/>

Femen : au tour de l’Espagne de trinquer

Rédigé par noumelique le 16 octobre 2013.

FEMEN

FEMEN_15_oct_2012-iUn malheur n’arrive jamais seul, c’est bien connu. Assommés par la crise économique et des politiques d’austérité qui n’ont fait qu’empirer les choses, les Espagnols ont récemment vu débarquer sur leurs écrans de télévision et dans leurs rues, les Femen. Créatures monstrueuses qui prétendent incarner la femme et la liberté, les Femen s’invitent en Espagne pour attaquer le petit peuple qui ne demande que du travail et du respect. 

Après avoir fermé boutique en Belgique, les Femen ont une nouvelle cible : l’Espagne. Tel un parasite, le groupe d’activistes s’incruste chez un hôte et si le terrain n’est pas propice ce n’est pas grave, il y a toujours de l’espace ailleurs. C’est l’Espagne qui fait donc aujourd’hui les frais de cette poussée hystérique. Inna Shevchenko a trouvé quelques âmes en peine prêtes à gueuler dans un mégaphone, seins nus toujours, et à vomir leur haine de l’autre.

Mais pourquoi avoir attendu si longtemps pour venir en Espagne ? Ce pays catholique est de par son histoire et les valeurs qu’elle véhicule (largement battues en brèche depuis des années) une cible de choix pour les anticléricales que sont les Femen. Anti-orthodoxes, anticatholiques, antimusulmanes, rares sont les religions qui échappent au courroux de ses soldates d’un genre nouveau.

Oui, les Femen clament désormais sur tous les toits qu’elles sont des « soldates nues » qui disposent de leur corps comme d’une « arme ». Le centre des Femen inauguré à Madrid est un « centre d’entraînement », rien que cela… Mais pour quel combat ? Celui en faveur de l’avortement, comme elles le prétendent devant les députés espagnols ? Il serait bon que ces militantes ouvrent enfin un livre d’histoire et comprennent que les combats d’aujourd’hui ne sont plus les victoires remportées hier.

Les raisons de se mobiliser et de « s’entraîner » (à quoi ?) sont pourtant nombreuses. Oui, mais les risques sont alors beaucoup plus palpables. Inna shevcenko préfère les plateaux télés plutôt que les cellules où elle aurait dû être envoyée à plusieurs reprises après des actes condamnés par la loi. Pourquoi ne pas débarquer à Moscou et prendre la défense des homosexuels ? Pourquoi ne pas afficher leur soutien au gouvernement ukrainien qui subit les attaques du Kremlin pour vouloir s’associer à l’UE? Pourquoi ne pas manifester en Israël en faveur des Palestiniens ou des Ethiopiens juifs maltraités en raison de leur couleur de peau ?

Poser ces questions, c’est déjà y répondre. Les Femen sont commanditées pour anéantir les fondements des pays européens. Dégueulasse, mais toujours moins risqué que de prendre à bras le corps (nu) des combats beaucoup plus ardus et qui pourraient déranger certains puissants. ¡ Hasta luego !

Déjà 6 remarques sur cet article

  1. Daniel pilotte dit :

    Les femens des fumistes s en intérêt tapant sur le système des honnêtes français de souche vont maintenant tapé sur les castagnettes des espagnols vont-elles tomber un jour sur un hidalgo intelligent les mettant dans le droit chemin ou sur des renégats n aimant et défendant que les lobbys gay en crachant leur haine christianophobe .

  2. Damdam dit :

    Bon, apparemment, vu la pléthore d’articles, les FEMEN font définitivement peur à l’excrèment de droite.

    Quatre nibards et un collier de fleur…
    Ca vaut toujours mieux que la croix de fer de Marion Maréchal Pétain.

    • Doum-doum dit :

      “La croix de fer de Marion Maréchal Pétain.”

      Tu confonds tout !

      C’est pas la croix de fer, c’est la Francisque. C’est Pétain lui même en personne qui à décoré Marion de la Francisque. Si, si, j’te jure !

      Et c’est pas un collier de fleur en signe de paix, comme le portait les soixantehuitards, qui orne la tête des Femen, mais un symbole indépendantiste remis par les Kanaks de Nouméa à leurs fidèles amazones.

      T’es vraiment une cloche !

  3. Maude dit :

    Le morpion gôcho scato est scotché à ce site comme un bulot sur son rocher. On le décroche, il ne peut plus vivre.

