’abrogation de ces interdictions fondées sur une morale humaine.

      Quand au débat ici sur la sodomnie, il démontre bien que ces homos minoritaires se foutent comme d’une guigne du vrai sujet, celui du Droit de tout enfant à avoir un père et une mère !
      C’est totalement monstrueux de s’accaparer un enfant par adoption ou pma et d’en faire son jouet simplement parce qu’on en a envie !

      Emy, Lily, Adrien, votre égoisme et vos arguments sont à gerber….

      • Adrien dit :

        Libertab, vous me dîtes qu’il est “totalement monstrueux de s’accaparer un enfant par adoption ou pma et d’en faire son jouet simplement parce qu’on en a envie !”. Cependant, je ne vois pas en quoi en couple hétéro ne pourrait pas avoir la même démarche au cours d’une adoption ou d’une pma ? De plus, si on entend certains discours, heureusement une minorité, d’enfants issu de famille d’accueil, ils ont peut-être eu un père et une mère mais ils sont loin d’avoir eu une enfance heureuse. Personnellement, je préfère voir un enfant heureux.

        Vous parlez aussi du Droit de tout enfant à avoir une père et une mère, mais n’est-ce pas la une vision utopique de la vie ? En effet, quand est-il des enfants dont le père meurt durant la grossesse ? Des mères qui meurent peu après l’accouchement ? Ou encore des enfants nés sous X ? Personnellement je suis pour le droit de chacun de connaître ses géniteurs, en ce sens il faudrait que l’enfant puisse avoir accès à ces informations, ce qui n’est aujourd’hui malheureusement pas le cas, soit parce que le couple cache la vérité de l’adoption à l’enfant (dans le cas où il a été adopté jeune), soit parce qu’il est protégé par la loi. On pourra noter ici qu’un couple homo aura beaucoup plus de mal à cacher une adoption mais ce n’est pas un argument je vous l’accorde.

        Je pense aussi qu’à la vue des démarches et des tests à passer pour adopter, un couple (hétéro ou homo) qui veut adopter un enfant, ne fait pas ça simplement pour avoir un jouet ou alors les assistantes sociales en charge de ces dossiers sont incompétentes.

        Pour ce qui est du débat sur la sodomie, je cherchais simplement à mettre en avant le non fondé des arguments de Paul Emiste.

        Pour terminer, je voulais simplement préciser que je suis hétérosexuel, et que je ne fais donc pas parti de “ces homos minoritaires se foutent comme d’une guigne du vrai sujet”. Je pense en effet que les droits de l’enfant est quelque chose de primordiale, mais il ne faut pas occulter que des enfants se font frapper, subissent des incestes, ou tout autres sévices, par des hétéros, des homos, des pères, des mères, des oncles, des tantes, etc. Il ne font donc pas stigmatisé des groupes d’individus mais des individus en tant que tels. Quand vous parlez du droit de l’enfant d’avoir une père et une mère je pense donc (mais je me trompe peut-être) que vous voulez simplement vous rassurez en vous disant que l’enfant sera “normal” mais, comme je l’ai dit précédemment, je préfère de très loin un enfant heureux à un enfant “normal”.

        • Libertad dit :

          Adrien,l’argument consistant à dire qu’il y a des situations pires pour justifier l’inacceptable n’est pas recevable !
          D’ailleurs avec la multiplication des enfants chez les couples homos, il y aura aussi forcément des dérives…

          Et ceci ne justifie absolument pas le fait de priver un enfant de son Droit naturel d’avoir un Père et une Mère, sauf à vouloir discriminer les enfants entre-eux !

          • Lily dit :

            Il n’y a que les gens comme vous qui discrimineront les enfants issus d’un couple homosexuel.
            Les gens instruits et justes apprennent à leurs enfants le respect de chacun et la tolérance envers tous.

      • Lily dit :

        Et moi c’est votre bêtise sans bornes qui me fait gerber.

        En quoi vouloir élever un enfant dans un environnement stable et rempli d’amour est-il un geste égoïste??
        Vous diabolisez les homos sur base d’idées reçues, de préjugés scandaleux et de principes rétrogrades.

        Vous pensez vraiment que qui que ce soit se plierait à toutes les procédures nécessaires pour adopter un enfant par caprice??

        Allez donc interroger des enfants qui ont été adoptés par des couples gay et demandez-leur comment ils se sentent, à mon avis vous seriez surpris.

        • Libertad dit :

          @ Lily: avec vous on découvre une nouvelle catégorie: l’homo beauf à la rhétorique aussi nulle qu’hargneuse ….Et vous voudriez qu’on vous laisse élever des enfants dans cet esprit ?!

