Julien Sanchez : le PS censure encore le web et le FN

Rédigé par lesoufflet le 05 mars 2013.

facebook-censure.jpg

facebook-censure.jpgUn élu du Front National, a été victime de la justice liberticide de madame Taubira. Julien Sanchez, conseiller régional FN du Languedoc-Roussillon a été condamné par le tribunal correctionnel de Nîmes à une amende de 4.000 euros, dont 1.000 euros avec sursis, car des messages “à connotation raciste” ont été publiés sur son mur Facebook. Taubigbrother is watching you !

Des bars à chicha et des voilées. Voilà ce qu’est Nîmes ville romaine. (…) Prout, c’est l’élu au développement économique hallal, rue de la République islamique“, avait écrit Laurent Roux sur la page Facebook privée de Julien Sanchez, en se moquant du premier adjoint au maire de Nîmes, Franck Proust. “Ce Grand Homme a transformé Nîmes en Alger. Dans chaque rue des kebabs et des mosquées. Les dealers et les prostituées règnent en maître. Pas étonnant qu’il ait choisi Bruxelles, capitale du nouvel ordre mondial et de la charia. Merci Franck et kiss à Leïla“, avait ajouté Stéphane Baudet. Les deux auteurs de ces calembours sur la page personnelle de leur ami, ont été condamnés encore plus durement, avec une peine similaire de 4.000 euros d’amende, dont 3.000 avec sursis. Si la justice française pouvait être aussi dure avec toutes les racailles, violeurs et autres agresseurs multirécidivistes !

En 2012, dans une démocratie, peut-on vraiment se faire condamner pour avoir appelé un homme politique “Monsieur Prout” sur l’espace privée d’un ami ? En hollandie, tout est possible…

Autrement dit, bientôt, quand un ami vous fera une blague raciste (ou antisémite, ou sur les nains, ou sur les femmes, ou sur les homos, ou sur n’importe qui sauf les cathos…) au téléphone, vous pourrez être condamnés par la justice !

Le procureur de la République avait même réclamé pour Sanchez (qui a donc juste laissé des amis s’exprimer sur sa page facebook privée) une peine de 3 ans d’inéligibilité et 8.000 euros d’amendes.

Plus de 70 militants frontistes se sont rendus au tribunal, où ils ont chanté la Marseillaise pour soutenir Sanchez.

Au delà d’un état socialiste qui muselle chaque jour un peu plus la liberté d’expression sur internet (comment ne pas penser, en lisant cette histoire, au projet de loi des socialistes, qui veulent éradiquer la loi de 1881 sur la liberté de la presse afin de pouvoir censurer le web sans problème) comme  ailleurs, au nom de la “tolérance” et de la bonne morale de gôche, l’anecdote est symptomatique en elle-même des méthodes locales véreuses de petits élus aux mœurs du 19e siècle.

La femme qui a porté plainte contre monsieur Julien Sanchez et qui a provoqué cette parodie de justice n’est autre que Leïla Tella, la compagne de Franck Proust. Même son avocate est impliquée politiquement car elle est une élue municipale socialiste que Julien Sanchez avait éliminée aux dernières élections cantonales. Vous avez dit règlement de comptes ? Pour s’en persuader, il n’y a qu’à entendre le réquisitoire d’un procureur qui n’a pas hésité à cracher sur le FN en plein tribunal, comme argument juridique (ils votent à droite, ils sont coupables !).

Le procureur, Eric Emmanuelidis, après avoir qualifié les deux auteurs des propos “répréhensibles” de « petits hommes, lâches, aigris et amers », s’en est directement pris à celui qui n’a pas pensé à modérer les commentaires sur son profil Facebook (quel crime !) : “vous êtes à la démocratie ce que l’éjaculation précoce est à la sensualité”, lui a-t-il lancé en plein tribunal, sans émouvoir le juge…

C’est censé lutter contre l’insécurité, la violence, le terrorisme, mais ça lutte uniquement contre ceux qui ne partagent pas le politiquement correct ambiant. En France, la justice, comme l’Éducation nationale, les services publiques, les intermittents du spectacle et les journalistes, est une machine payée par les contribuables au prix fort afin d’imposer l’idéologie socialiste aux foules…

 

 

 

 

 

 

Déjà 12 remarques sur cet article

  1. […] avec les « crimes d’opinion ou d’expression » (Zemmour, Sanchez…). La réalité de l’horreur quotidienne vécue par des millions de Français et […]

  2. Libertad dit :

    Là on atteint le sommet de la dictature des petits juges rouges ou… UMPS puisque l’élu critiqué est UMP ….

