/>

Une girouette sur un “escalator” prise dans le vent de l’histoire

Rédigé par Laurent Russier le 16 octobre 2013.

Laurent_Wauquiez,_vice-président_de_l'UMPLe Lab Europe1 annonçait le 8 Octobre que Laurent Wauquiez ne participerait pas à la convention du 17 Octobre organisée par l’UMP sur l’inventaire du Sarkozysme. En effet il veut assister au congrès de l’Association des élus de montagne dont il est secrétaire général. No comment !!!

Coup de tonnerre à l’UMP ? Même pas !

Certes Laurent Wauquiez arrive encore à se placer sur le devant de la scène dans les médias. Il arrive même à “tenir boutique” çà et là dans ses déplacements et sur les terres altiligériennes pour y “vendre sa camelote” avec un air “d’éternel premier communiant” (Le Canard enchaîné) et un talent tout pétri de “bisous” et de “tutoiements” distribués avec une aisance incomparable et une largesse sans fond.

Vice-président du bureau national de l’UMP – en récompense il est vrai de ce qu’il baptise maintenant “les petits arrangements”, “les accords de boutique”, “les querelles de chefs” – on le voit réprouver régulièrement dans les médias tout ce qu’il a largement contribué à mettre en place. Il condamne donc ouvertement et bruyamment mais sans renoncer pour autant aux bénéfices secondaires !

Alors, qui pourrait encore s’étonner des éternelles manœuvres d’un spécialiste du contre-pied et de la volte-face dont les choix et les discours politiques oscillent au gré des sondages ?

Chacun se souviendra que Raffarin, dès les législatives de 2012, puis Fillon et trois ou quatre autres élus avaient appelé à “un droit d’inventaire” des “années Sarkozy”. Inutile de revenir sur les multiples déclarations des uns ou des autres, les “pour”, les “contre”, jusqu’à l’annonce début Août 2013 du Président Copé de sa volonté d’organiser un travail de réflexion “sérieux et objectif” au sein même de l’UMP, à la mi-Octobre et “avec tous ceux qui le souhaitent”.

Néanmoins il est à remarquer qu’un des plus actifs pour réclamerait et fort ce droit d’inventaire tout en le rebaptisant “devoir d’inventaire”, était précisément Laurent Wauquiez.
Or le même Wauquiez qui se répandait à partir du 13 Août dans tous les médias à sa portée (en vrac et en désordre quelques exemples :TF1,Le Point, Le Figaro , L’Express, BFM, Ouest-France, France3 Auvergne, L’Est républicain ,Libération, Europe1 , RTL …..) répétant à l’envie des formules percutantes apprises manifestement par coeur et donc récitées à l’identique avec une spontanéité toujours aussi étudiée…..le même Wauquiez qui avait été repéré des médias comme “le plus virulent” pour exiger un “devoir d’inventaire”….eh bien oui…il sera absent le 17 Octobre lors de la convention qui répond à sa propre exigence !

Étonnant, non? Pas vraiment !

Revenons un peu en arrière au début 2013: François Fillon n’était plus le bien-aimé des sondages, en revanche la cote de Nicolas Sarkozy ne cessait de grimper chez les militants.
Une interview de L’Express avait donné à Laurent Wauquiez l’occasion de ne plus insulter l’avenir :

“Je serai le premier à m’opposer à un droit d’inventaire qui tournerait à un exercice un peu facile où tout d’un coup certains qui n’ont rien dit pendant cinq ans se mettent à critiquer dans tous les sens.”

Il est allé jusqu’à expliquer que cet inventaire “n’était pas une bonne chose” car cela tournait trop “au jeu de massacre autour de Nicolas Sarkozy” et déclarait même, preux chevalier s’il en est , “si le droit d’inventaire ça veut dire critiquer la personnalité de l’ancien président je serai le premier à me mettre en face”.

