/>

Trierweiler en Inde “comme” une first lady : les errements du PS

Rédigé par lesoufflet le 22 février 2013.

trierweiler_biolay
Photo : Parti socialiste
trierweiler_biolay

Photo : Parti socialiste

Pour contenter le dernier caprice de la première concubine de France, Valérie Trierweiler, qui voulait suivre son amoureux lors de son voyage officiel en Inde, les diplomates français ont du négocier avec les autorités indiennes, plutôt conservatrices, afin que la petite amie de François Hollande soit reçue “comme si” elle était la première dame. “On n’a qu’à faire comme si”, serait-elle la nouvelle doctrine d’un PS qui veut adapter la vérité à son idéologie.

Habituellement, les Indiens sont à cheval sur les traditions et le protocole. Il n’est donc pas concevable pour eux de recevoir une compagne de chef d’état qui ne serait pas son épouse légitime. Pourtant, après de lourdes négociations (la France y a surement perdu beaucoup), l’Élysée a réussi à imposer la marâtre de Thomas Hollande aux cotés du président français lors de son dernier voyage officiel.

En apprenant cette nouvelle, les Indiens ont été choqués, comme l’a expliqué le quotidien Asian Age, dans un article au vitriol intitulé “Delhi V-Day, tapis rouge pour Valérie“. L’article qualifie la Trierweiler de “femme redoutable de l’Élysée” et dénonce la faiblesse des officiels indiens qui se sont laissés «tordre le bras» par les caprices de la Diva. Hollande et Trierweiler qui ridiculisent la France aux yeux du monde ? Quelle surprise !!! C’est bien la première fois…

De leur coté, les autorités indiennes sont moins explicites, même si le fond de leur pensée reste la même : “On nous a dit qu’elle devait recevoir l’accueil donné aux épouses“, précise, embarrassé, le porte-parole du ministère indien des Affaires étrangères, Syed Akbaruddin.

Pour réussir à éviter une crise diplomatique et une fessée à François Mollande, les diplomates indiens ont finalement trouvé une astuce. En effet, la petite copine du présiflan a été reçue, en Inde, comme une “hôtesse officielle” (en France, certains disent “nièce”, ce qui veut dire que le président couche avec la femelle mais qu’il ne veut quand même pas l’épouser), comme l’a expliqué un diplomate indien “Valérie Trierweiler est reçue en Inde en tant qu’hôtesse officielle (official hostess). […] Ce statut peut être attribué à toute personne, sœur, mère, ou fille du dirigeant invité. En l’occurrence Mme Trierweiler a été désignée comme hôtesse officielle, ce qui n’était pas le cas naguère de Carla Bruni“.

En effet, afin de ne pas heurter ses interlocuteurs indiens, Nicolas Sarkozy, alors en couple avec Carla Bruni, mais qui ne l’avait pas encore épousée, avait décidé de laisser sa future femme en France. Pour ne pas heurter l’égo de Valérie, Flamby a du supplier les Indiens de la recevoir comme une femme légitime. Espérons qu’il n’aura pas obtenu ce privilège au détriment des intérêts français… Dire qu’on nous faisait passer le nabot pour une agressif grossier et qu’on nous jure que le flan est doux et flexible…

D’ailleurs, à l’Élysée, on se berce encore d’illusions, afin, surement, d’éviter une crise de nerf à la première concubine. Les services de communication du château jurent donc à qui veut l’entendre que Trierweiler a été accueillie «en tant que première dame de France». La bonne blague !

Au delà des informations peu surprenantes que donne cette anecdote sur la lâcheté d’un président soumis à sa concubine capricieuse et orgueilleuse, c’est le parallèle avec la vision socialiste du gouvernement qui est ici intéressant.

Le concept est de nier la réalité au nom d’une idéologie et de la contourner via le langage. L’idée est de “faire comme si”.

