/>

Une semaine en Hollandie, #40

Rédigé par Nikkopol le 28 juin 2013.

hollande_montre

hollande_montreUne semaine à haute teneur féminine tant les chèvres de la majorité ont été « à la fête » ces derniers jours… Mais pour ne pas tomber dans une misogynie un peu facile, nous irons au Bourget en faisant un petit détour par Villeneuve-sur-Lot. Nous finirons en regardant la télé publique… Revue d’une semaine de très haute tenue en Hollandie.

La Berger et les moutons. Karine Berger est une nouvelle députée socialiste et elle ne compte pas en rester là. Elle s’était fait remarquer en étant plus ou moins à l’origine du projet de loi visant à la séparation des activités bancaires : d’un côté les activités de réseaux (grand public) et de l’autre les activités réputées à risque. Ne comprenant visiblement pas grand chose au sujet, elle s’était étonnée en commission de la bonne humeur des banquiers reçus : ceux-ci s’étant rendus compte que ladite loi ne changerait absolument rien à leurs activités, ils affichaient une mine réjouie, elle qui s’attendait à les voir ferrailler violemment contre une loi coercitive. Bref, en pensant mettre le capitalisme financier au pas, elle s’était rendue compte mais un peu tard qu’elle n’avait fait que rajouter un peu de paperasserie à un secteur qui ne manque pas de scribouillards pour remplir des formulaires en tout genre. Le temps de digérer un cocufiage dans les grandes largeurs par Pépère, elle s’est dit qu’il fallait qu’elle reparte à l’assaut de la montagne Ste Victoire de sa vanité, à savoir le pouvoir. Sans doute conseillée par un apprenti communicant en tong, un petit Fouks à l’accent du midi, elle a compris que dans son job, elle ne devait pas attendre qu’on dise du bien d’elle. Surtout quand on est élue au pays des cigales et de l’aïoli… Elle s’est donc chargée de sa propre promo et elle a forcé un peu sur l’huile d’olive, la chère chérie. C’était le week end dernier, dans la Provence, à qui elle a donné une interview surréaliste. Elle y affiche d’abord une autosatisfaction confondante : « “J’ai vraiment l’impression que tout ce que je pensais faire et réaliser, ça s’est passé. Aussi bien pour les dossiers locaux que nationaux dans lesquels j’ai plongé”, affirme-t-elle sans ambages. Interrogée sur “la grande notoriété” dont elle “bénéficie”, elle acquiesce et en rajoute une louche : “Effectivement, je suis l’un des députés les plus visibles. J’ai le sentiment surtout d’être extraordinairement influente dans l’équilibre croissance-austérité. Ma voix a fortement porté et le président de la République l’a entendue. De même pour la loi bancaire. J’avoue que cette capacité à faire bouger les lignes dès la première année de mon élection a sans doute surpris… C’est aussi le fruit de ma motivation, de mon ambition et de mon énergie.” La contre partie à cette débauche de talent, c’est qu’elle est fatiguée la pauvrette. D’ailleurs, elle a du refuser un diner à Ayrault, elle voulait trop voir ses copines, retenues de longue date ce soir-là… Et c’est à ces gens-là qu’on a filé les clefs du camion…

Dehors Delphine. Batho avait prévu le week end dernier d’animer une table ronde à la préfecture de l’Aude autour de la « transition énergétique ». Or madame n’était pas la bienvenue dans la région et tous les élus conviés ont fait savoir au ministère qu’ils ne se rendraient pas à cette convocation. Alors plutôt que de siéger avec 2 stagiaires et 3 demi-crétins en contrat d’avenir, la sinistre a préféré ne pas venir. La raison ? Les élus tempêtent contre la décision, probable, du ministre de suspendre le projet de ligne ferroviaire à grande vitesse entre Montpellier et Perpignan. Résultat, c’est une fronde violente à laquelle se heurte Batho et ses copains du gouvernement d’ailleurs. Plus tôt dans l’année, c’est le maire PS de Carcassonne qui a quitté le parti pour protester contre une décision de Valls… Décidemment, ce qu’ils peuvent être frondeurs, ces Cathares, quand on veut leur faire à l’envers…

