/>

Statut des intermittents : l’éternel clientélisme de la gauche

Rédigé par lateigne (24actu) le 18 avril 2013.

Photo : Frifotouk
Photo : Frifotouk

Photo : Frifotouk

Alors que le chômage flambe, que les déficits s’accentuent au même rythme que la folie dépensière socialiste, que les impôts atteignent des records, le gouvernement a une priorité : sanctuariser sa clientèle en préservant le statut scandaleux des intermittents du spectacle. des intermittents du spectacle qui creusent la tombe de notre système social… mais qui votent à gauche comme un seul homme.

Entre 800 millions et un milliard d’euros… C’est ce que coûtent aux contribuables français (et à la caisse d’allocations chômages) les privilèges des intermittents du spectacle, dernière caste préservée de l’austérité généralisée qui sévit en France. Des chiffres qui ne viennent pas des affreux “ultra-libéraux” de l’UMP, mais de la Cour des comptes et de son président socialiste Didier Migaud.

Mais comme on le sait, les socialistes sont très doués pour s’accommoder de la réalité. La commission parlementaire mise en place par la majorité pour redéfinir le statut des intermittents du spectacle nie donc férocement ces chiffres (qui font pourtant consensus)… et se donne pour priorité de sauvegarder coûte que coûte le statut injuste et pervers des intermittents.

Pour rappel, les intermittents du spectacle représentent uniquement 3% des chômeurs français, mais sont responsables de 33% des déficits de l’assurance chômage.

Qu’est-ce qu’un intermittent ?

L’intermittent du spectacle n’est pas seulement ce monsieur que l’on voit traîner autour des théâtres et salles de concert avec son catogan, ses cigarettes roulées, et son verre de rosé. Un intermittent c’est une personne qui bénéficie d’un statut hallucinant : en gros, si vous arrivez à travailler 507 heures (ce qui représente un peu plus de 3 mois de travail pour les personnes normales) sur 10 mois, vous pouvez être indemnisés pendant 8 mois de plus. Intéressant non ?!? Ainsi, un intermittent peut être payé pendant 18 mois pour avoir travaillé seulement trois mois… Une blague qui coûte plusieurs milliards par an au contribuable.

Déjà 276 remarques sur cet article

  1. Paul Emiste dit :

    Oui mais il faut voir que bientôt ils pourront se marier et adopter des enfants, d´où besoin de pognon.

    • Von K dit :

      Parfaitement, tous les intermittents sont de gros pédés sodomites avec le SIDA qui violent des enfants et sont nazis. Ce ne sont pas des clichés mais un fait, monsieur.

      • GwoPwod dit :

        Von K, t’as d’beaux yeux , tu sais…
        RDV au p’tit bar.

      • Urbon dit :

        Et tous les homophobes sont racistes et réactionnaires, cela va de soi aussi !

        Evidemment, c’est jamais soi même qu’on décide dans quelle catégorie on est !

        Toi, Von K, tu entres dans la catégorie gros pédé, aussi bien actif que passif, même avec les moches, pourvu que tu tire ton coup tous les soirs, après t’être drogué et avoir picolé jusqu’à pas d’heure !

      • Lucas dit :

        Tu as de l’humour toi ?? allez c’est bon pour noël , je t’offre une corde et une chaise , tu feras le rôle d’un mort 🙂
        PS: URBON TÊTE DE CON

    • Juan dit :

      Allez vous faire foutre les intermittents trouvez vous un boulot et arrêtez de nous pomper du pognon un travailleur à la chaîne bosse très dur et ne se plaint pas vous avez choisi ce métier alors assumez moi j’en ai marre de payer pour ceux qui foutent rien dans ce pays d’assistés

  2. daniel pilotte dit :

    Des sois disant acteurs qui sont tres engages a gauche crachant un venin haineux contre la droite en plus ils beneficient des subventions avec l argent de nos impots .

  3. Urbon dit :

    Ho, pas si vite : Bientôt, on aura un statut d’intermittent de la démocratie pour nos artistes de l’Assemblé Nationale !

  4. Ancelle dit :

    Voilà une vision bien étroite de l’intermittent du spectacle! Et je passe sur les carences orthographiques de M. Pilotte qui parle de ce qu’il ne connaît pas. Désolé, j’ai eu ce statut “privilégié” durant ma carrière, sans être un homme de gauche. De plus, les acteurs sont loin d’être majoritaires sous ce statut qui concerne, outre les chanteurs, danseurs, musiciens et autres interprètes, les techniciens, machinistes, maquilleuses, coiffeurs, personnels administratifs, et j’en passe. Tous intermittents parce que personne, dans les métiers du spectacle et de l’audiovisuel, ne peut espérer un CDI, à l’exception de la Comédie Française. Cela dit, il faut, c’est une évidence, revoir les conditions d’accession à ce statut, lequel demeure beaucoup moins privilégié que celui de fonctionnaire qui offre la garantie de l’emploi!

    • Urbon dit :

      Y aurait-il des entreprises qui abusent du statut de leur salariés ? Ça serait vraiment une surprise…

      Fonctionnaire de la propagande télévisuelle et cinématographique, mouai, vu l’état d’esprit à gauche, quoiqu’on en dise, ça doit pouvoir s’envisager !

    • saint savin dit :

      Merci Ancelle,
      il y a des legendes dures à cuire…
      Demandez à un intermittent qui a un revenu annuel raisonnable depuis des années comment convaincre son banquier de lui accorder un pret sur 15 ans pour acheter son apartement….
      Un intermittent doit se battre TOUS les jours pour trouver un contrat qui enchainera celui qu’il acheve. Un contrat peut durer 1 jour, 2 jours selon sa profession. Si celui ci commet une erreur, a une faiblesse ou simplement des problemes familiaux, il est ejecté immédiatement du systeme car tout se sait dans ces metiers.
      Monsieur le maçon, si vous faites une mauvais beton, personne n’en saura rien, monsieur le comptable, faites une erreur à Bordeaux, personne à Paris n’en saura rien, Monsieur l’ingenieur du son, effacez un enregistrement par erreur, je vous conseille de vous recycler comme agent immobilier car votre nom restera gravé dans le ciment de la honte.

  5. Libertad dit :

    Quoi ? Réformer le statut des intermittents du spectacle, en déficit annuel d’1 milliard d’euros (pour seulement 200 millions de cotisations) comblé, in fine, par les contribuables ? C’est pas sérieux !
    Que deviendraient nos braves artistes bobo-gôchos ??

    Enfin, il suffit de voir les commentaires dans vos rubriques précédentes sur le même sujet, pour constater que c’est vrai: ils ne sont pas payés pour ne rien faire….mais pour aligner des kms de prose dans 24hactus !
    Certains vont même jusqu’à nous faire pleurer parce qu’ils ont préparé pendant 12h leur show….Ben dis donc !! A faire tordre de rire le p’tit commerçant ou artisan de base qui fait 12h quotidiennement et n’est pas payé dès qu’il ferme pour qques jours de vacances !!

    Assez d’exception française du cinéma, de statut d’intermittent du spectacle, de journaux de gôche subventionnés, financés par les travailleurs français !

    Au fait, le clown Cahuzac, intermittent au gouvernement, peut y prétendre à ce statut, il parait qu’il est à sec ?!

    • saint savin dit :

      votre commentaire est navrant, informez vous avant d’ecrire ce genre de chose. Je préfere ne pas ecrire plus ici de crainte de porter tort a certains de nos amis mais de grace, cessez ce genre de reflexion sans mieux connaitre de quoi vous parlez.

    • GwoPwod dit :

      “mais pour aligner des kms de prose dans 24hactus !”
      Je savais pas que vous aviez le statut avec Urbon !

    • Annonym dit :

      Tellement peux intelligence et de savoir dans ce poste. Je conseille de vous cultiver et de vous informer sur le sujet, et sur le respect, cela vous fera du bien…

      *Un intermittent qui travail et qui cotise!*

  6. alby dit :

    Cet article est un tissus de mensonge encore ecrit par quelqu’un qui ne ne fait que répéter betement ce qu’il a entendu ou lu, sans vérifier ses informations. Lisez et regardez les vidéos du cip-idf qui explique le mensonge concernant les intermittents. Il faut 2 heures pour bien faire le tour. C’est trop vous demandez ? Et ensuite faites des recherches sur le sujet et vous verrez que le consensus est en train de voler en eclat. Le deficit est peanuts. Mais pour le comprendre il faut prendre le temps de rentrer dans le dossier… Ou alors changez de metier plutot que faire votre propagande d’ignare!

  7. cooltrane dit :

    Pour votre information et votre désintoxication :

    http://youtu.be/tC9ifnAumLM
    et la suite…

    http://youtu.be/HYhGvFSSRLA

  8. saint savin dit :

    NON, un intermittent n’est pas qu’un comedien raté tirant sur un joint.
    Un intermittent du spectacle est le plus souvent un technicien hautement spécialisé ayant un peu plus que bac +3.
    Nombre d’entreprises dont certaines radios amies utilisent des intermittents du spectacle sinon elles ne pourraient tout simplement fonctionner.
    L’intermittent du spectacle regroupe deux catégories de personnels: les techniciens et les comediens dont les modes de rénumération sont assez proches: salaires ou cachets.
    Le principe de l’intermittent est de fonctionner sur des contrats allant de 1 jour de travail à plusieurs mois.
    Un directeur de la photographie peut obtenir un contrat de 3 jours pour un film publicitaire ou de 6 mois pour une serie televisée. Son salaire releve souvent de la tranche C des cotisations patronales: vous imaginez donc quelles sont les retenues assedic sur le cout de sa prestation.
    Mais celui ci peut rester 2 mois sans travail pour une raison ou une autre impossible à expliquer ici en quelques lignes.
    Un ouvrier du cinema (machiniste, electricien, etc…) travaillera le plus souvent, toujours largement au dessus du plafond de la Sec Soc mais pourra se trouver quelques semaines par an sans travail.
    Comment feront ils pour payer loyer, traites et nourrir leurs enfants pendant ces semaines de chomage ?
    Non ,l’intermittent n’est pas le comedien raté fumant des joints aux frais de la princesse: ces gens ne sont plus indemnisés depuis longtemps car il ne peuvent justifier d’un nombre de cachets suffisant.
    Vous allez etre surpris: jusqu’en 1989, la caisse des intermittents était BENEFICIAIRE. Fin 89, les fetes du bicentenaire ont permis d’embaucher des centaines d’ouvriers et pseudos comediens qui selon la regle sont devenus intermittents pour au moins un an sinon deux. Les caisses tiennent le coup.. 1992, Jeux Olympiques d’Albertville, de nombreux techniciens, ouvriers et amuseurs des rues sont de nouveau embauchés: selon la regle, ils deviennent intermittent jusque dans les années 1994. (ne pouvant justifier de plus d’activité “artistiques”, ils sont automatiquement ejectés du systeme) .
    MAIS voici qu’arrivent de tres nombreuses sociétés privées de chaine de television et de production et meme de radio libre… qui ont parfaitement compris comment salarier à bas cout: on embauche par exemple une (sinon des dizaines…) de secrétaires de production qui sont normalement des personnels permanents, pour six mois au maximum sachant que le reste duu temps elles seront indemnisées par les assedic, Voila, le tour est joué. Nous évoquons les secraitaires de production mais ont peut rajouter quasiment toutes les professions d’une entreprise: comptables hotesse, et meme la restauration d’entreprise.
    Vous allez dire: pourquoi ne pas evincer du systeme toutes les professions non spécifiques au cinema ni à la télévison ou au theatre ?. Tout simplement parce que la fabrication d’un film ou d’un emission de television ou le montage d’une piece de theatre est une activité tres temporaire et pour laquelle tous les corps de metiers sont necessaires: du cameraman, à l’ingenieur du son en passant par les comédiens ou au comptable.
    Ne vous leurrez pas: si certains salaires peuvent vous paraitre elevés, c’est ce que ce personnels risquent des charges financières énormes tous les jours. Un exemple: un assistant caméra ayant une seconde d’inattention peut mettre en péril une journée de travail, le cout de cette journée de travail avoisine plusieurs centaines de milliers d’euros….
    Alors, de grace, cessez d’attaquer les intermittents du Spectacle sans savoir. Le probleme ne vient pas des gens incriminés mais des multinationales de la production qui profitent du systeme. Remettons de l’ordre dans certaines chaines de television et comme par hasard, tout ira mieux.
    Je ne citerais pas d’autres profiteurs tels nos voisins du nord: en Belgique un technicien de cinema doit facturer ses prestations, il crée donc une société belge. Francophone, il trouve des contrats en France et après 1200 heures de travail sur notre sol, il devient intermittent indemnisé par les assedic sans obligation de declarer son activité en Belgique…. Vive l’Europe ! chomeur en France pendant qu’il travail à Bruxelles…
    Mais cela est connu de nos dirigeant depuis des années et rien n’a jamais été fait.
    A savoir tout de meme: le systeme des intermittents français a permis au cinema français de survivre jusqu’a ce jour

    Alors cessez je vous prie de hurler contre les intermittents du spectacles qui souvent travaillent beaucoup plus que d’autres…

    • Urbon dit :

      Si les intermittents travaillaient autant que tu le dis, on ne leur verserait pas d’allocations !

      • GwoPwod dit :

        Si les intermittents ne cotisaient pas en travaillant,on (sic) ne leur verserait pas d’allocations…
        Avec des si…

        • Urbon dit :

          Un déficit, tu sais ce que c’est ?

          • GwoPwod dit :

            Certainement mieux que toi !
            Mais comme tu excelles dans l’art de disserter sur ce que tu ne connais pas,vas y expliques moi en detail!
            Deja,si t’etais un peu renseigné,tu saurais que la majorité des constructeurs et decorateurs intermittents viennent des metiers du btp,et que,de fait ils alternent souvent les deux !
            Que les ingenieurs lumiere et son possedent en general de solides bases en électricité qui leur permettent de bosser ailleurs.
            Sans parler de ceux qui passent le caces et le permis poids lourd.
            Le secret d’un intermittent prospere,c’est la polyvalence.
            Maintenant si t’es jaloux de ce statut,lance toi,tu dechanteras bien vite crois moi!

          • Urbon dit :

            Bref, les intermittents savent tout faire, alors payons les à rien faire !

            Mouhahaha

            Toi pas comprendre ? Moi rien à foutre des intermittents. Moi juste pas vouloir cotiser pour les autres, surtout les privilégiés.

            Moi penser à ma gueule, parce que moi savoir que si moi au chômage, alors moi devoir accepter salaire de merde ou perdre mes droits !

            Sécu, chômage, retraite… Mutualisons tout ça et cessons d’alimenter les magouilles financières du gouvernement.

          • GwoPwod dit :

            “Moi juste pas vouloir cotiser pour les autres, surtout les privilégiés”

            Commence par arrêter de payer tes impôts alors !
            Parce que là,c’est direct dans la poche des gauchistes !

            Mais bon,faudrait que tu sortes du rang 5min…

            Tu peux retourner bosser va,il y en a plein qui ont besoin de tes allocs…

          • Urbon dit :

            Ne plus payer d’impôts ? C’est en gros l’idée, effectivement.

            Payer pour l’école publique et foutre mes gosses dans une école privée, ça va cinq minutes, par exemple… Un exemple parmi d’autres.

            Alors payer pour des spectacles que je conchie et auxquels je ne vais pas, préférant de loin aller à la messe… Mouhahaha !

          • GwoPwod dit :

            Donc tu casses les couilles pour des trucs que tu ne vas même pas voir,que tu connais pas,mais que tu conchies de fait.
            Lances toi dans le rap,à ce niveau de haine intérieure,il ne te reste plus que ça.
            Et vas y,ne paies pas tes impôts,je te mets au défi de sortir du droit chemin.
            D’ailleurs puisque tu ne veux penser qu’à ta gueule,pourquoi reste tu en France,ce pays réputé pour sa protection sociale,toi qui a tant de qualités à revendre au plus offrant.

          • Urbon dit :

            Qu’à ma gueule ? Non, à celle de ceux qui pensent comme moi ! Qu’est ce que tu crois ? Que les gauchistes ont le privilège ?

            D’ailleurs, c’est toi qui casse les couilles pour des trucs qui n’intéressent que toi et tes semblables, n’inverse pas les rôles. Les intermittents… C’est comme pour les pédés, t’es de toutes les minorités existentielles.