    Triste vie que celle de ces petits animalcules gôchos !

    Heu…. les femen anti musulmans ? Y en a une qu’a essayé en Tunisie: mal lui en a pris, elle a du abjurer sa foi Femen !

    Oui, c’est plus facile de s’attaquer aux cathos: la gauche l’a compris depuis longtemps, elle qui courre de fêtes de l’Aid en rupture du jeûne du ramadan, en passant par les inaugurations de mosquées…

  4. Les combats d'un bobo qui s'ignore dit :

    @ noumelique

    “Pourquoi ne pas manifester en Israël en faveur des Palestiniens ?”

    T’es sûr que ça pose un problème ? Il est où le risque ? Personne ne l’a jamais fait ? Essaye plutôt de manifester en faveur des Israéliens en Palestine, au lieu de dire des conneries, de dire non aux tirs de roquettes par exemple…

    C’est comme les Russes et les homosexuels. Il n’y a pas si longtemps encore, les Russes ne se préoccupaient absolument pas de leur 1% de tarlouzes locales. Mais depuis qu’ils ont vu de quoi est capable ce faible pourcentage en France… Et qu’en plus on ne loupe jamais une occasion de leur donner des leçons de “démocratie”…

    La position de la Russie sur les homosexuels sert essentiellement à placer une barrière morale entre elle et l’Europe, parce que l’Europe est en pleine décadence. De même, la position de la France sur la Palestine sert à faire tomber une barrière idéologique entre le monde arabe et l’Europe, car elle subit l’immigration. Sauf que voila, les européens, si on se donne la peine de les consulter, font le choix inverse. Plutôt copains avec les Russes qu’avec les pédés, pas copain avec les musulmans et peu importe le sort des Palestiniens.

    Si nos intellos et autres technocrates continuent d’aller à contre sens des réalités humaines, il finiront à la porte. C’est exactement ce qu’espère Poutine, c’est ce que ne comprennent pas les musulmans de France, ceux là même qui s’imaginent des liens de solidarité qui n’existent pas. Ils sont traités comment les Palestiniens dans le monde arabe, en Jordanie par exemple ? Homosexuels et immigrés arabes feraient mieux de se faire discrets, parce que c’est leur intérêt, l’intérêt d’une minorité dont le seul soucis devrait être de s’intégrer. En faisant le contraire, encouragés par nos bien-pensants idéalistes, eux aussi risquent fort de finir à la porte.

    Bien sûr qu’il y a des palestiniens qui veulent la paix, tout comme il y a des homosexuels qui n’ont jamais rien demandé en ce qui concerne le mariage. Il y en a plein même, une majorité, mais une majorité silencieuse. Tant pis ! Quand on veut le silence, il faut le faire respecter.

    Mais bon, toi, l’auteur, t’as dit ça en l’air je suppose, juste pour faire l’intéressant, sans te donner la peine d’y réfléchir… Aucun esprit tactique, ni même politique.

    Lamentable.

    Pour le reste, je suis d’accord, les FEMEN sont des fouteuses de merde qui n’ont de respect pour absolument rien, encore moins les frontière où les cultures locales, et dont on se passerait bien. Mais si tu n’avais que ça à dire, bah dis toi bien que tu n’as rien apporté de neuf au débat.

    A force de voir les FEMEN partout, certains poussent un cri de ras le bol, d’autre finissent par croire qu’elles sont indispensables à la société. C’est selon. Et toi tu en rajoutes. La meilleure chose à faire, c’est encore de les ignorer. De toute façon, elles ne sont vraiment pas nombreuses et à part faire la une des médias, pour faire croire le contraire précisément, elles n’ont absolument aucune tactique.

  5. La réthorique du con dit :

    @ Damdam

    Tiens, voilà l’argumentation parfaite que tu devrais apprendre par cœur pour faire bonne figure, en tant que troll attitré, sur les sites de la fachosphère. C’est du sur mesure pour toi, de la “logique” exactement comme tu nous en sert dix fois par jour, y compris sur ce thème là. T’es dans ton élément.

    http://www.dreuz.info/2013/10/les-soldats-israeliens-accuses-de-racisme-parce-quils-ne-violent-pas-les-femmes-palestiniennes/

    Accessoirement, @noumelique peut en prendre de la graine, il a de bonnes bases lui aussi.

Laisser un commentaire