L’imagination de Filippetti. Ma douce et tendre Aurélie avait presque disparue des écrans radar. Elle se faisait toute petite, la chérie, dans sa grande maison de la rue de Valois. On l’avait bien vue à Cannes, dans sa jolie robe très chère pour fêter la palme d’or bien comme il faut. Pour rappel, il s’agit du film d’Abdellatif Kechiche, la vie d’Adèle, sur les amours homosexuelles naissantes d’une lycéenne. De la bien bel ouvrage, M’sieurs Dames, en ces temps troublés où la pire vermine brune arpente le pavé de France et de Navarre ! Bref, elle croquait dans tous ce que le pays compte de pince-fesses géants mais de politique culturelle, non point. Et puis l’éclair, le génie, l’éclair de génie, l’idée lumineuse ! Ouf, le quinquennat culturel de Pépère sera sauvé. Rappelons que sa feuille de route, à ma majestueuse, est d’inventer l’après Hadopi sans se mettre à dos le monde de la culture, acquis dans son immense majorité à la cause socialiste nationale. Le tout dans un contexte de dépenses en baisse. Faut reconnaître qu’elle n’a pas la tâche aisée. Et donc, que nous sert la divine Aurélie ? Peu ou prou ce qu’a préconisé la « Commission Lescure », chargé de bosser sur le sujet et qui s’est contenté de reprendre, à la virgule prêt, les doléances des grands acteurs de l’industrie musicale qui ont bâti leur modèle sur la vente d’objets physiques et que le numérique a fait exploser. Et notre si professionnelle ministre, que décida-t-elle ? De suivre les doléances de cette commission en proposant de créer une taxe. Une de plus. Sur les supports de contenus numériques (téléphones, tablettes, ordinateurs). Voire même de créer une redevance étendue pour les ordinateurs… Ainsi on pourrait « financer » la création. Ben voyons. En Hollandie, l’inventivité dans la capacité à créer des taxes tient lieu de programme.

En famille. Culture toujours, la fameuse commission Lescure avait proposé un rôle étendu au CSA qui surveille déjà les télés et radios françaises. Pourquoi pas le net ? Et qu’a-t-on appris quelques jours à peine après la remise de ce rapport ? Qu’un des proches collaborateurs de Lescure au sein de ce sémillant organe, Jean-Baptiste Gourdin, avait été nommé directeur de cabinet de Schrameck, justement patron du CSA. Alors ça, quelle surprise ! Remarque, faut admettre que c’est une formidable recette contre chômage que de créer son propre poste ! Le problème, c’est quand on est mandaté par un organisme publique (cachetonner dans une commission, rédiger un rapport) et qu’on en profite pour en tirer un intérêt quelconque (trouver un job), ça s’appelle un conflit d’intérêt. Mais de cela aussi la Hollandie se fout.

Femmes toujours. La palme du dogmatisme revient sans doute cette semaine à l’ado attardée tendance pas mûre, Duflot. Elle repart en croisade, la mère. Contre les agents immobiliers qu’elle considère comme des « mafieux », des « escrocs ». Résultat, le patron de la FNAIM, la puissante fédération nationale de l’immobilier, claque la porte de l’observatoire des loyers. Jean-François Buet, c’est son nom, ne conteste pas le projet de loi puisqu’elle reprend dans les grandes lignes les propositions qu’avait faites la Fédération il y a quelques années déjà (2010). Au sein de la Fédération, il a contribué à convaincre les agents immobiliers de l’utilité de la démarche, il a mis en place des solutions pour faciliter les passerelles entre ses bases de données et les futurs observatoires. Et ils sont traités de « mafieux » par la ministre… Résultat : voilà le ministère privé de données ! Bien joué, la tarée !