Entre temps…une mise en examen de Nicolas Sarkozy qui compromettait son éventuel retour en politique, un divorce consommé dès le printemps avec François Fillon qui ne le choisissait pas pour le représenter en Haute-Loire en lui préférant, dit-on, son suppléant…. Voilà du coup notre “Escalator” (Le Canard enchaîné) en devoir d’organiser un éclatant retour à la lumière des projecteurs médiatiques pour prendre la route vers le but suprême en réitérant “Je ne m’interdis rien, pas même pour 2017! “

A partir du 13 Août ce fut donc un florilège de déclarations percutantes avec en apothéose l’ascension du Mont Mézenc, son Solutré à lui. “Dé-com-ple-xé ! Et ambitieux . ” (Libération) ” Nous avons un devoir d’inventaire à faire pour tirer les leçons de l’avenir ! ” (Au passage…je cherche encore en vain le sens littéral ou figuré de “tirer les leçons de l’avenir”) 

Le bilan du quinquennat , selon Wauquiez, n’est guère flatteur pour Nicolas Sarkozy : “La crise ne peut servir d’alibi pour des réformes à moitié faites”. Ou encore : “La réformette dans un système sclérosé est insuffisante.” Wauquiez aurait dû consulter les oracles et prévoir le non-lieu prononcé au bénéfice de Nicolas Sarkozy….mais, comme il est adepte malgré tout du principe de précaution et assez intelligent (mais si, mais si !) pour se donner des apparences, il avait pris les devants et s’était accusé lui-même avec une lucidité touchante: “J’étais en charge de la réforme professionnelle et ça a été un échec.”

C’était habile de cautionner ainsi son exigence, reconnaissons-le, mais pas suffisant pour effacer le si juste trait du Canard enchaîné:

“Petit bras, l’éternel premier communiant du Puy-en-Velay pas à la hauteur”, accompagné d’un conseil: “Il faudrait que Wauquiez s’invente une guerre. Une vraie, pas seulement une guéguerre minable à l’UMP genre petit tacle à Sarko, une pichenette à Fillon ou un coup de pied de l’âne à Copé.”

Il faudrait….mais en est-il capable cet homme qui ne s’assume qu’en paroles, s’accroche par intérêt, se dérobe devant la difficulté et fuit devant l’obstacle ? En est-il capable cet homme qui juge, avance ou recule en fonction d’une mise en examen ou d’un non-lieu, lui qui n’est fidèle à rien ni à quiconque, lui qui se détermine au rythme des sondages tout en oubliant celui de l’IFOP qui le remettait à sa juste place en Juillet dernier avec seulement 3% des personnes interrogées pour l’imaginer à l’Elysée. Personnellement j’en doute….

Pourtant il y a au moins une personne qui croit en lui…pour 2027 , et c’est la journaliste Anna Cabana qui nous le révèle dans “Le télégramme” (RENOUVEAU du 3 au 9 Octobre 2013). Qui ?….MAM ! Mais oui ! Michèle Alliot-Marie ! Elle dit scruter “ceux qui, dans son camp, se rêvent en présidentiables” et celui qui a “sa préférence, c’est Laurent Wauquiez”. “Il est le plus intelligent de sa génération” ” C’est celui que j’essaie de pousser”….. Elle ne le trouve cependant “pas assez calculateur” , “encore un peu gamin” et “parfois maladroit”.

MAM ajoute “Je me suis rarement trompée sur les hommes. Laurent est différent des autres. Je lui ai dit : Tu peux te faire élire président en 2027.” Pour ma part j’ignorais que MAM avait un jugement si sûr sur les hommes et uniquement par charité j’ai retenu un grand éclat de rire ! Néanmoins , comme j’ai l’âge d’être son petit-fils, je lui dis gentiment : ” Mam, Mammie…tu devrais voir le docteur des yeux ! “

 

Déjà une remarque sur cet article

  1. Daniel pilotte dit :

    Pourquoi tant de mépris contre monsieur Laurent wauquiez et si vous evoquiez la trahison du centriste monsieur Bayrou president du modem et des élus de se parti et de l U D I préférant lors de la présidentielle de 2012 voter pour hollande que pour Nicolas Sarkozy les quotidiens comme ; le monde , libération ou le canard enchaîné ceux sont des quotidiens prônant des inepties sur les politiques du centre-droit …..jusqu au front national si j avais le choix entre un candidat socailiste et un candidat front national je préfère mettre dans l urne un bulletin Front national n en déplaise a certains et certaines personnes osent parlé de la dictature des syndicats , des casseurs d extrême gauche et de leur propos indigestes .

Laisser un commentaire