Faisons comme si un étranger était un Français, un drogué n’était pas malade, un prisonnier n’était pas un criminel, un bébé n’avait pas besoin d’un père et une mère, comme si la croissance pouvait se décréter, comme si il suffit de dire qu’on abolie la prostitution pour qu’il n’y ait plus de putes, comme si il n’y avait plus de racisme puisque le mot race n’existe plus, comme si deux homosexuels pouvaient se reproduire, comme si le mariage civil avait quoi que ce soit à voir avec l’amour…

Pourtant,on peut dire ce qu’on veut, la vérité et là. On peut faire “comme si” Trierweiler était la première dame de France, elle sera toujours la maitresse d’un Flamby dont le seul acte de courage aura été de refuser aux deux hy…iques femmes de sa vie le mariage…

 

Déjà 9 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    On devrait lui imposer le poste de secrétaire particulière de la vice-présidente de la Banque publique d’investissement .
    Je n´en demanderai pas plus, je le jure…c´est mon dernier souhait avant de passer de l´autre coté!!

  2. […] Pour contenter le dernier caprice de la première concubine de France, Valérie Trierweiler, qui voulait suivre son amoureux lors de son voyage officiel en Inde, les diplomates français ont du négocier avec les autorités indiennes, plutôt conservatrices,…  […]

  3. amazonia dit :

    VOYAGE DE HOLLANDE = 1er un cadeau = un chameau !
    VOYAGE DE HOLLANDE = 2e en INDE ? avec sa vache sacrée !
    first lady = sans aucun doute “une erreur ” UNE FIRST LADY ?
    en aucun cas ! ne donnerais son soutient a une manifestation !Mariage pour tous ! OU CERTAINS ELECTEURS AFFICHES COMME TEXTE = HOLLANDE ? SI TU RECULE ? ON T’ENC….?
    UNE FIRST LADY ? ne peu soutenir des gens qui n’ont aucun respect pour son Concubin national ! LA PRESSE INTERNATIONALE CE MOQUE DE LUI ? et de sa mégère non apprivoisé et non éduqué ! ne pas confondre des insultes sur une affiche pour le président de la république et en privé ” la cul-ture DU PS va bon train entre le maudit gazon du maire de Paris +les lappages de vulves + ++que le la CUL-TURE ??se faire ou pas ne pas se faire ? emprosée ? PAR LE “”PS””
    des poèmes a l’assemblée et des petits bouts !( LA CULTURE .)
    XXIeme siècle =UNE CULTURE ? TRES LOIN DES LUMIERES .
    ( sans doute une CUL-ture TRANSGENIQUE )OGM MADE IN “”PS”.

  4. Urbon dit :

    On fait bien comme si Hollande était Président de la République…

    On l’a élu. Il ne dirige rien mais on l’a élu, alors faisons comme si !

    Tout ce qu’il a été faire en Inde, c’est entériner des accords de libre échange et imposer à l’inde d’acheter Areva. Autrement dit, un commercial de chez Areva en cheville avec un député européen ultralibéral aurait pu faire tout aussi bien.

    Le libre échange, ça fait des années qu’on nous l’impose malgré les protestations. Et Areva, on fait déjà la guerre au Mali pour sa gueule…

    Areva président !

    On n’a pas voté pour, ça nous fait carrément chier, mais tant qu’à faire on aimerait bien avoir un interlocuteur réel entre quatre yeux !

  5. Zadig dit :

    Amusant ou pathétique aussi la pseudo journaliste de Match remontant les bretelles de son patron pour un article qui a déplu à la “favorite” du moment. Avec l’appui ultérieur d’un communiqué de son Cabinet Elyséen !

    “Valérie Trierweiler est une journaliste à Paris Match comme Marie-Antoinette était une fermière à Trianon ”
    http://www.bvoltaire.fr/gabriellecluzel/pour-valerie-trierweiler-son-journal-fait-de-la-merde,12483

  6. katlen dit :

    Les Con…cubins en voyage en Inde..Alors que des enfants se font viole et tues…La Honte…6 ans,9 ans,11ans….La France a perdu ses valeurs

  7. […] kafkaïenne) en privant la journaliste qui avait écrit l’article d’accréditation, lors du voyage officiel de Hollande en Inde, auquel Trierweiler était conviée en qualité «&…hôtesse officielle ». Selon le Canard, les journalistes de Match se sentent de plus en […]

  8. daniel pilotte dit :

    Madame valerie trierweiler fait du people elle n a pas le charisme de mesdames ; DE GAULLE , POMPIDOU , GISCARD D ESTAING , CHIRAC ET SARKOZY . Sur madame MITTERRAND je m abstiens sinon je risque la censure .

Laisser un commentaire