Droits de l’Homme : l’admiration de Hollande et Lurel pour Chávez

hugo_chavez
hugo_chavez
Photo : que comunismo

La mort du dictateur Hugo Chávez nous aura offert une nouvelle preuve de la vision totalitaire de la démocratie par notre gouvernement socialiste. Ainsi, François Hollande et Jean-Marc Ayrault ont envoyé pour rendre hommage au despote, le ministre des Outre-Mer, Victorin Lurel, qui s’est fendu de déclarations pleines d’admiration envers la gouvernance Chávez, pas forcément en adéquation avec les prétendues valeurs de notre république.

Voici donc les déclarations les plus honteuses du représentant de notre pouvoir socialiste au sujet d’Hugo Chávez :

-“Moi je dis, et ça pourra m’être reproché, (…) que le monde gagnerait à avoir beaucoup de dictateurs comme Hugo Chávez puisqu’on prétend que c’est un dictateur. Il a pendant ces 14 ans respecté les droits de l’Homme.

On comprend mieux ce qu’on voit sur France Télévision et ce que l’on entend sur France Inter, ainsi que les nominations socialistes à la tête du CSA. Désormais, le PS avoue ouvertement son amour pour les dictateurs. Oui oui, c’est bien un ministre en mission officielle, lors d’une cérémonie diplomatique solennelle qui s’est exprimé de la sorte, et non pas deux vieux communistes nostalgiques au café du commerce… Des gens qui pensent que Cavez respectait les droits de l’homme, n’auront pas de mal à croire que Taubira est démocrate et que Hollande a les compétences pour être un bon président.

-“Chávez c’est de Gaulle plus Léon Blum. De Gaulle parce qu’il a changé fondamentalement les institutions et puis Léon Blum, c’est-à-dire le Front populaire, parce qu’il lutte contre les injustices.

Pour rappel, si la pauvreté du Venezuela a été diminuée sous Chávez, c’est uniquement au détriment des libertés individuelles, de la richesse économique nationale et avec l’aide de la corruption et de l’insécurité généralisées, parmi les plus élevées d’Amérique Latine. De nombreuses ONG ont dénoncé le non respect des Droits de l’Homme sous la dictature Chávez. Même Le Monde avait établi que Chávez s’enrichissait personnellement en détournant les pétrodollars du pays et en utilisant pour sa personne les fonds de la banque centrale.

-“Il était tout mignon (…), frais, apaisé comme peu(vent) l’être les traits de quelqu’un mort, on avait un Hugo Chávez pas joufflu comme on le voyait après sa maladie“.

Cette phrase est surtout symptomatique de la vison simpliste et bisounours de la politique par la gauche française qui refuse de voir les crimes des ses modèles et qui rêve d’exterminer la liberté au nom de l’égalité. Une phrase qui en dit bien long sur le niveau de nos dirigeants socialistes.

La France morte mais “toute mignonne”, c’est maintenant !

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

On vous recommande

A propos de l'auteur lesoufflet

32 réactions à “Droits de l’Homme : l’admiration de Hollande et Lurel pour Chávez”

  1. Oui, chassez le naturel dictature rouge, il revient au galop….

    C’est vrai qu’il en méritait des éloges, ce petit père du peuple vénézuélien :

    Chavez au pouvoir après un coup d’état manqué, magouillant la Constitution pour régner plus longtemps, ayant fait licencier près de 19 000 ( !) salariés pour fait de grève (ho, la CGT mélanchonnienne, vous entendez ?!), avec même dénonciation de tortures par l’OIT, à la PDVSA ( la Cie de pétrole vénézuélien), empêtré dans la corruption de ses amis et famille, n’ayant nullement endigué l’insécurité la plus élevée d’Amérique du Sud (20 000 morts par balles/an !), ayant raté sa révolution et sa république Bolivariennes avec les pays voisins du nord de l’Amérique du Sud (ils sont pas fous !)…

    Bon c’est vrai il a réussi à endiguer un peu, avec la manne pétrolière et la richesse incroyable du pays en diverses ressources naturelles, la pauvreté criante du peuple, dont l’oligarchie compradore de droite précédente n’avait que faire, mais il a , malgré la longueur de ses « mandats », raté le redressement économique et social réel du pays, contrairement à un Lula brésilien…

    Nos candides ministrions de gôche se foutent-ils de cela ou sont-ils seulement fascinés par…. l’empaillage, pardon, l’embaumement annoncé du Leader, tel Lénine ou Mao ?

