/>

Exclu : George Clooney s’est fait lifter les testicules

Rédigé par sachab (24actu) le 23 janvier 2013.

litchi_couille_lifting
What else
litchi_couille_lifting

What else ?

Scoop : dans un entretien exceptionnel, la superstar George Clooney a avoué avoir eu recours à la chirurgie esthétique pour se faire lifter les… testicules ! Ça fout les boules…

Comment faire pour rester le séducteur le plus en vue d’Hollywood ? S’offrir un petit lifting des testicules, vous dira George Clooney sans hésiter !

Interrogé par la version italienne du magazine Max, le comédien américain a abordé ses rapports avec la chirurgie esthétique. «Je n’ai jamais retouché mon regard. En revanche, j’ai dépensé énormément d’argent pour tendre la peau de mes testicules. Je n’aime pas les rides. C’est une nouvelle technique, beaucoup de personnes à Hollywood l’ont déjà fait. On appelle ça repasser ses boules », a-t-il déclaré , sans complexe.

L’opération évoquée par George Clooney est peu répandue en France mais fréquente à Los Angeles. Il s’agit, dans le langage médical, d’un lifting du scrotum”.

Le lifting du scrotum ou réduction scrotale est une intervention qui consiste à remonter les testicules en réduisant la surface de  peau du scrotum qui les recouvre. Cela permet de remonter les testicules plus près de la verge, qui paraissent alors moins pendantes“, a expliqué le docteur Thierry Ktorza,  chirurgien qualifié en chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique, interrogé par le site medisite.

Pouvait-on réellement passer à côté d’une telle information ?

 

 

 

 

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. Urbon dit :

    “Pouvait-on réellement passer à côté d’une telle information ?”

    Non, bien sûr.

    Perso, je trempe ma bite dans le marc de café tous les matins, on n’a pas inventé mieux pour avoir le gland doux et brillant.

  2. Libertad dit :

    OUI, de l’ info ! on ne doit pas s’en battre les c……s !
    A wonderfull world, what else ?

  3. Zorica Sentic dit :

    Une vieille amie de Voltaire:
    – Ah, Voltaire, mon vieux complice !
    Et Voltaire de répondre:
    – La peau de mes choses aussi, Madame!”…

    What else ?

Laisser un commentaire