/>

Une semaine en Hollandie, #32

Rédigé par nikkopol le 19 avril 2013.

hollande_montre_a_lenvers Patrick Peccatte
Photo : Patrick Peccatte

hollande_montre_a_lenvers Patrick PeccatteUne semaine placée sous la haute figure de la morale publique… et on voit qu’elle a fière allure, la morale publique avec notre équipe de bras cassés au pouvoir ! Petit tour d’horizon d’une nouvelle semaine affligeante en Hollandie.

Indignité : A l’instar de Serge Federbusch, nous commencerons cette semaine par une sucrerie, une gourmandise, un délicieux flash back. Il y a quelques semaines, le 12 décembre dernier pur être précis, un PS vraisemblablement plein de certitudes a publié un communiqué qui disait ceci au mot près : « les attaques contre Jérôme Cahuzac sont inacceptables. Le combat politique n’autorise pas tout. Le Parti socialiste condamne fortement les attaques et les calomnies sans fondement à l’encontre de Jérôme Cahuzac. C’est le combat du Ministre du Budget contre la fraude fiscale et pour la justice fiscale qui est ici visé par ses adversaires. Le Parti socialiste réaffirme tout son soutien à Jérôme Cahuzac pour le combat qu’il mène en faveur de la justice et de l’intérêt général. » Il était signé Harlem Désir, qui s’y connaît en mise en cause par la justice, et Karine Berger qui semble avoir le nez creux pour flairer les bons coups de com’…

Z’Ayrault pointé : Notre pommier sinistre s’est illustré cette semaine avec une sortie dont lui seul (ou presque) a le secret! Suite au boxif Cahuzac qui n’a de cesse de répliquer à l’image d’un séisme sur les terres meurtries de je ne sais quel pays sous- développé, l’UDI a eu la bonne idée de demander une commission d’enquête parlementaire pour avoir une vision claire sur qui savait quoi : remonter la chronologie des infos demandées, transmises, déclamées les yeux de Cahuzac dans les yeux de ses interlocuteurs… Bref ce qu’il s’est vraiment passé ces dernières semaines autour du secret de Bad Jérôme, et qui savait quoi. Et notre Jean-Marc a approuvé cette initiative ! Génialissime, Jean-Marc, puisqu’il a besoin de commanditer une enquête parlementaire pour savoir ce qu’il se passe dans son gouvernement, ce que font ses ministres, ce qu’ils se disent ou ce qu’ils se cachent… Attention, il peut nous en sortir d’autres, d’enquêtes parlementaires. En voici quelques unes qu’on lui souffle, comme ça, gratos, pour l’aider: une première enquête parlementaire pour savoir si un dénommé François Hollande est effectivement chef de l’Etat, une seconde pour savoir si la France est gouvernée et enfin une troisième pour déterminer si un mauvais premier ministre peut faire un bon prof d’allemand. Si on peut aider…

Tout le monde à poil : ainsi en a décidé le poltron, pardon, le patron : tout le monde au gouvernement balance ce qu’il a : de la Twingo pétaradante à la résidence secondaire dans le golfe du Morbihan, on sait tout. Enfin, on sait tout ce qu’on veut bien nous dire. Puisque les déclarations sont « sur l’honneur ». C’est là que le bât blesse : c’est qu’un socialiste français, en règle générale, n’en a absolument aucun, d’honneur. Sinon il ne défilerait pas sous les drapeaux rouges pour contester contre le recul de l’âge de départ à la retraite. Sinon il ne cacherait pas la moitié de son magot pour éviter de payer l’ISF. Sinon il ne raconterait pas n’importe quoi en campagne pour se faire élire pour ensuite s’asseoir dessus une fois élu…

Dans le détail : on apprend par exemple que Moscovici, énarque de 54 ans sans enfants, haut fonctionnaire, plusieurs fois ministre, député depuis de nombreuses années, n’a en tout et pour tout qu’un patrimoine de 270 000 euros, composé d’un appartement à Montbéliard et de quelques comptes titres. Alors de 2 choses l’une : soit mon Pierrot tu nous prends pour des petits lapins de 3 semaines, soit tu claques le pognon dans un train de vie digne d’un rappeur US : cocaïne, filles aussi innombrables que dénudées qui ondulent, la courroie dans la poulie, à l’arrière d’une Bentley en or massif… C’est ça, en fait : la « part d’ombre » de mon ami Pierrot, c’est qu’il est le Puff Daddy de Montbéliard, le Snoop Dog du Doubs, le 50 Cent de Sochaux… Je ne suis pas certain que tout cela soit très rassurant pour le budget de l’Etat, mais enfin… Il faut bien s’amuser un peu, non ?