    Le rêve de Normalito 1er ? Si c’est le cas et que cela peut être prématuré, il faudrait y réfléchir….

      1. “Le PC Chinois est largement à droite du parti socialos français”.

        http://french.peopledaily.com.cn/Chine/8024021.html

        d’une part, les concepts de “droite” et de “gauche”, voire de communisme, me semblent peu pertinents pour la Chine; mais il est vrai que vous avez la science infuse.

        D’autre part, vous me répondez “le PCC est à droite”, mais vous semblez faire allusion à la droite économique, sociale et institutionnelle… Or, je vous parlais des droits-de l’Homme, tels que vous sembliez les exalter face à Chavez.
        Bref, aucun rapport.

  2. Oui, tout à fait…comme Il est de notoriété publique que notre cher PCF n’a jamais entrenu de relations avec le bolchévisme (voire le nazisme) ou qu’un grand nombre de socialos actuels n’ont jamais été maoistes…
    Sinon, le manège enchanté, tu le regardes toujours?

    1. La remarque précédente s”adressait à René, bien évidemment.
      Y a longtemps que Paul est désenchanté du manège socialo !

      1. Encore eût il fallut que je fusse enchanté un jour par le socialisme pour en être désenchanté :-). Mais ça n´est jamais arrivé.

      2. Ne vous en faites pas concernant mon “manège”. Je n’ai jamais voté socialiste, et vous n’y êtes pour rien.

        L’autoritarisme de Chavez peut se comprendre au regard du socialisme andin et de l’histoire de l’Amérique latine. Allende a bien essayé de marier socialisme et liberté totale; on a vu l’état dans lequel ça a mis la Moneda. Chaque pays a son histoire, son critère propre de libéralisme. Chavez n’était pas plus autoritaire qu’un président sud-coréen ou un premier-ministre japonais du PDL.

        Et puis soyez cohérent. On ne peut pas vomir les droits-de-l’hommistes français et les biens-pensant d’une gauche-de-droite qui n’a plus rien à dire… et vomir en même temps Chavez, qui lui, a su unir rhétorique sociale, patriote et populiste (pas une insulte).

        Du reste, inviter au relativisme est quelque peu périlleux.
        J’ignore la raison pour laquelle vous avancez l’exemple du PCF, qui a évidemment son histoire et ses zones d’ombre. Mais le RPR n’a jamais fréquenté les dictateurs africains? Jacques Foccart a oeuvré pour le Tiers-monde? Giscard n’a jamais secondé Bokassa? Mobutu n’a jamais été reçu à l’Élysée?
        Vos commentaires précédents m’ont donné une vague idée de votre engagement au sujet du conflit au Proche-Orient. Al Assad reçu par Sarkozy, Saddam par Chirac… ça n’était pas aussi “de notoriété publique” ?

        1. Tu veux faire la liste des accointances de tous les dictateurs africains avec les régimes français ? c’est ça ton critère ? tu veux qu’on te rappelle aussi les magouilles de Papa-m’a dit et dudit Papa en Afrique et Caraibes, notamment à Anguilla et St Maarten pour le blanchiment d’argent électoral ?

          Quel rapport avec les 2 débiles , le flan et lurel, qui ont encensé (au sens propre !) Chavez ? Rien ne justifiait le Chavez du 1er coup d’état , sa quasi dictature et ses amitiés avec les leaders d’iran ,de lybie, de cuba ..et même de corée du nord. Quand à avoir placé le vénézuela au rang du 2e pays le plus dangereux du monde, fallait avoir la main lourde…

          Mais la palme de la compromission avec les régimes les plus pourris et meurtiers du monde (URSS, allemagne nazie) reste bien sûr au PCF..

