/>

Du genre à la race : le PS veut tuer la différence

Rédigé par lesoufflet le 05 février 2013.

meilleur_des_mondes_taubira
meilleur_des_mondes_taubira

Différence = discrimination ! Soyez tous identiques !

La différence entre les être humains ne fait-elle pas la richesse d’une civilisation et au delà, de l’humanité ? Pas pour le PS qui compte tout mettre en œuvre pour gommer les différences entre les Hommes au nom de l’égalitarisme. Après avoir nié l’altérite, en nous expliquant qu’on peut faire des enfants sans la complémentarité homme/femme, les technocrates socialistes veulent nous faire croire que tous les humains ont la même couleur de peau, en rayant la mention “race” de la Constitution.

Pour ne jamais oublier la débilité du parti à la rose et de se cheftaine autoritaire, Christiane Taubira, il convient de rappeler que l’unique motif de la présence du mot “race” dans la Constitution est précisément d’interdire le racisme et de rappeler l’égalité des droits entre tous le humains, malgré leurs différences. Tout le contraire d’une dictature douce qui souhaite détruire la différence au nom de l’égalité et de la tolérance…

Un peu comme si on interdisait à SOS Racisme de s’appeler ainsi car il y a le mot racisme dans le nom de cette association (rassurons nous, de ce côté là il n’y a pas trop de soucis, SOS Racisme étant l’organe de recrutement, de formation idéologique et de Terreur du Parti socialiste).

Quelle est la meilleure manière de lutter contre le racisme ? Dire qu’il n’existe pas et que d’ailleurs l’idée même de race est scandaleuse. La messe est dite !

Madame Taubira, vous pouvez manipuler comme cous le souhaitez la Constitution, le dictionnaire et le code civil français, vous n’empêcherez pas un enfant de demander à ses parents “pourquoi le monsieur il est noir”. Et tant mieux !! Les différences raciales (et toutes les autres) font la beauté de l’humanité : tous différents, tous uniques !

Au final, quel est le projet sociétal tant vanté par les socialistes qui ont compris que sur les sujets économiques le hasard permettrait peut-être de résoudre les problème du déficit et du chômage ?

Et bien, l’idée est de créer un monde empli de créatures identiques, où il ne pourra plus y avoir d’inégalités car il n’y aura plus de différences entre les Hommes. On fera les enfants dans des laboratoires, avec des spermatozoïdes triés sur le volet pour produire uniquement des grands blonds en bonne santé. On trouvera des mères porteuses (et si ça choque un peu, au début, on utilisera un plus joli nom, comme GPA, dictature sémantique oblige) en bonne santé et les petits bébés indifférenciés seront heureux car plus jamais victimes de discriminations (pas de différence, pas de discrimination, pas de haine, un monde parfait quoi, LE Meilleur des Mondes).

La prison pour ceux qui prononcent le mot “différence”, c’est bientôt !

 

 

 

Déjà 38 remarques sur cet article

  1. Urbon dit :

    Mouai, je ne suis pas sûr que tout ça est grand chose à voir avec la politique intérieure de la France. Lutter contre les discriminations, comme le fait remarquer l’auteur, est bien suffisant. C’est de la constitution qu’on veut retirer le terme de race, pas de la vie quotidienne.

    L’homme ne sait fonctionner autrement qu’en s’assimilant à ceux de son groupe, au point d’en renforcer les caractéristiques génétiques.

    La mixité, le mélange, c’est possible mais ça prend du temps, ce n’est pas la norme.

    Là encore, facile de faire le parallèle avec mon chien. Pour stabiliser les caractères désirables d’une race de chien, on fait reproduire le chien avec quelqu’un d’assez proche dans l’arbre généalogique. Pour apporter du sang neuf et éviter trop grande consanguinité, on utilise un chien d’une autre race (on parle de retrempe). Bien entendu, on ne le fait que très rarement, de plus il faut ensuite écarter les rejetons qui diffèrent du standard.

    Il faut aussi comprendre la différence entre culture urbaine et rurale. En milieu urbain, le mélange et la mixité ont vite tendance à devenir la norme, pas dans le monde rural. C’est normal, une seule ville concentre bien des gens de divers origines rurales.