            Et me barrer dans un autre pays, c’est à l’étude. Entre autre, à cause des impôts. Et puis les aides sociales qui profitent aux immigrés… Si c’est pour se farcir de l’immigré à longueur de journée, autant immigrer soi même ! A moins d’aimer subir…

          • GwoPwod dit :

            Il faudrait savoir !

            Je croyais que je n’étais qu’un troll parce que je ne m’interessai pas aux sujets !bah tiens….

            Mais cours donc devenir un immigré sans aide sociale !ha ha ha! fonce !

            Mais t’aimes subir,la preuve,tu reviens toujours à la charge.

          • Marie-Antoinette dit :

            C’est GwoPod qui soumet dans cette histoire ?

            Il a oublié d’écrire “CQFD” cette fois-ci. Alors comment y croire ?

          • Urbon dit :

            GwoPwod, tu confonds le verbe subir avec l’expression en baver !

            Si tu ne fais pas le choix d’en baver, tu subiras toute ta vie. C’est un principe de base quand on aspire à la liberté.

  9. Urbon dit :

    @ Tous les intermittents

    Vous avez réussi à me tirer une larme.

    Vous êtes obligé de faire ce métier ?

    Pourquoi la société civile payerait ce que les entreprises veulent économiser ? Parce que c’est du cinéma ? Le cinéma survivra, d’une façon ou d’une autre.

    Battez vous pour vos droits devant vos employeurs et arrêtez de profiter du système.

    Et si il y en a un qui ne sait pas quoi faire entre deux missions d’intérim pour personnel sur-qualifié, il peut toujours venir porter des cartons dans un entrepôt logistique !

    A la base, le statut d’intermittent, c’était parce que le plein emploi rendait l’embauche à durée déterminée difficile. Aujourd’hui, ce n’est plus le cas. Vous êtes bien trop nombreux à vous disputer les même postes, d’ailleurs. Tant pis pour vous !

    Le chômage, ça se mérite. Faut travailler un peu plus pour ça…

    • philip dit :

      Eh non, c’est faux Monsieur Urbon. L’intermitence a été crée parce que l’employeur sinon l’entreprise productrice est ephemere: le tournage d’un long metrage ou une piece de theatre ne dure pas plus de quelques semaines sinon quelques mois.
      Je vous suggere donc de demander aux producteurs de se coordonner pour qu’un tournage ne commence pas avant la fin d’un autre et ainsi assurer le plein emploi. Nous pourrions egalement demander aux producteurs des CDI et aller à la peche entre deux films… Vous avez parfaitement raison
      Bonne chance…
      En ce qui concerne le portage de vos cartons, Monsieur Urbon, je vous souhaite d’avoir un seul jour dans votre vie, la responsabilité du travail d’une centaine de personnes et de plusieurs centaines de milliers d’euro suspendus à une inattention de quelques secondes.
      Quand au chomage qui se merite, je vous conseille de revoir et mieux encore de comprendre la video editée ici et si vous avez tout compris, ou presque, vous comprendrez que le maigre virement des assedic ne nous grise pas vraiment.

      • Urbon dit :

        C’est exactement ce que je dis : Pour favoriser l’embauche à durée déterminée, pas pour faire dans le social. Aujourd’hui que tout le monde veut travailler à la télé plutôt que sur les chantiers et que tout le monde est au chômage, il n’y a pas lieu de favoriser qui que ce soit.

        Du reste, l’industrie du cinéma tourne a plein gaz et enchaîne les merdes sans compter…

        • Von K dit :

          Et vous, les chantiers ça avance bien ?

          • Urbon dit :

            @ Von K

            Je ne suis pas intermittent, je bosse dans le commerce. Certes, c’est la crise, mais justement, pour y faire face, je bosse deux fois plus.

          • GwoPwod dit :

            On va pas te retenir si longtemps dans ce cas…time is money.

          • Von K dit :

            Ouais, c’est ça Urbon. On y croit. Vous dites vous même que vous êtes un petit bourgeois du XVIe qui attend sa rente, vous pourriez être au moins honnête.

          • Urbon dit :

            Je ne vends pas du temps… Et bosser deux fois plus, ce n’est pas forcément bosser deux fois plus longtemps. C’est surtout faire le boulot de deux, en même temps.

            Ha oui, c’est pas juste pour le deuxième. Faut tenir la cadence !

            C’est comme quand tu tapes une ligne à l’ordinateur, j’en tape deux, au moins…

          • Von K dit :

            Je suis hilare quand on sait que Urbon affirme à côté “De toute façon j’ai pas besoin de bosser, moi je vis de mes actions et ça me suffit”.

          • GwoPwod dit :

            C’est vrai,je dois l’admettre,a chaque ligne sensée que je tape,tu en tapes deux pleines d’inepties.
            On est d’accord sur une chose,tu es bien plus prolifique dans la connerie que moi.

          • Urbon dit :

            J’ai déjà dit un truc pareil ? Ça ne risque pas.

            Ha mais oui ! Von K, c’est le mec qui répète à tout le monde : “Je suis une grosse merde et j’emmerde les petites merdes !”

            Je ne sais pas ce que t’as dans la tête mais effectivement, là, j’ai mieux à faire que de jouer avec toi.

            D’ailleurs, c’est l’heure à laquelle je pars bosser.

          • Von K dit :

            Je vois que je touche la corde sensible, Urbon. La façon dont tu t’énerves ne nous prouve qu’une chose : il n’y a que la vérité qui blesse.
            Bref tu pourrais plutôt nous expliquer pourquoi tu ressens le besoin de nous raconter que tu travailles alors que tu vis de tes plus-values et que tu l’avoues toi-même, ainsi que tu le dis partout.

          • GwoPwod dit :

            “Je ne vends pas du temps… Et bosser deux fois plus, ce n’est pas forcément bosser deux fois plus longtemps. C’est surtout faire le boulot de deux, en même temps.”

            T’es en train de nous dire,que d’habitude,dans le même temps,t’en fout deux fois moins quoi…
            rooohhhh….ohhhh….ohhh la grosse feignasse.
            Mais t’essaies de dire ça intelligemment sauf que ça ne passe pas du tout,ça démontre juste que d’habitude t’es à 50% de tes capacités.

          • Urbon dit :

            Vous déraillez complètement les deux guignols. Et la vérité, non ça ne me blesse pas, j’ai passé l’âge.

            Il n’y a que les cons qui estiment être toujours à 100%. Quand vous saurez ce que ça veut dire travailler, les branleurs… Allez, bon vent.

          • Von K dit :

            Eh ben Urbon, tu boudes ? C’est dur de faire face à des gens qui utilisent les mêmes méthodes que toi ? C’était pas comme ça quand tu réussissais à ta la péter au milieu de ton fan club d’homo habilis (et non pas d’homos tout court) ?

          • Urbon dit :

            Non, je ne boude pas et non, ce n’est pas toi qui utilises les mêmes méthodes que moi. La méthode, on la connait tous, ducon ! Elle est honnête ou pas. Et si tu veux jouer au con avec moi, sache que j’aurai toujours une longueur d’avance sur toi.

            Tu as eu l’occasion de justifier tes mensonges comme tu pouvais, tu n’as même pas essayé, l’aveu est fait. Bon vent !

    • GwoPwod dit :

      “Et si il y en a un qui ne sait pas quoi faire entre deux missions d’intérim pour personnel sur-qualifié, il peut toujours venir porter des cartons dans un entrepôt logistique !”
      Parce que tu crois qu’ils t’ont attendu la science?

      • Urbon dit :

        En tout cas, toi, tu m’attendais pour revenir troller un bon coup !

        • GwoPwod dit :

          Alors on ecume toujours la meme rengaine à ce que je vois…avec ou sans moi de toutes façons !

          • Urbon dit :

            Quelle rengaine ? Que t’es un troll ? Ha oui…

          • GwoPwod dit :

            Et c’est sensé convaincre qui au juste?
            🙂

          • Urbon dit :

            Ta mère…

          • GwoPwod dit :

            Ohhhhhhh la vilaine racaille….

          • Urbon dit :

            Qui ça ? Ta mère ?

          • Von K dit :

            Je trouve que “Qui ça, ta mère” est un argument très intelligent. Au moins aussi intelligent que “C’est c’lui qui dit qui y est” ou “Na na na na na j’écoute pas”.

          • GwoPwod dit :

            Non la tienne bien évidemment !(merci pour le coup de main)

          • Urbon dit :

            Donner des arguments intelligibles à un débile profond, c’est tout de même un manque de clairvoyance !

            On ne discute pas avec un troll. On joue au ping pong, dans le meilleur des cas.

            Ping !

            A ton tour…

          • Von K dit :

            Je trouve aussi que dire que les gens qui sont pas d’accord avec nous sont des “trolls” (autre mot pour dire des triangles rouges ?) est aussi très intelligent. Mais bon, Urbon l’avoue lui-même : “Perso ça me gonfle que les gauchistes aient toujours de bons arguments je sais pas quoi leur répondre c’est surtout comme ça qu’on a eu l’idée de parler de politiquement correct”, dit-il lui même.

          • GwoPwod dit :

            Je precise que “merci pour le coup de main” s’adresse à mon cher Urbon qui me souffle à l’avance certaines reponses.

          • Urbon dit :

            « Perso ça me gonfle que les gauchistes aient toujours de bons arguments je sais pas quoi leur répondre c’est surtout comme ça qu’on a eu l’idée de parler de politiquement correct »

            Je n’ai jamais dit ça, espèce de malade mental. Pauvre merde sans argument qui n’a plus que le mensonge… Pitoyable.

          • Von K dit :

            Alors Urbon, t’es tellement en souffrance d’être mis face à la réalité que tu insultes ? Ah les belles techniques que voilà.

          • Von k dit :

            Je zuis un spécialiste de la torture pzychologique, hihihihihi.

            Un zeste de mensonge, un soupçon, un rien de rien et hop, le tout mis en ligne sur ton compte facebook, le tour est joué. Super pirate !

            LOLOLOL

  10. alby dit :

    Urbon, la Secu ça se mérite, faut être malade un peu plus pour ça.
    Cette phrase te semble débile ? Remplace le mot Secu par le mot chomage et tu retrouveras le sens de ta citation précédente. Bref tu te retrouves devant ta propre betise quoi… car la Secu et le chomage sont a priori de bonne avancées sociales.
    Le deficit des intérimaires est plus important que celui des intermittents, ce n’est pas pour cela qu’il faut eradiquer les intérimaires.
    Passe 2 bonnes heures a te cultiver sur le sujet, efface tes a priori qui ne sont que le reflet de ta flemme à etudier les tenants et les aboutissants de ce sujet complexe et surtout truffé de mensonges publiques ingérés par des gens comme toi, qui gobe tous les grands titres des infos sans voir plus loin que le bout de son nez… et après on pourra discuter du fond du sujet. Il faut faire évoluer le statu des intermittents car il faut remplir les caisses de l’Etat et c’est la crise pour tout le monde. Mais dire des inepties pareilles… Bosse ton sujet et va verifier avec des chiffres ce que certains appellent “abus, deficit d’1milliard des intermittents” : abus = 4% des intermittents (une marge d’erreur d’un systeme est systématiquement d’environ 3%, on est donc pratiquement dans la marge d’erreur). Deficit d’1 milliard : chiffre employé par le patron de l’Unedic envers les intermittents en 2003, pour justifier auprès des agences de notation les erreurs de prévisions de ce dernier. Il lui a suffit de manipuler des chiffres que personne ne va vérifier (surtout pas toi apparement) et c’est passé dans l’opinion publique comme si de rien n’était.
    Renseigne -toi je te dis. Mais prends le temps….

    • Urbon dit :

      @ alby

      Etre malade rapporte de l’argent ? Non c’est l’inverse, faut être malade un peu moins pour avoir le droit à la sécu. Et donc travailler un peu plus… Pour avoir le droit à la sécu, à la retraite, c’est pareil. En définitive, faut travailler pour manger.

      L’argent ne tombe pas du ciel, la bouffe tout cuit dans l’assiette non plus. Tu crois au père Noel encore ? Et c’est moi qui doit me renseigner ?

      Des gosses qui restent le cul devant la télé, qui ne mettent jamais le nez dehors, qui sont obèses et allergiques… Des intermittents de la bonne santé !

      Bref, de nous deux, le débile, c’est toi. Remplacer un mot par un autre et maintenir la même logique sans réfléchir, c’est sans espoir à la base.

      Éradiquer les intérimaires, ensuite ? Tu veux dire quoi ? Une balle dans la tête ?

      Soit un intérimaire bosse à plein temps toute l’année et c’est son client qui profite du système, soit c’est lui qui ne travaille que partiellement quand le boulot tombe du ciel et ne fait que le minimum pour toucher les allocs, soit il enchaîne les missions et ne coûte rien à la société, alors sa boite d’intérim en prend le plus grand soin. J’ai souvent travaillé en intérim le temps de trouver une meilleure place au lieu de rester sans travailler et je n’ai pas de leçon à recevoir de toi. Si je m’étais satisfait de ça, une situation instable et le chômage, je ne serai plus qu’une larve incapable de me regarder dans la glace.

      Si tu sais faire des spectacles qui remplissent une salle, qui sont rentables, tu trouveras toujours du boulot, quelqu’un prêt à investir pour toi. C’est ça ta sécurité d’emploi : Ton savoir faire et tes contacts dans le milieu, bref, ton expérience et ton sérieux.

      Les français ne veulent plus cotiser pour payer la fainéantise, l’idéalisme ou l’irresponsabilité d’autrui.

      Ton chantage, comme quoi il y a toujours qui profite plus que toi, tu peux te le mettre là où je pense. La France est à sec et tu ne seras pas le seul a être rattrapé par la réalité !

      Trouve toi un petit nègre pour te payer ta retraite et tes allocations-spectacle !

      Allez, sinon, si ça peut te faire plaisir, éradiquons les intermittents du spectacle, puisqu’ils sont incapables de remettre en cause leurs acquis. Bien mal acquis…

  11. GIL dit :

    A quand l’interdiction des pseudo journalistes ignorants et faschos

    • Urbon dit :

      @ GIL

      Des pseudo-commentateurs aussi ? Et quelles insultes pour eux ?

      Va te cacher, maintenant que tu as fait ta petit provo à deux balles. L’interdiction de dire ce qu’on pense, c’est quand tu veux. Mais le prix à payer, c’est ta tête au carré en première page des journaux… N’est ce pas mon petit Wilfried ?

    • GwoPwod dit :

      Je dirai plutot:
      “A quand une introspection des pseudos journalistes”

      • Libertad dit :

        @ GwoPwod: tiens, l’intermittent troll est de retour…

        Pas de chance, hein, de t’être fait dégommé ta longue définition du journalisme ???!!!
        Dommage !! Ton « copier-coller », sans citer la source, confirmait ton absence de toute moralité !

        En fait, t’es qu’un fan des « Inrocks » puisque ce post venait in extenso de ce site bobo- gôcho,
        Mais on ne savait pas que ton fanzine marchait si mal, au point que tu doives en dupliquer les articles, pour tenter de les balancer ici !!
        Mort de rire !

        • GwoPwod dit :

          D’où l’utilisation des guillemets…
          Encore faut il les voir et en saisir le sens.

          Je ne m’embarasse pas de cette pseudo credibilité à laquelle vous tenez tant,et qui n’est qu’un de vos doux fantasmes de plus.
          Qui est legitime ici hein?
          Toi?
          Urbon le juste?
          la teigne?
          Mon cul sur la commode?
          Tous des ersatz oui !

          Je crois d’ailleurs que je n’ai jamais acheté un numero de ce magazine de ma vie !
          Mais comme d’habitude si ça peut t’enfariner encore plus sur ma condition,je prend !

          • Urbon dit :

            C’est comme Monsieur Jourdain, le troll fait du gauchisme sans le savoir !

          • Libertad dit :

            Ouaaaaah, c’est qu’il est vexé comme le poux qu’il est, le p’tit troll !! t’as raison, c’est la honte !!

            Ah oui… “acheté le magazine”…??? T’es vraiment un marrant, toi ! Ta “condition” ? Mais on la connait ta condition: minable mais marrant !!
            Continue de nous faire rire !

          • GwoPwod dit :

            Troll,gauchiste et il y a peu antisémite…méfiez vous,bientôt il ne vous restera aucune formule de défausse.

          • Urbon dit :

            Si… On peut encore te traiter de facho, de nazi, d’homophobe et d’intermittophobe…

          • GwoPwod dit :

            Tu peux meme en inventer d’autres pour moi?
            Specialement pour moi !
            Parce que franchement,je m’attendai à mieux !