          1. Tu as le droit d’avoir une vision négative et caricaturale de Chavez. Si ça rentre dans ton système de pensée, tu peux même boire cul-sec.

            Son coup d’état manqué est aussi illégitime que celui du 11 septembre 1973, ou celui de 2002 qui a tenté de le renverser avec les complicités que l’on connait. Dans un contexte d’agressions, plus ou moins feutrées, de la part des puissances diplomatiques dominantes, l’autoritarisme est parfois un mal nécessaire pour préserver des acquis.
            Chavez dictatorial? Pas plus que ceux que je t’ai cités, pour lesquels tu n’as évidemment rien à dire. Pas plus que de Gaulle en 1958.

            Pour les élections, j’espère que tu plaisantes. Elles sont démocratiques, à la sauce andine certes, mais incontestables. Et je ne pense pas que notre UE, qui ratifie un traité contre le vote des peuples, ou Washington et ses alliés, adeptes des embargos illégaux, aient beaucoup de leçons à donner.

            Et puis, tu sais, les relations diplomatiques sont rarement angéliques. Comme l’Irak de Saddam, l’Égypte ou la Chine, il y a toujours eu des interlocuteurs nécessaires. On ne peut pas taper sur le droit-de-l’hommisme en lapidant Hessel et pleurer comme une femmelette devant les méchants iraniens, dont on sait pertinemment qu’ils n’utiliseront JAMAIS l’arme nucléaire, quand bien même se la procureraient-ils. Le dogme anglo-saxon qui consiste à torpiller toute tentative de dialogue avec Téhéran est ridicule. Si on réglait le problème comme ça, ça se saurait.

  3. Propagande Socialiste par Lurel…comme pendant la guerre avec Hitler…La France en est la… Honte a la Gauche Quand au commerce mondial c est la survie du pays.ce qui veus pas dire que nous sommes en accord avec toute leurs idees

    1. @ René; Chavez a été beaucoup plus loin dans ses relations avec les fous sanguinaires cités que les relations diplomatiques obligées de ceux que tu critiques tout en reconnaissant pour les dirigeants de gauche leur même nécessité: t’es pas à une contradiction près !

      Quant à ton assertion irresponsable sur le nucléaire iranien, t’as jamais entendu parler des milliers de “martyrs djihadistes” qui se font sauter avec leurs bombes ?!
      Déjà qu’avec USA-URSS , quand même plus sérieux que la dictature des mollahs, ça a été très chaud à plusieurs reprises..
      Quand le fanatisme est poussé aussi loin comme en Iran, c’est pas la parole d’un p’tit René qui sera une garantie pour l’humanité…
      Y a déjà le fou de Corée du nord, d’ailleurs ami de Chavez, pur hasard sans doute ? Même les chinois ont revu leur copie !

      Et depuis quand la Gôche est-elle pour la prolifération nucléaire ?

      1. @ Libertad; c’est complètement faux.

        L’Iran n’utilisera jamais la bombe. Ce serait la certitude d’un anéantissement, compte tenu de la disproportion des forces adverses (les États-Unis et leur arsenal, Israël, certains membres de l’OTAN). Tout aussi fanatiques soient-ils, les dirigeants obéissent à un minimum de Realpolitik, et ce ne sont pas les stupidités proférées par Ahmadinejad sur la Shoah qui doivent faire oublier la vraie nature du problème. Comme l’URSS, comme la France en 1960, comme Israël ou le Pakistan, l’arme atomique est l’opportunité d’asseoir son influence. L’Iran, qui est un grand pays avec 80 millions d’habitants et une place stratégique centrale en Asie, n’a pas moins le droit que d’autres de la posséder. Du reste, l’heure est davantage à “la guerre préventive” dont parle Bibi, qui, elle, est inquiétante, car on sait qu’elle sera avalisée.