    Il est donc interdit de laisser critiquer sur son propre mur facebook, avec seulement ironie, l’islamisation de Nîmes pourtant constatée par tous les habitants, mais il est parfaitement légal de diffuser publiquement du Rap appelant aux viols et meurtres des sous-chiens français, de caillasser pompiers et police, etc…. Et gare aux rares qui osent le dénoncer , comme Zemmour : on les étouffe !

    Ce n’est vraiment pas un hasard si la” réflexion” socialo sur le contrôle du net est menée par la Diversité au pouvoir : Benbassa, Taubira, Belkacem….

  3. Paul Emiste dit :

    Il est XXX que dans ce pays des XXX puissent XXX avec XXX et XXX parce que XXX habite le XXX du XXX. Quand aux XXX du XXX qui sont XXX alors là bravo à XXX car les XXX sont des XXX.
    PXXX ExxxTE.

  4. katlen dit :

    SVP arreter de dire UMP S ca me choque beaucoup Nous les militants nous avions prevenus que la liberte d expression , la democratie serais petit a petit supprimer par ce gouvernement socialiste…Que vous critiquier l ump c est votre droit et nous l acceptons merci a vous

    • Libertad dit :

      Alors Katlen il faudra faire le ménage au sein de l’UMP, car il s”agit ici d’un élu UMP et de sa compagne qui poursuivent en justice un élu du FN pour des propos privés de 2 de ses sympathisants….
      C’est pas une atteinte à la liberté d’expression, ça ?!!
      Quelle différence avec le PS ???
      C’est ça qui est choquant !!
      Quand Sarkozy méritait d’être défendu viv à vis des critiques socialos, on l’a toujours fait. Sauf à être aveuglée par l’UMP , la réciproque est attendue !!

  5. Urbon dit :

    Les procès politiques, c’est la spécialité de la gauche…

  6. Soledad dit :

    J’ai souvent lu les commentaires de certains excités appelant à se venger de tous les Blancs. Entre autres il y a quelques mois, sur la page FaceBook d’un certain journaliste : “On les passera tous par les armes ces bâtards…” (ça, c’était plutôt gentil). Un doux garçon que le “modérateur” n’a pas jugé bon de modérer à l’époque.

    Serait-il possible que CHAQUE blanc ait loupé l’occasion de faire condamner ce garçon à 4000 € d’amende ? Zut alors ! On manque vraiment d’opportunisme.
    J’ai bien tenté de défendre ma race mais je me suis fait lyncher par écran interposé… quelle idée aussi d’être blanche ! J’ai appris que j’étais raciste, on apprend beaucoup de choses sur FB et certains forums à la barre très haut placée…

    • Urbon dit :

      Pour nos chères petites têtes basanées, il n’y a que les blonds aux yeux bleus qui sont racistes, c’est bien connu. Avoir le profil aryen, quelle faute de goût !

  7. amazonia dit :

    la planète et les dictatures = EN FRANCE XXI eme siècles !
    LA VOIX DES MAITRES ? modèle kim jong un ! application aux états- nation de L’UE = obligation du marché-transatlantique (sans entrave 2015 ) de force ? Voir internet / TOUJOURS PLUS DE MERDERIES ALIMENTAIRES ET AUTRES PRODUITS TOXIQUES ++ ( LIBERTE = une douce utopie )
    LES MEDIAS = rien voir / rien entendre / rien dire ! payer pour fermer sa gueulle =télé infos=pipo /radio=pipo/presse papier = pipo reste ? internet = 50% LIBRE ? DANGER liberté!
    politique des autruches = les têtes dans le sable +++
    TRISTE ; LA FRANCE = d’un beau pays ; ils en on fait la plus grande poubelle de l’union européenne .
    REVOLUTION DES PEUPLES DE L’UE ? Tout vient a point qui c’est attendre . la colère monte +++/

  8. […] En France, la justice est très claire sur la liberté d’expression dans les réseaux sociaux du web : on peut traiter 15 % des la population de porcs sans problème (si on appartient à la gauche gouvernementale), mais on est condamné par la justice si on se permet une blague sur un élu socialiste. […]

Laisser un commentaire