          • Lily dit :

            Tout d’abord je suis aussi hétéro que vous donc je me passerai de votre persmission pour élever des enfants.
            Ensuite, votre commentaire est si vide de sens que je me demande qui fait preuve de hétorique aussi nulle qu’hargneuse…

  5. muzikant dit :

    … les zozos gauchistes veulent prendre en otage 68 millions de français pour satisfaire une centaine d’extrémistes ? …

    • Paul Emiste dit :

      En fait c´est beaucoup plus simple. Les gôchistes veulent, et ce de tout temps, détruire la société libérale, donc ils veulent détruire ce qui en fait le ciment, c´est à dire la famille.
      Une fois la famille détruite la société tombera comme un fruit pourrie et tous nos zozos socialos-écolos-marxistes feront voir leur vrai visage.
      C´est pourquoi nous devons protéger la famille à tout prix!!!

      • Lily dit :

        Mais protégez la famille de quoi donc??
        Vous voulez protéger une valeur telle qu’elle était il y a 200 ans, c’est totalement ridicule!
        Aujorud’hui les parents divorcent, le mamans font des enfants “toutes seules”, les papas font la cuisine, les mamans travaillent plus…
        Qui êtes-vous donc pour décider si un couple d’un même sexe est capable ou pas d’élever un enfant??

      • Emy dit :

        Paul Emiste, vous êtes d’un ridicule à pleurer, votre bêtise n’a de limite que votre intolérance, en plus vous parlez dans le vent. Le monde a changé et changera encore, prenez le train ou restez à quai. Mais le changement est en route et vous n’y pourrez rien, je plains simplement les homos qui auraient la malchance de croiser votre discours haineux et ridicule, mais vos arguments sont si vides qu’ils en seraient peut-être amusés, eux, dans leur grande tolérance!

  6. deckard dit :

    Moi c’est avec une éléphante que je veux coucher. Mais elle a peur que je la trompe !

  7. zerati dit :

    Moi j’aime une fourmi, comment je dois faire !!!

  8. Paul Emiste dit :

    Est ce si difficile d´ être “tolérant” d´accepter tout et n´importe quoi en son nom?! Non! Même les pires des je m´en foutistes y arrivent sans problème. Le point étant de prendre responsabilité pour les conséquences de son opinion, et là nos “gentils” socialos-écolos (sic) ne seront plus là.
    Combien seraient prés par testament d´autoriser leurs gamins à être adoptés par un couple d´homo? C´est certainement plus facile avec les gamins des autres…

    • Lily dit :

      Dites mon cher Paul Emiste, et si un jour l’un de vos enfants vous annonce qu’il est homosexuel, qu’il aime un autre homme ou une autre femme et qu’ils/elles veulent un enfant.
      Vous leur direz quoi?
      A moins que vous ne le sachiez jamais puisque l’annonce de leur “anormalité”vous fera peut-être tout bonnemet couper les ponts…

  9. Paul Emiste dit :

    Finalement être “tolérant” n´est pas si difficile, on accepte tout et on se sent bien, mais prendre responsabilité pour les conséquences de sa “tolérance” est déjà beaucoup plus difficile, et là il faut admettre qu´il ne reste pas grand monde.
    Trop d´humanisme tue l´humanisme.

  10. Franck dit :

    Vous faites de grands discours moralisateurs Paul Emiste, mais je ne vous ai pas vous répondre aux questions d’Adrien. Ni personne d’autre d’ailleurs. Vous n’êtes même pas capable de vous plier à vos exigences.
    A partir de là vous n’avez pas une once de crédibilité dans votre argumentaire.

  11. Paul Emiste dit :

    J´ai dit ce que j´avais à dire, point barre. Aurais-je fais réfléchir et changer d´avis ne serait ce qu´une personne j´en serais heureux.
    Pas mal la manif hein?! Je suis fier de mon pays, et même si cette loi débile devait passer (qui a peur d´un référendum?), au moins nous aurons combattu pour la civilisation et les générations futures.

  12. Franck dit :

    Vide, le néant, rien à dire comme d’habitude avec ce militantisme acerbe que vous dégagez.
    Vous revendiquez votre combat contre des moulin à vents, mais Don Quichotte lui au moins était armé et son argumentaire tenait la route.
    Vous avez raison hier fut une excellente journée la plus grande bergerie du monde en pique-nique.

    Nota bene : pour éviter tout mal entendu le “vous” ce n’est uniquement Paul Emiste, mais tous ceux contre le mariage pour tous.

  13. Paul Emiste dit :

    Vide? Mais puisqu´on vous dit et répète que pour procréer un enfant il faut un homme et une femme.
    Vous appelez cela des moulins à vent, moi j´appel cela les lois de la nature.
    Vous pouvez avoir la sexualité que vous voulez, je m´en fous, mais ne touchez pas à la famille et aux enfants.

  14. Paul Emiste dit :

    PS et j´ arrêterai là. Regardez un peu sur les photos la différence de personnes et de slogans entre les pro et les contre, c´est très instructif pour ceux qui ont encore des yeux pour voir et des oreilles pour entendre.

