/>

Ayrault apprend “dans la presse” les réformes de ses ministres

Rédigé par lesoufflet le 07 mars 2013.

ayrault_hollande_ps
Photo : Parti socialiste
ayrault_hollande_ps

Photo : Parti socialiste

Incroyable : selon Le Canard Enchainé, Jean-Marc Ayrault se serait fâché après avoir appris dans la presse la suppression du jour de carence des fonctionnaires voulue par Marylise Lebranchu, ainsi que les vacances à 6 semaines proposées par Vincent Peillon. Le pédalo égaré, c’est maintenant !

Nouvelle preuve de l’amateurisme d’un gouvernement parachuté là par hasard : selon Le Canard enchaîné, le 26 février, à l’occasion du petit déjeuner hebdomadaire de la majorité, Jean-Marc Aryault se serait emporté. “Le premier ministre était particulièrement remonté“, a précisé un témoin de la scène aux journalistes du Canard.

Le professeur d’Allemand se serait plaint d’avoir découvert “dans la presse“, et plus particulièrement dans Les Échos du jeudi 21 février, que sa subalterne Marylise Lebranchu, ministre de  la Réforme de l’État, de la Décentralisation et de la Fonction publique, avait prévu de supprimer le jour de carence des fonctionnaires. Une décision qui a fait tant de bruit qu’il semble inconcevable qu’elle ait pu être prise sans l’aval du Premier ministre (et du président ?).

De la même manière, Ayrault aurait appris sur BFMTV le projet d’un autre de ses prétendus subordonnés, Vincent Peillon, de réformer les vacances scolaires en faisant passer les congés estivaux à 6 semaines, au lieu de 8 actuellement. Effectivement, là encore, on aurait pu attendre d’un gouvernement sérieux que le Premier ministre ait été au courant de telles mesures.

Les mêmes questions se bousculent depuis le début du mandat de François Hollande : qui gouverne ? quel est le projet gouvernemental ? à quoi sert Jean-Marc Ayrault ?

Aucune autorité, aucune caractère, aucune connaissance des dossiers, un amateurisme et une incompétence caractérisés : aucun doute, notre premier ministre n’a de cesse de prendre exemple sur son patron…

 

Déjà 7 remarques sur cet article

  1. Soledad dit :

    Pourquoi les renversements de gouvernements n’ont-ils lieu que dans d’autres pays ? Les Français sont-ils trop patients, respectueux, optimistes, inconscients ? Ou n’ont-ils pas encore assez faim ?
    N’est-ce pas un crime que de laisser détruire un pays, ses valeurs, son peuple par son propre gouvernement ?
    J’enrage de voir ces privilégiés planqués se gausser de nos attentes, de nos difficultés, de l’extinction de nos institutions et de nos valeurs.

    La gangrène se propage, l’Europe est malade.
    A chaque pays sa peine, et à chaque peuple ses solutions.
    Le gouvernement à la poubelle, ce devrait être maintenant !

  2. Libertad dit :

    Ahhhhh….on est rassurés !

    Au moins il sait lire.

  3. Urbon dit :

    Ayrault, Jean Marc… Un gentil catholique, un vrai boy scout, qui est devenu enseignant puis maire, puis premier ministre… Il est entré à gauche pour porter sa croix !

    Il aurait fait son droit, il aurait été à droite… Enfin bon, quand on est un mec bien, on ne trahit pas sa famille politique. Hélas il a tout du mec bien mais c’est une truffe.

  4. deckard dit :

    La presse étant dans sa majorité la secrétaire du P.S., il ne devrait pas s’étonner d’y voir ses ministres s’y épancher …

  5. Libertélibertéchérie dit :

    Ce doit être la faute à Sarkozy, les journalistes l’aiment tellement qu’ils font tout pour cacher des choses à notre super premier ministre. Comment se fait il qu’un ministre puisse en faire plus que lui ? Super éros dernier rempart de l’électorat socialiste, partout ou les ministres disent des bêtises il arrive… un mec brule devant une ANPE, super craignons arrive “on avait pourtant tout prévu” C’est son jub… protéger l’électorat… faire tous les jours ses lettres d’indignation écrites par Hessel.. Sarko parle “je m’indigne”, un ministre présente une réforme ” je m’indigne”, il n’y a plus de papier dans les WC “je m’indigne”

    Nous devons compatir, ce super normal homme, ne mérite pas que des vacances tellement la vie est difficile pour un premier ministre, comme son prédécesseur son action est brimé, pourquoi tant de haine dans un monde si cruel… “Ha si Hollande ne me retenait pas je ferais un carnage contre ces cons d’écolos, qui ne veulent pas de mon aéroport privé, j’aime pas la voiture, il faut à chaque fois stoper avec les routiers pour changer l’autocollant de la plaque d’immatriculation, je te ferais ce des cons de front de gauche des serviettes en papier, pour les sans papiers, je te fouterai Monblanc au travail à la chaine (tf1 france 2) pour dire que ce que je dis est plus beau que les étoiles du ciel (penser à les nationaliser)
    Non ne voyez pas la chute de la france, comme celle de 1981, car en 81 ce n’etait pas la faute de Sarko, mais celle de VGE, aujourd’hui, mon problème c’est aussi tous ces pays, qui ne veulent pas écouter la bonne parole de notre président.. L’argent c’est faire pour financer ma presse… Entendez vous encore “le monde de la libération du nouvel l’observateur” pleurer car ils n’ont pas de sous ? Non, car si les autres présidents, ne veulent pas me suivre, j’irai directement me payer chez google…

    Mes chers compatriotes, je n’ai pas parler de retraite, mais j’ai le courage, de faire ce que d’autres n’ont pas eu le courage de faire… la retraite à 90 ans pour les cadres et 20 ans pour ceux qui ont la carte PS

    Vive me démocratie, vive le seul, le vrai, libérateur des oprimé du travail… changeons le travail, arretons cela … c’est avilissant, seul le des Sans, est cher à mon coeur
    Sans papier, Sans sexualité, sans travail…
    Amen

  6. Paul Emiste dit :

    Et tous les Nantais qui prient comme des moines afin qu´il reste premier ministre…vous savez quoi? Je les comprends.

  7. daniel pilotte dit :

    Notre premier ministre monsieur ayrault n est vraiment pas un heros .

Laisser un commentaire