Les hommes ne sont pas en reste. On ne tombera pas ici dans l’homophobie ordinaire en parlant de Stéphane Le Foll, alors que la teneur de cette revue hebdo est jusqu’ici hautement féminine. Mais il n’en reste pas moins que le ministre de l’agriculture a fait parler de lui cette semaine. C’est vrai qu’on sentait le bonhomme un peu en deçà de ses collègues dans l’amateurisme et le foutage de gueule. C’est désormais corrigé. Et c’est le patron de la FNSEA, le premier syndicat agricole qui sonne la charge. « Je lui demande aujourd’hui d’être un peu plus présent dans la sphère agricole et peut-être un peu moins sur d’autres sujets», a déclaré Xavier Beulin sur Europe 1. Nous attendons qu’il soit peut-être un peu plus impliqué sur la sphère agricole, d’autant qu’il y a beaucoup d’enjeux en ce moment, la PAC (politique agricole commune), les aléas climatiques…» Et de souligner qu’il n’est pas rare de voir le ministre quitter une réunion importante vers 17h30 pour aller prendre son train afin de rentrer chez lui, au Mans. Le problème, c’est que le ministre en question a beaucoup aidé la confédération paysanne, marqué à gauche, et ne reconnaît que peu de crédit à la FNSEA malgré sa position archi-dominante dans le monde agricole. Il faut dire que le ministre avait déjà pris un carton jaune de la part de Xavier Beulin : celui-ci, en clôture du 67e congrès du syndicat majoritaire agricole à Troyes avait alors lancé au ministre un cinglant «Vous devez travailler autrement; travailler plus et travailler mieux » ! Visiblement, entre bosser et construire sa carrière d’apparatchik socialiste, il a choisi, Le Foll.

Transparence, rance, rance… On se souvient de Pépère très solennel sur le sujet de la probité et de la morale après la bombe Cahuzac. Allez, hop, tout le monde en slip, histoire de bien leur voir le patrimoine, à commencer par les ministres. La loi votée diffère un peu de la volonté du petit gros : si elle prévoit bien que les déclarations de patrimoine des élus seront consultables en préfecture, toute diffusion de ces données sera passible d’un an d’emprisonnement et de 45.000 euros d’amende. En clair, faire ce que voulait pépère te conduit en tôle ! Cocasse, non ? Plus loin, il voulait qu’on interdise aux parlementaires le fait d’exercer une autre profession. Ratée, les députés n’ont pas voté cette interdiction. Un ex-ministre ne touchera ses émoluments que pendant 3 mois, au lieu de 6 précédemment (alors que pépère voulait 1 mois…). Enfin, l’assemblée devait encadrer les rémunérations des élus ayant une activité professionnelle. Les députés, PS en tête, on tout simplement retiré cette disposition. Y a pas à dire, il a bien la main sur ses députés, le corrézien…

Voir Villeneuve et mourir. 9ème partielle de suite perdue par la gauche, ce qui réduit encore un peu son avance et sa majorité absolue à l’Assemblée qui ne tient qu’à 2 petits députés. Le candidat UMP a gagné contre celui du FN. « L’honneur » est sauf, à entendre le landernau politico-médiatique, occultant par là même l’analyse de fond de cette élection en terre plutôt rurale et historiquement « rad-soc ». D’abord, comme le souligne la droite qui tient truc, c’est le signe une fois encore que la gauche au pouvoir, c’est le FN au second tour. Et de revenir sur 1986 et les premiers députés FN (merci la proportionnelle de Mitterrand pour éviter un raz de marée RPR-UDF), sur 2002 et la Jospinade dont on rigole encore sous cape ici et là et donc 2013 et cette montée spectaculaire du parti de la fille de son père. Mais si on laisse la blagounette de côté, on constate que le candidat FN a gagné plus de 7000 voix entre les 2 tours. Et ce n’est pas sur le charisme personnel du bonhomme, c’est un étudiant bien propre sur lui de 23 ans ! Comme dans l’Oise et comme dans l’Héraut, des voix de gauche se sont portées massivement sur sa candidature ! Alors même que les problématiques d’immigration ou encore de sécurité, les préférées du Front, ne sont pas les plus sensibles là-bas. En tout cas moins que le déclassement, que le chômage, et plus généralement le manque de repères. La petite analyse de fond, c’est que la « pensée » FN a singulièrement évolué entre le père et la fille : papa était très « reaganien », la fille s’affiche désormais mélanchoniste ! Joli mouvement idéologique, n’est-il pas ? Avec des lubies d’un état fort, protecteur, employeur, une Europe « libre échangiste » accusée tous les maux, une révolte contre l’austérité qui fleure bon la germanophobie, c’est désormais dans les classes populaires et les professions intermédiaires que le FN chasse le plus. Résultat, ce sont des bastions de déçus du Hollandisme qui viennent gonfler les rangs marinistes ! Ainsi le piège FN agité par la gauche aux affaires se retourne contre elle et la bombinette Le Pen pète au nez de Pépère…Et, vicomte de mes deux miennes, plutôt que de hurler que Barroso est le carburant du FN, essaie donc d’être lucide et admets enfin que c’est ton gouvernement qui fait monter le vote d’extrême droite ! Vivement les municipales, qu’on rigole, non ?