La droite ne devrait pas fanfaronner : si on se parle par exemple de François, l’autre, Fillon, il nous prend aussi gentiment pour des jambons. Une maison estimée à 650 000 euros, moins de 100 000 euros d’épargne et 2 vieilles bagnoles. Soit. Mais pendant 5 ans, il a touché environ 15000 euros par mois, hors prime, avec relativement peu de frais, ce qui nous fait un petit million d’euros. Et il est passé où, le million, François ? Toi aussi, tu organises des bringues orgiaques dans les palaces du Mans ?

Ça coince un peu aux entournures : les ministres ont donc balancé leur patrimoine à la figure de leurs électeurs. C’est bien. Fabius, qui a défiscalisé un max et qui compte un patrimoine d’environ 6 millions d’euros va peut être se sentir gêné quand il faudra aller parler pouvoir d’achat dans les quartiers sinistrés de la banlieue de Rouen. De même Delaunay à Bordeaux avec ses 2 maisons et ses 4 appartements… en tout cas, chacun y va de sa ritournelle « on peut être de gauche et avoir de l’argent ». Bien sûr ! Sauf que vous venez de griller une cartouche de plus : la droite du côté des puissances de l’argent, celle-là non plus ne marchera plus ! Si on récapitule : avec DSK et Cahuzac, la gauche morale, c’est fini. Avec ce gouvernement, la gauche « qui n’aime pas les riches », c’est fini aussi… A part les syndicats rouge vif, qui doivent se sentir bien seuls en ce moment à Florange, Aulnay ou Grand-Couronne, il ne reste plus grand chose à cette gauche que la réalité du pouvoir aura terminé de vider de sa substance malhonnête. La gueule de bois des lendemains qui déchantent, quoi.

L’entêtement jusqu’à la rupture : sur le mariage-pour-tous-les-médias, le gouvernement aura réussi un véritable tour de force : mettre plusieurs fois vraisemblablement plus d’un million de personnes dans les rues en moins d’un an de mandat, faire défiler des familles avec des poussettes, cliver à un point que même le Kärcher de Sarkozy n’avait pas réussi à atteindre, créer une véritable ambiance insurrectionnelle tous les soirs, près des lieux de pouvoir parisiens depuis des mois. Et comble de la « réussite », il aura réussi à retourner l’opinion contre lui ! Alors que les français étaient globalement favorables à l’ouverture du mariage pour les personnes de même sexe il y a encore quelques semaines, il y a désormais une majorité de français qui y sont opposés. Ce qui nous fait penser que Hollande et ses bras cassés sont au point de rupture, c’est à dire que son gouvernement est mort politiquement et tout ce qu’il pourra entreprendre désormais se changera en guêpier politico-législatif. Finalement, on regretterait presque DSK : avec lui, tout finissait en guêpière. Pardon.

Entêtement jusqu’à la chute : une des clefs de lecture du Hollandisme, si tant est qu’on puisse qualifier l’impuissance totale dans laquelle s’ébaudit le corrézien ventripotent, c’est de s’entêter à raconter n’importe quoi alors même que dans la demi-journée qui suit ses saillies il est démenti par nombre d’avis sérieux. Mais ce n’est pas grave, pépère s’accroche à ses mensonges comme une moule à son rocher. Ainsi cette semaine, pépère à défendu sa politique économique devant l’OCDE qu’il a qualifiée de « réaliste, crédible, ambitieuse ». Mais petit bonhomme, même Le Monde, qui sera sans doute la dernière rédaction à te lâcher, finit par se demande en une « Il y a une seule ligne économique au gouvernement, oui mais laquelle ? ». Dans le même discours, il a vanté les mérites du « sérieux budgétaire ». Mais en langue François-Hollandaise, « sérieux budgétaire » veut dire « hausse d’impôts pour ceux qui ne votent pas pour moi ». En tout cas, on le répète, le déficit dérape déjà cette année (+12% sur les 2 premiers mois de l’année 2013 par rapport à 2012) et en période de croissance nulle, au mieux, donc d’explosion du chômage, ça veut dire accroissement exponentiel des déficits. Tu sais petit bonhomme, les mêmes comportements arrivent aux mêmes résultats. Et ce que tu nous as mis en place a été expérimenté déjà. C’était en Espagne il y a 3 ans. Espérons que la France excédée ne vienne pas jusqu’à l’Elysée chercher un de ces matins les oreilles de la Muleta qui leur aura causé tout ses malheurs. Parce qu’il y a un appendice qu’elle pourrait chercher longtemps…