    Donc interdire le mot racisme, dans la constitution, en ces temps de racisme, ne changera rien à la façon dont les gens se reproduisent, dont ils analysent les comportements sociaux…

    Le mérite de notre nouvelle constitution sera d’empêcher les gens de légiférer en considérant la race de leur nation, ni plus ni moins.

    Le faisons nous en France ? Assurément non !

    C’est plus un aveu d’impuissance qu’autre chose, en fait. Puisque les gens sont racistes, dans le monde mais pas nous, empêchons-les de l’être en politique. En particulier, donnons nous les armes qui nous permettrons de déclarer anticonstitutionnels ceux qui prétendront, à l’échelle d’un état, conserver leur caractère racial. Bien entendu, il ne peut s’agir de l’état français lui même…

    C’est un peu le même discours qu’après la guerre d’ailleurs, et ce n’est pas un hasard, à propos des juifs. Puisque les gens sont antisémites, qu’ils prétendent que les juifs alimentent un complot apatride et international, construisons le système qui empêchera les nations de continuer à exterminer les juifs. Ce système s’appelle Israël. Israël est effectivement la preuve même de l’antisémitisme du monde. La politique d’immigration israélienne est fondée sur le retour des juifs opprimés dans leur pays d’origine. Cette politique d’immigration est fondée sur la race et le racisme. Ce n’est pas pour autant qu’on peut parler de discrimination, c’est juste une préférence constitutionnelle.

    Bref, supprimer la référence à la race dans la constitution, dans un contexte de mondialisation des droits de l’homme, c’est loin d’être sans conséquence. Si l’ONU vient à adopter ce point de vue (d’ailleurs, si ça se trouve, ce sont des directives de la haut qu’on ne fait qu’appliquer), c’est bon nombre de pays qui vont se trouver dans la merde. Pas seulement Israël.

    Mais c’est bien Israël qu’il s’agit d’isoler, dans la communauté internationale. S’en prendre aux juifs, dès lors qu’ils seront déclarés constitutionnellement racistes, sera de nouveau permis, mais là bas en Israël. Faisons des droits de l’homme naître l’ante-christ. En fait, ce n’est pas vers le meilleur des monde que nous nous dirigeons, mais vers la troisième guerre mondiale.

    J’imagine que mon avis en fera rire plus d’un… Aussi, je veux bien prendre les paris !

    • Nymbus dit :

      😀

    • Nymbus dit :

      Mort de rire, en effet !

      Tu n’as rien compris, mon pauvre ami…

      Aussi bien la biologie que les approches des « sciences humaines » anthropologiques, études comparatives des civilisations, ethnologiques, que les analyses politiques et sociologiques, ont eu à abandonner la notion de race.

      Après le nazisme, l’UNESCO a publié une étude rassemblant un grand nombre de savants et penseurs, qui récuse la notion de race humaine parce qu’elle a perdu tout intérêt scientifique et toute validité anthropologique.

      Voilà, pourquoi, les mots “race”, “racial”, etc. (qui sont des concepts désuets inventés par tes potes) sont replacés par “raisons racistes”, “critères racistes”, etc.
      Parce que le racisme (et tes potes au crâne rasé doivent en savoir quelque chose) existe bel et bien…

    • Rachid dit :

      J’aime bien Urbon, elle parle pour ne rien dire… 😀

  2. amazonia dit :

    PAS DE RACE ?
    PAS DE RACISME ? stop ! sos racisme /stop les subventions .
    POUR DES CLOPORTES qui vivent sur le dos des FRANCAIS .
    TAUBIRA ? URGENT démission ! cette femme a les neurones qui se touchent ! URGENT soins PSY …
    Taubira = achats / ventes des ventres de femmes =
    trafics /esclavages des femmes ! faire des enfants gratuitement pour d’autres personnes ? ON CE MOQUE DE QUI?
    veuillez me donner l’exemple d’une pintade des beaux quartiers / bobo / écolo/ socialo ! qui soit ok pour faire un enfant et le donner a une pauvre femme qui ne peut pas avoir d’enfant ? on ce moque de qui ? STOP LES MONTRES
    DU ” PS ” apprentis sorciers un pauvre enfant a qui on demandera qui est ton papa ? QUI EST TA MAMAN ?
    une mère porteuse
    un père pipette
    un père sperms qui vient d’ou ?
    un clonage ? TOUT CE BEAU MERDIER COMME LA FINANCE INTERNATIONALE ? A QUI APPARTIENT ce qui se trouve dans les paradis fiscaux ? LE FRIC / LES COFFRES ? des pipettes de sperms et autres ADN de clonage ? QUI CONTROLE ? personne
    des sociétés écrans pour des trafics des MAFIAS aussi bien pour le FRIC que pour les organes humains / femmes et enfants A VENDRE ? XXIeme siècle retour des BARBARES ET DES ESCLAVAGISTES . TAUBIRA = dégage .

