/>

Consignes pour les journalistes couvrant la manifestation de dimanche

Rédigé par Calculette le 26 janvier 2013.

enfant_sodomie_gay-508x360
La bite dans le cul, c'est maintenant !
enfant_sodomie_gay-508x360

La bite dans le cul, c'est maintenant !

Consignes officielles de rédaction à l’attention des médias qui couvriront l’événement dimanche 27 janvier 2013.

Paris 27 janvier : Marche triomphale vers l’adoption du “Mariage Pour Tous”

Ce dimanche vient de s’achever sur la plus formidable victoire en faveur de l’égalité des droits.

La manifestation favorable au projet de loi de “mariage pour tous” fut un succès aussi inattendu qu’époustouflant, sans commune mesure avec la pitoyable marche des quelques 350 000 opposants un certain 13 janvier.

Quelle surprise pour les organisateurs qui, il y a seulement 2 jours, n’annonçaient que 500 000 manifestants ! Ce sont en effet plus de 2 millions de Français selon la préfecture de police, qui ont défilé dans la capitale pour manifester leur attachement aux valeurs qu’ils ont plébiscitées le 6 mai 2012 en élisant si confortablement François Hollande.

Quelle dignité de ne pas avoir joué la surenchère par rapport aux chiffres officiels !

Quelle émotion de vivre ce tsunami d’humanisme sur la foule ainsi rassemblée. Gays, CGT, Drag Queens, CFDT, Transexuels, UNSA, Lesbiennes, SOLIDAIRES, Bisexuels, Femen… tous unis dans un même élan universel ! Quelle fascination ces milliers d’enfants de tous âges brandissant les banderoles ludiques, venus chanter leur bonheur de vivre dans un foyer sans un papa ou sans une maman mais “la bite dans le cul ou pas” !

Indiscrétion : on sait combien notre président aime se déplacer incognito sur des véhicules improbables. Ce dimanche, François Hollande avait troqué son traineau à chien pour un vélib de Notre dame de Paris, sa copine. Il était accompagné par une Valérie réchauffée, future première témouïne du premier mariage pour tous. A leur côté, Martine Aubry avait tombé le tchador pour la circonstance et faisait valser sa ravissante jupe rose à pois noirs dessinée par Pierre Bergé en hommage à Yves Saint Laurent. Gageons que Grandgil, fidèle garde du corps élyséen, gardera un souvenir émoustillant de sa traversée de Paris avec son truc en plumes !

Nul doute que Paris se souviendra longtemps de ce moment d’extase collective ! Une fois effacée toute trace du troupeau de bœufs qui avait piétiné le Champs de Mars un certain 13 janvier.

Amis journalistes, merci de partager largement ces consignes afin qu’il n’y ait aucune fausse note dans les médias français sous peine de retrait de votre carte de presse et des avantages fiscaux qui l’accompagnent.

Déjà 52 remarques sur cet article

  1. amzonia dit :

    POINT BESOIN DE LONG DISCOURT .
    CETTE AFFICHE ENTRE LES MAINS D’UN ENFANT ?
    SUFIT POUR DIRE NON .

  2. Urbon dit :

    Encore une gaypride ?

    Enfin bon, de toute façon, je ne comprends pas pourquoi ce genre d’évènement anti-catholique est organisé le dimanche. Ça fait des bouchons, on ne peut plus aller à l’église !

  3. Paul Emiste dit :

    Dimanche, le jour des saigneurs.

    • Urbon dit :

      Patrimoine :

      Terme usité dans l’ancien français, le sens a évolué aujourd’hui pour définir la valeur marchande d’un type génétique de spermatozoïde, cédé à toute mère porteuse lors d’un contrat d’enfantement. Le contrat d’enfantement définit des critères d’exclusivité, de renouvellement, d’assurance et d’entretien, qui dépendant essentiellement de la valeur du patrimoine et des ressources financières de la mère porteuse. Les patrimoines sont labellisés. Pour un patrimoine de catégorie A ou B, une fois que la mère porteuse a accouchée, elle peut faire confirmer son enfant, comme enfant de catégorie A ou B. Les enfants de catégorie C peuvent être vendu à n’importe qui, les autres sont vendu aux fonctionnaires d’état (catégorie B) et aux actionnaires majoritaires (catégorie A).

      PS : Je suis grand, blond, aux yeux bleus, un QI supérieur à la moyenne et une santé de fer. Catégorie A premier choix. Je peux céder quelques échantillons de sperme à personne intéressée. Faire demande par message privé.

  4. katlen dit :

    HO…que c est beau tout ca, vous oublier la soiree apres ce grand rassemblement…il y aura t-il fillipetti ….En tout cas cela nous fait bien rire…enfin surement pas…Le changement c est maintenant…Pourquoi Pas

  5. Urbon dit :

    La meilleure de toutes :

    Les homosexuels auraient laissé tomber la bataille de la communication.

    Depuis qu’ils ont réussi ce tour de passe, faire croire que l’égalité des droits passe par la réforme de l’union matrimoniale et que les différences sexuelles entre l’home et la femme sont arbitraires, qu’il est homophobe de prétendre le contraire, que peuvent-ils faire de plus ?

    Si les gens ne sont pas assez con pour y croire, on peut toujours leur distribuer des capotes gratuites, sinon… Snif, c’est vraiment trop injuste.

  6. Urbon dit :

    L’homoparentalité, la famille moderne et le divorce, c’est plus de boulot pour les psys. Qu’il va falloir payer, avec l’argent publique… L’acquisition du raisonnement logique, dans un environnement instable et sans repères… Parce que les enfants, c’est l’avenir de la nation quand même, on les aime bien, même quand c’est ceux des autres… Mais pas de discrimination, on enverra tous les enfants chez le psy… Des enfants heureux dans une sociétés juste et équitable…

  7. Urbon dit :

    Dégoûté !

    J’allume la télé et je tombe sur un spot présentant un reportage, suivi d’une discussion avec des personnalités plus ou moins politiques, qui nous montre des jeunes homosexuels en souffrance, au bord du suicide…

    A cause de la recrudescence d’homophobie, du fait des débats sur le mariage homo. C’est ce que dénonce ce reportage, en 30 seconde le schéma est tracé.

    Oui, à cause des homophobes !

    Parce qu’ils ont osé défiler avec des slogans violents, dans le seul but intentionnel de rabaisser ces braves petits, des slogans du genre “papa+maman=amour éternel”.

    Si seulement la société était homosexuelle, une sorte de Marais géant, ces braves petits vivraient le mieux du monde ?

