/>

Dominique Bertinotti : nouveau visage de l’arrogance socialiste

Rédigé par lateigne (24actu) le 17 octobre 2013.

Crédit photo : Ségolène Royal (CC)
Crédit photo : Ségolène Royal (CC)

Crédit photo : Ségolène Royal (CC)

Dominique Bertinotti ? Jusqu’à son interview hier dans Le Figaro, les Français n’avaient pas idée de qui pouvait être cette bonne dame. Ministre de la Famille (magie de la parité), elle avait réussi le tour de force de rester totalement invisible en dix-huit mois de fonctions ministérielles et malgré un débat animé sur le mariage homosexuel… avant qu’elle ne gâche cette belle discrétion en offrant un éloquent récital de catéchisme progressiste.  La morgue et l’arrogance en prime.

Avec cette conviction que seules peuvent avoir les bourgeoises encanaillées aux idées du Progrès, Dominique Bertinotti a donné hier une leçon magistrale de novlang socialiste et de dogme progressiste. Tant pis si les mots sonnent creux derrière des concepts absurdes portés comme des étendards :

“Je ne suis pas dans la défense de la famille, mais dans la promotion des familles. Aujourd’hui, il y a des modèles familiaux que nos concitoyens ont créés eux-mêmes. La meilleure des promotions, c’est de tenir compte des réalités des familles d’aujourd’hui et de dire comment la société leur reconnaît une place. Le but n’est pas tant de créer de nouvelles situations que d’entendre les évolutions de la société.”.

Par la bêtise crasse qui suinte de chacune des phrases, l’interview mérite d’être lue dans son intégralité et des retranscriptions partielles ne peuvent pas pleinement rendre hommage à la pensée de Dominique Bertinotti. Autant Christiane Taubira partage le même projet de société délirant que Mme Bertinotti, autant nul ne peut nier qu’elle le porte avec autrement plus de talent, de brio et de cohérence intellectuelle.

Essayons tout de même de toucher du doigt certaines des thématiques évoquées dans cette interview. La Manif pour Tous est traitée avec l’arrogance et le mépris qui caractérise la ligne officielle du gouvernement. La ministre, qu’on a du mal à s’imaginer over-booké, lâche avoir proposé à l’association de “rencontrer son directeur de cabinet”… Avec combien d’associations LGBT qui ne représentent qu’elles même Mme Bertinotti a-t-elle déjeuné depuis sa nomination ?

Mais ce n’est pas tout. La Manif pour Tous est implicitement accusée de vouloir être “victimisée” et de ne pas être “très républicaine”… En somme la petite musique diabolisatrice jouée depuis le début du mouvement populaire et apolitique contre cette loi qui redéfinit les normes de la famille. Les Français ne s’y trompent guère.

Dominique Bertinotti nous offre ensuite une jolie récitation sur les inégalités hommes-femmes pour tenter de nous faire avaler la théorie du genre que le gouvernement prépare en douce. Dans un style tout empreint d’hypocrisie socialiste elle tente également d’éteindre le feu qui couve sur la GPA et PMA… tout en se mettant du côté du Bien et du Progrès :

“Sur le fond, en ce qui concerne la PMA, je pense qu’il vaut toujours mieux encadrer juridiquement des situations qui existent déjà. Le but n’est pas tant de créer de nouvelles situations que d’entendre les évolutions de la société.”

Déjà 9 remarques sur cet article

  1. amazonia dit :

    LE GOUVERNEMENT DE “”J’EN MARQUE ZERO “”
    le grand zoo ! en libre circulation sur les routes de France .
    la pratique du grand écart ? du centre gauche a l’extrême gauche . L’arrogance socialiste ? Plus dure sera la chûte . Les socialistes n’ont pas besoin des opposants de droite pour se détruirent ! les socialistes ils se tirent dessus entre eux !
    PAUVRE FRANCE . dirigé par des 0+0 = la tête a zéro .

  2. Paul Emiste dit :

    Que la gôche?! Essayez d´écrire un message comme quoi la famille c´est un papa une maman et des enfants sur le blog du “Figaro” vous serez “refusé” systématiquement.
    Même ceux qui devraient défendre les valeurs familiales ne le font plus.
    La décadence n´est pas en marche mais elle court.

  3. Daniel pilotte dit :

    Madame dominique bertinotti est l image de l arrogance socialiste elle est imbu de sa personne et l ego de sa personne elle refuse le dialogue avec l ensemble des personnes ne partageant pas son idéale qui se trouve être pitoyable ou Bien elle invective les hommes et les femmes qui ont le courage de la contredire par conclusion elle préfère le monologue .

  4. Damdam dit :

    C’est vrai, depuis que la loi est passée, je ne reconnais plus ma famille. Je suis perdu.

    Alors en plus si les femmes commencent à se plaindre de gagner 20% de salaire en moins que les hommes, où va aller la société ?

    Je vous le demande !!

    Ils ont vraiment tout foutu en l’air….

