Financement illégal d’EELV : le trou de mémoire de Jean-Vincent Placé

place_aubry_desir
place_aubry_desir
Photo : Audrey AK

Il y a comme une odeur de scandale politico-financier chez les Verts. Dans l’émission Cash Investigation, Elise Lucet révèle, documents à l’appui, que les écologistes auraient bénéficié d’un financement illégal de 75’000 euros pour acheter leur siège à Paris et met directement en cause Jean-Vincent Placé. Interrogé par téléphone ce dernier assure avoir “oublié” avant de sous-entendre que 75’000 ne représentent pas une “somme importante”.

Toujours prompts à prêcher la morale, les écologistes se seraient-ils faits prendre les doigts dans le pot à confiture ? Et en premier lieu leur apparatchik en chef Jean-Vincent Placé ? C’est ce que laisse penser la journaliste Elise Lucet qui affirme avoir les preuves d’un financement illégal du Cédis, un organisme proche du mouvement écologiste, lors de l’acquisition du siège parisien du parti.

La journaliste de France 2 va même plus loin et indique que les documents en sa possession démontrent la responsabilité du sénateur EELV Jean-Vincent Placé dans ce montage financier illicite. Interviewé par téléphone, ce dernier a répondu avec une certaine morgue qu’il avait “oublié”.

Elise Lucet, abasourdie, lui rétorque que “75’000 euros ce n’est pas une somme facile à oublier”… Et l’élu écologiste de se justifier en sous-entendant que ce ne sont pas des “sommes importantes”… Toute l’hypocrisie écologiste résumée dans ce petit extrait vidéo que vous pourrez retrouver ici.

On vous recommande

A propos de l'auteur lateigne (24actu)

10 réactions à “Financement illégal d’EELV : le trou de mémoire de Jean-Vincent Placé”

  1. Mince, moi qui croyait que l’on était dans une dictature où tous les médias étaient de gauche.

    1. Avec le terrorisme intellectuel ambiant en France, ils n´ont pas besoin d´avoir tous les médias; les “associations” (sic) suffiront.

    2. Moi, ce que je crois, c’est que Monsieur Placé a du faire quelque chose qui n’est pas du goût des autorités compétentes et qui dépasse de beaucoup 75 000 euros ! Quand France deux se penche sur ton cas, c’est vraiment que tu as dépassé les bornes… A moins que ce ne soit pas lui directement mais son supérieur hiérarchique, c’est possible que ce monsieur ne soit qu’un fusible.

      En tout cas, un scandale propre, ça n’existe pas, surtout sur France 2, mouhahaha 🙂

        1. Oui c’est vrai qu’au PS, ils piquent partout dans les caisses…mais ne remboursent jamais (Fédé du nord, des bouches du Rhône….) !!

  2. L élu EELV vincent placé a vu rouge suite a la question de la journaliste d Élise lucet il a été dans l embarras les écologistes n ont jamais été peace and-love ceux sont des énergumènes très dangereux .

  3. Bref comme avec tous les autres charlots de gôche ça se résume à ” Je suis de gôche donc un gentil-politicard-pour.le-pauvre.peuple, tout ce que je fais, même illégal, doit donc être accepté”. La liste s´allonge, s´allonge, s´allonge.
    Un politicard de gôche pourri, c´est un politicard de droite pourri la bien-pensance en plus.

  4. En même temps, faut bien reconnaître que 75 000 roros, c’est une broutille sur la paye d’un socialiste !

    Sont radins à ce point les apôtres du politiquement correct ? Bah, demandez donc à Yannick Noah…

  5. Les VERTS pris le nez dans le pot de confiture; et ils sont au Gouvernement.Bravo encore.

  6. Les verts ? Ce sont des nullissimes qui ont trouvé ce seul moyen pour se décrocher quelques postes dorés sans passer par le PS …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.