        Concernant les “fous sanguinaires”, tu ne me feras pas bouger d’un iota. Le système de Libertad semble rouillé : on peut désormais être de gauche sans être bien-pensant et angélique. Oui, l’autoritarisme de certains régimes est nécessaire, quand ces mêmes régimes, issus d’un vote démocratique, sont agités par des puissances extérieures nuisibles. “Pas de liberté pour les ennemis de la liberté” en quelque sorte. Si la CIA plébiscitait la démocratie, ça se saurait. Si la “Casa blanca” avait oublié toute logique de chasse gardée pour l’Amérique latine aussi. L’Iran en 1953, Lumumba au Congo, l’Argentine, le Chili d’Allende (ce “fils de pute”, dixit Nixon) le Vénézuela récemment, dans une moindre mesure l’Irak de Saddam… autant d’exemples où la démocratie sauce US a été réintroduite avec succès, sur une démocratie imparfaite.

        mais de quelle démocratie parlons-nous ?
        http://www.popscreen.com/v/6qfNu/Discours-de-Salvador-Allende-%C3%A0-lONU-en-1972-Incroyable-

        Malgré tes cris d’orfraie (où l’on oublie Guantanamo, le Patriot Act, Abu Ghraib, Plomb durci, le bras d’honneur à la CPI)… le Vénézuela a le droit de se défendre. N’as-tu pas dit, au sujet du Proche-Orient et des Palestiniens : “on ne discute pas avec ses ennemis, on les écrase (…) et Israël aurait tort de faire dans l’humanisme ?”. Malheureusement pour les pleureuses comme toi, la réciproque est vraie. Caracas, comme Moscou dans le passé, ont le droit de refuser la norme de Washington; ça passe sans doute par des actes brutaux, des provocations un peu lourdes, des discours un peu trop enflammés et des directives un peu trop autoritaires. Mais les acquis du chavisme -et il y en a- passent par là.

        Idem pour les alliances contre-nature. Puisque l’URSS n’existe plus, il est devenu délicat de s’opposer tout seul à la domination américaine (à plus ou moins forte connotation impérialiste). La vérité -et ce constat est amoral-, c’est que la chute du Bloc de l’Est a été une catastrophe. D’une part parce que l’effondrement d’un pôle antagonisme (bien entendu, en état de dégénérescence) a ouvert une ère d’hégémonie sans partage d’un modèle dominant, économique, diplomatique et politique. Et le monopole -le libéral que vous êtes, Libertad, ne me contredira sûrement pas- est toujours une mauvaise chose. D’autre part, parce que l’effondrement d’une opposition politique à Washington (le “socialisme”, avec des nuances) s’est traduit par une opposition religieuse (un islamisme plus ou moins politisé, incapable de répondre sérieusement aux errements du capitalisme actionnarial néolibéral). Un exemple emblématique ? ces pauvres moudjahidines armés par la CIA contre l’invasion communiste de 1979… devenus par la suite membres de “l’axe du mal”.

        “L’axe du Mal”, au demeurant, est un alibi pratique. Les États-Unis continuent de cibler tout modèle un tant soit peu différent de leurs canons de la démocratie, c’est-à-dire un peu trop hostile aux multinationales, un peu trop hostile aux intérêts de l’OTAN. L’excuse typique : ce pays ne respecte pas la dignité humaine… Parfois, on en inventerait presque de toutes pièces.

        http://www.youtube.com/watch?v=ObtxJJrksXk

        Et dans ce mécanisme, on compte sur toi, camarade, pour applaudir, pour t’émouvoir du sort de ces pauvres patrons vénézuéliens, de ces humanistes cubains issus de la baie des Cochons… et pour railler, derrière ton fauteuil, cette pauvre famille Castro, dont l’île est soumise à un embargo illégal qui l’asphyxie depuis plus d’un demi-siècle.

        Dans un autre article, tu as lancé : “je te laisse avec tes illusions”. Je te retourne la formule.

        1. Tu vois mon p’tit René, t’es très mal tombé avec moi, parce que je connais très bien Cuba et encore mieux le Vénez, et ton récital crypto-marxiste ferait sourire, s’il ne recouvrait pas des situations terribles pour les populations…

          Pas la peine d’épiloguer avec toi, d’autant plus que tu m’attribues des propos qui ne sont pas les miens..

