Nicolas Demorand : l’hagiographe du hollandisme contesté chez Libé

nicolas_demorand
nicolas_demorand
Photo : Matthieu Riegler

Même les journalistes de Libération ont fini par se lasser de voir la bible bobo transformée en missel du hollandisme et de la gauche molle. Ils réclament la tête de leur patron, Nicolas Demorand, cireur de pompes officiel de l’Elysée depuis mai dernier. Et a priori, ils l’auraient obtenu pour juillet de la part du propriétaire du journal, le très prolétarien Edmond de Rotschild.

Il faut dire qu’entre ses unes racoleuses et son manichéisme puéril, Nicolas Demorand a transformé Libé en un fanzine socialiste là où ses (quelques) lecteurs, regroupés dans les beaux quartiers parisiens et à l’Education nationale, viennent puiser leur part quotidienne de spiritualité progressiste.

Pas facile à avaler, pour des journalistes baby-boomers à catogan, de voir leur cher journal faire la réclame pour l’austérité du couple Merkollande, les retours en arrière sur ces “chers” acquis sociaux (surtout pour les générations qui viennent puisque les bobos soixante-huitards en profiteront jusqu’au bout) et réclamer de la sueur et des larmes.

François Hollande est un réaliste… et Nicolas Demorand l’est tout autant. Placé à la tête du journal pour préparer l’alternance, le journaliste à capuche a la reconnaissance du ventre. Il prépare donc le peuple de gauche (des beaux quartiers) à avaler la pilule amère des reniements du hollandisme.

Et les scribouillards libertaires de Libé n’apprécient guère la récupération politicienne d’un Nicolas Demorand dont ils devinent trop bien les intentions. Ne dit-on pas que la prochaine étape de ce journaliste si pratique pour le pouvoir est de prendre la direction de Radio France…

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

11 réactions à “Nicolas Demorand : l’hagiographe du hollandisme contesté chez Libé”

  1. Nicolas Demorand = journaliste ! DE QUOI DE QUI ?
    LA VOIX DE SON MAITRE = le fric a la fin du mois .
    Ce petit monsieur , petit journaliste de peu de talent !
    son sport l’écriture = caricaturer / copier / déformer les idées et paroles de ceux qu’il n’aime pas ! feindre /imiter / reproduire certains plus érudit / cultivé que lui ( pauvre petit journaliste arrogant / suffisant trés trés suffisant . STOP.

  2. Vu une fois à la teuveu poublique : style petit roquet bouffi de haine….

    Ils peuvent changer ? Parce qu’ils n’ont pas que ça en stock à Libé ?!!

  3. Si seulement on avait le droit de discriminer les gueules de con… Demorand, quand même, il en tient une couche. Une vraie tête à claque. Le mec que c’est écrit sur son front qu’il fera tout pour que tu perdes ton sang froid le premier !

    Heureusement, il est souvent pris à son propre jeu.

  4. Objection votre honneur: qui dit HollandISME dit une manière de gouverner, un cap une idée un concept quelconque, or le mec
    n´en a pas, il n´a pas la moindre idée ou nous sommes, ou nous allons et encore moins comment nous y allons.
    L´homme voulait entrer dans l´Histoire? Il y a réussit, non par son génie de la gouvernance mais par la loi pour le mariage /adoption homo. On fait ce que l´on peut avec ce que l´on a, et quand on a rien on pond du vent (pour rester poli) quitte à détruire ce que la civilisation a mis des siècles à construire avec le sacrifice des autres.
    La Hollandocratie, ou comment détruire avec du vent, c´est maintenant!

  5. Demorand dehors – plus personne ne veut des collabos. Ton journalisme est pire que celui des heures sombres de Vichy. Quand on est un vendu du pouvoir, il faut en subir les conséquences les plus graves.

  6. Mélenchon la menace aurait-il eu la peau de Demorand ?

    Une idée qui me vient en l’écoutant éructer chez Ruquier…

    Mélenchon tape sur Marine, alors pas taper sur Mélenchon, c’est la consigne !

  7. L’opinion s’étant a une écrasante majorité détournée definitivement de Hollande on comprends qu’en faire l’Hagiographie permanente ne soit pas très vendeur

  8. Les fanzines de gôche, tel Libé ou l’ImMonde, aussi paniqués que le Gouvernement, font croire à une recrudescence des actes homophobes , sans même savoir s’il ne s’agit pas de « banales » agressions, alors que certains médias confirment qu’ils ne seraient pas plus nombreux en ce moment qu’en moyenne annuelle habituelle.

    Mais ça permet de jeter l’opprobre sur les opposants au mariage gay, faire oublier les 200 viols, 2000 agressions et 13 000 vols quotidiens, et surtout tenter de faire oublier le scandale Cahuzac et l’incurie sociale et économique de ce gouvernement de guignols….

  9. Certe le conflit entre les salaries de libe et leur directeur nicolas demorand je m en fou royalement le journal liberation n etant pas du tout ma tasse de the .

  10. “Libération est un tract. Au service du vieux monde et de ses maîtres. On y dénonce les contestataires d’aujourd’hui avec les mêmes mots, la même fureur mais aussi la même sottise que leurs aînés de la presse Hersant face à la « chienlit » du printemps 68…..”

    http://www.bvoltaire.fr/robertmenard/liberation-est-mort-paix-a-son-ame,19948?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=8dc95fb79b-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.