/>

Poignardé pour refus de bouger lors d’une partouze (vidéo)

Rédigé par sachab (24actu) le 23 février 2013.

partouze_poignard
Une partie fine comme une lame...
partouze_poignard

Une partie fine comme une lame...

C’est DSK qui va être inquiet : un Américain s’est fait poignarder par un (ancien) ami en pleine partouze car il a refusé de changer de position, comme demandé, pourtant poliment, par son compagnon de sexe.

Asley Hunter, 33 ans, et son ami Orlando DeWitt, anciens camarades de prison, ont organisé une petite orgie sexuelle avec trois jeunes femmes chez Asley.

Malheureusement, au cours de ce beau moment de romance, Asley a demandé à son pote s’il ne pouvait pas changer de position sexuelle. Grossier, Orlando a commis l’erreur de refuser ce changement (qui était pourtant annoncé dès maintenant !).

Fou de rage, Hunter a sorti un bon gros couteau de boucher avant de se ruer sur son ancien codétenu qui a eu juste le temps de s’enfermer dans la salle de bain en compagnie de la femme en qui il était au moment de l’incident.

Mais comme le maitre des lieux a commencé à défoncer la porte, Orlando a du s’enfuir et courir vers la porte de sortie qu’il a réussi a atteindre, mais non sans qu’Asley parviennent à lui décocher un bon coup de couteau et à le blesser légèrement.

Prévenus, les policiers sont venus inspecter la maison. Ils ont trouvé des tracs de sang jusque dans l’allée d’Asley qui devrait comparaître devant le tribunal le 13 mars.

On imagine qu’Asley aura été désespéré en apprenant qu’il n’avait pas (encore) le droit d’épouser ses 4 partenaires sexuels et de faire (faire) un enfant avec eux.

 

 

 

 

 

 

 

Déjà 2 remarques sur cet article

  1. Urbon dit :

    http://www.ojim.fr/enquete-ojim-sur-lindependance-et-la-pluralite-des-medias-les-resultats-de-notre-sondage/

    Arf, c’est pas avec des histoires pareilles qu’on va montrer le bon exemple. Et de toute façon, une partouze sans DSK, ce n’est plus vraiment une partouze.

  2. Libertad dit :

    Asley ? Encore un homophobe partouzophobe !

Laisser un commentaire