    • Nymbus dit :

      Mort de rire, en effet !

      Tu n’as rien compris, mon pauvre ami…

      Aussi bien la biologie que les approches des « sciences humaines » anthropologiques, études comparatives des civilisations, ethnologiques, que les analyses politiques et sociologiques, ont eu à abandonner la notion de race.

      Après le nazisme, l’UNESCO a publié une étude rassemblant un grand nombre de savants et penseurs, qui récuse la notion de race humaine parce qu’elle a perdu tout intérêt scientifique et toute validité anthropologique.

      Voilà, pourquoi, les mots “race”, “racial”, etc. (qui sont des concepts désuets inventés par tes potes) sont replacés par “raisons racistes”, “critères racistes”, etc.
      Parce que le racisme (et tes potes au crâne rasé doivent en savoir quelque chose) existe bel et bien…

    • Rachid dit :

      T’as pas l’impression de noyer le poisson, là ?

  3. Deckard dit :

    Et dire qu’il y a eu des gens assez kons pour voter pour ces tarés…….

  4. Libertad dit :

    Supprimer le mot race ?

    Hum, le PS jouerait-il contre son propre camps ?
    La tribu des “Nique ta race ” de banlieue éructerait dans le vide et SS Racisme perdrait son fonds de commerce: comment en effet accuser quelqu’un de racisme si le mot et le concept de catégorisation de l’espèce humaine n’existent plus ? Des procès intéressants en perspective…

    Les socialos sont de grands malades. On leur suggère après de supprimer le mot nazisme pour faire disparaitre la shoah ou le mot communisme pour éliminer goulag et millions de morts…

    Et pendant ce temps là, l’économie continue de s’écrouler et la situation sociale de se dégrader de manière exponentielle.
    Des sujets tellement vulgaires et sans intérêt pour des autoproclamés “progressistes”….

    • Urbon dit :

      http://www.franceinter.fr/depeche-israel-doit-cesser-toute-activite-de-colonisation?page=6

      La guerre semble inévitable entre Israël et l’Iran (prochaine guerre mondiale annoncée) et les nations veulent se désolidariser d’Israël. La France, les USA, l’Angleterre…

      Ce faisant, il faut se donner les moyens législatif de le faire, il y a des accords. Le moyen, c’est de déclarer Israël état raciste et pour ce faire, il faut d’abord nous déclarer nous même état non raciste.

      C’est sans doute le seul moyen d’éviter le conflit avec les russes et les chinois. La Syrie ne sera plus d’un grand secours à l’Iran et les pays arabes jouent double jeu depuis longtemps, leur principal ennemi, c’est aussi l’Iran. Il est probable qu’ils essayent eux aussi de contenir le conflit à l’échelle locale. Une fois que l’Iran et Israël se seront détruits, le cas échéant, les arabes pourront enfin espérer contrôler tout le moyen orient avec la bénédiction de l’Onu.

      Taubira, elle est l’outil parfait pour faire la propagande de cette nouvelle idée, parce que justement elle incarne la France métissé, mais faut pas s’y laisser prendre, ça n’a rien à voir.

      Il s’agit de diplomatie, sur le plan de la politique intérieure, c’est vraiment sans conséquence.

    • Libertad dit :

      Un édifiant témoignage d’un ex de SS Racisme:

      http://www.youtube.com/v/MX8SljhtqI4%26hl%3den_US%26feature%3dplayer_embedded%26version%3d

      Vraiment à voir !

      • Urbon dit :

        Oui, très bonne vidéo.

        SOS racisme, c’est juste un outil du PS auprès des jeunes pour combattre le FN. C’est ça depuis le début, ça n’a jamais été rien d’autre. C’est purement politique.

        Et bien sur que le PS est rempli de racistes.

        Mais bon, réformer la constitution, ce n’est pas exactement la même chose que le code civil.