    M’enfin, dans une société encore hétérosexuelle, il aurait été bien trop cruel d’envoyer ces jeunes désespérés chez le psy, avant qu’il ne passent à l’acte.

    Prendre en charge un homosexuel, parce qu’il est homosexuel, c’est homophobe !

    Il faut attendre d’être dépressif, de craquer pour trois fois rien, avant d’être pris en charge, sans quoi on pourrait faire l’amalgame entre sexualité et troubles mentaux. Beurk !

    Pourquoi ces gosses ne se sentent pas normaux ? Parce qu’ils sont “homos” ?

    Mensonges ! Ce n’est pas la différence qui les rend malade, ni le regard des autres. Être moche est-il pire que d’être que d’être homo ? Moche et homo peut être…

    Ces gosses ne se sentent pas normaux parce qu’ils n’ont aucun contrôle sur leur sexualité.

    Il n’y a d’ailleurs pas que les homosexuels qui souffrent de ce manque de contrôle.

    Et peut importe le décors qu’on plantera autour d’eux, le problème de fond restera le même.

    J’ai vraiment honte d’avoir fait des études quand je vois à quel point les magazines féminins et autre émissions télévisuelles pour ménagères diffusent leur propagande, de la désinformation pure et simple, sous couvert de psychologie, sans jamais n’avoir de compte à rendre.

    Maintenant, c’est le gouvernement qui s’y met. Un gouvernement de ménagères.

    L’homophobie, premier problème de santé publique en France !

    Mouai… Et sinon ? Quelqu’un connait l’horoscope de François Hollande ?

  8. Zadig dit :

    Bilan: 400 000 selon les organisateurs….125 000 selon la Police qui a du pourtant donner un sacré coup de pouce.

    Alors si on enlève tous les PS, FDG, EELV, syndicats (!) qui ont été manifester, non par conviction personnelle, mais juste par réflexe pavlovien habituel de soutien à un projet de Gôche, cela fait peu de vrais partisans pour la gaytitude dans le mariage et les sous-enfants à binome paternel ou maternel !

    Mais pour le PS, cela suffit à faire une “majorité”….
    Et puis de toute façon les députés PS ont une consigne de vote, contrairement à ceux de droite qui n’ont d’autre consigne que celle de leur conscience….
    Donc c’est verrouillé.

    La Démocratie, mais si, mais si, c’est le PS .
    Pas d’accord ?
    Homophobe !

  9. boumboum dit :

    Pour les deux millions de manifestants c’est rate, ils etaient 180 000 selon la police, pas de quoi sauter au planfond. Peut etre que Hollande faisait parti des manifestants , son role de grand chef de guerre lui a laisse assez de temps pour soutenir les partisants du mariage pour tous.
    Quand aux journalistes décérébrés et croupions ils peuvent toujours essayer de nous bourrer le crane.

  10. Libertad dit :

    Pancartes vues aujourd’hui durant la manif démontrant le QI exceptionnellement élevé des partisans du “mariage pour tous”
    http://www.fdesouche.com/346607-flop-de-la-manif-pro-mariage-gay

    • Libertad dit :

      D’ailleurs, en regardant de près les photos de cette manif , on voit des banderolles style “Collectif Sans Papier”..
      Oui, vraiment, avec cette manif, ils ont fait le plein…de conneries !
      Mais la palme revient à P.Berger, le vieux débris LGBT-gôche-caviar. Selon lui, les anti-mariage gay ne sont plus des homophobes mais des…”antisémites” !!

  11. Urbon dit :

    Vu à la télé, pendant la manif :

    Le dessin d’une petite fille. La petite fille défile avec ses deux mamans, le dessin à bout de bras, comme pour témoigner à tous sa bonne santé mentale.

    Pourtant, sur le dessin, la petite fille est au milieu, il y a deux mamans à droite et deux papa à gauche. Ça fait quatre parents.

    Question du reporter : Tu as deux mamans alors ? C’est bien ! Ce sont tes deux mamans sur le dessin ?

    Réponse de la petite fille, toute fière : Oui, mes deux mamans.

    Question du reporter (montrant l’autre partie du dessin, les deux papas) : Et ça c’est quoi ?

    Silence gêné de la petite fille, regard appuyé vers sa maman qui fini par prendre le relais et réciter son baratin sur le mariage homosexuel.

    Où sont passé les deux papas sur le dessin ? Quel rôle jouent-ils en réalité ? Vaut mieux pas savoir… N’empêche qu’ils sont aussi sur le dessin.

    Ça doit cogiter plutôt deux fois qu’une, dans la tête de la gamine.

    • denis dit :

      Vu et entendu pendant la Manif pour Tous:

      Une gamine, dont la mère a la figure peinturlurée d’un côté un dessin de femme et l’autre d’un homme façon portes de WC, lui demande si elle peut lui dessiner un chat. Réponse du grand frère: “non, on n’a pas le droit avec des animaux”.

      Un couple lesbien s’embrasse sur un balcon surplombant le cortège. Un type voit la scène, cherche ses mots puis fini par lancer: “Pédés!”.

      Là aussi, ça cogite dur…

      • denis dit :

        Ma préférée restant tout de même celle de Dame Boutin qui a osé sortir cette phrase magnifique qui est restée malheureusement dans la parfaite indifférence générale: “les homosexuels peuvent se marier naturellement mais avec une personne de l’autre sexe.” Et en plus, dans un journal de Gôche (le Monde).

        Dame Boutin est donc contre le mariage pour tous… sauf avec son cousin germain.

        • denis dit :

          pardon, ça n’était pas le Monde mais i-Télé…

        • Urbon dit :

          Celle là, je la sors tous les jours et non, ce n’est pas une blague.

          Les pédés réclament des droits qu’ils ont déjà. Etre pédé, ce n’est pas être fondamentalement différent.

          Je ne connais qu’une seule différence sexuelle, c’est entre l’homme et la femme.

          Réclamer l’égalité des droits parce qu’on est impuissant, éjaculateur précoce ou pédé, c’est signe d’une santé mentale détériorée.

          • denis dit :

            j’ai du mal à suivre ton raisonnement, mais c’est surement du à ma “santé mentale détériorée” qui ne fait pas le poids face à ta supériorité intellectuelle.

            Une chose qu’il ne faut quand même pas perdre de vue, mon bon Urbon: il faudra toujours deux hétéros pour faire un pédé.

            Et ne me sort pas des arguments du type “c’est de la faute de l’éducation de parents gauchistes, drogués et aux moeurs pervertis” comme on me l’a récemment sorti. Je connais nombre de parents qui sont tout sauf des ex-soixanthuitards attardés, qui ont eu deux enfants élevés exactement de la même manière et qui ont choisis des appartenances sexuelles opposées.

