/>

C’est du déjà vu !

Rédigé par machojames le 18 janvier 2013.

hitler_churchill-
L'homme moderne face au vieux conservateur...Photo : hiytel
 hitler_churchill-

L'homme moderne face au vieux conservateur...Photo : hiytel

L’atmosphère commence à devenir lourde. Pour ceux qui ont de la mémoire et de la culture, “il n’y a rien de nouveau sous le soleil”! Juste avant les heures les plus sombres de notre histoire contemporaine, le terreau qui permit à la bête immonde de se développer a des similitudes frappantes avec notre société contemporaine…

Beaucoup attribue à la crise l’émergence de cette horreur que fût le Nazisme. Mais une analyse sérieuse de la culture ambiante, depuis plus de quinze ans avant que cet homme, par la voie démocratique, prenne le pouvoir et dicte sa propre loi, nous montre que dans les arts, le théâtre, la musique populaire, la peinture il y eut ce rejet violent d’une société crispée par des valeurs “ringardes” qui refuse le “progrès” et bride ainsi le plein épanouissement que l’on peut trouver dans une jouissance sans frein et sans tabou. “No limit, no Hope”, plus de modèle, sinon le notre c’est effectivement l’arrière plan structurant d’une catastrophe annoncée.

Ce qu’il faut savoir c’est que la collaboration a commencé, bien longtemps avant par une complaisance des médias, une soumission sourde au pouvoir émergeant et un aveuglement du peuple allemand.

Mais bon ! Tout ça ce n’est que de l’histoire et comme on a coutume de le dire, elle a peu tendance à se répéter.”Soyons gays” n’empêchons pas les évolutions et réjouissons-nous de ce que demain l’égalité fera enfin disparaitre les différences… Ah excusez moi j’ai mon mari qui m’appelle…

signé : Jacques…

Un descendant de la lignée de David

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Urbon dit :

    @ Jacques

    Salut cousin.

    Ce qu’on appelle nazisme, c’est deux chose à la fois.

    Une politique pangermaniste de reconquête européenne, d’abord. C’est une vieille tradition héritée de l’empire romain qui n’a pas grand chose à voir avec la doctrine. Et une doctrine visant à glorifier les germains.

    La doctrine, à mon avis, tous les allemands de l’époque savaient déjà que c’était de la connerie, mais tout bien pesé, dans la balance, le désir de gloire l’a emporté.

    Aujourd’hui, c’est un peu différent. Ce n’est pas une rêve de conquête, mais de reconnaissance sociale, qui porte la doctrine du PS. On a promis à tout le monde n’importe quoi, ni plus ni moins. Il n’y a aucune cohésion.

    Hollande, si il ose toucher un cheveux des institutions, il va se faire lyncher direct.

    Mais tu as quand même raison de poser la question, on n’est jamais trop prudent, parce que la division de la Nation aussi peut apporter la violence, le racisme et la guerre.

    L’unité de la nation ne se fera pas derrière Hollande, mais il est clair que la doctrine Hollandaise, c’est bien une doctrine de malade mental.

  2. Nad dit :

    en tout cas ! ça fiche la trouille !!!

Laisser un commentaire