Curieusement, les journalistes n’ont que peu relayé l’info: à l’OCDE, le président a été obligé d’annoncer, entre 2 poncifs sans grand intérêt, que son programme de campagne est mort et enterré. « L’amélioration des comptes publics en 2014 en France proviendra au 2/3 d’économies, le reste de prélèvements ». BING, une promesse de plus d’envolée, à savoir la stabilité fiscale. Bon, là on ne voit pas bien à qui il va faire les poches vu que jusque là, il a gratté partout. « Et entre 2015 et 2017, c’est par des réformes structurelles que le redressement s’opérera ». Il s’était engagé sur 2 ans de redressement, 3 ans de redistribution. Et bien c’est fini. Reste à savoir si les marchés financiers et nos partenaires vont attendre d’ici là la moindre décision courageuse. Soyons assurés d’une chose : s’il a fait une telle annonce, c’est que le mur se rapproche… Et se rapproche aussi le moment de nommer un gouvernement technique qui fera les réformes impopulaires, pépère pouvant alors s’adonner à son sport favori : les comices agricoles et autres kermesses de sous préfectures… Pauvres de nous.

Sondages encore, parce qu’il faut bien rire : Dans les enquêtes d’opinion de la semaine, le président attaque désormais l’os : il descend sous son score de premier tour après moins d’un an de pouvoir… Et à propos de 1° tour, s’il avait lieu dimanche, il serait au coude à coude avec Marine, loin derrière Sarkozy. Comme quoi, même son petit coup de cynisme en mettant Taubira Garde des Sceaux lui pète à la tronche : il pensait que ce choix dogmatique et surtout l’action de cette houri ferait mécaniquement monter le FN et donc affaiblira la droite, lui assurant, comble du bonheur, une réélection triomphale en 2017 où un second tour de rêve l’aurait opposé à la fille du borgne. Et c’est exactement l’inverse qui se produit : certes le FN monte mais au détriment de son propre camp. Les élections partielles sont toutes là pour le lui montrer d’ailleurs. Les municipales de mars 2014 nous montreront si le 21 avril 2002 a fait des petits… En tout cas, Le Monde, encore lui, ne dit pas autre chose mercredi quand il parle de la “jospinisation” de Hollande.

Peillon aussi touche le fond. Cette semaine marque une étape de plus dans la honte que le peuple peut avoir dans ses ministres. Peillon cette semaine a franchi sans vergogne une marche dans la soumission aux syndicats puissants de l’Education Nationale. Pour les quelques villes qui adopteraient « sa réforme » des rythmes scolaires dès la rentrée 2013, le ministre a autorisé les chefs d’établissements à remplacer le soutien scolaires aux enfants en difficulté par un temps de concertation ! C’est un cauchemar : le ministre remplace donc un temps utile pour les élèves qui en ont besoin par une tribune pour les syndicats ! Attention, messieurs : il arrive un temps où la révolution n’est plus une option. Elle devient un devoir.

Allez, bon weekend et bon courage !

Déjà 11 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    le dictateur pépère Hollandréou ! tellement peu important et inexistant pour les Français ? IL NE FAIT RIEN ? BON A RIEN
    ALORS pour se faire applaudir ! ALLER EN AFRIQUE = bravo PAPA HOLLANDE ! il donne des visas et des rêves ++du fric . MËME action de com Médias = des otages libre ! en boucle sur les télé /radio/ presse papier ?? La famille et les enfants sont rentré ok 1ou2 fois ok cela suffit .
    HOLLANDREOU ? ELU POUR LES PROBLEMES DES ETRANGERS ?
    LES PROBLEMES DES FRANCAIS ? C’est quand AGIR ?
    HOLLANDREOU ? LA FRANCE ? ( aucun intérêt ! ) BRUXELLES S’occupe de tout et donne les ordres = PLUS D’IMPÖTS /TAXES.