  12. Urbon dit :

    Les photos du Monde…

    Qu’est ce que vous pensez de celle là :

    Une jeune fille d’environ 16 ans, les ongles peints en noir, qui brandit une pancarte : “Mieux vaut une paire de mère(s) qu’un père de merde”.

    On voit clairement que le S à mère a été rajouté après.

    Et de celle là :

    “Moi, ma femme, elle n’aura jamais besoin de simuler. Et la tienne ?”

    Femme est écrit en rouge et en majuscule. Jamais est aussi en majuscule.

    Z’ont beau mettre de la musique et faire la fête, il y a quelque chose qui sonne faux. Tous ces gens là ne respirent pas vraiment la joie de vivre.

    C’est ça la normalitude ?

  13. Urbon dit :

    Lu sur le site d’Act Up Paris :

    “Les jeunes LGBT ont 13 fois plus de risque de se suicider que d’autres. Ce n’est pas parce qu’elles et ils seraient plus fragiles. C’est parce que les discriminations légales, les haines véhiculées par des manifestations comme celle du 13 janvier, arrivent à convaincre ces jeunes qu’ils et elles ne sont rien, que leur vie ne vaut pas d’être vécue.”

    Pas plus fragile ?

    C’est bizarre, les belges se suicident autant que les français, sinon plus, et pourtant les homosexuels n’y sont pas “discriminés”.

    Faut vraiment est une crevure pour faire croire a des jeunes homosexuels en souffrance qu’ils sont normaux, qu’ils sont nés homo comme ils auraient pu naître hétéro, qu’il leur suffit de se faire accepter tel qu’ils sont, puis d’accuser les “homophobes” du taux de suicide.

    Ces association sensée aidées les homosexuels en les informant, bah elles pratiquent plutôt la désinformation et la propagande, au détriment de la santé des homosexuels, pour mener des combats politiques partisans, clairement féministes.

    Tant qu’on aura besoin de mères porteuses…

    D’ailleurs, on n’a toujours pas trouvé de couple gay intéressé par l’adoption. C’est entre gouines que ça se passe.

    Et le suicide des homophobes alors ? Quand est ce qu’on en parle ? Quand est ce qu’on dit que 8 fois sur 10, dans un couple hétéro, c’est la femme qui demande le divorce et que dans un couple divorcé, l’homme a 8 fois plus de chance de se suicider que la femme ?

    On ne les entend pas sur ce sujet, les féministes…

    Pire, on sait depuis l’étude de Regnerus qu’au Texas, les enfants de couples lesbiens se suicident bien plus que les autres. Mais ça ne les empêche pas de vouloir adopter.

    On est en train de mettre en place toute une génération de mères indignes, des mères qui veulent se passer des hommes pour faire des enfants bien à elles et à elles seules. Les enfants en payeront le prix.

    Le taux de suicide, il ne risque pas de baisser.

    • Urbon dit :

      PS : Les enfants de parents divorcées ont plus de chance de se suicider un jour que les enfants de parents, heu, normaux. C’est parce qu’on discrimine les enfants de parents divorcés ?

      Alors Denis, tu ne joues plus ? T’as raison, c’est moins drôle tout d’un coup…

      • denis dit :

        oui, c’est encore la “notoriété publique” qui le dit. Et comme le bon peuple a souvent raison. Sauf que là, c’est totalement faux… Tu confonds les enfants d’homosexuels avec les jeunes homos. Dont le taux de suicide est effectivement plus important chez les jeunes homosexuels que chez les jeunes hétérosexuels (7 a 13 fois supérieurs) et dont un quart ont déjà fait au moins une tentative.

        Les raisons des suicides chez les enfants n’ont jamais était clairement établit par ni par les pédopsychiatres, ni par les neuro-psychiatres qui attribuent ces actes à un malaise profond venant de la petite enfance. Et comment peux tu décemment reprocher à un couple homo qui a adopté un enfant abandonné par ses géniteurs, la responsabilité d’un acte aussi morbide. Cela montre encore une fois l’ignorance et l’accumulation d’arguments fallacieux sur un thème qui semble un peu vous dépasser. Au nom d’une morale religieuse qui n’a jamais admis l’homosexualité autrement que comme une maladie mentale (comme ce bon prêtre dont j’ai oublié le nom et qui est récemment monter en chaire pour appeler ses ouailles à partir en guerre contre les “invertis” lors de la Manif pour tous).

        Quand aux droits défendu par les pédés dont tu soutiens mordicus qu’ils ont déjà (ahah), je te rappelles que dans le cas d’un couple homo qui a adopté et dont l’un des parents vient à décéder, voire les deux, non seulement le conjoint ne peut prétendre à aucun droit légalement, mais aussi leur enfants adoptifs. Et si beaucoup se battent pour pouvoir se marier, c’est justement pour ce point précis.

        Mais je comprend que ce genre de projet de société te fasse mal au fondement, Urbon. Bien avant les falopes de Femen, les suffragettes dans l’Angleterre des années 20 menaient leur combat contre une société qui considérait que la femme ne devait pas avoir accès aux même droits que les hommes: le vote, le travail, l’éducation. Bien avant les Pussy Riot, ces furies s’attaquaient déjà aux symboles masculins et institutionnels. Elles ont saccagés un golf. Certaines ont même mit le feu à une église. A côté, les Pussy c’est vraiment des Spices Girls. Le pouvoir en place et une partie de la bourgeoisie avait décidé de se battre contre ces femelles qui en voulait à leurs symboles. On parlait déjà de dégénérescence de la société et du modèle familiale si les femmes commençaient à quitter le foyer pour aller travailler. Et puis finalement… Je suis sûr que même Jean-Marine aurait été de leur côté.

        On vous propose un nouveau projet de société. Vous vous y opposés, c’est votre droit. Mais faites le avec un peu plus d’honnêteté et de panache.

        • denis dit :

          oublie ma remarque sur le suicide des enfants… j’ai mal lu ton commentaire.

          • Urbon dit :

            Si, sur le suicide, il y a bien quelques statistiques. Je n’ai pas avancé de chiffres au hasard, sur le suicide des divorcés et de leurs enfants.

            Si vraiment ça t’intéresse, on peut toujours faire une recherche et un article sur le sujet…

  14. Urbon dit :

    Peut être que les jeunesses frontistes se suicident en masse, à force d’être traitées de jeunes fachos ?

    Faudrait leur demander…

  15. Urbon dit :

    Conseil aux futurs suicidés homosexuels : Faites vous kamikaze, terroriste ou djihadiste. Il ne vous manque pas grand chose, juste la conviction !