        Seule la méthode socialiste est la même, à retenir, il s’agit d’écarter du consensus l’indésirable.

    • Nymbus dit :

      Heu…
      Une fois de plus, tu n’as rien compris, nunuche !
      Le concept de race humaine n’existe pas pour aucun scientifique contemporain.
      Il n’y a que les nostalgiques du 3ème reich et les blaireaux qui avalent tout ce que leur copains au crâne rasé leur font gober pour y croire…
      Dès lors, quoi de plus normal que de remplacer un mot qui définit un concept qui n’existe pas par ce qui existe : “racisme”, “critères racistes”, “raisons racistes”, etc.
      Tiens, tu ne le mérite pas mais je te propose un peu de lecture :
      http://www.hominides.com/html/dossiers/race.php

      • Rachid dit :

        Nunuche/Libertad et son ami CuculaPraline/Urbon ne pigent pas grand chose. Leur disque dur est saturé par les mensonges viraux de leurs potes fachos…
        Ils pensent que parce que la notion de race humaine est démontée par la communauté scientifique, le racisme n’existe pas…
        Tout comme ils pensent que parce que la théorie du genre n’existe que dans leurs fantasmes, il faut la dénoncer…
        😀

        • Rachid dit :

          Il fallait lire : “la notion de race n’existe pas…” Le racisme, lui, existe bel et bien !
          Nunuche, CucuLaPraline et leurs clones en savent quelque chose…

  5. Paul Emiste dit :

    Objection votre honneur! Dans le paradis socialiste les hommes sont tous égaux….mais…certains sont plus égaux que d´autres.

    • Urbon dit :

      L’égalité… Je viens de te pondre un chapitre à ce sujet dans un des article de ce jour, sur les violences conjugales.

      L’égalité, un droit ? Plutôt un ensemble de conditions arbitraires qui aménage un espace possible au début et à la fin d’une bagarre, de sorte qu’il n’y ait plus de conflit possible pour reconnaître la validité d’une supériorité hiérarchique. L’égalité, ce sont les catégories de poids des boxeurs avant d’entrer sur le ring, puis quand ils en sorte celles de leur rang. A poids égal, on ne met pas le premier venu devant un champion. Alors si l’égalité est un droit, c’est le droit de se faire la guerre pour savoir qui est le plus fort.

      Mais ça marche aussi pour les socialistes, entre eux. Vous croyez vraiment que DSK s’est fait avoir sans qu’on l’ait trahi dans son propre camps ?

      • Martine dit :

        Je vous conseille le livre “éloge de la différence”, d’Albert Jacquard.
        (il n’y a que les tenants de l’eugénisme, pour parler d’égalité pour l’humain…)

    • Nymbus dit :

      Tu confonds les registre de la biologie et de la culture, mon pauvre ami.
      Et probablement génotype et phénotype…

      “Le concept de race est une idéologie dont les fondement sont arbitraires, discriminants et dont l’objet est de justifier une différence culturelle par une différence physique …”

      « Toute tentative de classification en races humaines est soit impossible, soit totalement arbitraire. »

      Mais l’arbitraire, apparemment, tu connais !

      • Rachid dit :

        Cette pauvre Urbon a tendance à tout confondre et à se mélanger les pinceaux.
        Elle confond “égalité des droits” et “différences” ; ainsi que “égalité” et “eugénisme”…

  6. amazonia dit :

    DU GENRE A LA RACE ? DANGER ?
    AVEC TAUBIRA ( la bougresse /l’ogresse )
    les apprentis sorciers = le siècle = des ovules/ des pipettes /
    tout s’achette +tout se vend ! si ce n’est pas en FRANCE ?on achetent on vend les ventres des femmes pauvres +Foetus .
    AVOIR OU NE PAS AVOIR tout les droits ( par le FRIC ) ?
    AVEC L’OGRESSE TAUBIRA = FINI LA RACE / FINI LE GENRE ?
    uniquement une pyramide ( en haut le DIEU DU FRIC )
    au milieu ( les sous- fifres )
    en bas ( nous les nouveaux esclaves du XXIéme siècle .

  7. Rachid dit :

    Tu avales vraiment tout ce que tes camarades te font gober ?
    Tu as songé à une greffe du cerveau ?

Laisser un commentaire