/>

Le rond, l’inculte et le marchand

Rédigé par tisek le 18 juillet 2013.

hollande_degonfle

hollande_degonfleLe délitement des élites françaises n’est plus à démontrer. Depuis les années 1960 la baisse du niveau des dirigeants politiques est une réalité particulièrement visible et le pseudo renouvellement de l’appareil politique issu de la victoire de François Hollande en mai 2012 confirme cette impression de nullité crasse. Que ce soit au niveau national ou européen, l’incompétence et la soumission aux lobbies sont des qualités qui priment pour obtenir une misérable parcelle de pouvoir.

Le régime et les tours de magie n’auront duré que le temps de la campagne présidentielle. La victoire en poche, les bons gâteaux de l’Élysée ont été dévorés et les promesses de campagne lancées par-dessus bord. Les équipes autour du président se défendent de ne pas agir malgré la vacuité de la présidence française. Pourtant lorsqu’on interroge les conseillers du Premier ministre, ils ne font que confirmer ce que tout le monde sait déjà : Hollande est un mou sans envergure ni agenda politique.

S’il est encore au pouvoir après un an passé à ne rien faire – si ce n’est des opérations de com’ ratées – c’est parce que ses « amis » socialistes n’osent pas encore trop se désolidariser de sa politique. Une chose est certaine, quand les vents contraires seront trop forts, Hollande n’aura plus que ses friandises pour seuls compagnons.

Parmi les dossiers que le président croit avoir gérés d’une main de maître, il y a le fameux marché transatlantique.L’exception culturelle française a été préservée des griffes du grand méchant capitalisme ! Quelle blague ! Si le marché transatlantique est si nocif pourquoi donner à Bruxelles le pouvoir de le mettre en place ? Ce n’est pas uniquement notre culture qui est menacée, mais notre identité française et européenne. Mais que peut-on attendre d’une ministre de la culture dont la seule « œuvre » se résume à un roman de troisième zone où le courageux lecteur aura le droit de lire des passages pornographiques ?

André Malraux doit se retourner dans sa tombe et les Français sont dégoutés d’une telle inculture.

Les Français ne veulent pas du marché transatlantique, mais Hollande, et plus encore Bruxelles le veulent. Le marché transatlantique sera donc. Un autre grand scandale aux ramifications puantes qui nous amène encore à Bruxelles. Il s’agit ici de la presque suppression des commissions d’interchange qui va certainement être rendue publique d’ici la fin du mois de juillet. Détenir une carte bancaire sera bientôt plus cher et tant pis si les épargnants n’ont pas leur mot à dire. Les marchands de tapis que sont les commissaires européens, Manuel Barroso et Michel Barnier en tête, préparent un beau cadeau aux banques, signe de leur soumission intégrale à l’argent. Les Européens en seront pour leurs frais, mais au fond, peu importe.

Dans un monde où la bêtise et l’appât du gain sont les références suivies par la plupart des dirigeants, il n’y a qu’une alternative. Laissez passer sans trop se plaindre ou mettre fin à un cirque nauséabond dans lequel le rond, l’inculte et le marchand nous régalent de leurs pitoyables singeries.

Déjà 3 remarques sur cet article

  1. daniel pilotte dit :

    Votre article est juste ceux sont les gouvernements de gauche qui sont influencables quelque gouvernements de droite sont reticents mais en pratiquant un certain dogmatisme .

  2. La Rochelle dit :

    Les toilettes publiques de La Rochelle vont être impécables pour la Manifestation de la Rochelle les 23, 24 et 25 août 2013—- Week end ou se tiendront les universités d’été du PS et des Jeunes AUTRE Socialistes –par peur que l on mette le nez de tout ce beau monde dans la M….. — L’Université d’été du PS c’est aussi sur tous les Médias et le web! Elles vous permettront d’échanger, de suivre en direct la parole gouvernementale qui ne comprend rien et qui est incapable d affronter les problèmes ils n ont pas appris cela dans leurs formations — ( 1 pas en avant , 2 en arrière : les pigeons , les riches , les auto-entrepreneurs etc )serons présents éventuellement Olivier Falorni ? Henri Moulinier — 2 régionaux connus —– présents surs et certains en nombres les CRS envoyés par Walls — l’État PS qui se fout de nous. Le peuple qui l’a élu l’avalanche de mensonges et le fleuve de mépris que les Français subissent tous les jours. , les socialistes, imbus d’eux-mêmes se moquent de tous ceux qui ont eu le fol espoir de voter pour eux pour le changement

    La Ve République n’est pas techniquement une démocratie,
    Dans une démocratie le peuple est souverain et gouverne dans l’intérêt général
    c’est un fait : le peuple n’exerce ni pouvoir ni contre-pouvoir. Mais la République laisse pourtant une charge importante au peuple
    On doit donc logiquement renoncer au mot “démocratie” pour décrire le régime français
    Pourtant l’élection ne change rien et chaque citoyen ressent profondément son impuissance politique. Pourquoi ce paradoxe ? L’élection n’est-elle pas synonyme de démocratie ?

  3. la Rochelle Rebelle dit :

    Flanbyssimo et la démocratie
    La Ve République n’est pas techniquement une démocratie,
    Dans une démocratie le peuple est souverain et gouverne dans l’intérêt général
    c’est un fait : le peuple n’exerce ni pouvoir ni contre-pouvoir. Mais la République laisse pourtant une charge importante au peuple
    En France
    On doit renoncer au mot “démocratie” pour décrire le régime français
    L’élection ne change rien et chaque citoyen ressent profondément son impuissance politique. Pourquoi ce paradoxe ? L’élection n’est-elle pas synonyme de démocratie ?
    L’argument revient en boucle, : les élections ne signifient pas la démocratie.
    Cela est tout à fait vrai, et en France nous en savons quelque chose.
    Le 29 mai 2005, par une majorité de près de 55 % des voix, le peuple français a rejeté le traité instaurant une Constitution pour l’Europe. Malgré ce choix clair, le traité a finalement été imposé.
    En mai 2012, à la suite d’une longue campagne présidentielle, le peuple français a élu François Hollande à la fonction suprême ; résultat, sa politique est à l’exact opposé de ses promesses et de son programme.
    On invoque souvent le fait, que le peuple se s’ exprima dans la rue

Laisser un commentaire