  15. Franck dit :

    Et hop encore une fois on ne répond pas directement, on évite le sujet. On part du mariage, un vrai argumentaire arrive, hop on saute sur un autre sujet, etc etc

    Évidement qu’il faut un homme et un femme pour faire un enfant ne vous faites pas plus bête que vous l’êtes. Mais faire un enfant ne signifie pas fonder une famille ou avoir une famille. Allez le dire à tous ses enfants de la DAS ou qui sont en foyer, ils préféreraient avoir des parents homo plutôt que leur vrai parents ! Aller j’ai fini de perdre mon temps avec vous

  16. Paul Emiste dit :

    L´homme et la femme ne sont pas seulement complémentaires physiquement mais aussi dans leur manière d´aimer, et l´enfant a besoin de ces deux expressions de l´amour, un paternel et l´autre maternel. Dans cette famille l´enfant va pouvoir apprendre tout ce qui est le plus important dans la vie, dans sa relation avec son père, sa mère et ses frères et soeurs.
    Le fondement de la société n´est donc pas l´individu mais la famille, si le noyau familial est détruit, alors la société se détruira petit à petit.
    Voilà, maintenant vous savez! Point final!!

    • Adrien dit :

      Paul Emiste, je suis complètement d’accord avec vous sur le fait que la famille est un noyau essentiel de la société. Cependant, le modèle de la famille que vous évoquez – un père, une mère et des enfants – est, selon moi, très réducteur. En disant cela, vous insinuez que des parents divorcés avec enfants ne forment pas une famille, que des mères/pères élevant seuls leur(s) enfant(s) ne forment pas une famille, que des grands-parents élevant leur petit-fils ne forment pas une famille, etc., etc.
      Je pense que tous ces modèles familiaux (ou on ne retrouve pas forcement un homme et une femme comme le cas des famille monoparentales) permettent cependant d’élever un enfant dans l’amour.

      Lorsque vous dîtes qu’en acceptant le mariage pour tous, on prive l’enfant du droit d’avoir un père et une mère, je pense qu’on le prive avant tout du droit à une famille.

      Dans tous les cas, on ne choisit (malheureusement ?) pas sa famille, ce droit de l’enfant d’avoir un père et une mère me semble donc assez naïf : dans le cas de la naissance ce droit ne dépend que de la volonté des parents de garder l’enfant (ou de la nature dans le cas malheureux d’un décès de l’un des parents), dans le cas de l’adoption, je ne suis pas certain mais il me semble que c’est une assistante sociale qui définit ce droit.
      L’enfant dans notre société actuelle n’a donc pas le droit du choix de sa famille, ce droit d’un père et d’une mère me paraît donc plus un fantasme qu’une réalité, mariage homo ou pas, d’ailleurs.

  17. Laura Ganashe dit :

    Si l’homosexualité ne fait pas partie de la “nature” quelqu’un peut il m’expliquer comment cela se fait t’il que les animaux (les chiens, dauphins, bonobos,lezards par exemple…) peuvent également profiter de ces pratiques tout a fait naturelles? Si c’était vraiment “si peu naturel”, pour des êtres vivants plus “simple” d’esprit que des humains, pensez vous vraiment qu’ils agiraient de la même manière?
    http://www.ethologie.info/revue/spip.php?article60

    Au sujet de la sexualité et de la sodomie par ailleurs, que ce soit entre un homme et une femme, deux hommes ou deux femmes, je ne vois pas pourquoi ça vous (anti mariage et adoption gay) dérange? Ne serait ce pas du ressort de la vie prive?

    Personnellement, je préférerais pour moi même, ou pour mes enfants (s’il devait m’arriver qqch) avoir 2 pères ou 2 mères, plutôt que de vivre orphelin, ou dans une famille monoparentale.

    Qu’on me montre des preuves scientifiques attestant que deux parents gays rendent des enfants plus malheureux qu’une famille monoparentale… Peut être que cela pèserai dans la balance… En attendant, tous ces arguments ce ne sont que du vent et la peur du changement…

  18. Emy dit :

    Ce qui est bien avec monsieur Emiste, c’est qu’il n’a besoin que de lui même pour se ridiculiser. Franchement, je me sens tellement mieux d’avoir eux un amour paternel et un maternel…waw, enfin dans l’écrit au moins. Parce que dans la réalité c’est pas le cas, mais du moment que les apparences sont sauves, tout va bien, n’est-ce pas? Moi je pense que ce qui détruit une société, c’est l’intolérance et la haine, et franchement, soyez rassuré vous gagnez sur les 2 plans!!
    Ce qui est drôle c’est qu’à vous lire, une famille “normale” c’est papa-maman ET frères et soeurs. Me demande comment on peut grandir sainement sans frères et soeurs. Vous ne pensez pas qu’on devrait faire une loi pour ça aussi? Obliger les femmes à avoir plusieurs enfants, et surtout arrêter la pilule parce que la pilule c’est une forme de génocide de foetus, non?