  16. Urbon dit :

    ” Il faudra toujours deux hétéros pour faire un pédé.”

    T’as fumé la moquette Denis ?

    Deux hétéros peuvent faire éventuellement deux homos. Mais un effectivement, parfois, on trouve un homo éperdument amoureux d’un hétéro.

  17. Urbon dit :

    “On vous propose un nouveau projet de société. Vous vous y opposés, c’est votre droit. Mais faites le avec un peu plus d’honnêteté et de panache.”

    Elle est bonne celle là. C’est quoi ton projet de société au juste ? Qui vivra verra ?

    Ce n’est pas l’égalité des droits que tu réclames mais le droit de te prendre pour une femme, quand tu es un homme, et inversement. Puisqu’il faut mettre les points sur les i.

    Ça va changer quoi à la société, fondamentalement ? Je t’écoute ?

    • denis dit :

      se prendre pour un homme, quand on est une femme est inversement…
      C’est vrai, il y a des siècles de cela, un bout de femme s’est justement prise pour un homme au nom de son amour pour un Dieu qui l’a finalement envoyée au bûcher. Et dire que la mémoire cette femme est sans cesse commémorée jusqu’à l’outrance par certains extrémistes. Il y a des paradoxes souvent exquis.

      Je ne crois que pas plus toi ni moi ne pouvons comprendre les raisons profondes qui pousse un homme ou une femme à entreprendre sa vie sexuelle autrement que par les codes imposées par “la nature”. Il y aura toujours des réactions de rejets. Ca aussi c’est dans la nature humaine. Quand à ta phrase, je pense qu’elle mal formulée: ce n’est “le droit de se prendre pour” mais “le droit d’être”. Supprimer l’être c’est déjà changer radicalement la société. S’opposer au fait qu’un homme ne puisse devenir une femme, si ce désire est ancré c’est déjà le (la) condamner. De toute manière, la question n’est pas de changer la société mais de n’exclure personne.

      • Urbon dit :

        Laisse Jeanne d’Arc à la légende et laisse aussi de côté ton blabla sur l’aspect naturel de l’homosexualité. On n’est pas des animaux.

        Et non, je maintiens ce que j’ai dit. Se prendre pour, ça ne veut pas dire être. On a le corps qu’on a mon ami, c’est un fardeau pour tout le monde, homo ou hétéro, pour peu qu’on soit un minimum spirituel…

        Tu veux le droit de changer de sexe et en plus tu me parle de nature ?

        C’est toi qui a parlé de changer de société, non ? En fait, tu accuses notre société d’exclure les homos. Les exclure de quoi ?

        Réponds à mes question au lieu de te défiler.

        Les homosexuels ne sont pas exclu du monde du travail. Et si ils ne VEULENT pas se marier, ce n’est pas la faute de la société, c’est la faute de leur famille qui n’a pas su les élever correctement.

        Ha bon ? Ils veulent se marier ? Mais faut réformer le mariage pour d’un homme soit une femme et vice versa ? Va te faire foutre ! C’est toi qui cherche à exclure toute différenciation d’ordre sexuelle.

        En tant qu’homme, j’ai le droit d’être différent d’une femme. Et ma femme est bien d’accord, parce que c’est réciproque.

        • denis dit :

          c’est pour cela que le débat est incompréhensible. J’aime pas discuter avec quelqu’un qui me dit “va te faire foutre”.

          Qu’un homme veuille changer de sexe, ce n’est pas se prendre pour. Le type ne joue pas à être, il est. Mais comme je l’ai dis, personne excepté cette personne ne peut comprendre cet état d’être. Et de toute manière, le nombre d’homme ou de femme désirant changer de sexe est infiniment moins élevé que le nombre d’homo désirant garder leur identité sexuelle.

          On sent tes arguments de plus en plus fébriles à partir du moment où il se changent en violence.

          “c’est la faute de leur famille qui n’a pas su les élever correctement.”
          J’arrive pas à croire que l’on puisse encore penser ainsi. Je peux te présenter un sacré paquet de pères et de mères de famille qui aimeraient bien t’en coller une rien que pour avoir oser dire cela. Tes enfants sont “normaux”? Tu peux être fier. Espérons qu’ils ne te cachent rien… Tu sais ce que l’on dit, l’homosexualité est souvent un sentiment honteux refoulé.

          “Mais faut réformer le mariage pour d’un homme soit une femme et vice versa ?”
          Mais de quoi tu parles? Et c’est moi qui fume la moquette? Quelle corrélation y’a t’il entre le mariage pour tous et l’obligation qu’un homme deviennent une femme? N’as tu pas encore compris qu’un homo ne se sent pas femme et est fier d’être un homme? Bien sûr, sauf si tu penses que les pédés sont tous d’irrécupérables tapettes qui aiment se pavaner le cul à l’air pendant la gay pride. Tu devrais aller faire un tour du côté de nos troupes militaires, je pense que tu serais surpris.

          Et personnellement, je ne t’ai jamais demandé d’être différent d’un homme. Tu ne trouveras jamais un pédé qui te reprochera d’être hétéro et te pousseras à changer. Alors pourquoi refuser l’inverse?

          • Urbon dit :

            Répond donc à ma question : Qu’est ce que ta petite satisfaction sexuelle égoïste va changer à la société ?

            Quand tu auras répondu à cette question, on pourra reprendre la discussion. Pour le moment, non seulement tu ne veux pas y répondre, mais tu refuses tous mes arguments qui apporte un point de vue sur la question.

            Et en plus, tu as le culot de me dire que les homosexuels n’empêche pas les hétéros d’être hétéro. Mais être hétéro, précisément, c’est enseigner à ses enfants à le devenir. Soit disant de l’homophobie. Ce n’est pas un hasard de la vie, d’être hétéro ou pas. C’est un choix familial et culturel !

            Donc oui, j’insiste, va te faire foutre.

  18. Urbon dit :

    De plus, je viens de comprendre ce que tu voulais dire en expliquant qu’il faut deux hétéros pour faire un homo. On ne naît pas homo. Deux hétéros font des enfants. Et si les enfants veulent à leur tour des enfants, ils n’ont pas le choix, il faut bien qu’ils deviennent hétéro. Si ils n’en veulent pas, qu’ils assument.

    Et je le répète, la plupart assument.

    Les revendications émanent surtout de quelques féministes illuminées qui se prennent pour des ventres et prétendent n’avoir aucun compte à rendre à leurs mecs pour éduquer les enfants.