          Et puis, si toi René, sur 24hactus, tu garantis que l’Iran n’utilisera jamais une arme atomique, y a plus rien à dire !

          1. Je persiste et signe, l’ami. Ton argumentation sent le réchauffé et le mensonge. Il est vrai que je t’attribue malheureusement les propos d’Urbon, de Paul-Emiste ou de Deckard… à vrai dire, vous êtes aussi interchangeables qu’une majorité UMP ou PS. Ces a priori étant réglés…

            Ta méconnaissance totale des problèmes est agressive. Tu “connais” Cuba pour y avoir passé deux semaines de vacances? Parce qu’on t’a offert un livre dessus à Noël? Car derrière ton argument d’autorité, tu n’en dis pas plus. “Des exemples à l’appui? ça va pas? Puisque j’te dis que je connais le Vénez’ par coeur!”. Donc, petite lumière, tu vas me dire que l’embargo américain est terminé? Que les états-unis n’ont jamais menacé la souveraineté de Caracas? Que les dates que j’ai avancées n’ont jamais existé?

            Et là, miracle… Élément typique de l’idiot qui ne sait même pas ce en quoi il croit : tu ne réponds PAS. Tu ne réponds JAMAIS. Tu traites @Valou de stalinien, tu traites @Jacques d’antisémite. Bref, tu bottes en touche et tu te répètes.

            Libertad, je suis toujours bon joueur; en prenant la peine de lui apporter le plomb qui manque à ton cortex, j’attends toujours que tu relèves le défi, que tu argumentes un peu contre moi, comme dans un débat… Mais dès que tu essayes de réfléchir, on te perd. Tu redescends dans tes phrases toutes faites : “L’Iran utilisera la bombe” (hé, gros malin, dis-moi ce qui va se passer après pour l’Iran…). Et puis, pour bien te persuader que tu détiens la lumière absolue, tu te fends d’un “y a plus rien à dire”. Circulez citoyen, habebum deum novem : Libertadinem le bien-nommé, défenseur de la vérité devant le méchant obscurantiste qui daigne argumenter exemples et liens à l’appui; à quoi bon : “y a plus rien à dire”.

            Que mon récital crypto-marxiste te fasse sourire m’honore. La pensée marxienne avait quelques défauts, dont celui de ne pas faire rire; c’est dorénavant corrigé. Finalement, l’oncle Karl propose bien un communiste à visage humain.

          2. Calmons-nous, Libertad. De même que tu ne représentes fort heureusement pas la droite française, je doute que tu sois représentatif de l’humanité. D’où mon sourire bienveillant à la lecture de ton énième-message-prophétique :

            “L’humanité est totalement sereine après ta déclaration publique sur le nucléaire iranien. Tout va bien donc!”.

            Par chance, je ne suis pas encore un acteur “public”, ma déclaration n’engage que moi. Et je me fiche pas mal que l’humanité soit sereine. Sauf à demeurer dans l’angélisme, les relations internationales sont tout sauf une question de calme. Et il vaut mieux être agité et réfléchir, qu’être serein comme un veau. Si tu n’aspires qu’à la sérénité, rendors-toi.

            Libertad, après relecture de tous tes messages, je cherche désespérément le moindre éclair cérébral, la moindre proposition constructive. Il n’y en a pas. Le vide. Le vide serein de l’ignorance béate. Tu ne sais rien. Tu ne sers à rien.
            J’ai eu la naïveté de penser qu’un débat pouvait s’instaurer. C’était sans compter sur l’obscurantisme et sur le terrorisme intellectuel dont tu es, toi aussi, un représentant honorable.
            Tu peux parler autant que tu veux de mes “insultes”, de ma mono-cellule, de mon vote (sais-tu même si je vote ?). Ils seront toujours préférables à ta non-argumentation.
            Tu me dis “Bonjour à Méluche”. Je tremble intégralement devant la formule. Admettons que j’aie voté pour lui. Dans ce cas, “Bonjour à Sarkozy. Bonjour ou à Le Pen, à Christine Tasin, l’Alain Soral du pauvre, ou à Prasquier”, ça n’est pas moins déshonorant. Chacun son vote et ses idées, mon p’tit. Les tiennes ne m’ont pas spécialement heurté par leur pertinence et leur profondeur dogmatique.