  19. daniel pilotte dit :

    Il y a des zoophiles et des pedohiles dans tout les milieux sociaux ceuc sont des predateurs qui sont inguerissables et qui sont aussi des recidivistes en evitant qu ils fassent d autres victimes la seule solution la peine de mort

  20. Urbon dit :

    @ Lily

    La différence entre l’homosexualité et la zoophilie ? Non, je ne vois pas, désolé.

    Mais bon, à vrai dire, je n’ai essayé ni l’un ni l’autre… Mes relations avec les autres hommes (je suis du sexe masculin) sont comme avec mes chats et mon chien, purement professionnelles et platoniques.

    Faudrait donc m’expliquer cette fameuse différence.

    La différence entre homos et hétéros, je connais. Les hétéros peuvent faire des enfants, pas les homos. C’est pour ça que je suis hétéro.

    La différence entre les zoophiles et les hétéros, je connais aussi. Les hétéros peuvent faire des enfants, pas les zoophiles. C’est pour ça aussi que je suis hétéro.

    Maintenant, si tu me dis qu’il y a une différence entre les homos et les zoophiles, je veux bien te croire sur parole…

    Sauf que si la différence, c’est que les homosexuels peuvent adopter et pas les zoophiles, il faut bien admettre que c’est purement arbitraire.

    En quoi ça dérangerait les homos que les zoophiles puissent adopter ? Il ne vont pas adopter des monstres mi-animaux mi-humains !

    Et puis, d’ici peu, il n’y aura plus besoin d’un papa et d’une maman pour faire des enfants, avec la PMA. Alors de quel droit est-ce que les homos peuvent imposer aux autres la vie en couple avant d’adopter ? Le couple n’a plus raison d’être.

    Les célibataires qui vivent avec leur chien ont les même droits que les autres, ce qu’ils font avec leur chien ne regarde personne d’autre qu’eux.

    Je n’aurai pas cru les homos aussi moralisateurs.

    Lily, que ça te plaise ou non, la zoophilie existe depuis l’antiquité, c’est quelque chose de normal ! Et il y a déjà de nombreux zoophiles qui vivent avec leurs animaux et leurs enfants. Ils ont bien le droit à la même reconnaissance civile que les autres opprimés de l’ancien régime, patriarcal autoritaire et rétrograde.

    Mouarf !

    • Lily dit :

      Pour commencer, je ne vois pas ce qui vous permet de me tutoyer.

      Ensuite, si vous ne voyez pas de différence entre la zoophilie et l’homosexualité je pense qu’il est inutile que je perde mon temps à vous l’expliquer, vos capacités de compréhension et de discernement devant être drastiquement réduites.

      Je vous souhaite beaucoup de bonheur hétéro avec votre femme et vos enfants hétéros, vos amis hétéros et vos animaux hétéros.
      Et je souhaite très sincèrement qu’aucun de vos enfants n’attrappe jamais cette maladie honteuse qu’est l’homosexualité parce que ce n’est certainement pas au près de vous qu’il trouvera une oreille compréhensive.

  21. Urbon dit :

    Détrompes toi Lily.

    Il y a bien quelqu’un qui m’a autorisé à te tutoyer, c’est moi même. C’est le tutoiement de rigueur entre camarades gauchistes, ça te pose un problème ?

    De plus, mon chien est clairement bi-sexuel. Une fois qu’il a reniflé une bonne odeur de chienne, mais que je ne l’ai pas autorisé à lui faire de petits chiots, je peux t’assurer qu’il a envie d’enculer tout ce qui bouge, peu importe le sexe. Je ne le laisse pas faire non plus, mais je t’assure, je lui tend une oreille compatissante. D’ailleurs, il suit une thérapie trois fois par semaine !

    Je te conseille d’en faire autant. C’est la ruine, mais il n’y a que ça pour accepter la réalité.

    Quand on est un chienne et qu’on est loffé, on ne fait pas des bébés au premier cabochard venu. Mon chien est un vrai cabochard. C’est injuste, mais c’est comme ça.

  22. Lily dit :

    Ouhla, je vois que lorsque l’argumentation vous échappe vous basculez directement dans la vulgarité, c’est très chic et ça ne vous fait pas du tout passez pour un pervers, bravo.
    Je ne m’attendais pas à autre chose cela dit, c’est typiquement la réaction de quelqu’un qui ne sait plus quoi dire, cela me flatte plutôt. Surtout que vos quelques lignes n’ont ni queue ni tête, pardonnez mon jeu de mots.

  23. Urbon dit :

    @ Lily

    La vie sexuelle de mon chien, c’est vulgaire ? Qu’il suive une thérapie, c’est anecdotique ?

    Non, je ne crois pas.