    Et toi, es tu homo ? Veux tu adopter ? Ou bien prêche tu juste pour la paroisse socialiste ?

    En fait, de ton cas personnel, ce n’est pas que je m’en cogne, mais si vraiment il faut s’en inquiéter, ça te coûtera 30 euros la séance de 20 minutes.

    • denis dit :

      “Qu’est ce que ta petite satisfaction sexuelle égoïste va changer à la société ?”

      J’ai compris, tu essais d’entrainer non seulement le débat mais aussi moi même dans un insondable puits de connerie dans le seul but de tenter de me faire taire. C’est finot et presque bien jouer. Quel rapport entre ma “petite satisfaction sexuelle égoiste” et le mariage gay? je pense que même Barjot en ricanerait…

      Donc, on va dire que tu vas rester avec tes arguments de comptoir auxquels je suis certain tu n’en penses pas la moitié et moi je vais remettre ma bite sous le bras et vous laisser vous écharper pour savoir lesquels, des bleus ou des roses, auront gagné la bataille.

      “On ne naît pas homo.”
      Probablement. J’ais été moin aux école que toi, je sai pa tou.
      Cependant, à ma connaissance (et je me trompe peut être) aucun pédopsychiatre ou psy n’ont réussis à trouver une corrélation flagrante entre l’élément déclencheur de l’homosexualité chez l’enfant et son milieu social.
      Mais j’attends que tu me prouves le contraire.

      “Et si les enfants veulent à leur tour des enfants, ils n’ont pas le choix, il faut bien qu’ils deviennent hétéro.”
      Oui, en gros, forçons les à devenir ce qu’ils ne veulent pas et on aura enfin un modèle de société idéal. Les garçons, aux foot. Les filles, à la danse. Et attention, pas de mélange qui tienne, sinon gare. Et gare aussi si un petit garçon se met à jouer avec les poupées de sa sœur.
      J’ai une idée: inventons enfin un centre de rééducation sexuelle pour palier le laxisme parentale incapable d’éduquer consciencieusement comme des adultes responsables leurs progénitures. Faisons-en enfin des bons petits enfants bien sages et bien hétérosexuels. Je crois que aussi bien les nazis que les communistes ont déjà tenté ce genre d’expérience sur les adultes porteurs de triangles roses.

      … Allons, allons, denis, calmes-toi, ils vont encore croire que tu les traites de fachos et d’homophobes…

      “Et toi, es tu homo ?”
      J’avoue que ça fait un moment que j’attendais que tu me la sorte celle là.
      Perdu, hétéro et fier de l’être. Même si, comme disait Desproges, je préfèrerais toujours faire la cuisine et la présence des femmes au football et à la guerre.

      “Veux tu adopter ?”
      Pas du tout. Pourquoi, tu veux me confier tes gosses?

      “Ou bien prêche tu juste pour la paroisse socialiste ?”
      Mais où vas tu chercher tout ça? “Paroisse” et “socialiste”…
      Contrairement à Boutin, je ne prêche pour aucune paroisse politicarde.

      “En fait, de ton cas personnel, ce n’est pas que je m’en cogne, mais si vraiment il faut s’en inquiéter, ça te coûtera 30 euros la séance de 20 minutes.”
      Les cacahuètes et le blanc cass’ sont offerts au moins?

      • Urbon dit :

        C’est bien ce qu’il me semblait, tu défends une position qui est pour toi vide de sens. Du genre, j’aime pas les fachos, je vote pour les homos. T’es une de ces espèces d’abruti qui voit la vie en noir et blanc.

        Au fait : Tous les homos ont un problème avec l’autorité paternelle, tu n’as pas remarqué ?

        Mais tu as raison, c’est de la psychologie de comptoir, en effet, parce que même un gamin de 7 ans sait ce que je viens de te dire.

        Tu apprendras tes conneries de bigot socialiste à tes gosses, comme quoi un homme et une femme, un homo et un hétéro, c’est interchangeable, ils sauront sans aucun doute comment te dire merci : En devenant de gros fachos par exemple, pour ne surtout pas passer pour des homos sans papa (ou avec un papa indigne) ou des tapettes sans couilles.

        Allez, salut !

  19. Urbon dit :

    @ denis

    J’ai oublié te demander, est ce que tu es islamophobe ?

    Parce que je trouve ça dégueulasse, de militer pour le mariage pour tous (sous entendu tous les homosexuels) et de refuser ensuite la polygamie aux musulmans.

    Au moins, les enfants de parents polygames, ils ont un père et une mère.

  20. denis dit :

    oui, comme je disais plus haut: les parents de Mohamed Merah et Ben Laden ont fait du bon boulot. Où ai-je déjà défendu la polygamie? Nulle part. Si je suis islmamophobe? Non, bien sur, pas plus que tu n’es homophobe.

    Tu as raison, j’en ai rien à faire de votre combat. Tu ne me verras jamais dans la Manif pour tous et encore moins dans une manif pour le mariage gay. D’ailleurs, tu ne me verras jamais dans une manif tout court. Je laisse ça aux porteurs de pancartes (comme le gosse de parents idiots de la photo). Tu ne me verras jamais “militer”. D”ailleurs, le mot “militants” vient du latin “militis”, “militaires”. Ce qui est assez amusant quand on sait que l’armée demande justement à nos soldats de le fermer, de ne jamais “militer”. En revanche, je ne vois pas en quoi cela ne me donne pas le droit d’avoir des opinions et de les exprimer clairement. D’ailleurs, 24heuresactu n’est il pas un média d’opinion? Que tu ne sois pas d’accord avec moi, à la limite je comprend. Mon avis sur la question semble te dépasser, je ne vois pas pourquoi je réagirais différemment. Ce que je constate c’est que, à court d’arguments, tu me vois comme un ennemis d’une espèce de cause que tu portes comme un combat. Tu es un militant, toi. Ton fusil à idées sous le bras, tu dégommes tous ceux qui pourraient avoir des idées subversives susceptibles de soutenir ces sous-hommes d’homosexuels qui en veulent à l’avenir de la France. Allonz’enfants de la patriiiiiieeeeuuuu….

    Mais je connais bien ce genre de réaction. J’appelle ça le syndrome du supporter. Tu n’es pas pour l’OM, c’est que tu es pour le PSG. Ce qui te donne le droit de m’insulter en me prêtant des intentions qui ne sont pas les miennes. Pour la dernière fois (j’espère, j’en ai marre de me justifier), je ne suis pas socialo-communiste et je n’ai pas voté Flanby l’année dernière. Donc je ne vois pas en quoi ‘je vote homo”, comme tu le dis si bien.