          • Urbon dit :

            On va s’en tenir au dictionnaire si tu veux bien !

          • GwoPwod dit :

            Intermittophobe…toujours pas trouvé….écrit au Larousse,c’est scandaleux !

          • Urbon dit :

            Bravo !

            T’as trouvé la seule insulte qui ne t’était pas réservée.

  12. L'inter-mi-temps dit :

    C’est bien ce qu’on dit: un seul mot à la bouche ces bobos :
    ” interdiction”.
    Encore plus bolchos que leurs parents de la génération “interdit d’interdire”…

    Allez va travailler, le BTP recrute… ou part en Corée du Nord

    • alby dit :

      “Interdiction”de répandre ta propagande : CQFD :
      http://m.lesechos.fr/redirect_article.php?id=0202711315953&fw=1

      Le cliché de dire que les intermittents sont tous des bobos m’a fait hurler de rire. T’en tiens une couche toi dans les clichés, å ce niveau là c’est irrattrapable. Continues comme ça, j’attends ta blague du jour :-)))). Tu fais une belle brochette avec Urbon !
      Encore !

      • GwoPwod dit :

        Et encore,là ils sont à 20%…mais il y a des heures de rires en perspective.

      • L'inter-mi-temps dit :

        T’as aussi le pseudo Gil, l’hilare ?!
        Enfin au moins un spectacle où l’on se marre…sans taxer le contribuable !

        • GwoPwod dit :

          Hey,le multi compte,c’est une méthode de troll que Tu pratiques avec ardeur ici,merci de ne pas nous confondre.
          D’ailleurs tu sais,on soigne assez bien la parano de nos jours.
          Une fois encore,tu nous prouve que tu ferais mieux de te renseigner avant de l’ouvrir.

          • Urbon dit :

            A qui tu crois parler, trou du cul ?

          • GwoPwod dit :

            En fait,chose que tu n’as toujours pas percuté,c’est que j’en ai strictement rien à foutre de savoir qui tu es,l’âge que tu as,si t’es riche ou pauvre,tu ne m’intéresses absolument pas sur le point personnel donné que je n’ai rien à apprendre de toi.

            Toi par contre t’as l’air d’être à la pêche aux infos tellement t’es largué sur mon cas et malgré le fait que tu te rassure dans des clichés à mon propos.

          • GwoPwod dit :

            L’inter-mi-temps, c’est Urbon et puis c’est tout ! C’est comme ça, parce que je le veux. Et je me fiche bien de savoir si c’est vrai ou pas : C’est le jeu, ma pauvre Lucette ! C’est non seulement moi qui fixe les règles, c’est en plus moi qui arbitre. Et de toute façon, j’ai toujours raison…

            J’vais quand même pas m’excuser d’avoir confondu un con avec un con !

  13. Paul Emiste dit :

    S´il n´y a pas assez des boulot changez de métier, j´en suis á mon 5eme et je ne me porte pas plus mal.Mais bien sûr il faut en avoir le courage, se remettre en question et ne pas avoir peur de voyager et même changer de pays.

    • Urbon dit :

      C’est toi le fainéant, tu donnes un lien t’expliques rien !

      CDFD quoi ?

      Que le sujet fait polémique et que les journalopes sont des gauchistes ? On savait déjà !

      • GwoPwod dit :

        “Journaliste, blogueur, contributeur, commentateur, observateur, expert, tout le monde peut écrire sur l’actualité et de plus en plus nombreux sont ceux, amateurs, semi-pro ou professionnels à être publiés. Sont-ils pour autant des “journalistes” ? Il ne s’agit pas de gloser, mais de déterminer qui peut, en écrivant publiquement, être qualifié “journaliste” et ainsi bénéficier d’un statut très protecteur.

        La question est d’actualité et la Cour de cassation a précisé récemment qu’une personne qui est employée par une agence de publicité, même si elle écrit régulièrement et est publiée – des publi-reportages, par exemple– n’est pas journaliste.

        Être journaliste, c’est répondre à plusieurs critères qui doivent se cumuler.

        1. Le rédacteur, pour être journaliste, doit avoir “pour occupation principale, régulière et rétribuée” l’exercice de cette profession qui doit lui fournir l’essentiel de ses ressources qui doivent lui être versées par “une ou plusieurs publications quotidiennes ou périodiques ou agences de presse”. C’est la définition des journalistes professionnels de l’article L. 7111-3 du Code du travail.

        Concrètement, c’est être de manière permanente rétribué pour de “la composition rédactionnelle d’une publication ou du service d’une agence de presse d’information en vue de l’information des lecteurs”.

        La Convention collective nationale des Journalistes et le code du travail assimilent aux journalistes pro “les collaborateurs directs de la rédaction : rédacteurs-traducteurs, sténographes-rédacteurs, rédacteurs-réviseurs, reporters-dessinateurs, reporters-photographes, à l’exclusion des agents de publicité et de tous ceux qui n’apportent, à un titre quelconque, qu’une collaboration occasionnelle”.

        C’est cette assimilation des “collaborateurs occasionnels” qui est intéressante.

        Ainsi, a la qualité (ou le défaut) de journaliste professionnel, un rédacteur-réviseur qui participe par sa contribution intellectuelle à l’œuvre créatrice de la rédaction. A contrario, un blogueur comme votre serviteur, qui n’a pas l’écriture publiée pour occupation principale régulière ni comme principale sources de revenus n’est pas journaliste.

        Mais il y a d’autres critères à remplir…

        2. Le journaliste doit être employé par une agence de presse, une publication ou une entreprise de communication audiovisuelle

        Pour bénéficier du statut protecteur, le journaliste ne peut être employé de manière limitative que par une agence de presse, une publication ou une entreprise de communication audiovisuelle.

        a) Entreprise de publications et agence de presse

        Sont des agences de presse, les organismes inscrits sur une liste établie par la Commission paritaire qui fournissent aux journaux et périodiques des articles, informations, reportages, photographies et autres éléments de rédaction et qui en tirent leurs ressources (Ordonnance n°45-2646 du 2 novembre 1945).

        Sont des publications de presse “tout service utilisant un mode écrit de diffusion de la pensée mis à la disposition du public en général ou de catégories de publics et paraissant à intervalles réguliers”. (Loi n° 86-897 du 1er août 1986)

        À titre d’exemple, ne sont pas considérés comme des organes de presse un journal d’entreprise, en interne, ou même une publication comme “60 millions de consommateurs” car l’entreprise qui la produit, l’INC, a pour activité principale les essais, les recherches, l’information et la documentation en matière de consommation (Cour de cassation, Chambre Sociale 17 mars 1999, RJS 1999, n° 760).

        Donc les rédacteurs de 60 ne sont pas des journalistes, même si leur travail d’enquête peut être passionnant…

        b) Entreprises de communication audiovisuelle

        La loi du 29 juillet 1982 étend la qualité de journaliste aux salariés des entreprises de com’ ayant pour activité “toute communication au public de services de radio ou de télévision (…) par voie électronique (…) ainsi que toute communication au public de services de médias audiovisuels à la demande “ (loi n°2009-258).

        Devient alors journaliste le salarié d’une entreprise de com’ qui ne diffuse pas directement les œuvres qu’elle produit (CE, 5 avril 2002, n°219829).

        Mais pour le salarié d’un agence de pub’, nous dit la Cour de cassation, dans un arrêt de juillet 2011, la loi ne s’applique pas.

        Voilà un rigorisme bien conservateur, mais n’est pas Albert Londres qui veut…”

        • Libertad dit :

          @ GP, le troll intermittent…

          Ah si, quelle humanité 24hactu!, il a fini par être publié ton repiquage in extenso sans citer la source (belle mentalité !) de la définition du journaliste par l’avocat J.Delebéque dans ton fanzine pour gogos de gôche les Inrocks….

          Et tu voulais nous faire croire que c’était ta prose ?!!
          Ha, ha, ha…. vraiment mort de rire !!!

          • GwoPwod dit :

            Ce qui est génial avec toi Libertad,c’est que quand on met une peau de banane sur le chemin,on est certain que tu glisseras dessus,les deux sabots en avant.
            Surtout,ne change rien.

          • Von K dit :

            Ah, le bon vieux coup du mec qui, sur le blog 24heuresdeculsurlacommode, parle des Inrock comme d’un “fanzine” idéologique.

            Ca me fait penser à ce mec qui essaie de convaincre que deux et deux font cinq dans 1984.

        • Urbon dit :

          Le troll s’est payé d’une tartine ? Incroyable… Tout ça pour rien dire en plus !

          Intermittent du journalisme ?

          • Libertad dit :

            Non Urbon, pas de tartine…., le troll est incapable d’aligner 2 idées cohérentes, il a juste repiqué un article des Inrocks , sa bible…Et il est tellement vexé comme le poux qu’il est de s’ être fait démasqué, qu’il essaye de piquer par des remarques aussi stupides qu’avant…

          • GwoPwod dit :

            Si tu veux pretendre me vexer,commence par t’acheter un cerveau…pour me faire rire par contre,ne change rien.

      • alby dit :

        Ah parce qu’en plus il faut t’expliquer un lien !!! Ah ah ah !
        Ok je t’explique :
        1 : tu cliques sur le lien
        2 : tu lis ce qui apparait, à savoir que le deficit de 1 milliard c’est bidon et c’est prouvé : le CQFD vient de là , patate !
        3 : si tu comprends pas ça, c’est que t’es neuneu, mais ça, ça m’étonne pas , MOUAAAAH !!! 2eme CQFD (démontrer que t’es neuneu en plus d’etre borné).
        Relis mon 1er message : je dis qu’il y a des abus chez les intermittents donc il faut faire evoluer le status, mais de la à l’éradiquer (mot volontairement violent à l’image de tes propos, mais ça non plus t’avais pas compris pourquoi j’utilisais ce mot, d’ailleurs tu comprends rien de rien ), y’a une marge.
        Voici un nouveau mot pour toi : le mot “nuance”. Va sur Wiki puisque ta l’air d’aimer ce site. Et apprends sa definition.
        Au fait t’as lu les liens que je t’ai donné. Non ? Bon ba comment tu veux avancer alors ? Les propositions faites par la mission parlementaire sont très sensées pourtant. Sensé ça veut dire que ça a du sens…. mission impossible.. tu peux pas comprendre. ..

        • alby dit :

          Mon message précédent s’ adresse a Urbon bien sur(concernant le lien sur l’article du Mond: il ne comprend pas le CQFD), mais ca tout le monde l’avait compris à partir du moment où je parle de neuneu, Urbon n’est pas loin !

          • Urbon dit :

            Pour te venger d’être intermittent du cirque Bouglione, tu me traites de fainéant et de con puis tu t’étonnes que je ne sois pas loin pour te répondre ?

            C’est certainement plus facile d’insulter les gens quand ils ne sont pas là…

            A quoi servent nos impôts, cela ne nous regarde pas !

            C’est sûr, ça fait plus classe de dire : “Je suis intermittent du spectacle” que “Je suis chômeur en recherche d’emploi”…

            Bah le chômage, va falloir t’y faire mon coco. le spectacle est terminé !

          • GwoPwod dit :

            “tu me traites de fainéant et de con puis tu t’étonnes que je ne sois pas loin pour te répondre”
            Dixit monsieur j’saute à la gorge du premier qu’est pas d’accord avec mon sisite préféré que ya qu’moi qu’ai l’droit d’le critiquer.

            C’est qu’il nous ferai presque une coulére dis donc !
            Mouarf…une de plus…

            “C’est certainement plus facile d’insulter les gens quand ils ne sont pas là…”
            Dixit monsieur multicompte,qui taxe les autres de ces principaux actes de trollage en permanence…

          • Urbon dit :

            Dans ce fil, je n’utilise qu’un seul compte. Et quand je fais deux compte, c’est pour le fun, pas pour me foutre de la gueule de gens. Je te laisse ce genre de conneries…

          • GwoPwod dit :

            Tu n’es donc pas l’inter-mi-temps je suppose.
            Ho ho ho…que tu es mauvais joueur !

          • Urbon dit :

            Et non, je ne suis pas l’inter-mi-temps !

            Et t’auras beau jurer que c’est moi qui n’est pas moi, ça n’y changera rien.

          • GwoPwod dit :

            Si ce n’est toi,c’est donc ton frère.

  14. Urbon dit :

    “Ce qui est génial avec toi Libertad, c’est que quand on met une peau de banane sur le chemin, on est certain que tu glisseras dessus, les deux sabots en avant.”

    Mais tu ne fais que ça, jeter des peau de banane pour faire déraper les gens !

    T’as quel âge au juste ? Si quelqu’un passe pour un con, c’est bien toi.

    Minable petit troll.

    • Urbon dit :

      Oups, dernier commentaire adressé à GoTroll, il va sans dire…

      • Libertad dit :

        En fait c’est un intermittent du zoo…il laisse trainer ses peaux de banane…

        • GwoPwod dit :

          A l’intention des bananes qui passent,et qui croient encore,que je ne sais pas qu’il est simple de retrouver un texte sur internet en deux clics sur gogol.
          Qui ne voient pas la ponctuation…
          Tu concoures pour la médaille d’or?t’es bien parti !

          • Urbon dit :

            Tu sais quoi ? Dans la vraie vie, je te casserai la gueule juste pour afficher autant de mauvaise foi.

            Un peu d’intégrisme n’a jamais fait de mal à personne… C’est pour ton bien !

          • Marie-Antoinette dit :

            Quel beau spectacle cela ferait. On peut miser à cinq contre un ?

            Les communistes de la Place de Vosges, même à cinq contre un…

          • Libertad dit :

            Vu le niveau de tes commentaires, sans évoquer ton “ortograf”…ta mère te laisse déjà jouer avec la tablette ? Pas bien ça: encore un gamin élevé par des lesbis !

          • Von K dit :

            Alors Urbon, quand il insulte pas, il fait l’apologie de la violence. Formidable.

          • Libertad dit :

            Na-na-nè-re !!
            On vous file des tablettes en CP ? ou t’as piqué celle de ta maitresse ??!! (enfin, maîtresse…au sens instit bien sûr, parce que t’as déjà tout de l’impuissant qui déverse ici ses frustrations ). Allez l’heure de fin de récré a sonné; En classe, petite chose !

          • GwoPwod dit :

            Putain trop la belle vie !

          • GwoPwod dit :

            J’aime quand tu me parles comme ça, ma biche !
            Tu pourrais même remplacer Méluche…
            Continue, tu m’excites !

    • GwoPwod dit :

      Passe pour un con?
      Mais vis à vis de qui?
      On est tous le con de quelqu’un,le tout c’est de s’en rendre compte.
      Je le vis plutôt bien ceci dit.
      Mais vu que t’as des choses à prouver,arrêtes donc de me répondre,si je suis un troll.

      • Urbon dit :

        On est le con de quelqu’un ? T’as lu ça ou ? Tu l’as inventé ? Non, je ne crois pas.

        Tu es le con de toi même, ducon !

        M’enfin, puisque tu le vis plutôt bien… On verra si tu persistes quand on aura supprimé les subventions à la connerie.

        • GwoPwod dit :

          Je vois que tu as réussi à pousser mon concept encore plus loin…tu sais de quoi tu parle,à n’en point douter !
          On approche du but…Urbon parle enfin de ce qu’il connait,à savoir lui même.

  15. Von K dit :

    C’est absolument vrai. Après tout, tout le monde sait que les heures entrant en compte, qui ne sont que les heures passées en cours de représentation, sont les seules heures travaillées.

    Prenons le cas d’un acteur lambda, que fait ce brave homme ?
    Le matin, il se lève à six heures, prend son petit déjeuner, puis passe trois heures chez lui à apprendre par coeur une pièce de théâtre. Pendant ce temps là, les vrais français travaillent, eux.
    Puis à neuf heures, il se rend dans un théâtre (endroit où l’on se rend, comme chacun sait, pour ses loisirs). De neuf heures à midi il s’amuse avec des copains à jouer une pièce devant personne, juste comme ça, pour le plaisir. Puis l’après-midi, il recommence, quand il n’est pas en train de courir les dîners mondains avec sa clope roulée et son catogan pour échanger des verres de rosé avec des copains, et ce dans le seul espoir d’obtenir un rôle dans une pièce (donc s’amuser, rappelons-le).
    Il arrive bien entendu que les acteurs s’occupent aussi de petits détails administratifs, comme remplir des papiers, essayer de faire tenir une compagnie ou maintenir un théâtre à flots, ce qui constitue leur seul vrai travail quand on y pense.
    Puis le soir, il fait comme tout un chacun et va au théâtre où, après avoir fait le con pendant une heure sur une scène, il se rend au bar avec son verre de rosé et son catogan pour écouter le public qui s’interroge légitimement sur les raisons pour lesquels on le paie pour ça. Parfois cette petite salope d’acteur commet même l’offense de ne pas dire merci aux spectateurs qui le prennent – légitimement – pour une sous-merde.
    Sans oublier tous les copains de l’acteur qui vivent de sa fainéantise, comme par exemple son copain le technicien, son copain le metteur en scène, son copain l’auteur, ses copains les ouvreurs… tous de bonnes grosses feignasses qui préfèrent glandouiller plutôt que trouver un vrai travail.

