Démission du pape : déclaration intégrale de Benoit XVI

benoitXVI
benoitXVI
Photo : Ammar Abd Rabbo

C’est avec stupeur que nous avons appris ce matin la décision du pape Benoit XVI de renoncer à son ministère en raison de sa faiblesse physique. Voici le texte intégrale de l’annonce par le souverain pontife de sa “démission”.

Alors qu’il est âgé de 85 ans, le pape Benoit XVI va quitter ses fonctions spirituelles le 28 février prochain car il n’estime plus sa santé suffisamment bonne pour assumer ses responsabilités. C’est la première fois depuis le XVe siècle qu’un Pape en fonction doit abandonner son poste.

Benoit XVI a donc annoncé ce matin et en Latin, durant un consistoire au Vatican, qu’il quitterait son ministère au 28 février. Voici le texte traduit :

Frères très chers,

Je vous ai convoqués à ce Consistoire non seulement pour les trois canonisations, mais également pour vous communiquer une décision de grande importance pour la vie de l’Eglise. Après avoir examiné ma conscience devant Dieu, à diverses reprises, je suis parvenu à la certitude que mes forces, en raison de l’avancement de mon âge, ne sont plus aptes à exercer adéquatement le ministère pétrinien. Je suis bien conscient que ce ministère, de par son essence spirituelle, doit être accompli non seulement par les œuvres et par la parole, mais aussi, et pas moins, par la souffrance et par la prière. Cependant, dans le monde d’aujourd’hui, sujet à de rapides changements et agité par des questions de grande importance pour la vie de la foi, pour gouverner la barque de saint Pierre et annoncer l’Evangile, la vigueur du corps et de l’esprit est aussi nécessaire, vigueur qui, ces derniers mois, s’est amoindrie en moi d’une telle manière que je dois reconnaître mon incapacité à bien administrer le ministère qui m’a été confié. C’est pourquoi, bien conscient de la gravité de cet acte, en pleine liberté, je déclare renoncer au ministère d’Evêque de Rome, Successeur de saint Pierre, qui m’a été confié par les mains des cardinaux le 19 avril 2005, de telle sorte que, à partir du 28 février 2013 à vingt heures, le Siège de Rome, le Siège de saint Pierre, sera vacant et le conclave pour l’élection du nouveau Souverain Pontife devra être convoqué par ceux à qui il appartient de le faire.

On vous recommande

A propos de l'auteur lesoufflet

5 réactions à “Démission du pape : déclaration intégrale de Benoit XVI”

  1. d’après les prophéties de St Malachie, le prochain est le dernier et devrait s’appeler Pierre le Romain…
    J’ai un proche qui cherche du boulot, devrait il envoyer un CV et une lettre de motivation pour ce futur poste vacant ? 🙂

  2. Arf, il a raison de se retirer.

    Face à des questions comme le mariage homo, il n’a pas trop le choix. Soit il laisse la place à un jeune en faveur du mariage homo (le vieux ne va pas se renier), soit il laisse la place à un jeune opposé au mariage homo (le jeune ne se fera pas insulter de vieux débris trop con pour comprendre son époque). Relativement jeune, s’entend. Faut quand même avoir fait son chemin de croix.

    Mais il faut vivre avec son temps. En cette époque de jeunisme, quelque soit le combat que l’on souhaite mener, il faut qu’il soit mené par les plus jeunes…

    Les vieux moralistes seront toujours là pour venir au secours des
    jeunes, mais nul ne pourra forcer cette jeunesse à respecter la morale de ses pères. Seule la désillusion pourra sauver notre culture de son jeunisme actuel.

    Ça viendra, comme toute chose en son temps. Même si ça prend du temps…

    Je ne me souviens plus très bien de mes lectures à ce sujet, mais il me semble que Christ, à son époque, avait déjà son point de vue sur la distance, croissante, qui sépare les fils de leurs pères. Quand les pères s’éloignent de Dieu, il arrive que les enfants veuillent s’en rapprocher. Cela peut aller jusqu’à la rupture, de sorte qu’un nouveau cycle commence.

    Inch Allah, le prochain Pape sera un grand homme…

  3. C’est une histoire triste. Ratzinger a été un très bon pape. Il a été un homme de “l’ombre”. Patron de la foi durant des années, il a atteint le poste de pontife, alors qu’une fronde mediatique décérébrée s’en prenait å lui sur des fronts crétins propres aux gogos, tels que la capote et toutes ces thématiques a deux balles. Sans compter les taillages de short qu’on a voulu lui preter tels que les jeunesses hitlériennes et je ne sais quelle fantaisie. Il a eu l’audace de renouer avec les chrétiens de la communauté de Saint Pie X soit disant integristes (ils ont posé tellement de bombes, n’est ce pas?), puis il a réafirmé la position de l’Eglise. Il est sans doute un des plus grands théologiens du XX.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.