    Allez, salut Urbon, content d’avoir discuté avec toi.
    Et n’oublie de bien préparer tes petites pancartes pour la prochaine manif anti-pédé.

    • Urbon dit :

      Militer, c’est s’engager. Que ce soit dans l’armée ou dans un parti.

      Toi tu exprimes tes idées mais ça ne t’engage a rien. J’avais compris.

      En fait, t’as les idées de tout un chacun, de ceux qui n’ont pas envie de se casser la tête à réfléchir avant de s’exprimer, une manière de faire partie du groupe sans savoir où il va.

      T’inquiètes, les homosexuels ne te rejetteront pas ! Tu fais très bien la tapette.

      • denis dit :

        pourquoi m’engagerais-je dans ce “combat” alors que je n’y visiblement rien à y gagner. Contrairement à toi, visiblement… Quoi, je ne sais pas, mais l’important c’est que toi tu le saches. C’est déjà ça.

        Disons que j’aimerais bien réfléchir au sujet avec toi. Le problème est que les arguments que tu avances sont tellement bas, orientés et irréfléchis que ça ne donne même pas envie d’aller plus loin. Et puis essayer de discuter avec quelqu’un constamment en colère et qui pense avoir systématiquement raison, avoue que c’est impossible.

        “Tu fais très bien la tapette.”
        L’insulte reste le seul argument quand on n’a plus rien à argumenter…

        • Urbon dit :

          La bassesse de mes arguments…

          Parce que s’enculer, c’est hautement philosophique peut être ?

          C’est toi qui me les casses avec tes arguments sur l’amour, l’égalité, la liberté.

          Tu m’a pris pour un béni-oui-oui ?

          Le choix de son partenaire sexuel, ça n’a pas toujours été d’actualité. Et ce n’est pas pour autant qu’il n’y avait ni amour, ni égalité, ni liberté.

          Je t’ai posé une question et tu n’as toujours pas répondu : Quel sera l’impact du mariage homosexuel sur la société ?

          C’est vrai, c’était vachement insultant comme question…

          Alors bon, que tu te sentes insulté, je m’en bats les couilles. C’est surtout toi qui insultes la société toute entière, par ton hypocrisie, en prétendant que le mariage n’a rien à voir avec la procréation.

          Ha oui, l’enfant apporte du bonheur dans un couple, mais seulement à la condition que la raison d’être d’un couple soit la procréation.

          L’avenir d’un couple homosexuel, avec des enfants, c’est n’importe quoi. Ce n’est pas compliqué à comprendre, généralement l’un des parents est biologique tandis que l’autre, non ! Et tu crois qu’ils auront longtemps les mêmes droits sur l’enfant ?

          Des arguments, non seulement je t’en ai donné des dizaines, en plus tu n’en a retenu aucun. C’est une raison suffisante pour t’envoyer chier, sans que ma dignité n’ait à en souffrir.

          • denis dit :

            “Quel sera l’impact du mariage homosexuel sur la société ?”
            désolé, entre les mots “couilles” et “tapette”, c’est vrai que cette question m’avait échappée.

            Très bonne question. Comme je connais à l’avance ta réponse (“c’est la fin de l’humanité!”), et comme je suis moins bien éduqué que toi puisque tu as visiblement tout étudié, analysé, paramétré tu as surement raison. Mais comme les gens qui portent leurs arguments comme on porte un étendard ont rarement raison…
            Ca me rappelle la phrase de Michel Poniatowski à propos du programme commun socialo-communiste de 1980 et qui ne donnait pas une semaine avant que les chars Russes ne débarquent sur les Champs-Elysées. Mise à part, lors du défilé du 14-Juillet, je pense qu’on est plutôt tranquille question invasion Russe.
            Alors, ce que sera la société de demain avec le mariage gay?… Qu’est ce que j’en sais? On se posait la même question quand les hommes s’opposaient à la fin de l’esclavage ou ne voulait pas de l’égalité homme/femme. Et puis finalement. Je n’ai jamais dis que notre société était meilleure parce que les femmes ont accès aux même droits que les hommes, mais elle n’est finalement pas pire qu’avant. Les Pays Bas qui ont légalisé le mariage gay depuis déjà un moment n’est pas devenu un pays sur le déclin habités par des dégénérés. Sur par mal de points, notamment en économie, ils sont même légèrement supérieurs à nous. Attention, ne me fait pas dire ce que je n’ai pas dis, je n’ai jamais dis que c’était grâce aux homos si il y a moins de chômage, hein… Mais je crois que chez eux, la fin de l’humanité attendra encore un peu…

            Oui, je sais, je n’ai pas répondu à ta question. Mais je n’ai malheureusement pas d’autre réponse à t’apporter. Comme disait encore une fois Desproges “la seule certitude que j’ai, c’est que je suis dans le doute.”

    • Urbon dit :

      Et non, je ne suis pas à court d’argument. Si tu es pour le mariage pour tous et que tu n’es pas islamophobe, pourquoi es tu contre la polygamie ?

      Voilà une attitude qui révèle bien ton manque d’engagement. Tu as des idées, mais tu n’en assumes même pas la logique.

      C’est comme je t’ai dit, tu n’aimes pas les réac, les fachos et les machos, alors tu défends la cause des homosexuels. Majoritairement ils n’ont rien demandé, parce que c’est une cause bien surfaite, mais t’es trop content de te servir d’eux pour donner du poids à tes idées.

      T’es pour l’égalité ? L’égalité de quoi ? Des carottes et des navets ?

      Il y a ceux qui organisent leur sexualité en fonction de leur vie familiale et ceux qui organise leur vie familiale en fonction de leur sexualité. Les premiers sont des gens normaux, les second sont des obsédés et des pervers.

      L’égalité avec un obsédé et un pervers, personnellement, je m’en passe très bien. Je prends même ça comme une insulte.

      • denis dit :

        “Et non, je ne suis pas à court d’argument. Si tu es pour le mariage pour tous et que tu n’es pas islamophobe, pourquoi es tu contre la polygamie ?”

        Magnifique. Apportes m’en d’autres, des arguments comme ça, j’adore.
        Mélanger mariage gay, islam et polygamie c’est magnifique. Je crois que tu devrais proposer ceci comme le 5363ième amendement, je crois qu’il manque dans la formidable collection déposée au parlement.

        J’ai fais lire ce magnifique argument à Ahmed, un collègue musulman (marié, une femme, trois enfants, vote à gauche mais ne porte pas le mariage pour tous et la GPA dans son cœur, comme quoi tu vois qu’il n’est pas facile de ranger les personnes dans des cases), sa première réaction juste avant d’en rire: “c’est qui, ce naze? Tu le connais?”