            Ton drame, Libertad, c’est que tu en es réduit à faire la femme de ménage sur un site périphérique. Sans doute rêves-tu servir de grands destins, de servir dans un parti, de mener des campagnes… Tu voudrais sincèrement montrer que tu es de droite, aider ton parti à battre les socialos. Tu aurais rêvé d’affronter Hessel ou Hollande en débat télévisé… mais jour après jour, Libertad, tu te réveilles, tu allumes ton ordi, et tu astiques le plancher par des commentaires toujours dans le sens du poil, toujours les mêmes formules, toujours les mêmes blagues. Frotte, frotte, Libertad, faut que le site brille… Chacun sa lutte finale après tout. La mienne, par chance, est un peu plus élevée.

            Tu ne sers aucun parti, Libertad. L’UMP se tirerait une balle dans le pied en te prenant pour porte-parole. Le FN préférerait encore ne pas avoir de candidat. Riposte laïque te jugerait “contre-productif”. Chacun a les combats qu’il peut. Et sauf à réduire 24heuresactu à un site vaudou où l’on se soulage en tapant sur les socialistes, le site n’existe que parce qu’il existe encore des commentateurs un peu casse-cou pour porter contradiction et créer un débat.

            Et si tu te taisais quelque temps et rattrapais ton retard, en lisant Kojève, un livre sur Cuba, sur le Proche-et-Moyen Orient, voire un Bescherelle? Tu n’es, après tout, pas plus légitime que moi pour parler sur ce site.

          3. @René: “Faire le ménage sur un site périphérique..” ?
            Certes, vu le nombre de conneries que tu peux y laisser (et le temps que tu dois passer à réciter ton catéchisme archaïque…)

            Parce que tu crois vraiment que je vais perdre mon temps à débattre avec toi ? Vu le niveau de ton argumentaire ?

            Allez, Noel est passé …!

        2. “… dont on sait pertinemment qu’ils n’utiliseront JAMAIS l’arme nucléaire.”

          Bah voyons… Si Ahmadinejad a besoin de cette arme, c’est pour quoi alors ? Pour négocier ? Et que croyez vous qu’on lui dira, dans les négociations ? Qu’il n’a que de la gueule et que sa bombinette ne fait peur à personne ?

          Vous légitimez le régime de Chavez par la culture et le passé peu glorieux de son pays, non ? Faites de même avec l’Iran.

          1. René, t’es qu’un petit comique …et vu le niveau de tes arguments et insultes, continue le monologue avec ta mono-cellule Valou, Jacques… , (et bonjour à Méluche).

            De toute façon, je te l’ai dit :l’humanité est totalement sereine après ta déclaration publique sur le nucléaire iranien. Tout va bien donc !

          2. Quitte à te (ou vous, plus globalement) décevoir, oui, je pense que l’Iran n’utilisera jamais la bombe. Ils n’ont aucun intérêt à cela. À part deux villes rasées en août 1945, des pays en guerre n’ont jamais procédé à un bombardement atomique. Ni l’URSS et les États-Unis, ni l’Inde et le Pakistan… Et pour cause, ça n’est pas une arme comme les autres. On s’en sert pour peser (de Gaulle en 1960), impressionner ses ennemis potentiels (Israël) ou acquérir une influence diplomatique (Chine, bientôt le Brésil). Si vous avez lu Kojève, vous avez vu que c’est le propre de l’autorité : surtout pas de recours à la force, ça casserait toute l’illusion. On en reste à la menace : “on pourrait s’en servir si…”

            Maintenant, professeur Urbon, dis-moi une seule raison rationnelle pour laquelle l’Iran affronterait, en plus du risque d’échec avec les diverses protections antimissiles, le risque d’un riposte internationale foudroyante… J’attends ton éclair de pensée.
            Au demeurant, tu sais sûrement que (comme pour l’Irak où ils s’impatientaient tellement qu’ils ont fabriqué eux-mêmes le prétexte) de nombreux experts américains ou militaires israéliens attendent le moindre faux-pas de l’Iran pour légitimer une opération. La moindre pénétration en territoire étranger,