    Vivement qu’on arrête de payer ses connards, qu’ils arrêtent de polluer nos théâtres, nos cinémas et nos émissions de télé, ça nous fera un peu de paix.

  16. Libertad dit :

    T’as parfaitement raison mon gros, envoyons les en Corée du nord, là bas le statut est fonctionnaire, y a des répets 4 fois /jour….évidemment le show est un peu classique.
    Mais t’as remarqué, ils se plaignent pas…

    Y a l’exemple américain aussi…oui…sauf que là bas seuls les bons survivent. Les autres changent de métier. Basta.

    Sinon pour les pleureuses professionnelles, on en cherche des en corse ou en Italie certains jours tristes.

    • Von K dit :

      J’en ai plein le dos des modérés comme vous. Au goulag et qu’on n’en parle plus ! A la douche les feignants ! A la douche les déviants ! Qu’on les achève ! Qu’on les achève à la pelle et qu’on n’en parle plus ! Qu’on les brûle ! Qu’on les castre ! Et n’oubliez pas les enfants !

      • GwoPwod dit :

        Et les embryons !

        • Von K dit :

          Il faut éviter la prolifération de la race des assistés, de ceux qui n’ont pas eu l’intelligence de naître riches, au bûcher ! Au bûcher les politiquement corrects, au bûcher les gens contre mes idées, au bûcher les pauvres et les mal-pensants ! Qu’on soit enfin entre vrais démocrates !

          • GwoPwod dit :

            J’aime quand tu me parles comme ça, ma biche !
            Tu pourrais même remplacer Méluche…
            Continue, tu m’excites !

          • Von K dit :

            N’est-ce pas Urbon ?

            Tiens, juste comme ça, tu trouves vraiment que c’est insultant pour les gens de faire croire qu’ils son gays ? Parce que bon, c’était déjà dépassé en maternelle ton truc.

          • GwoPwod dit :

            Ho ho ho…

          • Urbon dit :

            Insultant pour les gens ? Faire croire que ? Ecole maternelle ?

            Ça colle pas.

            1/ A l’école on s’amuse à se faire mal, la vie réserve bien pire.
            2/ C’est amusant parce que personne n’y croit sur la forme, même si dans le fond ça laisse des traces.
            3/ Si les gens restent de grands enfants, c’est pour continuer de relativiser.

            Dans le commerce, on est tous des voleurs et des enculés, par principe, mais celui qui se fait prendre perd facilement la face. Maintenant, si tu perds la face trop souvent, change de métier. Bref, faut un minimum d’honnêteté.

            Quand t’es une pute, t’es une pute. C’est une image qui flotte dans l’air, au dessus de toi et elle n’attend qu’un escroc dans ton genre pour lui coller à la peau, justement.

  17. daniel pilotte dit :

    Ancelle que cela vous plaise ou non je maintiens mes declarations contrairement a vous je tolere que vous critiquiez mon commentaire pour le reste vos propos specieux ayant des tendances fallacieuses ceux sont des inepties de plus contrairement a vous je ne me cache pas derriere un pseudot si vous etes vraiment une personnalite un conseil si vous devulguez votre identite j aurai confiance en votre sincerite sinon vous etes un pro du troll .

  18. alby dit :

    A Urbon :
    Je te traite pas de con mais de neuneu. La “nuance” je te dis !
    Je ne fais que repondre à tes attaques remplies de vide car je connais à fond le dossier vu que je suis intermittent.
    Je travaille suffisament pour avoir certains mois sans Assedic et je trouve meme que j’en touche parfois trop quand j’ai fait un mois correct d’où le fait que je pense qu’il faut revoir le mode de calcul pour mieux redistibuer l’argent de l’Unedic. Mais le status doit rester :Certains mois je fais 40 heures, d’autres 140 heures. C’est le principe de nos métiers. Et on nous annule parfois la veille pour le lendemain : comment veux-tu trouver d’autres boulot en +, c’est pas planifiable. Les boites de prod et les prestataires font ce qu’ils veulent.
    Si ton employeur te payait que les mois où y’a du taf tu dirais quoi ?
    Si l’Etat te retire tes remboursement de docteur ou de médicaments tu dirai quoi ? : c’est le sens de ma toute première intervention avec toi mais t’a rien compris !
    Et comme tu n’a pas lu les liens que je t’ai donné, c’est bien le signe que tu n’a aucune curiosité ni ouverture d’esprit.
    Donne moi des liens qui argumentent ton opinion, je les lirai avec intérêt !
    Tes arguments n’en sont pas… c’est du rabachage de fausses infos et de propagandes.
    Bref c’est pas parce que t’es pas épanoui dans ta vie que tu dois repandre ton fiel partout, surtout sur un sujet aussi complexe où t’es carrément a l’ouest.

    • GwoPwod dit :

      T’arretes de nourrir mon troll?c’est le mien…
      Trouves t’en un autre !
      .
      .
      .
      .
      .
      .
      .
      .
      .
      .
      .
      .ha ha ha huMOUr !

    • Urbon dit :

      “Bref c’est pas parce que t’es pas épanoui…”
      “Donne moi des liens qui argumentent ton opinion…”

      Mon opinion était déjà faite qu’Internet n’existait pas encore. Va te faire foutre et trouve toi un vrai métier. C’est toi, ensuite, qui t’épanouira au lieu de faire la mendicité comme tu le fais ici !

      • GwoPwod dit :

        Donc là on arrive a la phase vtff,insultes,pression,méthodes de troll.
        T’impressionnes personne pauvre buse intersidérale.
        Avec ou sans internet,ça ne fait aucun doute.
        Et je doute que tu tiennes en réel,les discours que tu tiens en virtuel.
        Allez continue de te masturber,mais à ton âge,c’est grave.

        • Urbon dit :

          Bah non, justement, je tiens le même discours en vrai. Si tu crois que le l’arbitraire gauchiste a envahit tout l’espace publique, tu peux te fourrer le doigt dans le fion.

          Si tu veux venir voir par toi même, c’est 80 euros la visite, petit déjeuner compris. Tu apprendras ce que c’est que le travail, par la même occasion.

          Entre collègue, on se traite de négros et de bougnoules, de pédés et pute attitré du personnel, sans que ça ne choque personne. Et on est fier quand on vote FN.

          J’ai même un client, arabe, qui me répète tous les jours : “Un bon arabe est un arabe mort”. Faudra que je lui demande ce qu’il pense des intermittents, à lui qui bosse 16h par jour.

          Et pire que ça, tous les politiques viennent nous lécher le cul avant chaque élection !

  19. daniel pilotte dit :

    Von k lorqu une personne cite mon nom je replique a mon contradicteur et je reitere mes arguments en maintenant mes propos vous aussi vous citez mon nom et votre commentaire n a aucun lien avec l article .

    • Libertad dit :

      Pas de coup de sang, Daniel, ce n’est aussi qu’un troll intermittent… autre fan des Inrocks, le canard pour beaufs qui aiment la cul-ture, avec un grand K, du style faire sauter sa femme au cap d’Agde et mater (ça a fait un buzz sur leur site intello, y a qques mois). C’est le niveau.

      • Von K dit :

        Absolument, je fais ça tous les jours. Je rappelle, pour ceux qui l’ont oublié, que quand il ne raconte pas de bêtises (auxquelles il ne croit même pas) ici, Libertad fait en dehors de ça l’apologie des camps de la mort.

        • Libertad dit :

          “L’apologie des camps de la mort” …???!!!

          Bigre…c’est qu’il a des arguments puissants la sous me..e Von K, qui n’hésite pas à balancer “A la douche les déviants ! Qu’on les achève ! Qu’on les achève à la pelle et qu’on n’en parle plus ! Qu’on les brûle ! Qu’on les castre ! Et n’oubliez pas les enfants !”
          Bien, on voit le niveau du minus, même dans ses vannes …Enfin, vannes…Un adepte du vieux débris tendance pédophile, P. Bergé, et sa bombe dans la manif.

          • Von K dit :

            Absolument, des bombes partout, comme tu le demandais il n’y a pas si longtemps, n’est-ce pas Libertad, quand tu demandais qu’on fasse péter une bombe chez Médiapart parce qu’ils pensent pas comme toi ?

          • Libertad dit :

            Tu utilises, ci-après, la même méthode que pour Urbon; citer des fantasmes qui ne sortent que de ton imaginaire dégénéré.
            C’est dans le petit bréviaire du parfait Pd Mélanchonâtre ?

            Mais toi, Von K , en définitive, tu n’a aucun remord d’avoir félicité les islamistes de Boston, en regrettant le nombre ridicule de victimes ?!
            Vraiment aucun ?

          • Urbon dit :

            @ Libertad

            “Citer des fantasmes qui ne sortent que de ton imaginaire dégénéré.”

            C’est avec tout le monde qu’il fait ça, pas seulement avec moi. C’est là où je veux en venir (lire la tartine phraséologique plus bas dans le fil) !

            C’est plus qu’un état d’esprit ou même qu’une maladie mentale. C’est une croyance politique que certains fantasment et d’autre non ! Enfin, eux, les socialistes, ils ne disent pas fantasmer, ils disent “aller de l’avant”. C’est mignon, ça, “aller de l’avant”… Nous qui prenons les choses comme elles viennent, avec réserve, nous sommes des cons pour eux. Et cela leur donne le droit de nous priver de toute humanité. L’humain sera le nouveau genre ! Mais l’humain fantasmé, pas l’humain réalisé…

    • Von K dit :

      1. Personne ne cite votre nom.
      2. Les arguments ont plus ou moins de valeur selon le nom des gens qui les donnent ? Vous avez conscience que personne n’a envie que sur un site avec des lecteurs comme celui-ci son nom soit donné ? On n’a pas envie de finir massacrés à la sortie de notre travail parce qu’on a le malheur de pas avoir les bonnes idées. Il y a des gens ici qui font l’apologie du crime politique, je ne suis pas maso.

  20. Urbon dit :

    Von K : “Ouais, c’est ça Urbon. On y croit. Vous dites vous même que vous êtes un petit bourgeois du XVIe qui attend sa rente, vous pourriez être au moins honnête.”

    Insulte et désinformation suprême de la part d’un nazi-communiste !

    Il n’y a pas mieux qu’un mensonge pour connaitre la vérité sur quelqu’un.

    Il y a des fils de bourgeois qui n’en branlent pas une alors, pour que tout soit égal et juste, il faut payer les autres à rien foutre. Tout est dit !

    Jalousie du PETIT bourgeois à l’égard du grand… Qui bien souvent travaille comme quatre pour faire fructifier sa fortune.

  21. daniel pilotte dit :

    Libertad merci je suis entierement d accord avec vous von k a beau etre un troller avec moi il est tombe sur un os il n empeche merci de votre soutien .

  22. alby dit :

    A Urbon :

    Je m’éclate dans mon “vrai” métier pour la télé, c’est pas le cas de tout le monde ici ! Si je pouvais bosser tous les jours, je le ferai bien volontier.

    Si ton avis n’a pas bougé depuis la création d’internet, c’est que non seulement t’es vieux, mais en plus t’es con, donc t’es un vieux con, CQFD.
    Si tous les chomeurs sont des mendiants pour toi, c’est que t’es un vieux con neuneu.
    Fais gaffe tu frises l’infarctus à force de t’énerver dans le vide !
    Respire, reste zen !

    Et merci de me donner un peu de ton argent via tes charges salariales : je penserai à toi à chaque virement Assedic en me disant que ce pauvre Urbon a beau hurler sa haine des intermittents, il me donne quand même tout les mois un peu de son argent pour que je puisse boucler mes fins de mois. Finalement t’es pas si méchant, enfin t’as pas le choix…

    Et le status est pas prêt de disparaitre, mais là faudrait que tu suive les actus sur internet pour te rencarder… trop vieux con neuneu pour ça…

    Sache que si un jour t’es au chomage, t’aura aussi le droit à mon argent que j’aurai cotisé via mes charges et tu sera bien content.
    Les intermittents et les intérimaires sont les seuls chomeurs qui remplissent les caisses de l’Unedic : médite là-dessus mon neuneu…

    Dans 5 jours c’est la paye, merci Urbon !

    • Urbon dit :

      Un vieux con, bah bien sur ! Réac et facho, je sais je sais. Et je t’emmerde.

      Dans cinq jours c’est la paye, dans cinq ans, ça sera peau d’balle…

  23. daniel pilotte dit :

    Von k vous n avez pas de chance mon nom a ete citer par Ancelle dans son commentaire concernant cet article en date du 18 avril 2013

  24. Urbon dit :

    Je n’ai pas écris ce commentaire. L’abruti de service se fait passer pour moi. Des vraies méthodes de gauchistes.

  25. Urbon dit :

    Bis : Je n’ai pas écris ce commentaire. L’abruti de service se fait passer pour moi. Des vraies méthodes de gauchistes.

    • Von K dit :

      Urbon, c’est mal de se traiter soi-même d’abruti de service. Et c’est encore plus mal de faire de faux messages. Je sais pas si c’est des méthodes de gauchiste ou pas, mais c’est très ridicule. Je n’en attendais pas moins de ta part.

      • Urbon dit :

        Ça ne te dérange pas d’inventer des phrases que je n’ai jamais écrites, de le mettre entre guillemet, de prétendre les avoir lu ici ou là !

        Et ça ne dérange pas Gwopwod d’usurper mon pseudo non plus, pour te faciliter la tâche !

        Alors les leçons sur ce qui est bien et pas bien… Les méthodes de gauchistes, c’est facile et ça peut rapporter à tout le monde… Pas de raison que ça se pas autrement. Puisque tu veux la guerre et que tu as choisis tes armes, tu vas y goutter.

        • Von K dit :

          Bah, si t’es pas capable d’assumer ce que tu écris toi-même, c’est pas mon problème hein.

          • Libertad dit :

            C’est hallucinant, tous ces posts pour rien !

            Urbon, laisse les dans leurs dégueulis, ces 2 types sont de vrais malades mentaux, prêts à toutes les bassesses (y compris balancer de faux propos), de vraies petites merdes !
            Des petites larves chétives derrière leurs claviers….
            Aucun intérêt !

          • Urbon dit :

            @ Libertad

            Ton analyse n’est pas fausse mais mon point de vue sur 24heuresactu n’a pas changé. Ce site veut faire le buzz et n’a pas plus d’ambition. En pratiquant le trollage journalistique, avec des méthodes d’information pas toujours honnêtes, et des commentaires censurés juste ce qu’il faut pour éviter les procès, l’administration du site impose d’emblée de faire un choix, partisan.

            Normal, donc, que les trolls de l’autre bord se joignent à la conversation. Faut bien lutter à armes égales. C’est ce que j’essaye de faire comprendre. Chacun verra midi à sa porte, soit qu’on est du bon côté, soit du mauvais. N’empêche que ça ne relève pas le niveau. Être engagé en politique est une chose, dans le journalisme s’en est une autre. C’est bien parce que chaque parti à son organe de propagande que la France est privée de débat publique ! Mouarf…

            En ce qui me concerne, je milite pour plus d’information et moins de mensonges. Actuellement, mon blog préféré est celui de Monsieur Roufiol et je ne commente que rarement dessus tellement la lecture des commentaires me prend du temps en elle même…

            Ce n’est pas à moi de me remettre en question, ni même aux deux abrutis qui jouent avec nos nerfs. C’est à l’administration du site.

            Je n’attends pas de ce site qu’il remplace un “vrai” journal, que plus personne ici n’aurait envie de lire, d’ailleurs. Mais je n’attends pas non plus qu’il se contente de dire ce que plus personne n’ose dire. J’attends qu’il ouvre des débats de fond là où la propagande veut cantonner le débat à des informations superficielles.