        “C’est comme je t’ai dit, tu n’aimes pas les réac, les fachos et les machos, alors tu défends la cause des homosexuels. Majoritairement ils n’ont rien demandé, parce que c’est une cause bien surfaite, mais t’es trop content de te servir d’eux pour donner du poids à tes idées.”

        Où ai-je dit, bordel, que je défendais la cause des homos? Si c’était le cas, je serais déjà dans la rue à brailler et casser du catho. Tu cherches tellement à avoir raison que tu ne veux pas comprendre que je ne fais qu’exposer mes idées. Que cela serve ou pas la cause homo, je m’en tape. Ce n’est pas parce que je dis ce que je pense sur 24heuresactu que ça changera quoi que ce soit à la décision du gouvernement.

        Le problème avec toi c’est qu’il n’y a pas d’individus. Dans ton esprit manichéen, il y a les bons et les mauvais. Les “normaux” et les pervers. Les justes et les criminels. Il n’y a pas de juste milieu, il n’y a pas juste “des hommes”. Et le pire est que tu es persuadé que tu fais partis des “bons”. Tu sais très bien que personne n’est parfait, cher Urbon (c’est pas un anagramme de Bruno, par hasard). Ni toi, ni moi. Je ne prétend pas que tu sois un pervers ou un obsédé. Ni que tu sois facho ou homophobe. L’homme, ce qui fait qu’il est homme, c’est un ensemble de choses bien plus complexes que de le limiter à ces deux antagonismes “bon”/”mauvais”. On n’est pas là pour faire de la philo de comptoir, mais j’espère que je ne t’apprend rien.
        Mais, je te vois venir et tu vas me arguer: “ah oué, et DSK, c’est quoi? Un brave type?”
        Juger moralement un type comme lui c’est extrêmement simple. N’importe quel pilier de comptoir, mère de famille, épicier, boulanger, PDG, chômeur, curé, athée est capable de dire que c’est un monstre. Et ils auront probablement raison. Après si il y a des imbéciles (en dehors de ses avocats) pour prendre sa défense, c’est leur droit. Il y a bien des gens qui ont trouvé des arguments pour défendre Hitler, Staline, Mérah, Mesrine, ect… Il y a bien des personnes qui trouvent formidables Poutine et son pantin despotique tchétchène Ramzan Kadyrov. Ca en fait des monstres pour autant? Si c’est le cas, on a bien fait de se débarrasser de Depardieu.

        Mais je pourrais aussi bien te retourner ton argument: il y a ceux qui organisent leur religion en fonction de leur vie familiale et ceux qui organisent leur vie familiale fonction de leur religion. Les premiers sont des chrétiens normaux, les autres des intégristes, des réacs. Tu te situes où, toi?

        • Urbon dit :

          Tu revendique le mariage pour tous, assume. Il y a des polygames qui vive en France et qui le vivent très bien, sinon qu’ils sont hors la loi. Tu pourras trouver des témoignages de nombreux musulmans (hommes ou femmes) sur le web. Tu crois quoi, que c’est contre nature, que ça empêche l’amour, que c’est sexiste ? Je ne vois pas de quel droit on refuserait aux musulmans ce qu’on donne aux homosexuels.

          T’as un problème avec la religion ? Ton ami musulman aussi ? Et bien parlons de mormons alors, et oublions les musulmans, puisque ça te met mal à l’aise (c’était le but mais bon, je te donne une seconde chance).

          Moi, je n’ai pas de problème avec la religion. Oui, je crois en quelque chose. Pour moi, le mot amour n’est pas vide de sens.

          L’amour, ce n’est pas un coup de foudre, peu importe que ce soit devant une paire de nichons ou une paire de couilles. Et même, ce n’est pas la complicité qu’on peut ressentir à priori. C’est bien de la complicité, mais c’est celle qu’on construit au jour le jour, dans un but commun qui nous dépasse.

          D’ailleurs, on croit tous en quelque chose, la seule question est de savoir quelle est la solidité de son système de valeur. Cela s’appelle la Foi. La Foi est indissociable de l’amour. Sans elle, il n’y a pas d’amour possible et ce qui fait le lien entre les deux, c’est de la sincérité et de la stabilité.

          Ceci dit, je ne pratique aucune religion, pour la bonne raison que mes parents n’ont pas la même. Alors organiser ma vie en fonction de ma religion, tu repasseras. Je l’organise en fonction de mes croyances. Et non pas en fonction des amitiés que je pourrais me faire…

          L’intégrisme, c’est d’imposer aux autres sa religion. Par exemple, imposer l’athéisme sous prétexte de laïcité.

          Ton socialisme, c’est ni plus ni moins que de la religion. Mais une religion sectaire. En effet, la seule différence avec les autres religion, c’est que les socialistes prétendent que l’homme n’a pas encore été libéré de ses chaines, qu’il doit d’abord se libérer pour accéder à la liberté. Toutes les religions, non sectaires et sans exception, postule que la liberté est déjà acquise.

          Et qui donc te libérera du joug capitaliste ? François Hollande ?.

          C’est bien toi qui voit tout en noir et blanc, je te l’ai déjà dit. Non pas parce qu’il y a le pour et le contre, mais parce qu’aucun argument contre ne te fait réfléchir. Tu ne sais pas mesurer.

          Je ne suis pas homophobe, j’accepte très bien les homosexuels, mais pas les lois qui en font des gens comme les autres.

          Mettre d’un côté les hommes et d’un autre les femmes, ce n’est pas du manichéisme, ducon, c’est la dualité de l’existence à l’état brut. Si tu oublies cette base, alors toutes tes idées ne sont que du vent, aussi élaborées soient elles. Si ton manichéisme revient sans cesse, c’est précisément parce que tu n’es pas capable de composer.

          C’est pour toi qu’on est libre ou on ne l’est pas, en fonction d’un droit. Et toutes les libertés sont bonnes, non ? Bah non, la liberté, c’est la liberté de quelque chose.

          Tu vois, malgré tes procès d’intention en homophobie, je conserve ma liberté de parole et je t’emmerde.

          Mais toi, la liberté de baiser avec qui tu veux (personnellement je ne me l’accorderai jamais), tu l’avais déjà et maintenant, tu veux la liberté d’adopter parce que tu veux baiser vraiment avec n’importe qui, même qui ne te donne pas d’enfant. Mais ça tu vois, ce n’est pas toi qui en payera le prix. Ce sont les enfants.