    Je crois au contraire qu’on touche au problème de fond. L’individu, animal ou humain, est fait pour se reproduire et si il n’en est pas capable, il dérape.

    Pourquoi certains n’arrivent pas à se reproduire et sont homosexuels, je n’en sais rien, mais je sais que ça se soigne quand il ne s’agit que d’un blocage psychologique. Quand c’est de la propagande culturelle, on touche au fond.

    Si quelqu’un ne veut pas se reproduire, qu’il soit zoophile ou homosexuel, ce n’est pas pour autant qu’on va lui donner le droit d’adopter les enfants des autres. On lui donne le droit de consulter, c’est déjà pas mal.

  24. Lily dit :

    Pour votre info, lisez-donc ceci et essayez d’ouvrir un tantinet votre esprit:
    http://www.minorites.org/index.php/2-la-revue/1436-douze-ans-de-mariagepourtous-en-hollande-%EF%BF%BD-un-bilan-effrayant.html

    Le changement va arriver, que vous le veuillez ou non alors vous feriez mieux de vous faire une raison…

  25. Urbon dit :

    @ Lily

    Ouai, moi aussi je lis dans les boules de cristal et je prédis l’avenir.

    Ce qui va arriver, avec tes conneries, c’est que les gens vont vraiment finir par se mettre à casser du pédé. Les espèces menacées d’extinction, soit on les protège, soit on les massacre. Ce qui fait la différence ? Quand l’espèce menacée commence à proférer des menaces, l’espèce dominante lui rappelle sa condition…

    Rappelle moi la différence entre un couple homosexuel et un couple stérile, inutile, improductif, impuissant ?

    En matière d’homosexuels je me trompe rarement, Lily.

  26. Lily dit :

    Ben si les choses se passent en France comme en Hollande, quand vous passez vos nerfs sur les homos on vous tombera dessus pour homophobie et vous prendrez cher. A très juste titre.

    Vous pourriez éclairer ma lanterne concernant cette comparaison entre les couples homos et les couples stériles? Ah c’est parce qu’ils ne peuvent pas procréer donc ils sont inutiles et donc faut les exterminer c’est ça? Waw vous êtes encore plus effrayant que je croyais…

    Alors bon ben je propose qu’on extermine aussi les prêtres, évêques et autres homme d’Eglise, ils servent à rien non
    plus. Et puis les veuves aussi, elles ont déjà servi elles sont plus utiles.

    Vous pourrez parler votre “supériorité” d’hétéro tant que vous voudrez, ça ne changera rien au fait que l’espèce en voie d’extinction c’est vous et vos petits copains à l’esprit restreint.

  27. Urbon dit :

    Quand les homos feront des enfants, on en reparlera, Lily. Pour le moment, les miens ne sont pas à vendre.

  28. Urbon dit :

    @ Lily

    Tu ne vois pas que je te fais marcher ? Que je ne prends pas au sérieux les conneries que tu racontes ?

    Si j’ai bien compris, tu es hétéro, baisable, de sexe féminin, et donc, quand même en faveur du mariage homo.

    Et tu crois que tu as inventé le fil a couper le beurre…

    Maintenant, je vais te parler franchement, sans détour.

    D’abord une première observation : Jusqu’à de nos jours, dans notre société, l’homosexualité féminine était tabou, seule l’homosexualité masculine était culturellement admise.

    Ensuite, une seconde observation : Actuellement, une majorité de femme est en faveur du mariage homo tandis qu’une majorité d’homme s’y oppose. Pendant un temps les hommes ont été dans l’ensemble bienveillant avec les mouvements féministes. C’est terminé. Le réveil masculiniste, c’est maintenant.

    Ce que je crois finalement, c’est que les femmes ont décidé de se passer des hommes pour enfanter, ni plus ni moins. Si l’homosexualité peut devenir, au moins de façon transitoire, le moyen d’y arriver, les femmes ne vont pas se gêner. C’est bien même en ce sens que tu oses dire que les hétéros (dans ton esprit il s’agit des gros beaufs comme moi, pas de pouffes révoltées comme toi) sont en voie de disparition, eux !

    Voilà, maintenant, tout ce que je fais, c’est te prévenir. Plastiquer la banque du sperme, c’est pas compliqué. Et finir en prison, c’est pas cher payé. Qu’est ce qu’on ne ferait pas pour un instant de pure jouissance, n’est ce pas ? Il n’y a pas que les féministes qui sont capable de démolir leur vie (et celles de leurs gosses, de leur couple) pour une histoire de fesse.

    D’ailleurs, si je te drague (ça y est, je recommence à te taquiner), c’est pour que tu me donnes tes ovules, le reste ne m’intéresse pas chez toi. Alors, malgré les apparence (j’aime provoquer) je suis un garçon bien éduqué. Je ne te mettrai pas un flingue sur la tempe pour que tu satisfasse mes désirs de paternité. Par contre, si quelqu’un d’autre s’en charge, je veux bien payer ses frais d’avocats. Alors file moi gentiment ton ovule, sinon je te dénonce pour homophobie.