            C’est valable, par exemple, pour le mariage homo, l’homosexualité étant le cadet des soucis des français. Comment peut on parler de mariage homo sans parler de l’Europe ? A priori, je suis d’accord que le lien n’est pas évident, pourtant c’est de ça qu’il s’agit et de rien d’autre, je l’ai expliqué longuement déjà.

            De même les intermittents, en fait, personne n’en a rien à foutre ! On parle en réalité de liberté dans le travail, (travailler quand on veut pour faire ce qu’on veut, diriger la vie culturelle de la cité, faire de la politique) du moins pour une certaine catégorie de travailleurs qu’on appelle généralement des bobos et qui se nourrit de l’esclavage des autres (travailler pour ramener à manger).

            Ou encore le débat sur l’Islam, qui a remplacé le débat sur l’immigration, pourquoi ? C’est pas une évidence que personne ne veut voir, sauf les quelques irréductibles frontistes ?

            Pourquoi donc les gens veulent se battre sur ces sujets dérivés alors que les vrais désaccords sont ailleurs ?

            Noyer le poisson !

            Parce qu’ils ne se respectent même plus eux même, les gens n’ont plus le courage et la sincérité nécessaire pour se regarder en face. C’est la première barrière morale qui saute, la plus fondamentale. Avant de penser à s’aimer soi même, il faut penser à élever son âme. S’aimer soi même sans discipline, c’est la mort de l’âme.

            Qu’est ce qu’on veut au juste ? Faire tomber un gouvernement qui nous dégoûte pour mettre son clone à la place ? Les Français ne devraient pas tolérer qu’on s’adresse à eux avec la légèreté coutumière de nos stars politiciennes et la meilleur moyen de le dire, c’est encore d’approfondir systématiquement le sujet. face à la connerie, l’intelligence.

            Tu l’a bien remarqué, tous ces commentaires dans cette pseudo-discussion pour dire n’importe quoi, c’est nul. Mais où commence le n’importe quoi ? Ou se termine t’il ?

            Le choix des articles et la modération.

            Soi disant ce site appartient à ceux qui y contribuent… Quelle image de la contribution ! Pas avec ça qu’on va reconstruire le pays.

            Que le mec qui vient exposer ici son bon droit soit intermittent ou pas, qu’est ce que ça change dans sa vérité existentielle à lui ? C’est ça la vraie question. Qu’il est un malheureux travailleur exploité ? Tu parles, c’est tout le contraire, c’est son égo qui enfle démesurément parce qu’il entre dans la caste des hommes libres ! Celle qui travaille pour le plaisir. Et c’est ça qui nous révulse, nous qui nous posons aujourd’hui plus que jamais la question de nos devoirs, de nos responsabilités citoyennes, d’être rabaissé à cette catégorie d’esclave et de consommateur pendant que d’autres se construise un monde à eux, loin de nos préoccupations. Le déficit de la caisse d’allocation… Quelle bonne blague. Même la caisse ferait dé bénéfices, on n’en voudrait pas. Même régime pour tout le monde.

            Von K et GwoPwod sont deux débiles qui sont tombé dans ma toile. Ils pensent se jouer de moi, par orgueil, ils se croient supérieurs alors que c’est moi qui les utilise bassement pour démontrer mon propos. L’orgueil, c’est le premier des péchés capitaux.

            Et tenir un site contestataire son tomber dans l’orgueil, c’est loin d’être facile.

            Enfin bref, Libertad, je t’aime bien mais si tu pouvais te rendre compte que se mettre dans la peau d’un autre n’est pas une question d’idéologie mais de vécu, on se comprendrait mieux. Ces deux trolls sont incapables de se mettre dans ma peau, ils sont juste bon à me faire passer pour ce que je ne suis pas. Je n’ai pas peur de dire ce que je pense, que ce soit ici ou ailleurs. Avec ou sans grossièreté. Ils aimeraient qu’on ait peur de dire ce qu’on pense, je dis ce que je pense donc ils s’en prennent à moi.

            Nous en sommes là aujourd’hui, où dire ce qu’on pense, véritablement, sincèrement, est l’objet du mépris. Comment un esclave peut il penser ? Il ne peut pas. Et pour se libérer, c’est d’abord sa pensée qu’il doit libérer, des carcans idéologiques.

            Le troll, c’est le mal. Mais quand on le pousse à bout, si tu cherches bien, ça présente un certain intérêt. Ecoute ce que disent Von K et GwoPwod : Qu’on ne sait pas de quoi on parle, nous les travailleurs ordinaires incapables de s’inventer une vie meilleure, faute d’avoir peur de perdre ce qu’ils estiment nous apporter, eux : Le rêve. Leurs rêves…

            Comme vivre de ses rentes et du travail des autres, par exemple ! C’est pas moi m’sieur l’agent, moi je en suis qu’un petit joueur comparé à lui !

            La faute à 24heures actu qui parle de déficit quand on s’en moque en vérité. On parle de rapport de force, de lutte ouvrière. Un déficit, ça peut s’arranger, mais veut on arranger ça ? Les intermittents sont des ouvriers comme les autres qu’on vous dit… Ils n’ont rien d’ouvriers. Et c’est bien pour ça que la gauche est déconnectée de son socle et que la droite ne peut plus l’encadrer. C’est le grand n’importe quoi, les privilégiés qui se font passés pour des exploités. Être privilégier c’est nourrir le peuple, pas le sucer jusqu’à la moelle. Idem les privilégiés du journalisme ou du bloguisme. Entre vivre du débat et nourrir le débat, il y a une marge.

            Ce blog journalistiques s’adresses plus à des pseudos financiers soucieux de leurs actions, comme le remarque GP ou Von K, qu’à des travailleurs respectueux d’autrui. Et pourtant, nous ne reconnaissons pas là dedans. Pas la peine d’aller pleurer ensuite parce que l’image du manifestant anti-mariage-homo n’est pas ce qu’elle est. Personne n’aime Barjot mais tout le monde la suit. C’est voué à l’échec et les gauchistes s’en réjouissent.

            Ce que je voulais démontrer, c’est pour toi et pour les copains de 24heuresactu que je remercie quand même de s’investir dans le site, je ne crache pas dans la soupe non plus, mais je ne parle certainement pas pour ces deux abrutis. Ils n’en valent pas la peine, c’est clair. Je vais jusqu’au bout de mon idée, c’est tout.

            Est ce que 24heuresactu veut d’une discussion aussi nulle ou non ? C’est là dessus que j’interpelle, une fois encore. Est ce qu’on va enfin parler des choses qui fâchent vraiment les bobos ? Ou bien doit on leur faire ce petit plaisir à chaque fois, de rentrer dans les cases qu’ILS nous attribuent ?

            Facho c’est pas cool alors intermittent du spectacle non plus ? Non, facho et intermittent du spectacle, c’est la même chose, Demande donc à Goebbels ! Oui les catégories existent (pas que pour les homos et les immigrés), mais ce ne sont pas quelques bobos qui vont nous dicter dans quelle catégorie rentrer !

          • Libertad dit :

            @Urbon, je ne sais pourquoi, mais ma réponse se retrouve au dessus…. Allez, bon courage, camarade !

          • Urbon dit :

            Retourne voir à l’étage du dessus alors, j’y ai laissé quelques phrases !

            😉

          • Von K dit :

            Il est mignon le petit Urbon à chougner. Mais qui est-ce qui, depuis des années, traite de “politiquement correct incompatible avec la démocratie” toute personne qui a pas la chance de penser comme lui ?

          • Urbon dit :

            @ Von K

            « politiquement correct incompatible avec la démocratie »

            Ouai c’est ça, essaye encore d’inverser les rôles en mettant des guillemets. Tu as défini ce qui devait être politiquement incorrect.

            Dans ta démocratie, celle que tu mets en pratique tous les jours, chacun à le droit de penser ce qu’il veut, pour mieux rentrer dans les catégories raciste, homophobe, sexiste, réactionnaire, etc. Et donc de s’exclure lui même du système démocratique, puisque dans ta démocratie il n’est pas tolérable qu’une pensée soit plus morale qu’une autre. Ce que tu recherches dans la pensée, c’est l’excuse. Ce que tu évites, c’est la morale, la correction.

            Mais qu’est ce que tu crois ? La démocratie, c’est le racisme, l’homophobie, le sexisme, par définition : La hiérarchisation des valeurs par le comportement. Où as-tu vu que la pensée d’un homosexuel valait autant que la pensée d’un bon père de famille ? Que la pensée d’un étranger valait autant que celle de ton frère ?

            La pensée de quelqu’un dépend de son rôle social et de son comportement avec ses proches. Un homme ne se contente pas de penser, il prend des responsabilités. Jamais la pensée ne s’abstrait des contraintes matérielles, elle ne fait que les ordonner.

            Je ne veux pas dire qu’il faut être raciste, sexiste, réac. Mais qu’il faut commencer par reconnaître l’origine et le but de sa pensée. La relativité de la pensée, c’est son cadre moral.

            La démocratie qui interdit la démocratie… Pourquoi pas ? Puisque la pensée supérieure appartient aujourd’hui aux apologistes de l’immoralité, aux relativistes de tout bord, aux trolls étatiques, etc. Au contraire, seuls sont capable de penser les justes et les vivants, ceux qui remplissent leurs devoirs. Les plus grands rois furent ceux qui furent portés au pouvoir par le peuple.

            Tu ne participes au débat de ce site que pour railler l’opinion. Non pas pour exposer ou imposer la tienne, tu n’en as pas, mais pour justifier l’immoralité de ton comportement. Ensuite, tu m’accuse de railler ton charabia !

            Tu baises avec qui tu veux, tu adoptes les gosses de qui tu veux, tu restructures les liens de solidarité comme ça t’arrange et ensuite tu prétends penser ? Moins tu te sens obligé, plus tu penses ?

            Alors divaguer, ça veut dire quoi pour toi ? Ce sont les autres qui divaguent, pas toi ?

            Comment vas tu nous justifier, par exemple, que dans une usine, un métier, où seuls des hommes travaillent, le chef du personnel soit une femme qui ignore tout du terrain ? Ha qu’elle est belle, ta liberté de penser !

            Comment vas tu nous justifier que la France démocratique soit dirigée par des européistes alors qu’une majorité de français réclame la souveraineté nationale ?

            La place d’un troll en démocratie, c’est au au théâtre de Guignol, pour s’en prendre plein la gueule et faire rire les enfants.

            Le jour où TOI (au lieu d’accuser les autres de tous tes traumatismes) tu seras capable de dire ici ce que tu fais dans la vie, ton parcours, ce qui t’a conduit à penser ceci ou cela, l’humanité aura fait un grand pas. Tu veux avancer masqué mais on t’a découvert, monsieur le dépenseur d’allocations antiracisme, antisexisme, antifa. Le professionnel de la pensée alternative. Attention au retour de bâton !

            Et pour en revenir aux intermittents du spectacle, celui qui pense se demande nécessairement pourquoi les usines à showbizz d’aujourd’hui ont encore besoin d’intermittents ? Il n’y a que les intéressés qui considèrent cela comme acquis, parce qu’ils savent bien qu’ils baignent dans la culture de la consommation bon marché, mais qu’ils ne l’assument pas. Que les professionnels de la culture abrutissent les foules, tant qu’ils sont persuadés d’échapper eux même à l’abrutissement général, au moins par intermittence…

            Comme si, parce que l’artiste prends tout son temps pour concevoir son oeuvre, l’oeuvre pouvait échapper à sa commercialisation, sa rentabilité, son plébiscite ?

            Ça m’étonnerait que tu sois musicien, mais sait-on jamais, c’est une façon imagée de parler, un exemple : Tu veux faire de la musique ? Retourne animer les mariages, en attendant qu’une super production daigne s’intéresser à ton talent. Ta musique n’en sera pas moins bonne. L’intermittence n’a qu’une justification financière : Hier, c’était de ne pas travailler une fois de temps en temps alors qu’on pouvait travailler ailleurs toute l’année. Aujourd’hui, c’est de ne pas travailler pour quatre sous quand on peut en gagner dix fois plus une fois par an ! Tout ton blabla ne trompe personne.

            Les stars qu’on oblige à se produire en publique, tellement elles sont demandées… Les artistes qu’on voudrait museler, les premières victime du fascisme… T’as rien compris. Ce sont effectivement les victimes du fascisme, mais de celui qui est au pouvoir ! On veut libérer les artistes de l’opinion politique, c’est tout. Que les artistes et toute les équipes techniques à leur suite aillent se nourrir par eux même, au lieu de pomper le fric des français en les intoxiquant de bonnes intentions et de solidarité bienveillante.

            Nous visons dans une société ou les plus gros salaires sont ceux qui alimentent l’industrie de la télévision, jusqu’à corrompre même le sport. Et le pauvre petit intermittent serait exploité ?

            La solidarité, certes, c’est de dire : Je suis comme les autres, je me retrousse les manches. Mais pas pour réclamer sa paye une fois le travail accompli en accusant les autres de sectarisme. Pour rentrer dans le groupe et pour semer, avant de récolter, ce qu’il y aura à partager.

            Voila ce qui est incompatible avec la démocratie : Faire de la solidarité un argument politique et commercial.

            Tu essayes de diviser l’opinion sur des critères de race, de sexualité ou de profession et tu accuses ensuite les autres de ne pas respecter les différences. Tout ça pour satisfaire ton idéal de fils de petit bourgeois déconnecté des réalités. Les brave gens n’ont pas besoin d’aller au spectacle tous les soirs, mais les artistes, si. Pas pour se divertir, pour gagner leur croûte ! Les braves gens n’ont que faire des extravagances d’une caste d’homosexuels avides de métissage, piaffant en cercles restreints devant des applaudissements consentis. Faudrait plus de noirs à la télé qu’il n’y en a dans la vraie vie pour faire oublier qu’il y a plus d’homosexuels à la télé qu’il n’y en a dans la vraie vie ?

            Si le monde du showbizz était vraiment intermittent, ça nous en ferait des vacances. Mais non, c’est juste qu’entre la saison 1 et la saison 2 de PJ ou de Plus Belle La Vie, il y a trois mois de vacances !