Tapie Rouge. L’affaire Tapie occupe vraisemblablement beaucoup les médias et énormément la justice. Chacun sait que le pouvoir vise Sarkozy derrière l’homme d’affaires. Pas un jour ne se passe sans une révélation, une perquisition, une mise en examen. Dans les rédactions, justement, personne ne fait la toute petite distinction qui pourtant s’imposerait au commentateur honnête et/ou de bon sens. Il y a la décision politique de recourir à un arbitrage dans l’escroquerie dont semble avoir été victime Tapie à une époque où l’Etat socialiste pilotait l’escroc en question, à savoir le Crédit Lyonnais, alors banque publique. Et puis il y a la teneur de l’arbitrage en question. Et celui-ci peut avoir été litigieux. Mais que l’arbitrage soit entaché d’irrégularité n’implique en rien le fond de la décision de recourir à l’arbitrage. Mais si on trouvait un peu d’honnêteté intellectuelle dans les rédactions, ça se saurait.

Pendant ce temps, on coule. Non, les rédactions trouvent vraisemblablement plus intéressant de chercher la main sarkozyste sur la signature des juges de l’arbitrage Tapie plutôt que de regarder objectivement l’état du pays. Résultat, c’est la commission des finances de l’Assemblée qui s’y colle. Elle fait un état des lieux précis du budget de l’Etat et prévoit un dérapage de plus de 20 milliards d’euros sur l’exercice 2013. C’était prévisible, on l’avait souligné ici même : les impôts des entreprises et des ménages augmentent, cela freine (tue ?) la croissance. Or c’est la croissance qui génère des rentrées fiscales (impôt sur le revenu, sur les sociétés, TVA, taxes diverses…) La politique actuelle mène dans le mur, comme celle de Zapatero ou de Papandréou avant elle. L’engagement de Pépère fin 2012 était initialement de ramener un déficit à 60 milliards. Bruxelles ayant acté son incapacité à respecter sa parole, la Commission lui a accordé un délai et demande un atterrissage 2013 à 68 milliards environ (3,7% du PIB). Selon les calculs de Gilles Carrez, le déficit devrait en réalité dépasser les… 80 Milliards ! Soit une paille de 20 milliards de dérapage, à savoir 15 milliards de rentrées qui ne se feront pas et une augmentation des dépenses de l’ordre de 5 milliards… Pépère peut bien faire les gros yeux quand la Commission lui tient le crayon, il va se faire méchamment rattraper par la patrouille… Et le prochain sommet européen est la semaine prochaine ! Et encore, on n’a pas tout vu ! Quand ses grands copains de la finance internationale auront moins d’argent d’une part (la banque fédérale US a déjà annoncé un retour à plus d’orthodoxie budgétaire) et qu’ils se rendront compte que l’Elysée n’en finit pas de noyer le poisson, c’est la bombe à retardement des intérêts très bas qui va soudainement exploser sur Paris… Toute ressemblance avec des pays du sud de l’Europe est tout sauf fortuite… Mosco se défend en attaquant le bilan de la droite au pouvoir. L’ex prof d’allemand panique et annonce immédiatement 1,4 milliards d’économies en 2014, histoire justement, de ne pas trop réveiller le fameux le monde de la finance qui a l’oreille si sensible pour ce type de dérapages… Vous savez, cette finance sans cœur et sans visage, qui tremblait après qu’un petit homme ait parlé au Bourget, en janvier 2012… Carrez, lui, garde son calme et donne rendez-vous au pouvoir à la rentrée. On n’a pas fini de se marrer… Ou pas. D’ailleurs, le prof d’allemand a reconnu lui-même que le déficit déraperait cette année par rapport aux (nouveaux!) engagements de la France ! Ils comptent tenir leur parole, un jour, ces branquignoles? Reste plus qu’à prier pour que le “monde la finance” continue d’être le meilleur ami de Pépère et de ses peintres…

