/>

Incroyable : un char qui fonctionne avec de…l’urine !!

Rédigé par sachab (24actu) le 16 février 2013.

pipi_energie
Photo : Captain Nicolas R.
pipi_energie

Photo : Captain Nicolas R.

Le Carnaval de Rio a exploité une formidable invention cette année : l’utilisation d’urine comme carburant pour faire avancer un char de parade. Une découverte bouleversante !

Le principe de cette nouvelle technologie est simple : les jets d’urine sont canalisés dans un réservoir et ils font tourner une dynamo en coulant dedans. La dynamo produit ainsi de l’énergie qui peut être stockée dans les batteries qui équipent ces chars décorés appelés localement les « trio-électricos ».

Les urinoirs permettant d’alimenter les chars, s’allument quand elles produisent de l’énergie. La classe !

Cette invention créée par l’ONG culturelle « Afro-reggae », a pour but initial d’éviter que les participants n’urinent partout et créent de nombreux problèmes d’hygiène et d’odeurs, comme ils ont l’habitude de le faire. Le “pipi électrique”, comme ses créateurs ont baptisé ce nouveau système de production énergétique, permet donc de produire de l’énergie renouvelable tout en améliorant la situation sanitaire des habitants de Rio. D’une pisse deux coups…

Reste à savoir si l’urine deviendra le pétrole du 21e siècle…

La pisse sera-t-elle l’avenir de l’homme ?

En savoir plus sur le char à pipi ici.

Déjà 4 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    Maintenant nous savons sur quoi ont bûché nos ministres écolos (sic). Bravo! Au Brésil avec l´urine et en France la merde.

  2. Urbon dit :

    Faudra quand même nous expliquer comment l’urine est transformée en énergie et quels sont les résidus du système ?

    Pour le moment, on a surtout l’impression qu’il s’agit d’une pissotière roulante.

    J’ai mis un moulin à eau dans mes toilettes : A chaque fois que je pisse, ça entraîne une dynamo reliée à l’ampoule, bref, ça éclaire les toilettes. Seul problème, faut mesurer au moins 1m80 pour que ça marche et pisser debout. Aussi, le démarrage se fait toujours dans le noir et j’en fiche partout sauf dans le trou…

    Vous ne trouvez pas que je suis un génie ?

    Et vous avez pensé au prout pour remplacer le gaz de ville ?

  3. Libertad dit :

    Mais dans le “tiers monde”, n’est-ce pas la “pisse aux tiers” ?

    • Urbon dit :

      Un pays qui importe de quoi se nourrir et qui exporte des produits de luxe vers les pays riches, c’est ce que j’appelle un pays du tiers monde. Un peu comme la France, quoi… De toute façon, aujourd’hui, on parle plutôt de pays en voie de développement et de pays en récession.

Laisser un commentaire sur Paul Emiste