            On devrait embaucher les enseignants en intermittence. Vive la gauche, vive le changement de paradigme. Avant l’homme travaillait pour gagner sa liberté, demain il sera libre de travailler ou pas ! Aristocrate par choix politico-philosophique, mais pas par la naissance…

            Mouahaha

          • alby dit :

            Urbon = beaucoup de bruit (et de texte) pour rien !
            Voila du vrai, du concret : Je cite « Le Monde » du 28 février dernier :
            « La performance a eu lieu, mardi 26 février, dans une salle de réunion de l’Assemblée nationale, au 101, rue de l’Université, à Paris. Aurélie Filippetti et Michel Sapin avaient rendez-vous avec les députés de la mission d’information sur les conditions d’emploi dans les métiers artistiques, pour répondre à leurs questions et évoquer les gros chantiers, comme le projet de loi d’orientation sur le spectacle vivant ou la réforme de l’assurance-chômage des artistes et des techniciens du spectacle.
            La ministre de la culture et de la communication et son homologue au ministère du travail, de l’emploi et du dialogue social se sont longuement attardés sur ce dernier dossier. L’une et l’autre se sont livrés à un numéro de duettiste : c’était à qui défendrait le mieux les annexes VIII (techniciens) et X (artistes) de l’Unedic, une nouvelle fois montrées du doigt dans le dernier rapport de la Cour des comptes, publié le 22 janvier, puis dans quelques reportages télévisés.
            LES ARTISTES DOIVENT RÉALISER 507 HEURES EN 10,50 MOIS
            Le Monde.fr a le plaisir de vous offrir la lecture de cet article habituellement réservé aux abonnés du Monde.fr. Profitez de tous les articles réservés du Monde.fr en vous abonnant à partir de 1€ / mois | Découvrez l’édition abonnés
            En cause, le déficit de ces annexes qui s’élève à un milliard d’euros – un niveau stable depuis dix ans. A cet égard, un chiffre providentiel est venu bousculer les cartes, que les deux ministres et leur entourage ne se sont pas privés de brandir : selon un calcul de l’Unedic, le basculement des annexes VIII et X dans le régime général ne générerait qu’une économie de 300 millions d’euros – mais aboutirait à exclure un certain nombre d’intermittents.
            C’était le moment de battre en brèche les idées reçues. Aurélie Filippetti a tenu à « rappeler quelques vérités » : Ce « modèle si souvent envié à l’étranger pour sa modernité », a-t-elle commencé, constitue « une réponse adaptée à la vulnérabilité » de l’activité artistique – les périodes de chômage succédant à des contrats de travail plus ou moins longs, plus ou moins bien rémunérés.
            Rappelons que les artistes doivent réaliser 507 heures en 10,50 mois, et les techniciens 507 heures en 10 mois, pour pouvoir bénéficier de l’assurance-chômage – les artistes étant globalement dans une situation plus fragile que les techniciens.
            Au total, selon les années, ils sont environ 100 000 à bénéficier de ce dispositif. Bien sûr, « il faut lutter contre les abus », a convenu la ministre, mais « ces métiers doivent bénéficier de la solidarité interprofessionnelle », et les annexes VIII et X sont là pour « répondre à des situations particulières ». Les « matermittentes » n’ont pas été oubliées, qui se battent pour préserver leurs indemnités pendant les congés maternité.
            PAS LIEU DE DRAMATISER
            A son tour, Michel Sapin a pris la parole pour « soutenir » ce qui venait d’être dit, en apportant quelques nuances. La situation financière du régime ? « Il n’y a pas lieu de la dramatiser. L’assurance-chômage, dans son ensemble, est l’amortisseur social le plus efficace en cas de crise. Il serait absolument dommageable de vouloir redresser brutalement les comptes de l’Unedic quand on a plus de trois millions de chômeurs. »
            Le ministre est allé plus loin : selon lui, il y a « une forme d’incompréhension » sur le fonctionnement de l’assurance-chômage : l’Unedic ne dispose que d’une caisse, les cotisations des uns permettant de payer les prestations des autres. « Il est logique que ceux qui prennent le plus de risques soient les mieux protégés. »
            Il n’y a pas lieu de saucissonner et d’ »identifier une catégorie de bénéficiaires » : ce serait aussi absurde, a-t-il dit, que de calculer le rapport entre les dépenses et les recettes pour les salariés en CDD, lequel afficherait alors « un déficit de 5 milliards d’euros ».
            Sur ce point précis, c’est exactement ce que dit, en substance, l’acteur et militant de la Coordination des intermittents, Samuel Churin, dans les deux vidéos intitulées Ripostes 1 et Ripostes 2, réalisées dans l’esprit des ciné-tracts (Cip-idf.org).
            L’intervention des deux ministres apporte de l’eau à leur moulin, même si, au final, ce sont les partenaires sociaux qui auront la main et renégocieront le régime de l’assurance-chômage, fin 2013. Mais, peu importe, le duo du 26 février fera date. »

          • Urbon dit :

            “Voila du vrai, du concret : Je cite Le Monde !”

            Alors toi, t’es le comique du siècle.

            Quand les gens normaux travaillent 1500 en 10 mois, il faut que d’autres travaillent 500 ?

            Va voir ailleurs si j’y suis !

          • Urbon dit :

            1500 HEURES, bien entendu !

            Et je ne compte pas les heures sup !

          • Von K dit :

            Pour ceux qui n’auront pas comme moi la patience comme moi de lire ce mélange d’insultes, de critiques ad hominem et de bavardage vide de sens : “bla bla bla bla bla les gens qui ne pensent pas comme moi ne sont pas compatibles avec la démocratie parce que la démocratie c’est dire que je suis meilleur que les autres bla bla bla quand quelqu’un dit le contraire de ce que je dis je dis que c’est un troll et je fais de la psychanalyse de comptoir pour pas avoir à répondre au fond bla bla bla je suis une pauvre petite victime bla bla bla les homosexuels dirigent le monde bla bla bla comme je ne comprends pas la différence entre le cul et la culture je voudrais que tout le monde regarde de la merde comme moi”.

            Voilà, hein, dans les grandes lignes.

          • Von K dit :

            Pour être plus clair avec toi, Urbon, tu veux savoir pourquoi je ne débats pas avec toi ? Tout simplement parce que le débat nécessite le bonne intelligence des deux débattants. Je suis parfaitement disposé à discuter avec des gens qui n’ont pas mes idées. Je le fais, d’ailleurs, contrairement à pas mal de gens de gauche j’ai des potes au FN et je bois avec eux sans problème.

            Toi, en revanche, tu te contentes sous des pages et des pages d’en revenir au même point, le point de départ de toute ta réflexion : que tu es dans le vrai a priori parce que tu es, non pas dans tes idées mais dans ton être, supérieur aux autres. D’où tes tentatives permanente de me réduire à un “assisté”, à un homosexuel, à un musulman, un juif ou un noir, à je-ne-sais quoi. Comme si tu avais besoin de te rappeler pour de bon les bonnes vieilles leçons de la phrénologie avant de discuter.

            Je ne discute pas avec quelqu’un qui part du principe qu’une discussion avec lui consiste à accepter toute outrance, toute injure et tout crachat en disant “merci monsieur de bien vouloir me balancer votre venin à moi pauvre merde”. Un débat, ça ne veut pas dire servir de faire-valoir, mais accepter de se mettre en danger. Tu ne cherches pas de contradicteurs, tu cherches des faire-valoir.

            Eh bien pas moi. Moi je préfère rester paisible, assis sur mon cul, à me bidonner en te regardant t’étouffer dans ta propre rage plutôt que d’essayer de te raisonner. Tu es parti dans ton délire depuis bien longtemps, je ne vois pas à quel titre je devrais jouer selon tes règles, non moi je pense que c’est très bien, tu as argumenté pour moi toi-même au moment où tu en es arrivé à dire que la France était dirigée par “une caste d’homosexuels avides de métissage”. Je n’ai pas besoin d’ajouter d’arguments à ça.

            Merci Urbon, tu es encore la personne qui m’a le plus donné raison dans cette histoire.

          • Von K dit :

            Le tout s’illustrant parfaitement au moment où tu as essayé de me discréditer en me faisant passer pour un homo, en usurpant mon compte (sans même être capable de mettre la majuscule à K)… Elle était belle à ce moment là, la pensée philosophico-politique. Ou devrais-je dire phillistino-comique ? Je m’y perds, avec tous ces hics.

          • Urbon dit :

            “Merci Urbon, tu es encore la personne qui m’a le plus donné raison dans cette histoire.”

            Toi aussi donc tu es intermittent… La preuve : Tu te passes des films !

          • Urbon dit :

            On l’aurait parié que tu es intermittent !

            Tu peux nous envoyer chier autant que tu veux, mais viens pas nous demander l’aumône ensuite…

            C’est vrai, j’y connais rien à la musique. Mais ce n’est pas la question. Démerde toi pour vivre sans faire appel à la solidarité des gens. Être solidaire des gens qui sont dans l’incapacité réelle de travailler (accident du travail par exemple), d’accord. Pour le reste, que mette de l’argent de côté pour sa gueule et le monde se portera mieux. Si on a un peu moins de musiciens en France et un peu plus de manutentionnaires, moi, ça me va !

          • Urbon dit :

            @ Tiago

            Tu veux jouer au jeu du plus con et comparer les infrastructures routières du pays aux besoins de l’industrie du spectacle ?

            Alors ok !

            Explique nous donc qui a les moyens d’emprunter tous les jours la nouvelle branche “dupleix” de l’A86 ? 7 euros de péage pour 5 km ?

            La solidarité, quand c’est un concept sur mesure pour bobos, nous autres de la France d’en bas, en s’en branle complètement, effectivement !

            Et c’est quoi ton problème avec le PMU ? Tu crois que les gens qui s’y retrouvent sont plus cons que les autres ?

            Faut avoir fait 10 ans d’études pour comprendre ta position politique ? Mais mon petit père, nous sommes quelques uns à avoir fait des études et à fréquenter malgré tout nos semblables illettrés, au bistrot du commerce. C’est pas ça qui nous rend plus con.

            Tu n’est qu’un petit élitiste terrorisé par la montée du populisme ! Et tu n’as même pas les moyens financiers de ton élitisme. T’es juste bon à racketter la population en échange de tes bons sentiments d’artiste soi disant humaniste.

          • Urbon dit :

            Fais chier ce bug ! Démerde toi pour trouver mes réponses quelque part dans la page !

          • Urbon dit :

            Artisan commerçant ? Et alors ? Il a vu la vierge ?

            Profiter des aides de l’état, c’est normal puisque c’est l’état qui offre. Mais l’état, ces derniers temps, n’est pas très populaire. Surtout te demande pas pourquoi…

            Distribuer l’argent des français de façon électoraliste, on ne veut plus de ça. Il n’y a pas que les intermittents en cause, rassure toi.

            La fin des privilèges de (distribués par) l’aristocratie bobo-socialiste, c’est terminé. Encore 4 ans, quand même, après ça dégage.

          • Urbon dit :

            Un bon bain pour me débarrasser de mes parasites ? D’accord !

          • Urbon dit :

            « J’ai vécu plusieurs années juste par ma musique, sans les assedics, aucunes aides… »

            Oui mais ça c’était avant… C’est ça ? Depuis t’es devenu flemmard, handicapé, névrosé ? T’as perdu l’inspiration ? Ta muse s’est noyée dans son bain à la camomille ? Raconte !

            Enfin bref, ton cas n’est pas une généralité.

            Si tu as du talent et que malgré tout tu n’as pas de boulot à plein temps, change de métier. C’est tout. Comme tout le monde. Être artiste n’est pas une obligation. Et si c’est le contraire mais que tu te veux solidaire de tes petits camarades qui n’ont pas ton talent, c’est TON problème. Donne des cours gratuits si le cœur t’en dit, ou bien fonde une oeuvre caritative qui embauche des incapables, mais à tes frais…

          • Urbon dit :

            Tout à fait. La manutention par intérim, c’est une belle arnaque ! Tu veux qu’on en parle ou t’espérais une autre réponse et tu vas encore me dire que mon avis est débile ?

          • Urbon dit :

            Blablabla

            Il n’y a effectivement pas grand chose à dire, sinon tu ne passerais pas ton temps à m’insulter.

            D’ailleurs, c’est à toi de convaincre que tu mérites tes allocations, pas aux autres de convaincre qu’ils ont raison de ne pas vouloir te les payer.

            Au final, tes insultes, elles te coûteront cher, petit artiste bobo que tu es !

          • Marie-Antoinette dit :

            “Joues les chiens de garde du site”

            Je disais justement :

            C’est parce que je donne à manger à mon chien qu’il garde la maison.

            Et toi tu gardes fidèlement la socialistocratie parce que c’est ta bectance !

            Entre deux mâles alpha, celui qui gagne, c’est toujours celui qui est sur ses terres !

            Ici, camarade GwoPwod, tu es un TROLL !.

          • GwoPwod dit :

            Entre nous,ça fait belle lurette qu’on sait que vous avez perdu la tête chère madame.

          • Marie-Antoinette dit :

            Mais ou avais-je la tête ? A croire que je ne le sache point itou, elle s’est envolée… Mais quelle différence cela peut-il faire ? Les différences, ça ne choque plus personne de nos jours. Comme tout est relatif. Certains font collection de têtes, d’autres la perdent. C’est la vie et je rend grâce au ciel d’être encore là, même sans ma tête. Si un jour je la retrouve, depuis le temps, je ne saurai qu’en faire de toute façon. Les choses de ce bas monde sont futiles !

          • GwoPwod dit :

            Au moins,on rigole !

          • GwoPwod dit :

            J’adore quand tu reiteres deux fois tes messages de peur qu’on ne les aient pas lus.
            Tu te donnes bien du mal pour rien.

          • Von K dit :

            De toute façon, tu ne pourras jamais prouvé que tu n’écris pas ce que j’écris pour toi.

            Les problèmes, quand il n’y en a pas, je les invente. Si tu veux me faire dire n’importe quoi à ton tour, ne te gène pas, ça ne changera pas de ce que j’ai l’habitude de dire.

            Je n’ai rien à perdre, je suis un no-life.

            Moi, je suis là pour casser du facho, c’est tout. Et toi tu es un facho, que tu le veuilles ou non. Tant que ce que tu écris devient illisible, je suis content.

            Vive le trollisme antifa.

        • GwoPwod dit :

          Arrêtes la piquette mon grand.
          Je te l’ai déjà dis,le multicompte,c’est ton dada.
          J’invite d’ailleurs quiconque à utiliser mon pseudo pour dire tout et n’importe quoi,en accord avec la ligne éditoriale du site.
          Joues les chiens de garde du site si bon te semble,mais t’étonnes pas d’avoir du boulot.
          Pour le cuir,tu comptes venir avec tes potes de la marine ?
          Pour me péter la gueule a la récré ?
          Et après ?c’est quoi l’projet?

  26. Urbon dit :

    @ Modérateur

    Même quand j’utilise un autre compte, je le fais avec la même adresse email et je ne me cache pas, vous avez mon nom et mon prénom. Depuis le temps…

    Vous devriez systématiquement supprimer les messages du troll qui se font passer pour moi. Non seulement ce n’est pas compliqué, en plus si vous ne le faites pas, à ce jeu là, c’est 24hactu qui sera perdant.

    Petite démonstration ?

    • GwoPwod dit :

      “Dans ce fil, je n’utilise qu’un seul compte. Et quand je fais deux compte, c’est pour le fun, pas pour me foutre de la gueule de gens”

      En plus d’être très mauvais joueur,tu es doublé d’un menteur.

      Quand tu prend des sous pseudos condescendants pour insulter,au choix,les homos,les immigrés,les travailleurs etc etc,tu dis que c’est du fun…bah bien sur !
      Ta fameuse “bonne attitude” !
      Tu n’assumes plus tes propres invectives?

      Et après tu vas chouiner à la maitresse,que,quand même elle te connait,et qu’elle sait que tu es au dessus de tout soupçons et qu’elle DOIT prendre ta défense…et la menace de foutre le bordel (chose à laquelle tu participes déjà allègrement) si elle ne s’exécute pas !

      Et tu crois que ça va prendre?T’en es là?…mon dieu….

      Un vieux con? NON ! un gros gamin prétentieux ! oui !

      Eric Cartman,sors de ce corps !

    • Von K dit :

      Tout ça parce que t’assumes pas ce que tu dis.

  27. Von K dit :

    Je vous niquerai tous, vous les français hétéro !

  28. GwoPwod dit :

    Ouai, on va leur pomper tous leurs fric à ces bourgeois, c’est tous des crevures.

  29. GwoPwod dit :

    Pitié, arrête, c’est pas moi c’est l’autre. Je suis schizo, j’y peux rien !

    • GwoPwod dit :

      Vas y fais toi plaisir garçon,c’est pas moi qui ai des choses à prouver ici !
      C’est cadeau !

    • Von K dit :

      Tu crois, on s’est mélangé les cuirs ?

      • Von K dit :

        Très drôle Urbon. Juste pour info, l’amour et le sexe sont deux belles choses, entre hommes, entre femmes, et entre hommes et femmes. Il n’y a qu’un taré comme Urbon pour avoir des réactions de pucelle en disant que “Berk les monsieur se sont fait un bisou”.

        • GwoPwod dit :

          Salaud de Von K ! T’aurais pu dire “un bisou avec GwoPD” !
          Tu me trompes ? Nan, Paceque si c’est ça, j’me casse avec le mioche, même si c’est toi qu’a filé les biftons à l’ukrainienne !

        • Urbon dit :

          @ Von KwoPD

          Un bisou c’est le parfait mélange de l’amour et du sexe ?

          Ou bien c’est la frustration des deux ?

          Ferme un peu ta gueule et médite sur les vraies choses de la vie.

  30. Marie-Antoinette dit :

    Je donne beaucoup d’argent à diverses œuvres de charité. Je suis imposée à 75% malgré tout.

    Les socialistes doivent se dire : “C’est toujours ça que les pauvres n’auront pas.”

    C’est cousu de fil blanc.

  31. GwoPwod dit :

    Les français sont tous des cons donc pas de quoi en faire un fromage.

    CQFD

  32. GwoPwod dit :

    Il est le premier à faire ce qu’il reproche aux autres.

    Mais quand c’est lui,c’est normal.

  33. GwoPwod dit :

    Les blondes de France adore sucer des bites de noir pour faire chier leur père.

  34. GwoPwod dit :

    J’vois que j’ai toujours le dos aussi large…parano quand tu nous tiens.

  35. Von k dit :

    J’vais quand même pas faire la guerre tout seul, j’ai des alliés de poids !

  36. daniel pilotte dit :

    Von k avec vous j abandonne je perds mon temps de repondre a vos commentaires ; Bon vendredi et excellent week end .

  37. Marie-Antoinette dit :

    C’est parce que je donne à manger à mon chien qu’il garde la maison !