  2. Libertad dit :

    Comme le dit Robert Ménard, que cela soit contre le mariage Gay ou contre la déliquescence de la France, tous dans la rue Dimanche !

    http://www.bvoltaire.fr/robertmenard/dimanche-tous-dans-la-rue,19415?utm_source=La+Gazette+de+Boulevard+Voltaire&utm_campaign=f620cdeef7-RSS_EMAIL_CAMPAIGN&utm_medium=email

  3. Libertad dit :

    Cette Gôche qui ne représente plus rien, crie au devoir de respect de la démocratie pour faire taire les opposants de la rue….
    Mais quelle démocratie ????????

    Quand on prive le FN des 80 députés qu’il aurait du avoir vu son score électoral, et qu’en plus on les remplace par 2/3 de PS et 1/3 d’UMP, qui ose encore parler de démocratie sans prendre les français pour des cons ?!!!

    Si L’UMP s’était bien gardé de réintroduire la proportionnelle qu’il avait vaguement promis, le PS, lui, a renvoyé sa promesse d’une dose de proportionnelle à ….2017 !

    Alors comment ne pas constater un système UMPS de politicards professionnels, mélange de confusion des genres avec la caste des hauts fonctionnaires, qui se partage pouvoirs et avantages financiers éhontés ???!!

    Oui, vivement la démocratie, la vraie, comme en Suisse, avec proportionnelle et référendums d’initiative populaire (les vrais, pas ceux autorisés par le parlement comme l’a fait Sarko)..

    .Et en attendant dans la rue !

  4. Hugain dit :

    Un régal cette chronique et cette semaine un grand cru, faut dire qu’il y a de la matiere

    merci Nokkopol

  5. Zadig dit :

    Pétition contre la théorie du genre dans l’école élémentaire !

    Les socialos, dans leur délire de destruction de la société traditionnelle et naturelle, et en vue de la création de l’être nouveau (et si possible coloré ), après le mariage gay, et bientôt PMA, GPA…veulent imposer la théorie (fumeuse) du genre dès l’école primaire !! (pas de distinguo entre garçon et fille…)

    La Manif pour tous lance une pétition pour combattre l’amendement PS qui a déjà été adopté à l’As. NAt. :

    http://www.theoriedugenre.fr/spip.php?article25

  6. Urbon dit :

    Les marchés financiers, ce qu’ils attendent ? Mais que ce soit en France comme en Inde ou en Chine : Des possibilités de fortunes immenses quand le peuple vit dans l’exploitation et la misère.

  7. Urbon dit :

    Quand on sera 1,5 milliards de “français” en France, on aura une chance de trouver quelques débouchés économiques pour nos petites voitures en toc et nos gadgets électroniques.

  8. LeCahuzacDéMasqué dit :

    Rigolo ou pathétique, ceux qui possèdent plusieurs livrets A, LDD,… mais ne savaient pas que c’était interdit …!

    http://www.capital.fr/a-la-une/patrimoine-des-elus/les-aberrations-des-declarations-de-patrimoine-des-ministres-836766

  9. Libertad dit :

    Après l’attentat de Boston par des tchéchènes islamistes,
    La TV arabe diffuse :
    ISLAM : « les bombes de Boston étaient notre message – La France sera la prochaine cible, notamment par les millions de musulmans y vivant. »

    http://youtu.be/1ixONSx9Jww

    Et dire qu’il y a encore des gogos pour croire (même après Mérah !) que la religion « d’amour et de paix » qui galope en France est sans danger pour celle-ci !!

    Ca doit être les mêmes zozos qui croient que dans les 2500 mosquées de France on ne prêche que spiritualité et amour de la France …!!!

  10. Libertad dit :

    Excellent: résumé d’1 an d’Hollandouillisme :

  11. daniel pilotte dit :

    Hollande et son gouvernement sont heterophobes ils sont anti democratiques le ps n etant pas ; parti socialiste mais ps ; parti sectaire .

Laisser un commentaire