    A bon entendeur…

  29. sebastien dit :

    Je prends le train d’autant plus en retard que la loi est passée. Bref.
    Je trouve les arguments de part et d’autre, surtout de la part des “contre” assez stupéfiants.
    Donc, l’humain est fait pour se reproduire et basta. Formidable. Je ne me suis pas moi même reproduit et n’ai pas l’intention de le faire, pour un certain nombre de raisons sur lesquelles je reviendrai par la suite. Donc, je suis inutile et ma sexualité, qui n’a pas de but concret, est déviante ?

    Ensuite, j’utilise mon pénis la majorité du temps pour uriner. Comme tout le monde. Est-ce à dire que c’est la sa fonction première et que tout autre usage est prohibé ou pervers ?

    Concernant la “famille”, ce principe est mort depuis un bon moment, et je le déplore. Un enfant actuellement à une bonne chance sur deux de ne pas connaitre la “famille” dans le sens ou on l’entends. Papa et maman, qui sont deux crétins incapables de mettre leurs petits soucis de côté pour le bien de leur progéniture vont se séparer. Au passage, le petit va entendre que sa mère est une connasse comme toutes les bonnes femmes et son père un queutard égoïste comme tous les mecs. Sa vision du monde sera donc on ne peut plus saine.

    On ne parle pas des “mamans” qui font un enfant pour se faire plaisir et qui, bien sur, ne comptent pas s’encombrer d’un sale con immature et sans doute alcoolique/ libidineux à la maison.

    Dans tous les cas, les chers petits auront de multiples occasions, chez eux ou par le biais de leur entourage, de se rendre compte que la famille, ben c’est de la merde et que les gens sont souvent d’effroyables égoïstes incapables de faire les efforts nécessaires pour élever dignement leur progéniture.

    Les gays, qui sont des gens comme les autres, abstraction faite de leur sexualité qui, au passage, ne regarde qu’eux, feront et font déjà pareil.
    Alors au lieu de combats d’arrière-garde contre l’homosexualité rampante et ses alliés gauchistes, ne vaudrait-il mieux pas se pencher sur les moeurs modernes ou tout, y compris les adultes et les gosses, est du consommable qui se doit d’être jeté à la moindre contrariété ?
    C’est, je pense, un combat autrement plus nécessaire pour rétablir les valeurs “civilisationnelles” de la famille, soit élever un enfant dans le respect de l’autre, l’amour et surtout, dans une perspective optimiste du monde qui l’entoure et de son avenir. PD ou pas.

    • Urbon dit :

      @ sebastien

      “Donc, je suis inutile et ma sexualité est déviante ?”

      D’après ce que tu dis, tu n’as pas de sexualité. Ton sexe te sert à uriner. Il se pourrait donc fort bien que tu considères qu’il est inutile de se prendre la tête avec ça, ne cherchant pas à te reproduire. Faut être sincère un peu !

      Tu ne veux pas d’enfants mais tu déplores que la famille soit ce qu’elle est aujourd’hui. Je le comprends, mais ce n’est pas une raison pour achever la famille en se disant qu’après tout, les enfants naissent bon gré mal gré. Des enfants qui deviennent des homos et qui revendiquent le droit à la reconnaissance sociale… Comme je le disais, faut être sincère, à toute chose des conséquences.

      Revenons donc à ta question : Es tu inutile ? Certainement pas d’un point de vue social, puisque tu payes des impôts pour les familles qui reçoivent des allocs. Mais ça ne te donne aucun droit particulier. Et si tu demandes à tes grands parents ce qu’ils en pensent, probablement qu’ils te diront qu’ils auraient voulu que tu leur fasse des petits enfants. Inutile à la filiation, la continuité de la famille, ça c’est certain.

      En plus, tu dis que les gays sont des gens comme les autres abstraction faite de leur sexualité… Çà veut dire quoi ? Qu’il faut faire abstraction de sa sexualité pour être normal quand on est pédé ? C’est ce que tout le monde pense, chacun fait ce qu’il veut avec son cul, on ne veut pas le savoir. Maintenant, revendiquer pour le mariage ou je ne sais quel droit en raison de sa sexualité, ce n’est pas du tout ce qu’on appelle en faire abstraction. Vraiment, la sincérité, tu as du mal avec ça…

      Enfin tu parles des meurs modernes ? Pourquoi modernes ? Elles n’ont rien de modernes, elles sont actuelles, c’est tout. Et décadente, dans la mesure où elles ne permettent pas à la société de se reproduire correctement, de rester solidaire, etc…

      Mais d’ailleurs, tu commences le message en parlant de toi, pour finir par te demander si “on ne devrait pas réfléchir”. Oublies ça tu veux, ici, c’est toi qui a besoin de réfléchir encore à la question, manifestement. Nous n’allons pas suivre ton raisonnement parce que TU te sens incapable de redresser la pente de l’échec, de construire une famille unie, ou d’expliquer à tes copains homos qu’ils ne sont pas comme toi. Remets toi en question toi même et ne demande rien aux autres. C’est ça aussi la sincérité.