  38. Libertad dit :

    Oui ce site n’est pas toujours top, mais il a le mérite de proposer des sujets parfois bons, parfois nettement moins,du quels on peut toujours s’échapper, sans trop de censure (ce qui n’est pas le cas dans bien d’autres).

    Reste le cas des 2 andouilles de service:
    ils pensent qu’en trollant sur le site, ça fera avancer leurs idées, mais c’est exactement le contraire qui se passe: plus ils interviennent plus cela démontre leur débilité. 2 minus désœuvrés pourraient faire changer d’idées les lecteurs d’un site ou inverser la progression de la droite et encore plus MLP ?? Y a qu’eux pour y croire, ce qui montre leur niveau intello !

  39. Urbon dit :

    @ Libertad

    Bien ou quoi ?

    Oui, j’ai remarqué ça… Le modérateur a décidé de montrer qu’il peut foutre le bordel lui aussi ? Les commentaires ne sont plus à leur place.

    Ai-je été trop clair ? Pas assez ? Reprenons le fil.

    GwoPwod nous dit : “J’ai avancé des idées moi ? Ha bon ?”

    Parfait, c’est exactement ce qu’on lui reproche, de prendre la parole sans rien avoir à exprimer de réfléchi, de constructif, de solide… M’enfin, puisqu’on lui donne la parole quand même à ce troll !

    La tolérance ? Faut plutôt croire que non.

    En effet, 24 heuresactu se veut somme toute un groupe de réflexion modéré, de droite mais modéré, plutôt umpiste mais pas frontiste, comme son grand-frère, Atlantico. A celui qui exprime des idées trop tranchées, il faut opposer celui qui n’a aucune idée ! L’art de relativiser tout avec n’importe quoi… Et d’éviter les sujets qui fâchent.

    D’ailleurs, sur Atlantico, je suis banni, pour mes propos scandaleux ! Ici, je ne le suis pas, parce que finalement certains politologues estiment que les conflits bidons (genre Mélenchon vs Marine, Marchais vs Jean Marie) entre les deux prétendus extrêmes, les catégories officielles, font le jeu du centre. Ici, encore plus que sur Atlantico, le camps des modérés joue le jeu de la non-modération apparente. Ce n’est pas la liberté d’expression qui est en cause, c’est le bruit de fond qui rend tout discours inaudible.

    Faire de la liberté d’expression son cheval de bataille quand on n’a rien à dire, c’est pratique ! Balançons deux trois nanars sur l’homosexualité, sur l’Islam, sur la corruption, et récoltons les fruits du mécontentement général. Le mécontentement, c’est le bruit de fond. Le message est on ne peut plus opportuniste et ne vise qu’une seule chose : Confronter le gouvernement au mécontentement. Hollande c’est maintenant, Hollande c’est maintenant, etc… Il faut que ça change !

    Mouarf. Et changer pour quoi ? Pour qui ?

    GwoPwod est l’élément indispensable de la politique éditoriale du site. Autrement, on pourrait nous prendre pour des fachos, des marinistes ! Parce que toi et moi, et quelques autres habitués du forum, oui, pour 24heuresactu, nous sommes des fachos. Tolérance, tolérance… Tolérons les extrêmes, pour mieux récolter les votes au centre. L’extrémisme du comportement de gauche (empêcher quelqu’un de parler, que ce soit par la censure ou par le trollage) opposé à l’extrémisme de la pensée de droite (concept inventé par des schizos centristes) doivent se rejoindre pour démontrer leur inutilité. Voilà un espace d’expression pour eux.

    Certaines pensées seraient malsaines en elles-même, elle conduiraient inévitablement au désordre. Le nationalisme par exemple. Nos contradicteurs n’ont même pas besoin de s’embarrasser d’une pensée, il leur suffit de revendiquer leur tolérance, en foutant le bordel !

    GwoPwod + Absence de modération = Même combat = Consensus arbitraire.

    Au final, on se farcira par exemple le mariage homo mais pas la PMA. Dans l’esprit modéré, centriste, on aura tout changé en apparence, pour ne rien changer sur le fond. Mais dans l’esprit logique, on aura tout changé sur le fond en abandonnant au sort la cohésion d’un projet. Valable pour les gens de gauche, à qui on vole le projet, aussi bien que pour les gens de droite, qui n’en veulent pas du tout.

    Peu importe les apparences en politique, contrairement à ce que disent les communicants, parce ce qui compte est la direction du regard.

    Dans le duel Urbon-GwoPwod, la balle doit toujours revenir au centre.

    Bien sûr, l’article dit vrai, la gauche se comporte avec ses électeurs de façon clientéliste. On nourrit les profs, les intermittents du spectacle, les politologues professionnels… Mais que fait la droite en retour ? Pas mieux. Sauf qu’entre temps, le client de droite est devenu homophobe, raciste, beurk et caca. Tout ce qu’il veut c’est cracher sa haine, c’est écrit dans le manuel ! On lui tend donc le crachoir.

    L’élitisme centriste utilise cette bonne vieille technique depuis plus de trente ans maintenant. Depuis que Giscard a cédé la place. La gauche est devenue bobo décadente dans ses meurs, la droite ultralibérale et laïque. On a remplacé la logique et la pensée par l’affectif des idées. La France n’a pas envie du conflit social qu’on lui impose, pour mieux la diriger, mais elle ne sait plus comment l’éviter. Elle se modère tout seule mettant en scène l’imaginaire de tous, dans de faux débats.

    L’éducation et la culture pour les masses en lieu et place de la discipline et de l’intégration au groupe. Voilà le programme de l’UMPS, du centre. Mais nos élus ont leur propre discipline. Pendant que les médias diffusent des propagandes partisanes, 24heuresactu comme les autres, les experts en démagologie nous font la leçon. L’intégration au groupe par la morale, c’est réputé infâme autant que l’intégration au groupe par la force, la “police de la pensée” fait double jeu. Et la non intégration des français, de tous les français, au système de décision républicain, c’est la liberté des nos élites politiques.

    Soi disant que l’éducation et la culture sont accessibles à tous…

    Nous, les petits blancs européens, somme tous des cadres supérieurs bien éduqués et nous avons besoin de petits nègres immigrés à diriger. De souchiens aussi, éventuellement, si ils ne veulent pas entrer dans la danse. C’est ce qu’on nous apprend en vérité. Mais a condition de leur donner une chance d’intégration “culturelle”, à ces prétendus ignorants de nègres ! Pour la discipline, on repassera, n’est ce pas ? L’âme humaine est bonne par nature. Surtout, les CRS sont là pour veiller au grain.

    Le pouvoir, c’est le pouvoir. Ses outils sont toujours les mêmes. La connaissance, on ne la donne pas à n’importe qui. Non seulement pour réussir à l’école il faut déjà un certain bagage, aujourd’hui parce que Papa et Maman sont de riches communicants, hier… En plus les médias, sur Internet comme à la télé, c’est un bruit de fond pour abrutir les gens.

    Faire des phrases sur Internet ? Mais quelle idée ridicule !

    Mouhahaha.

    Bon courage à toi, mon copain phraséologicophobe ! Les pensées ne tombent pas tout faites dans la tête. Une pensée, ce n’est pas une idée. Une pensée, c’est un chemin vers l’Autre. Une idée, c’est un argument commercial.

    Si tout tes efforts pour convaincre ton entourage sont ruinés par un petit malin genre GwoPwod, qui te harcèle de fantasmes extrémistes, ne t’en prends qu’à toi même, tu l’as laissé entrer chez toi. Un site de réflexion, c’est ouvert à tous n’est ce pas ? Même aux cons, on ne peut l’empêcher… Un site de réflexion pour cons, dit plus directement ! Les cons professionnels que sont les trolls ne cherchent qu’à persuader qu’on est tous des cons, pour empêcher que quelqu’un exprime quelque chose.

    Que tu le crois ou non, si on le laisse faire un troll sans s’en préoccuper, ça fait beaucoup de dégâts !

    Tu veux convaincre les gens d’ouvrir les yeux, d’abord les gens de droite parce que plus susceptibles d’être de ton bord, mais ici, c’est la loi du centrisme qui impose ses règles : Que le meilleur communicant gagne, l’édition de demain départagera les vaincus.

    Tiens, si ça se trouve, demain, suite à mon commentaire, on aura droit à un article sur le centre officiel, les Bayrou et autres guignols, qui peinent à se trouver une image ! Mais personne ne dira, bien au contraire, qui veille dans l’ombre, quelle est la nature véritable du centriste… Et tous les centristes, “extrêmement” nombreux, de venir accuser les commentateurs quelque peu clairvoyants de venir taper sur un mort.

    Ping
    Pong

    La ligne éditoriale suit la démarche du troll. Nous sommes le gibier au milieu de la réserve de chasse. Cours toujours, tu ne m’attraperas pas ? Il y a bien un moment où il faudra faire volte face et affronter le troll.

    • Libertad dit :

      @ Urbon: Oui, la barre au centre …ou le centre à la barre .
      Mais, sur ce site, il y a des commentateurs habituels (peu) et des lecteurs…Et puis il y a ceux dont on fait partie qui ne lâchent rien, malgré la route des trolls (jolie d’ailleurs… mais en Norge !). Et je pense que, malgré tout, la barre tourne de plus en plus vers la droite,(sujets, commentaires)… comme les sondages en faveur de Marine.
      Alors il faut s’attendre à pire… car l’ennemi à abattre tant à gauche qu’à droite (molle) va être dans les prochains mois le FN.
      Pas grave, gardons le cap ! Les couleurs sont déjà hissées.

  40. Urbon dit :

    @ Libertad

    Ma réponse à ton dernier commentaire se retrouve sous ta réponse à mon précédent commentaire, c’est à dire au dessus mais au même endroit !

    Bizarre…

  41. alby dit :

    Urbon = beaucoup de bruit (et de texte) pour rien !

    Voila du vrai, du concret : Je cite “Le Monde” du 28 février dernier :

    “La performance a eu lieu, mardi 26 février, dans une salle de réunion de l’Assemblée nationale, au 101, rue de l’Université, à Paris. Aurélie Filippetti et Michel Sapin avaient rendez-vous avec les députés de la mission d’information sur les conditions d’emploi dans les métiers artistiques, pour répondre à leurs questions et évoquer les gros chantiers, comme le projet de loi d’orientation sur le spectacle vivant ou la réforme de l’assurance-chômage des artistes et des techniciens du spectacle.
    La ministre de la culture et de la communication et son homologue au ministère du travail, de l’emploi et du dialogue social se sont longuement attardés sur ce dernier dossier. L’une et l’autre se sont livrés à un numéro de duettiste : c’était à qui défendrait le mieux les annexes VIII (techniciens) et X (artistes) de l’Unedic, une nouvelle fois montrées du doigt dans le dernier rapport de la Cour des comptes, publié le 22 janvier, puis dans quelques reportages télévisés.
    LES ARTISTES DOIVENT RÉALISER 507 HEURES EN 10,50 MOIS
    Le Monde.fr a le plaisir de vous offrir la lecture de cet article habituellement réservé aux abonnés du Monde.fr. Profitez de tous les articles réservés du Monde.fr en vous abonnant à partir de 1€ / mois | Découvrez l’édition abonnés

    En cause, le déficit de ces annexes qui s’élève à un milliard d’euros – un niveau stable depuis dix ans. A cet égard, un chiffre providentiel est venu bousculer les cartes, que les deux ministres et leur entourage ne se sont pas privés de brandir : selon un calcul de l’Unedic, le basculement des annexes VIII et X dans le régime général ne générerait qu’une économie de 300 millions d’euros – mais aboutirait à exclure un certain nombre d’intermittents.
    C’était le moment de battre en brèche les idées reçues. Aurélie Filippetti a tenu à “rappeler quelques vérités” : Ce “modèle si souvent envié à l’étranger pour sa modernité”, a-t-elle commencé, constitue “une réponse adaptée à la vulnérabilité” de l’activité artistique – les périodes de chômage succédant à des contrats de travail plus ou moins longs, plus ou moins bien rémunérés.
    Rappelons que les artistes doivent réaliser 507 heures en 10,50 mois, et les techniciens 507 heures en 10 mois, pour pouvoir bénéficier de l’assurance-chômage – les artistes étant globalement dans une situation plus fragile que les techniciens.
    Au total, selon les années, ils sont environ 100 000 à bénéficier de ce dispositif. Bien sûr, “il faut lutter contre les abus”, a convenu la ministre, mais “ces métiers doivent bénéficier de la solidarité interprofessionnelle”, et les annexes VIII et X sont là pour “répondre à des situations particulières”. Les “matermittentes” n’ont pas été oubliées, qui se battent pour préserver leurs indemnités pendant les congés maternité.
    PAS LIEU DE DRAMATISER
    A son tour, Michel Sapin a pris la parole pour “soutenir” ce qui venait d’être dit, en apportant quelques nuances. La situation financière du régime ? “Il n’y a pas lieu de la dramatiser. L’assurance-chômage, dans son ensemble, est l’amortisseur social le plus efficace en cas de crise. Il serait absolument dommageable de vouloir redresser brutalement les comptes de l’Unedic quand on a plus de trois millions de chômeurs.”
    Le ministre est allé plus loin : selon lui, il y a “une forme d’incompréhension” sur le fonctionnement de l’assurance-chômage : l’Unedic ne dispose que d’une caisse, les cotisations des uns permettant de payer les prestations des autres. “Il est logique que ceux qui prennent le plus de risques soient les mieux protégés.”
    Il n’y a pas lieu de saucissonner et d'”identifier une catégorie de bénéficiaires” : ce serait aussi absurde, a-t-il dit, que de calculer le rapport entre les dépenses et les recettes pour les salariés en CDD, lequel afficherait alors “un déficit de 5 milliards d’euros”.
    Sur ce point précis, c’est exactement ce que dit, en substance, l’acteur et militant de la Coordination des intermittents, Samuel Churin, dans les deux vidéos intitulées Ripostes 1 et Ripostes 2, réalisées dans l’esprit des ciné-tracts (Cip-idf.org).
    L’intervention des deux ministres apporte de l’eau à leur moulin, même si, au final, ce sont les partenaires sociaux qui auront la main et renégocieront le régime de l’assurance-chômage, fin 2013. Mais, peu importe, le duo du 26 février fera date.”

  42. ClownComptable dit :

    Ha ha ha, un intermittent comique: 507,5h/an sur 10 mois (et non 12) pour bénéficier du chomedu : soit 48h/mois, soit 12H/semaine…..+ 2 mois repos !

    1 milliard de déficit annuel pour 100 000 intermittents ?,
    soit 10 millions € par intermittent …!!!!!!!!!

    Tout est dit: Roupillez bien les intermits ! les salariés travaillent et financent pour vous !

    • Boris dit :

      Quand tu es intermittent, tu es aussi un salarié. Sinon tu peux pas être intermittent…
      Donc avant d’ouvrir ta bouche, tu te renseignes.

  43. Comique dit :

    507 H en 10,5 mois ?
    Soit 48 H /mois , soit 12 H/semaine ? (+1mois 1/2 vacances !)
    = chomedu à l’année….

    Qui coûte 1 milliard € de déficit pour 100 000 bénéficiaires ????

    Soit 10 000 € par intermittent payé par les salariés qui eux travaillent 35h/semaine ???? !!!!

    Cool !!

    CQFD

  44. GwoPwod dit :

    Il faut bien reconnaitre que le bougre est fort distrayant !
    Et tellement previsible…bref…la mauvaise foi n’ayant jamais tué personne,la chose pourrait durer encore longtemps,mais je crois que notre ami se prend tellement au serieux que ça pourrait devenir dangereux pour sa tension et son coeur,à force de s’agacer tout seul comme ça !

  45. Boris dit :

    Eh, faut arrêter de fumer les gars…
    Ma bite dans ton cul.

  46. Libertad dit :

    Alby : vos chiffres : 507h en 10,5 mois, soit 48h/mois, soit 12h/semaine….+1,5 mois de « vacances » payées donc.

    Déficit : 1 milliard €/an pour 100 000 intermittents : Soit déficit : 10 000€/ intermittent/ an, payés par les cotises des salariés travaillant 35h/semaine….

    Ca vous semble normal ?!
    CQFD

    Von K : vacances scolaires cools ? 3 posts à retardement, rien que ça ! Reprocher à quelqu’un ce que tu fais en permanence (posts provoc, fausses déclarations, pseudo argumentaire, etc…), c’est juste pour l’orgueil du dernier mot ou le plaisir du monologue ?