Ooops. Notre Ayrault national, en visite au Salon de l’Aéronautique du Bourget, a été impressionné par notre avion de combat, le Rafale. « Nos armées bénéficient des meilleurs équipements : l’avion de combat Rafale que nous venons de voir dans une impressionnante démonstration… » a-t-il déclaré. Le seul petit, tout petit problème, c’est que le Rafale n’a pas volé ce jour-là, la faute à un ciel trop bas. Et oui : le discours était écrit à l’avance, avec le programme sous les yeux, et c’était bien trop compliqué de changer une demie phrase. Parfois, ces peintres devraient méditer la « pensée » de Coluche : « il vaut mieux fermer sa gueule et passer pour un con que de l’ouvrir et de confirmer ».

La promotion du ventre. On connaissait la fameuse promotion Voltaire de l’Ena dont est issu Pépère et dont il met un soin particulier à recaser les membres partout où cela est possible. Voici désormais la promotion des ventres. En effet, sur une chaine très sérieuse de « service public », La Chaine Parlementaire pour ne pas la nommer, on a le plaisir et le privilège de regarder un documentaire de plusieurs épisodes intitulé « Naitre Père ». Jusque là, pas grand chose à dire. Sauf que ce programme fait l’apologie du recours à une mère porteuse par un couple d’homosexuels masculins. Et tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes ! Ainsi, une chaine publique participe plus qu’activement à une propagande d’Etat sur les suites à donner au « mariage pour tous ». On rappelle tout de même que le recours à une mère porteuse est une pratique illégale en France. Mais cela ne semble pas gêner une chaine de télévision d’Etat. Puisqu’on en est là, et qu’on se fout de promouvoir des comportements illégaux, je souhaite contribuer ici à la formation des esprits.

Voici donc quelques idées de programmes à diffuser d’urgence sur les antennes publiques : « Plus belle la pédophilie », sur France 3, en mode des Dossiers de l’Ecran, la projection (pardon…) étant suivi d’un débat autour d’une sommité du sujet telle que Marc Dutroux, Daniel Cohn-Bendit ou Emile Louis. « Tout le monde veut prendre sa passe », sur France 2. Le grand jeu de l’après midi, présenté par Nagui : programme excessivement télévisuel s’il en est où le vainqueur se voit remettre le droit de pratiquer une professionnelle sous 18 caméras HD. Fini les cadeaux ringards en électroménager bon marché ! Et que dire du soap matinal, « Amour, drogue et beauté », téléréalité colombienne autour des familles de trafiquants internationaux de cocaïne. Point d’orgue de la semaine télévisuelle, le dimanche en fin de matinée avec le « Jour du Saigneur » : témoignage et débat autour d’un criminel sanguinaire, invité à témoigner. France 5 accueillera pour sa part dans sa grille « Horseland 2 », joli dessin animé racontant l’histoire d’amour passionnante bien que crue entre une jeune enfant et son poney, programme financé par la Commission Européenne et la vaseline Fousitou. Quant au magazine de société « Les Maternelles », il sera réorienté vers des sujets beaucoup plus actuels avec des thèmes abordés tels que « L’héroïne comme facilitateur de l’apprentissage de la lecture », « Comment bien détendre les sphincters avant 6 ans », « La prostitution au collège, un facteur d’intégration professionnelle » ou encore « Réussir une tournante pour l’anniversaire de son ado ». Dites les gars, je vais droit à la Légion d’honneur, non ?

Allez, bon week end et bon courage.