      Une perspective optimiste pour le monde, pédé ou pas ? Mais toi même tu n’y crois pas. Pas un instant. Il suffit de te relire et tu t’en apercevras, avec un peu de bonne foi. Et tu cherches à nous convaincre nous, nous qui essayons encore de donner une famille stable à nos enfants, que ce n’est pas nécessaire ? Espèce de fada…

      Moi, personnellement, ce sont tes arguments à toi qui me choquent. Je me sens même insulté. Pourquoi devrai je supporter que tu me compares avec un homo ? Demain tu nous feras des statistiques pour savoir si les enfants gays sont plus doué à l’école que les enfants normaux, tout en adaptant les programmes et les raisonnements (les erreurs de logique en fait) aux petits homos ? Allez, va te cacher !

      Quand on refuse de faire des enfants, parce qu’on a peur de vivre dans une famille éclatée, on n’est pas franchement bien placé pour donner des leçons à ceux qui font des enfants, du fait qu’ils continuent d’imposer les stéréotypes familiaux à leurs enfants.

      T’occupent pas de nos gosses et continuent à ne pas en faire, si c’est ce que tu veux.

      Et si ce que tu veux au fond, c’est faire des gosses à une femme et te barrer avec les gosses une fois que c’est fait pour vivre avec ton amant du moment, une mère porteuse en somme, ne vient pas nous parler d’amour non plus. Faire un truc pareil à une femme (ou l’inverse, une femme qui fait ça à un homme), c’est déjà malheureux mais faire ça à ses propres enfants, c’est carrément criminel. Tout ce que ça fait, c’est de donner aux enfants une raison de se suicider. Et pas la peine d’accuser la société d’homophobie ensuite, c’est de stabilité et d’amour donné aux enfants qu’il est question.

      La loi est peut être passée, les résultats sur la société ne sont pas encore évident pour tout le monde. Mais quand ça prendra des proportions, inévitablement, on s’apercevra que quoi ? Que les enfants ont besoin d’un cadre familial ? Donc retour en arrière ? Ou bien qu’il y a une marge de suicide acceptable, celle des enfants qui ne s’adaptent pas à l’environnement instable de leur faux parents ? Et donc quoi ? Intoxication aux antidépresseurs pour masquer le phénomène ? Tu parles d’une modernité. La société que tu nous proposes est hyperviolente avec les enfants, psychologiquement parlant et donc forcement, a terme, physiquement aussi.

      Va te faire soigner les neurones si tu n’assumes pas ta fertilité. Si tu l’assumais, tu ne tiendrais pas ce genre de discours vide de sens, sans analyser les conséquences de tes choix.

      Tout ton baratin se résume en quelques mot : Pourquoi pas expérimenter sur la société, sur les enfants ? Elle ne s’en portera que pas mieux, les enfants ne s’en porteront que mieux, ça ne peut pas être pire !

      Mensonges. Ça peut être pire, tout à fait pire.

      Les apprentis sorcier, de toute façon, les fameux gauchistes comme on dit (ceux qui veulent un monde meilleur pour un individu soi disant déjà au top de ses possibilités), on déjà assez foutu la merde comme ça. Si toi tu ne t’en rends pas compte, parce que tu as l’esprit enivré d’idéalisme, nous autres les gens normaux (qui essayons de nous parfaire avant de nous en prendre à la société) nous nous en rendons très bien compte.

      L’amour, à moins qu’il s’agisse de l’amour de Dieu, c’est un papa et une maman. Le reste, c’est du pipo. Et au fond de toi tu le sais, comme nous autres, par contre c’est plus facile pour toi de tout foutre en l’air d’accepter cette réalité, TA réalité, vu que tu vis dans le mensonge…

      • sébastien dit :

        Premier point: dans la mesure ou vous citez dieu avec une majuscule, je suppose, mais je peut me tromper, que vous êtes croyant. C’est bien. Mais la religion n’enseigne pas la tolérance et l’amour de son prochain ? Y compris et surtout s’il n’est pas d’accord avec vous ?

        Que vous déformiez mes propos et fassiez en sorte que ce qui n’est qu’un constat, malheureux, d’une déliquescence des liens familiaux (et je vais m’auto-citer “je le déplore”) sois mon avis sur la question n’est finalement qu’un artifice de discussion bien connus consistant, faute d’arguments réels, à faire dire à l’autre ce qu’il n’a pas dit, je le conçoit. Après tout, je ne m’attendais pas à de la bonne foi.