  47. GwoPwod dit :

    Je vai attendre encore 2/3 jours encore,pour repondre à l’autre fil,juste histoire que tu passes encore quelques jours à actualiser la page dans le vent et à perdre ton precieux temps (sic).
    Vu que tu te tiens directement à ma disposition,ce serait bête de ne pas en profiter.

  48. Urbon dit :

    “Tu veux savoir pourquoi je ne débats pas avec toi ?”

    Non, je ne veux pas savoir. Si tu ne veux pas débattre, ferme là au lieu de faire le contraire de ce que tu dis. Je ne t’ai rien demandé, moi !

    Les intermittents peuvent toujours se rassembler sous leur bannière pour m’accuser de tous les maux, je les emmerde ! Si j’ai pas envie de cotiser pour leur gueule, c’est justement à cause de cette pseudo solidarité hypocrite. C’est aux autres d’être solidaire de leur cause, jamais l’inverse. Et entre eux, ils se serrent les coudes.

    On t’a coupé les vivres ? T’as plus d’argent de poche ? Va travailler, au lieu de fréquenter des bons à rien ! Si t’es si bon que tu le dis, ça ne devrait pas être un problème pour toi.

  49. Urbon dit :

    “T’as mis longtemps avant de pondre cela ?”

    Non, ça m’a pris trente seconde. Pourquoi ça ne va pas ? T’as mis combien de temps à dénigrer mon point de vue ?

  50. Urbon dit :

    “Ton exemple est bidon”

    C’est toi qui a pris l’exemple des routes pour la “solidarité” ! Pas moi. Et qui a privatisé au fait ? UMP ou PS, je ne me souviens plus ?

    Et toi, tu bosses dans le public, l’intermittent ?

    Oui l’argent du public, de l’état, des régions, sert à alimenter des caisses privées.

    Bidon, tu ne sais dire que ça mais c’est toi le bidon.

  51. Urbon dit :

    Le problème avec les intermittents, c’est qu’on n’a pas besoin d’intermittent, je ne vois pas ce qu’il y a de compliqué.

    Elle est belle, ta solidarité qui privatise ce que le contribuable a payé et qui demande encore au contribuable de faire des efforts renflouer ces entreprises privées quand elles gèrent leur fric n’importe comment.

    Vous, les intermittents, vos employeurs, êtes juste une bande de parasites.

    • Boris dit :

      “Le problème avec les intermittents, c’est qu’on n’a pas besoin d’intermittent”.
      Bah le problème, c’est que si. Cette branche de régime a été créee spécialement parceque l’on ne trouvait pas les techniciens, personne ne voulait se risquer dans ce genre de contrat temporaire.

  52. Urbon dit :

    “Mais certains prennent juste du plaisir à cracher le venin…”

    A cracher du fric, toujours plus de fric ! Faux cul…

    • GwoPwod dit :

      Mais garde le ton fric mon pépère si tu y tiens !
      Bosse au black sans aucune cotisation ni protection sociale,c’est loin d’etre un problème en France.

      • Urbon dit :

        Faux : Avec la CMU, t’as quand même une protection sociale. Tu dis vraiment n’importe quoi ! Comme si il y avait besoin de bosser en France pour avoir une protection sociale.

        Faux : Au black, c’est en prison que tu termines, ou alors ton patron. C’est un tout petit problème mais je suis pointilleux.

  53. Urbon dit :

    “J’ai vécu plusieurs années juste par ma musique, sans les assedics, aucunes aides”

    Bravo. Tu vois qu’on peut se comprendre alors. Je t’aime.

    Hé bien recommence, c’est tout ce qu’on te demande !

  54. Urbon dit :

    @ Tiago

    « T’as mis longtemps avant de pondre cela ? »

    Non, ça m’a pris trente seconde. Pourquoi ça ne va pas ? T’as mis combien de temps à dénigrer mon point de vue ?

    « Ton exemple est bidon »

    C’est toi qui a pris l’exemple des routes pour la « solidarité » ! Pas moi. Et qui a privatisé au fait ? UMP ou PS, je ne me souviens plus ?

    Et toi, tu bosses dans le public, l’intermittent ?

    Oui l’argent du public, de l’état, des régions, sert à alimenter des caisses privées.

    Bidon, tu ne sais dire que ça mais c’est toi le bidon.

    Le problème avec les intermittents, c’est qu’on n’a pas besoin d’intermittent, je ne vois pas ce qu’il y a de compliqué.

    Elle est belle, ta solidarité qui privatise ce que le contribuable a payé et qui demande encore au contribuable de faire des efforts renflouer ces entreprises privées quand elles gèrent leur fric n’importe comment.
    Vous, les intermittents, vos employeurs, êtes juste une bande de parasites.

    « Mais certains prennent juste du plaisir à cracher leur venin… »

    A cracher du fric, toujours plus de fric ! Faux cul…

    “J’ai vécu plusieurs années juste par ma musique, sans les assedics, aucunes aides…”

    Tu vois qu’on peut se comprendre quand tu y mets du tiens. T’es un amour !

    Hé bien recommences, c’est tout ce qu’on te demande !

    • Tiago dit :

      Le problème, c’est que tu n’y comprends rien.
      Tu serais même incapable de dire ce qu’est réellement l’intermittence sans aller d’abord copier sur wikipedia.

      Voila le soucis en France, tout le monde a son avis sur tout sans rien n’y comprendre.
      Faute d’avoir des élites pertinentes, les ignorants se pensent philosophes.

  55. aven dit :

    50 minutes d’un exposé sur le régime des intermittents par un expert économiste maitre de conférence interrogé par des parlementaires en charge de comprendre objectivement notre régime…

  56. aven dit :

    Il faudra être fort contre cette machine de guerre en marche. Ne doutons pas d’une chose : notre expertise est incontestable. Pour info, les juristes de France TV n’ont rien trouvé de faux dans le riposte 2. Ce qui signifie (en creux) que le reportage de C dans l’Air l’était du début à la fin.

    La cour des comptes a encore publié un “référé” assez pervers en vue des prochaines négociations repris notamment dans le Figaro. Pervers parce que dans sa première partie elle note que l’augmentation du déficit de l’assurance chômage depuis 2008 est due uniquement à l’augmentation des chômeurs venant d’un CDI. Autrement dit, c’est bien la crise et son nombre de chômeur croissants qui augmente le déficit de l’assurance chômage et pas les intérimaires ou les intermittents. En celà, la cour nous donne raison (voir ou revoir la vidéo Riposte 1). Mais dans sa 2ème partie, la cour indique que les intérimaires et intermittents coûtent trop chers. Elle préconise de supprimer l’annexe des intérimaires (annexe 4) et de baisser les droits des techniciens (annexe , et de faire cotiser d’avantage les employeurs d’intermittents. Sur ce dernier point, il est à noter que ce serait comme d’habitude les plus fragiles qui en paieraient les conséquences. Ce ne sont pas les théâtres qui emploient les artistes et techniciens des spectacles accueillis mais bien les compagnies. Ce serait un désastre pour toutes ces structures déjà fragiles. Vous trouverez ci dessous l’interview faite à News Tank (quotidien d’info culturel sur internet). Désolé c’est un peu long !!

    29/11/13 Article n° 12135

    culture.newstank.fr/fr/article/printable/12135/cour-comptes-bat-coulpe-mais-caricatures-erreurs-churin-cip-idf.html 1/3

    « La Cour des comptes bat sa coulpe, mais que de caricatures et

    d’erreurs » (S. Churin, CIP-IDF)

    Paris – Publié le jeudi 28 novembre 2013 à 15 h 39 – Interview n° 12135 – Imprimé par abonné n° 9848

    « La Cour des comptes bat sa coulpe », analyse Samuel Churin, membre de la CIP-IDF (Coordination des intermittents et précaires d’Île-de-France), au lendemain de la publication d’un référé de la Cour des comptes, dans un entretien à NTC le 28/11/2013. « En notant que “la dégradation du solde global des contributions et des allocations au régime de l’assurance-chômage entre 2008 et 2011 résulte d’abord de celle (…) des CDI du régime général”, la Cour dit qu’il est aberrant de vouloir faire porter la responsabilité du déficit aux seuls intermittents (annexes 8 des techniciens et 10 des artistes) et intérimaires (annexe 4) », déclare Samuel Churin.

    Ce dernier regrette cependant que « la Cour donne à la “permittence” une toute autre définition ». « Dans sa formulation le “permittent” devient un intermittent fainéant qui fait ses 507 heures et part aux Bahamas. Ce profil dressé par la Cour des comptes est caricatural, parfaitement scandaleux et ne correspond à aucune des réalités des métiers que je connais », dit-il. Il critique également « les amalgames de données comptables incomparables, comme le ferait un étudiant de première année à l’université. C’est indigne de la Cour ».

    Samuel Churin répond aux questions de NTC le 28/11/2013.

    Tout bonnement incroyable de constater que la Cour réinvente la définition de terme ”permittence”.

    Dans un référé rendu public le 26/11/2013, la Cour des comptes réitère deux de ses recommandations au sujet de l’assurance-chômage des intermittents et qualifie le régime, dans son fonctionnement actuel, d’une ”incitation à la permittence”. Comment réagissez-vous ?

    SC : Deux réactions : elle concerne d’abord la couverture qu’en fait la presse. Les journalistes ne signalent pas que la Cour bat sa coulpe en toutes lettres en haut de la page 3 de ce référé. En notant que « la dégradation du solde global des contributions et des allocations au régime de l’assurance chômage entre 2008 et 2011 résulte d’abord de celle (…) des CDI du régime général », la Cour dit qu’il est aberrant de vouloir faire porter la responsabilité du déficit aux seuls intermittents (annexes 8 des techniciens et 10 des artistes) et intérimaires (annexe 4). La Cour des comptes dit bien que le déficit de la caisse de l’assurance-chômage est conjoncturel et n’est pas dû au rapport déficitaire des contributions cotisées par les intermittents et leurs employeurs et des allocations qui leur sont versées. Ce rapport déficitaire est stable depuis 10 ans, à -1 milliard d’euros.

    Ma deuxième réaction porte sur l’usage que fait la Cour des comptes du terme de ”permittence”. Il est tout bonnement incroyable de constater que la Cour réinvente la définition de ce terme. En principe, la ”permittence” désigne des intermittents employés de manière permanente ou quasi permanente par un employeur, alors qu’ils devraient être embauchés sous une forme de salariat permanent. Ces employeurs font alors assumer de façon pérenne à la caisse d’assurance chômage la moitié du coût de l’emploi d’un salarié. Ce qui n’est évidemment pas le rôle de la caisse d’assurance-chômage. Vincent Destival, directeur général de l’Unédic, a de plus indiqué que ces salariés intermittents dits ”permittents” représentent moins de 4 % de la masse total des intermittents. Dans son référé, la Cour des comptes donne à la ”permittence” une toute autre définition. Dans sa formulation le ”permittent” devient un intermittent fainéant qui fait ses 507 heures et part aux Bahamas. Ce profil dressé par la Cour des comptes est caricatural, parfaitement scandaleux et ne correspond à aucune des réalités des métiers que je connais. Tous ceux qui font ce métier ou le connaissent savent pertinemment que nous travaillons sans répit. Un projet artistique se porte sur trois ou quatre ans et seule une petite partie donne lieu à cachets.

    Par ailleurs l’une et l’autre des recommandations de la Cour sont inacceptables. Nous refusons de réduire les droits à indemnisation des salariés intermittents affiliés à l’annexe 8, et une surcotisation appliquée aux employeurs d’intermittents seraient catastrophiques. Toutes les compagnies théâtrales par exemple en paieraient gravement les conséquences.

    Les deux recommandations de la Cour des comptes réitérées le 26/11/2013

    – augmenter les cotisations des employeurs et les rendre variables en fonction du recours au travail intermittent

    – poursuivre la démarche de différenciation entre les techniciens et les artistes

    Le référé note que « malgré l’augmentation de leurs cotisations depuis 2003, le besoin de financement du régime des annexes 8 et 10 (artistes) reste très élevé (environ 1 milliard d’euros chaque année pour 1,2 milliard d’allocations versées et seulement 239 millions de contributions versées). Et il indique, au sujet des règles d’indemnisation des salariés intermittents affiliés aux annexes 8 et 10, « une forte récurrence d’indemnisation, une durée moyenne d’indemnisation sur l’année élevée et un montant moyen perçu par an près de quatre fois plus élevé que celui des CDD du régime général et de trois fois plus important que celui des intérimaires ». Jugez-vous cette analyse, là aussi, infidèle à la réalité ?

    SC : Il est insupportable que la Cour des comptes continue à amalgamer des données comptables incomparables, comme n’oserait même pas le faire un étudiant de première année en comptabilité. C’est indigne d’elle. Dire que le déficit des annexes 8 et 10 est d’un milliard d’euros est une hérésie intellectuelle. Il n’y a pas, à proprement parler, de déficit calculé par annexe. Parler de déficit dans ce cas-là est impropre. Il s’agit d’une balance analytique, un focus sur le ratio contributions-allocations des salariés intermittents du spectacle. Normalement pour calculer l’excédent, comme en 2008, ou le déficit, comme en 2010, de l’Unédic en général, on doit faire la soustraction des sommes cotisées (32,4 milliards d’euros de cotisations versées par 16,5 millions de salariés et 1,6 million d’employeurs), et des allocations versées aux chômeurs indemnisés (30 milliards d’euros d’allocations d’assurance-chômage et 1 milliard d’euros d’aides au retour à l’emploi à 2,2 millions de demandeurs d’emploi indemnisés). Pour les annexes 8 et 10, la méthode change : on compare les allocations versées aux seuls salariés intermittents aux sommes cotisées par les seuls salariés intermittents, et non plus à l’ensemble de la solidarité professionnelle. Pourquoi cette spécificité ?
    En ce qui concerne le taux de consommations des droits à l’assurance-chômage, la Cour des comptes montre que les salariés intermittents affiliés aux annexes 8 et 10 consomment en moyenne 95 % et 99 % de leurs droits, comme si ces taux étaient la marque de l’abus congénital du secteur. Mais évidemment que nous consommons les droits à l’assurance-chômage dans leur totalité, puisque telle est la règle fixée depuis 2003. Une fois les 507 heures d’activités atteintes, un capital de droits à l’assurance-chômage nous est ouvert pour 243 jours d’indemnités. Ce capital nous le dépensons plus ou moins vite, fonction du nombre de contrats travaillés. Nous devons arriver à son expiration pour que le compte de nos heures travaillées soit à nouveau établi, et ainsi de suite. Il est donc parfaitement normal que le taux de consommation de nos droits à l’assurance chômage soit proche de 100 %.

  57. Ah, ouais ! Là on est loin quand même !
    C’est même plus de la discrimination, c’est de l’incitation à la haine !

    Je ne me donnerai même pas la peine de vous déballer la liste des domaines dans lesquels les intermittents sont importants et même indispensable à la société.

    Je me contenterai de vous dire qu’un intermittent ne boucle pas son statut en trois mois. Ça n’existe pas. C’est une schématisation grotesque et dangereuse.

    Moi qui suis musicien à plein temps depuis deux ans, je n’ai toujours pas le statut et espère l’obtenir d’ici un ou deux ans. Pour cela il faut que je joue un peu plus de 50 concerts par an, c’est à dire une date par semaine. Pour vous donner un ordre d’idée, cette année, j’ai joué 23 concerts, dont seulement 9 payés.
    Alors le “privilège” de l’intermittence ?

    Si ce n’était pas dit avec autant de mépris et de haine, ça me ferait doucement sourire.

  58. aven dit :

    La Cour des comptes revient à la raison ?

    Déficit de l’assurance-chômage : les intermittents ne sont pas les principaux responsables
    http://www.lemonde.fr
    Pour la première fois, la Cour relève que les intermittents du spectacle ne sont pas les principaux responsables du déficit du régime d’allocations chômage.

  59. aven dit :

    La Cour des comptes revient à la raison ?

    Déficit de l’assurance-chômage : les intermittents ne sont pas les principaux responsables
    http://www.lemonde.fr/culture/article/2013/11/29/deficit-de-l-assurance-chomage-les-intermittents-ne-sont-pas-les-principaux-responsables-selon-la-cour-des-comptes_3522349_3246.html
    Pour la première fois, la Cour relève que les intermittents du spectacle ne sont pas les principaux responsables du déficit du régime d’allocations chômage.

Laisser un commentaire