            Manque de chance, Ahmadinejad en reste au stade des mots. Et aux passages télévisés où il s’exclame devant le lancement d’une fusée-satellite. A-t-elle, p’tit Urbon, déjà touché une cible humaine ? Non. Merci. Jusqu’à présent, malgré une idéologie théocratique un peu bornée, l’Iran compte encore des diplomates de qualité qui aplanissent les angles et oeuvrent, comme certains israéliens clairvoyants et certains membres de l’administration Obama, pour une solution apaisée aux tensions. Dans cette affaire, où l’on abuse beaucoup de la désinformation, l’Iran -qui, jusqu’à présent, est plus victime des bombardements préventifs qu’agresseur- n’est pas en position de force. Pour preuve ? Précisément la rhétorique belliqueuse d’Ahmadinejad. Des mots, des mots. Comme Chavez. Ils ne peuvent rien de plus. Ça plait au peuple

            “Et que croyez vous qu’on lui dira, dans les négociations ? Qu’il n’a que de la gueule et que sa bombinette ne fait peur à personne?” Eh Urbon, t’as passé le concours du Quai d’Orsay ? On lui dira la même chose qu’à De Gaulle ou Ali Bhutto.

            Maintenant, pas de méprise; j’entends déjà tes cris d’horreur et tes raccourcis. Ahmadinejad n’est assurément pas un Homme d’État. Son idéologie, comme celle de l’ayatollah est réactionnaire et détestable. Elle méconnaît les transformations de la société iranienne, de plus en plus éduquée, formée et ouverte aux “progrès” de l’occidentalisation. Mais, lumineux Urbon (ou Libertad, ou les autres…) comme pour d’autres mouvements radicaux (Hamas…), le maintien au pouvoir de ces prêtres est la conséquences directe de menaces américaines qui créent une atmosphère de guerre permanente. Quand dans 6 de vos pays voisins (+ l’Arabie saoudite), on compte plus d’une base américaine, on donne des armes et une légitimité à un clown comme Ahmadinejad. Ça crée l’impression d’une agression, une atmosphère de guerre, dont profitent TOUJOURS les radicaux.

            C’est à se demander qui souhaite le conflit : L’Iran, qui sait pertinemment qu’il a tout à perdre militairement ou l’Axe du Bien ? Encore une fois, tu vas me répondre “Coran”, “sacrifice du jihad”, “idéologie rampante sans fondement rationnel”… je te réponds “Ormuz”.

            Et pour Chavez, je ne légitime pas son régime. Il n’a pas besoin de l’être.

          3. “René, t’es qu’un petit comique …et vu le niveau de tes arguments et insultes, continue le monologue avec ta mono-cellule”
            Tiens c’est marrant j’ai déjà lu ça quelquepart…
            Alors…on voit des comiques partout ?

    1. Là t’es dur pour Castro. Quoi que…t’as peut être pas tort:
      ils ont réussi à l’embaumer vivant .
      Et puis reste aussi leur pote Kim Jong-un et sa bombinette nucléaire…..

        1. Et bien vu le mal que tu t’es donné avec tes arguments bidons, si t’es heureux, c’est déjà ça !

  4. Je donnerais bien l´ indépendance à la Guadeloupe avec Lurel comme dictat…pardon comme président. Il pourra faire concurrence à Cuba,pour qui créera le plus beau paradis du prolétariat.

    1. “Gwadloup ‘a nou, gwadloup ‘a nou” qu’il criait en 2009…
      Et puis quand l’économie s’est écroulée…..il a regardé les comptes et est devenu ministre. Depuis les subventions des métros arrivent “nom’alement ‘.
      Ouf….

  5. Chavez etait un dictateur de gauche en souhaitant que son peuple beneficie un peu plus de democratie ici en FRANCE la liberte d expression se reduit de plus en plus .

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.