        En revanche, les appels à me faire soigner, alors que je vous l’assure, je me porte relativement bien, sauf si vous considérez que ne pas vouloir d’enfants est une pathologie mentale, c’est un procédé assez misérable.

        Quand on ne veut pas avoir tord, ou au moins se remettre un peu en question, on accuse son contradicteur d’être stupide et/ ou dingue. C’est un peu décevant venant d’une personne manifestement lettrée comme vous.

        Passons.
        Mon avis n’a pas vocation à être universel, et à aucun moment je ne crois avoir donné de conseil quant à la bonne façon d’élever ses enfants. Cela étant, ne pas en avoir à moi ne signifie pas que je sois parfaitement ignorant de ce qui peut convenir à un enfant, puisque mon métier consiste en grande partie à réparer la vie de gosses abîmés par des parents déficients.

        Et je n’infligerait à personne des statistiques dépourvues de sens sur les avantage comparés des familles “classiques”, recomposées, mono parentales ou homo. Ce serait à la fois parfaitement inutile et contestable.

        C’est, une fois de plus, un simple constat: la famille en tant que valeur et référence va mal. Ce n’est, dieu merci, pas une généralité absolue et penser que c’était parfait “dans le temps” est totalement idiot, mais c’est un fait, inquiétant.
        Et ce sont toujours les enfants qui trinquent en bout de chaîne, ayant une image déplorable du monde qui les entoure et, surtout, de leurs parents.

        Je ne voulais pas dire autre chose en écrivant qu’ils auraient bien trop d’occasions de se rendre compte que la famille, “c’est de la merde”. J’entends pas la que c’est l’impression qu’ils auront, et qu’il y a de fortes chances qu’ils reproduisent le schéma.

        C’est pourquoi je considère cette loi sur la mariage gay comme superflue, sur ce point nous sommes d’accord, mais pas de nature à mettre plus en péril une valeur déjà bien écornée. Il aurait sans aucun doutes été plus utile de mettre en place des dispositifs pour renforcer la famille (aide aux parents, personnels d’encadrement pour les familles en difficulté…) et de discuter de lois visant à responsabiliser (entendre “pousser au cul”) des parents qui se soucient de leurs enfants comme d’une guigne.
        Le vrai soucis est là: ces gens de plus en plus nombreux qui font des enfants sans avoir la moindre idée de ce que ça implique en termes de responsabilités morales, d’obligations et de contraintes. Honnêtement, et j’ai déjà entendus ça presque texto: un enfant c’est comme un chiot, petit c’est mignon, mais à force, on en à marre. Oui, parfois, trop souvent, ça va jusque là.
        Et ne me sortez pas l’argument massue du “vous avez pas d’enfants vous parlez sans savoir”. On ne m’a jamais coupé un bras à la scie, mais je sais que ça fait mal.

        Pour conclure, je pense, et c’est valable aussi pour nos politiques qui n’ont fait avec cette loi qu’un coup de comm’, qu’il vaut mieux investir ses énergies ailleurs que dans un combat inutile contre une loi contestable, mais finalement, pour le moment, parfaitement marginale et cosmétique.

        Ne vous en déplaise, je le fais au quotidien, et c’est nettement plus ardus et utile que d’aller agiter des banderoles dans la rue.

  30. Urbon dit :

    On ne dit pas “dieu merci”, on dit “Dieu merci”… Avec toute la tolérance que je vous dois.

    J’accepte tout à fait que vous ne vouliez pas d’enfant. Pas que vous défendiez des propos auxquels vous ne croyez pas vous même. Dit autrement : Ce n’est pas parce que vous ne voulez pas d’enfant que la société doit suivre votre exemple. C’est tout. La famille, elle est ce que vous en faites.

  31. Urbon dit :

    @ Guillaume

    “Pas de liberté pour les ennemis de la liberté.”

    Manifestement, le vrai nazi, ici, c’est toi. Le seul ennemi de la liberté, c’est toi.

    Personne n’a dit qu’il fallait en finir avec les homos ou les zoos, bien que personne ici ne se comporte comme eux. Par contre toi, tu veux en finir avec les phobes de toutes sortes, parce que tu ne penses pas comme eux.

    Tu n’as aucune tolérance en vérité, tu es juste un petit con persuadé qu’un homo est un mec normal mais qu’un zoo ne l’est pas du tout. Et donc la comparaison te répugne. C’est toi qui devrait te faire soigner : Ici, on en a rien à foutre de la norme. Tout ce qui nous intéresse, c’est le destin des familles et des enfants. Et en plus on est capable de réfléchir par nous même, pas juste de réciter par cœur les conneries entendues ici ou là.

    La liberté, c’est la liberté d’expression. Si t’as un problème avec ce concept et qu’on doit tous penser comme tu l’as décrété, toi et ta pseudo majorité PS, c’est toi qui finira mal. Personne d’autre…

Laisser un commentaire