Déjà 11 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    Après le non évènement !de Cahuzac ( je ne peut rien dire ) .
    Nous avons droit à STRAUSS-KAHN au Sénat ? OU L’ART DE PARLER POUR NE RIEN DIRE .
    la russie affirme que DSK avait découvert que les réserves d’or américaines avaient disparu ? DES TONNES ?
    et le peu qui reste = lingots fourrés au tungstène .
    voir internet =
    ( les moutons enragés 21 novembre 2011 . )

  2. Sikamanou dit :

    Toujours très bon, incisif et dans le vrai. Un jour peut-être 24 h actu aura t-il des bonnes nouvelles à présenter, mais certainement pas sous ce quinquennat en tous cas.

  3. Henri GRUET dit :

    Chaque semaine la ” Hollandie ” fait son guignol !

  4. daniel pilotte dit :

    Je n attendais rien de flanby et de son gouvernement d hollandouille donc je ne suis pas surpris que francois hollande qui tient le gouvernail depuis un peu us d un an mene une politique faisant des vagues que le peuple rame en galerant son programme divague en eau trouble .

  5. Libertad dit :

    Bien vu Nikko ! Très en forme !

  6. Zadig dit :

    Et le chomage ? les médias aux ordres commencent à tenter de nous faire croire que le ralentissement du chomage (un effet constant l’été) serait le début de l’inversion de la courbe annoncée, par incantions, par hollandouille.

    Quand dénoncera-t-on ces milliers d’emplois bidons créés par l’argent du contribuable (contrats d’avenir, de générations..)?

    voir aussi
    http://www.bvoltaire.fr/christianvanneste/chomage-hollande-nous-prend-pour-des-gogos,28674

    • Rufus dit :

      C’est bien de reprendre les propos de Vanneste.
      Mais c’est oublier que c’est en très grande partie de sa faute et de tout ses copains de l’ump que le pays se retrouve dans cet état.

      Le problème des temps actuels, c’est que l’opposition est totalement ridicule. Du coup, tout est bancal…

      • Libertad dit :

        Rufus: la palme de la mauvaise foi : tout ou presque est de la faute de l’UMP !!

        La France ne cesse de s’enfoncer depuis l’ère de gabegie de Mitterrand. La politique suivie depuis 30 ans par l’UMp et le Ps est quasi la même: mondialisation; + d’europe, + d’immigration, avec des records de débilité quand même accordés au PS: 35H, retraite à 60 ans, 5e semaine de congés payés, augmentation constante de l’assistanat , des dépenses de fonctionnement du secteur public, etc….

        Alors en être encore au délire de la gauche d’il y a un an où tout était de la faute de Sarko, c’est vraiment de l’aveuglement doctrinaire !

        • Rufus dit :

          L’UMP était depuis plus de 10 ans au pouvoir.
          Vous allez les défendre maintenant ?

          Avant de me juger de votre Grande Palme (toujours dans l’attaque personnelle ici, ça ne changera pas), vous conviendrez qu’ici, la mauvaise foi vient de Vanneste.

          PS: dès que l’on ose émettre sur ce site un doute, on se voit affublé de jugements délétères…

          • Jean-Paul dit :

            T’es qu’un troll qui joue de la provoc minable, aucun interêt d’y répondre !

  7. amazonia dit :

    HOLLANDE ET SON GOUVERNEMENT DE L’INJUSTICE .
    Une loi existe pour les racailles / casseurs/ agresseurs /
    en bande ! visage cacher ! des couards /pleutres qui tapent
    et détruisent toujours plus plus LA LOI NON APPLIQUER ?
    POUR EUX PAS DE PRISON ? POURQUOI ?
    POUR NICOLAS ? DEUX MOIS DE PRISON FERME ?
    Les Français n’aiment pas les INJUSTICES ?
    PRISON POUR DES IDEES ? =
    FRANCE 2013 = DICTATURE TOTALE “”PS””
    de la rose DU PS (( reste que les épines venimeuses ))
    HONTE AU GOUVERNEMENT TRES SOCIALISTE ?
    LES DROITS DE L’HOMME ? GRAND FOUTAGE DE GUEULLE .
    Les médias étrangers en parlent super PUB POUR LA FRANCE.

Laisser un commentaire