Loïk Le Floch-Prigent : pourquoi le gouvernement ne fait rien

togo_drapeau
togo_drapeau
Photo : Contando Estrelas

Alors que le gouvernement et les médias se sont couverts de ridicule en exagérant l’importance de la libération de Florence Cassez (déplacement de Fabius, accueil de Hollande à l’Élysée le jour de sa libération, Une de tous les médias, Trierweiler qui s’en mêle…), ils laissent crever dans la plus totale indifférence, un autre ressortissant français prisonnier au Togo dans des circonstances plus que douteuses. Le sort de Loïk Le Floch-Prigent, qui est atteint d’un cancer de la peau et qui risque l’amputation, voire la mort, à très brève échéance, ne semble pas émouvoir plus que ça notre cher gouvernement. Une pétition en ligne à été lancée pour réclamer le rapatriement humanitaire de l’ancien PDG d’Elf.

Loïk Le Floch-Prigent n’est certes pas un saint, mais un pays comme la France peut-elle pour autant laisser un de ses ressortissants croupir dans les conditions insalubres d’une geôle africaine alors qu’il doit être opéré d’urgence ? Non seulement la diplomatie française ne semble rien vouloir faire pour le Breton, mais personne ne s’indigne qu’un malade de 69 ans se voit refuser les soins les plus élémentaires… alors qu’il se trouve depuis près de six mois en détention provisoire dans un poste de gendarmerie de Lomé.

Comment expliquer l’écart de traitement des affaires Cassez et Le Floch Prigent ? Deux Français arrêtés à l’étranger dans des conditions plus que troubles (Loïk Le Floch-Prigent a été “extradé” de Côte d’Ivoire sans que les autorités d’Abidjan en aient été informées). Dans les deux cas, ce n’est pas tant l’innocence ou la culpabilité des prévenus qui importe, mais les enjeux de droits de l’Homme… et dans ce cas précis, de droit à la vie pour un vieil homme malade que son pays abandonne.

Pourquoi là France ferait tout pour rapatrier l’un de ces prisonniers (Florence Cassez, jeune, femme, belle, télégénique) et laisserait croupir l’autre dans sa geôle (Le Floch-Prigent, vieux, malade, homme, moins “sexy”) ?

Si l’aspect purement com’ explique la lâcheté de Hollande et du Quai d’Orsay dans cette affaire Le Floch Prigent, l’ambiguïté de la position du président par rapport à l’Afrique explique sans doute également que personne ne veuille apporter son soutien à Loïk Le Floch-Prigent. Ainsi, Hollande, qui avait juré qu’il ne serait plus le gendarme de l’Afrique mais qui est parti seul en guerre au Mali quelques mois plus tard, a vraisemblablement peur que l’on puisse dire que la France est impliquée en Afrique, fait qui serait éminemment abominable (depuis la décolonisation, il est de bon ton abandonner les Africains aux Chinois afin de ne pas passer pour un “néo-colonialiste”). S’il faut sacrifier la vie d’un ressortissant français, qui plus est vieux et malade, pour épargner l’image de notre bon président, où est le problème ?

On vous recommande

A propos de l'auteur afrik

3 réactions à “Loïk Le Floch-Prigent : pourquoi le gouvernement ne fait rien”

  1. Les intérêts de la France au Mali ? Protéger la france-afrique ? Ha non !

    C’était juste qu’on avait une dette à payer. Nous sommes un pays démocratique et juste, nous avons tourné la page du colonialisme.

    On peut tous le voir à la télé, le Mali est un pays pauvre sans aucune ressources. Il y a bien quelques riches maliens qui s’en sortent bizarrement mieux que les autres, mais c’est seulement parce qu’ils ont de la famille en France !

    Bref, ce n’est donc pas le moment de parler d’Elf…

    Petit salopiaud.

    😉

  2. Il y a quelques jours, je disais qu’on vendait du rêve aux maliens. Le rêve de la démocratie. Les réactions de la foule et le discours de la France confirme bien ce que je disais.

    Leur vrai problème, c’est la corruption. Et ça fait des années que la corruption empêche toute démocratie.

    D’ailleurs, en parlant de démocratie, faudrait déjà faire le ménage chez nous.

    Mais on peut parler aussi de la Birmanie et de Total par exemple. N’apprend-t-on pas que le pays à enfin accepté de s’ouvrir à la démocratie ?

    Mouai… On a surtout réussi à faire comprendre aux quelques généraux qui tiennent le pays sous leur coupe qu’il y a plus à gagner à trafiquer avec le pétrole qu’avec l’opium. Du reste, pour maintenir la population aux ordres, on a toutes sortes de technologies à leur vendre !

    Faut voir l’effet que ça leur fait aux birmans, la télé, par exemple. Sont plus capable de la lâcher des yeux après ça.

    Est ce qu’on serait pareil, nous français ?

    Mouarf…

  3. Les prises d’otage, de toute façon, quand ce n’est pas les islamistes, ce sont les pirates.

    Un pétrolier français détourné au large de la côte d’ivoire, difficile de mettre ça sur le dos des islamistes.

    Aucun de ces pays n’utilisent ses ressources, ni pour enrichir sa population mais des intérêts particuliers, ni pour assurer la sécurité du pays mais laisser la France s’en occuper. Assurer la sécurité d’un pays qui ne respecte aucune justice sociale, ça revient vite très cher et ça entraîne des armées bien trop importantes pour qu’on laisse faire.

    La démocratie, c’est quand le peuple est capable de se soulever contre les dirigeants pour se faire entendre. Le bulletin de vote dans l’isoloir, c’est quand le peuple n’a plus grand chose à dire et qu’il fait confiance dans ses dirigeants. La démocratie est avant tout dans les institutions et pour l’étouffer, il suffit de ne plus allouer le budget nécessaire à leur fonctionnement.

    Corruption partout mais politique de rigueur, en France comme en Afrique, soi disant à cause de la dette…

    La police est débordée, la justice ne fait plus son travail, à quand les prises d’otage et demandes de rançon, en France ?

    Est ce que le désordre et la révolte partiront des cités ? Des classes ouvrières autochtones ? Les deux à la fois ?

    En France, on aime bien renouer avec les vieilles traditions démocratiques. La misère, on n’est plus trop habitué à ça…

    Quand Hollande aura recours à l’armée, en France, contre sa propre population, c’est là qu’on rigolera pour de bon.

    Sous les pavés, la plage !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.