          Bah oui, les enfants ont besoin d’un papa et d’une maman. Et oui, c’est très difficile de détruire cet argument, non pas parce que c’est le socle de la religion, mais que c’est le socle de n’importe quel système de croyance à l’heure actuelle. Même des croyances socialistes, sauf que les socialistes ne sont pas à une contradiction prêt.

          Toi même, tu dès que tu l’ouvres, c’est pour te contredire.

          Soit disant tu n’as rien à gagner, tu es désintéresse… Mais tu prends vraiment les gens pour des cons.

          Bien sûr que tu as à gagner. Même en étant hétéro. C’est le seul moyen que tu as trouvé pour faire croire à ta femme que tu n’es pas un méchant macho ! Alors c’est sûr, la polygamie, pas question de dire oui !

          Bouffon, va…

          • Urbon dit :

            Petite parenthèse sur la polygamie :

            Prétendre satisfaire plusieurs femmes, ça ne veut pas dire qu’on cherche à instaurer un rapport de domination. De toute façon, pour prendre une seconde épouse, l’homme a besoin de l’accord de la première…

            Ha ! Les préjugés…

            Je viens de montrer ce que j’avais écrit à un copain musulman (monogame, pas plus pratiquant que cela, opposé au mariage homo mais très tolérant avec les homos, bref un musulman comme ceux que tu fréquentes) et lui trouve que ce que j’ai écrit est plein de bon sens. Comment est ce possible ? Tous les musulmans ne pensent pas pareil ? Bah non, mes amis ne sont pas les tiens. Les miens ne pratiquent pas la langue de bois.

  21. Ubon dit :

    ” Oui, je sais, je n’ai pas répondu à ta question.”

    Tu peux toujours faire le comique, mais réfléchir aux conséquences de tes actes, ce n’est pas superflu.

    Tu défends un projet de société dont tu ne mesures pas la portée et tu es fier de toi.

    Tu serais mon gosses, tu te prendrai un aller retour dans la tronche.

  22. Urbon dit :

    “Où ai-je dit, bordel, que je défendais la cause des homos ?”

    Tu le fais, systématiquement. Dès qu’on avance un argument contre, tu t’y oppose. Après ça, tu peux dire ce que tu veux Denis, ça n’a plus trop d’importance…

  23. Urbon dit :

    Conséquences du mariage homoparental :

    – Augmentation de l’homophobie (déjà mesurable).

    – Perte relative de l’identité sexuelle chez les enfants (on renforce ce qui existe)

    – Sexisme et inégalité homme/femme devant la PMA (loi bien plus favorable au lesbiennes qu’au gays).

    – Fragilité des couples, augmentation des divorces (inévitable, conflit dans le couple sur la parentalité, biologique ou non).

    – Augmentation du suicide des jeunes (refus de prendre en charge l’homosexualité comme une pathologie, refus de corriger sa sexualité).

    – Dévirilisation de la société (chantage à l’homophobie).

    Je suis loin d’avoir fait le tour mais je t’invite à poursuivre toi même ! Un peu de bonne volonté, ça ne te ferai pas de mal.

  24. Urbon dit :

    Ha si, quand même, je rajoute celle là :

    Commerce des enfants à adopter (comme si on n’en faisait déjà pas assez comme ça).

    Mais je t’en prie, cherche, on peut encore trouver beaucoup d’autres effets pervers…

  25. Urbon dit :

    C’est vraiment lourdingue, tous ces hétéros bien-pensants qui s’offusquent dès qu’on prononce des mots comme tapette, ou pédé. Ces mots ont un sens et les homosexuels les emploient sans vergogne.

    Gay, ce n’est pas un mot français. En français, on dit pédé ou pédale, plus affectueusement.

    Une tapette, c’est un mec efféminé et maniéré. Qu’il soit pédé ou non, à la limite, on s’en moque.

    Et même, de toute façon, faut vraiment pas se prendre pour de la merde quand on ne supporte pas l’insulte. Si je m’offusquais à chaque fois qu’on m’insulte, j’en serai une, de tapette.

    Et je serai un enculé si je prétendais confondre insulte et argumentation.

    Entre collègues de travail, on se traite volontiers d’enculés, de salopes, de sale race, sans que personne n’en souffre. C’est seulement quand il s’agit de politique (qui va prendre la place du chef ?) qu’il y en a toujours un pour se plaindre d’homophobie…

    Enfin bref, j’use et j’abuse des grossièretés, c’est vrai. Mais il y a une raison à ça, c’est comme je l’ai dit que les mots ont un sens, même les mots grossiers.

    Homoparental, homophobie, ça ce sont des mots qui n’ont strictement aucun sens. La novlangue du parti socialiste, comme certains disent. Des mots comme ça, il y en a à la pelle aujourd’hui.

    Alors oui, il y a bien une civilisation qui est en train de disparaître, celle qui a vu naître la langue française, une langue où chaque mot était rigoureusement pesé et étudié, des mots significatifs.

    Je ne pense pas être plus homophobe qu’un pédé d’ailleurs. Et pourquoi le serai-je ? Je fais ce que je veux de mon cul, moi, ce sont les pédés qui n’en font pas tout à fait ce qu’ils veulent.

    Est ce que Pierre Palmade est homophobe ? Quand dans un de ces spectacles il affirme que l’homosexualité est une maladie, il se fait donner la réplique par une espèce de tapette à la voix bien trop haut perchée et qui beugle que non, l’homosexualité n’est pas une maladie. Que répond-il ? Il répond : “T’es gentil, l’homosexualité, chacun la vit comme il veut”. Ce faisant, il finit son sketch dans les bras d’une gonzesse.

    Aucun homosexuel n’est obligé de se faire soigner et pourtant, nombreux sont ceux qui suivent une thérapie. Est ce qui se font soigner sont homophobe ? Ça n’a aucun sens.

    Hier, je mettais en ligne un lien vers un article expliquant pourquoi deux lesbiennes avaient tuer leur enfant de 4 ans. Il refusait d’appeler sa mère adoptive papa. Est ce que cet enfant était homophobe ? Ça n’a aucun sens.

    Alors oui, je suis grossier, et particulièrement avec toi, Denis. Tu viens me chier dans les bottes alors que toi même, tu remplaces le mot homophobe par le mot anti-pédé. Mais je préfère de loin un pédé à une lesbienne… Comme tout le monde ou presque, d’ailleurs.

    Si on disait mariage pour les lesbiennes au lieu de dire mariage pour tous (la PMA, c’est pas l’affaire de papa), ça m’étonnerait que la loi passerait.

    Hypocrites de tous les pays, unissez vous, les autres vous conchies.

Laisser un commentaire