    • Doum-doum dit :

      “Si les femmes commencent à se plaindre de gagner 20% de salaire en moins que les hommes…”

      T’inquiète, c’est reverser en pension après divorce. Et puis t’as raison, femme au foyer, c’est dégueulasse pour la condition féminine ! Mais vu combien ça coûte une nounou, qu’il faut lui refiler une paye, heureusement qu’il y a encore des femmes pour préférer passer tout leur temps au travail qu’avec leurs gosses. Faut croire que celles-là gagnent un peu plus que le SMIC, ou alors qu’elles ont trouvé un super bon parti à marier !

      Tiens, j’te parie que si dans le couple monsieur gagne moins que madame, ce qui n’est pas exclu malgré tes statistiques à la con, c’est monsieur qui fait la nounou… Mais de là à toucher une pension après le divorce, à conserver la garde des enfants, etc. Faut pas rêver.

      L’égalité des droits et les droits de la femme, c’est pas tout à fait la même chose, connard !

      Mouahaha

  5. Urbon dit :

    Pour résumer, Madame la ministre de la Famille a dit : La famille, je n’en ai rien à foutre, faites en ce que vous voulez, je cautionne. Bon, très bien, à quand la reconnaissance de la polygamie alors ?

    Hypocrisie, comme toujours. La famille reste la Famille dans sa petite tête de piaf, c’est juste les membres de la famille qui ont la possibilité de s’inventer un genre sexuel qu’ils n’ont pas, y compris les enfants…

    Sous entendu : “Mon corps, j’en fais ce que je veux, il m’appartient et il n’a pas à subir le carcan idéologique et moral du sexisme patriarcal et religieux”.

    Parce qu’avoir un sexe plutôt qu’un autre, naturellement, c’est la faute du patriarche. L’imagination est plus forte que la réalité, si on le veut vraiment très fort. Et le patriarche fait chier à rappeler que non, au contraire, la réalité est ce qui revient toujours quand on s’efforce de l’ignorer !

    Bientôt on aura un ministère de l’idéologie athée et asexuée, dit aussi ministère éthique.

    L’éthique, personne ne sait ce que c’est, mais tout le monde veut croire que c’est l’idée naturelle et personnelle qu’on a de la morale, sans que jamais aucun esprit de coercition ne s’exerce. En fait, l’éthique et la morale, c’est juste la même chose !

    Ethique = philosophie (ou science) de la morale. Comité éthique = Comité scientifique débattant de morale. Enseignement éthique = Enseignement moral dont les valeurs sont celles du corps enseignant exclusivement (une bande de gauchiste en réalité), mais pas celle des parents !

    Les parents, les membres de la famille, apprennent aux enfants la sexualité, selon la morale de leur parents, de leurs grands parents, etc. L’école repasse derrière au nom de l’éthique pour enseigner le contraire, avec la bénédiction du ministre. C’est ça l’éthique en novlangue, rien d’autre !

    Un Ministre de la Famille qui s’oppose aux valeurs ancestrale de la famille, soi disant pour le bien de quelques illuminés, et qui appelle ça progrès histoire de se donner une contenance, c’est la classe quand même !

    On voit mal ce que le progrès vient faire la-dedans… Renier son sexe, parce qu’on veut conserver l’espoir d’une autre sexualité possible, c’est le progrès ? C’est juste une putain de psychose .

    • Damdam dit :

      Perso, mes parents et grands parents m’ont toujours inculqués qu’il fallait que je fasse et que je me comporte mieux qu’eux.

      Tes valeurs ancestrales…sont ancestrales.

      • Doum-doum dit :

        On a dit mieux, on a pas dit pire, espèce de gauchiste ignorant et prétentieux.

        Tes parents auraient mieux fait de t’apprendre la différence entre ce qui est bon et ce qui est mauvais, puis de te laisser de débrouiller avec, parce que t’as comme un léger retard en matière de développement psychomoteur. Les valeurs ancestrales, il y a quelques générations qu’elles sont corrompues déjà et ça ne va pas en s’arrangeant.

        Quand ça marche pas, c’est que ce n’est pas bon, c’est que c’est mauvais. Quand le communisme a échoué un peu partout dans le monde par exemple, pendant un siècle, avec bien des atrocités, faut vraiment être le dernier des demeuré pour se construire tout un discours de justification comme quoi le communisme est bon pour la société, mais que la société n’a toujours pas compris ce qu’était le communisme en vérité. Même les enfants des communistes conviennent, en général, que c’était une catastrophe. Mais toi, naturellement, toi, t’es le seul a voir compris la véritable essence du communisme…

        Faire mieux dans la débilité, sans chercher midi à quatorze heure, c’est faire pire dans l’intelligence. Remets ta pendule à l’heure ou reste dans ta débilité et assume-là, comme quoi t’es un bon à rien et que tu as besoin qu’on travaille à ta place, mais arrête de péter plus haut que ton cul.

  6. Boulba dit :

    Cette pôvre ministre de la famille… qui s’est fait trahir dans sa propre famille PS par un vote ethnique et truqué (selon elle !) de Ghali lors des primaires socialos de Marseille .

    Décidemment ce PS est aux abois.

Laisser un commentaire