Re´zo Re-Trop c’est trop

Rédigé par BastienS le 05 novembre 2013.

ecotaxe

ecotaxeRe´zo Re. “Trop c’est trop”. Après le succès de la manifestation de samedi à Quimper, la révolte des bonnets rouges bretons gagne du terrain et cristallise le mécontentement ambiant.

Les gaulois de Goscinny et Uderzo avaient leur potion magique. Les bretons ont leur bonnets rouges. La grogne qui tonne à l’ouest du territoire n’a pas fini de progresser.

Ayant majoritairement fait confiance au candidat socialiste en 2012, les bretons se sentent désormais trahis. Une trahison faisant de cette région le symbole du mécontentement fiscal, social, syndical et désormais politique. Les signes de cette tempête s’accumulent et s’intensifient jour après jour empêtrant Hollande dans un bourbier qu’il n’a pas vu ou voulu voir venir.

Les portiques ecotaxe tombent les uns après les autres. Deux d’entre eux viennent de tomber ce week end faisant de cette “gabelle” moderne un véritable château de cartes qui perd de son équilibre.

Ensuite le succès de la manifestation à Quimper samedi est indéniable. Le 2 février 1969 sur la même place, le général De Gaulle, dans le dernier discours qu’il prononça en public en tant que chef de l’état, déclarait que “Quimper (était) le cœur, l’esprit, l’âme de notre Bretagne”. Ce fut également ce jour là qu’il confirma le plan routier breton, qui dota l’ensemble de la Bretagne de voies routières gratuites. Aujourd’hui ce principe visant à désenclaver la région est remis en cause. Taxer les transports routiers mettrait à mort le système agricole breton et la Bretagne toute entière. La Région tire sa force de l’agroalimentaire qui représente plus de 30% de ses emplois. Mais l’ouverture des frontières issue de la mondialisation achève un peu plus chaque jour la Bretagne. À la concurrence des pays à bas salaires et de leur dumping social vient désormais s’ajouter la division par la moitié des aides européennes en faveur de l’agriculture bretonne.

La suspension de l’écotaxe entendait apaiser les tensions. Mais à l’heure où j’écris ces mots, les grilles de la sous préfecture de Morlaix viennent de tomber sous les coups des salariés de Tilly-Sabco. Confirmant un peu plus mon idée que le vent breton soufflera plus loin que Rennes.

La formule de Pierre-Jakez Hélias a tout sens aujourd’hui : “Le breton a prouvé sa force et sa nécessité en durant. C’est tout.”

Kenavo

Déjà 13 remarques sur cet article

  1. Damdam dit :

    J’aime bien les gens qui parlent au nom des bretons.

    J’habite dans le finistère et je côtoie autant des agriculteurs, des plombiers et autres…

    Quimper est d’abord très très loin d’être le coeur et l’âme de la bretagne actuelle.
    Surtout une ville de bourges et de touristes.
    Le choix de cette ville quand on connaît la bretagne montre bien la portée politique du mouvement.

    Ensuite, il y un énorme contresens.
    La France a poussé les agriculteurs bretons dans un schéma industriel foireux, ce qui a pourri l’environnement de nitrates et d’algues vertes, et les a obligé à se coller des emprunts démesurés.

    Quand on voit “Super U supporte les agriculteurs bretons”, ou Carrefour, Leclerc, etc… On se marre, ce sont les premiers à les étrangler.

    Ces agriculteurs sont pour certains subventionnés jusqu’à 75% par l’europe.

    J’ai deux amis proches agriculteurs.

    L’un élève 20 000 poulets dans un batîment entièrement fermé.
    Il me dit que jamais il ne mangerait les poulets qu’il élève.
    Il a un emprunt sur le dos et n’arrive pas à le rembourser.

    Un autre ami élève des cochons labellisés en nombre réduits, fonctionne en circuit court, a des clients, et s’en sort plutôt très bien. Il est pour l’écotaxe.

    De plus, les distributeurs, qui possèdent les transports, sont loin de payer leur dû pour l’entretien des 4 voies.

    Je fais le tour entier de la bretagne toutes les deux semaines, les routes sont de plus en plus abîmées.

    Les manifestations contre l’écotaxe montre les soubresauts d’une ancienne génération, fonctionnant encore selon un schéma de nature économiquement et physiquement illogique.

    Ces manifs sont loin de faire l’unanimité en bretagne. Les plus critiques sur ce mouvement étant des bretons.

    Donc les poncifs sur les bretons et leur caractère…c’est pour ceux qui n’y habitent pas.

    • KillerDeTrolls dit :

      Moi, ce que j’aime bien, c’est la manière de récupérer un mouvement qui n’en demandait pas tant…

    • Max dit :

      Oui Damdam, pour une fois je suis pas loin de partager ton opinion. Mais je ne peux que repéciser ce que j’avais dit hier:

      “Les agriculteurs bretons ont tout simplement été obligés d’obéir, pour survivre, à une politique agricole productiviste irresponsable imposée par l’Europe et ses valets de l’UMPS depuis 30 ans, et mise en œuvre par le Crédit agricole et la FNSEA.

      Alors accuser les agriculteurs d’être responsables…cela évite de s’interroger sur les aberrations de l’Europe, de sa PAC et des gouvernements français qui l’ont mis en œuvre…..”

      Ceci étant l’écotaxe n’est que le catalyseur d’une révolte due à la surimposition fiscale délirante des socialos.

      Et il est vrai que voir l’UMP tenter de récupérer les bonnets rouges, alors que c’est elle qui a institué cette taxe, en filant en plus une rente de situation à un consortium privé Ecomouv, en dit long sur l’irresponsabilité de l’UMP, comme du PS

      • Damdam dit :

        Enfin contrairement aux ouvriers, certains (pas tous évidemment) agriculteurs sont très riches et sont de très grands propriétaires.

        • Pierre dit :

          En bretagne, très peu (et certains ne gagnent même pas un smic pour un travail délirant, voir aussi les suicides…) contrairement aux grands céréaliers ou betteraviers de Beauce, Marne, etc…qui ont toujours été favorisés par la PAC productiviste de Bruxelles…

  2. Muriel dit :

    Hé oui l’Europe et la mondialisation continuent à faire des ravages dans tous les secteurs de l’économie française…..et les socialos jettent de l’huile sur le feu !

    A quand la fin de cette hérésie ?

  3. Libertad dit :

    L’Ecotaxe: un bon exemple de la collusion UMPS !

    Les socialos, dans leur délire irresponsable d’impositions tout azimut, prennent de plein fouet le retour de bâton citoyen.

    Et ce n’est que justice.

    Mais il est paradoxal de voir l’UMP récupérer en partie les “bonnets rouges” pour aller négocier avec le gouvernement alors que c’est justement cette droite qui avait créé l’écotaxe , suite au Grenelle de l’Environnement de Borloo.

    Et le comble du scandale est atteint avec le gouvernement Fillon , Koscuisko-Morizet en tête, qui a octroyé à une société privée Ecomouv’ (consortium Benetton, Goldman Sachs, Thalès et SFR !!) la collecte du 1 milliard que devait rapporter la taxe en se gardant 250 millions/an !

    Du jamais vu, mais un cas typique d’incompétence partagée UMPS !

  4. amazonia dit :

    scandale de l’écotaxe ! TAXES POUR LES AUTRES PAYS UE ?
    OUI TAXES POUR TOUS LES CAMIONS ETRANGERS OUI
    TAXES POUR LES CAMIONS FRANCAIS = NON .
    SCANDALE ET CONFLITS D’INRERETS des multinationales UE ?
    LES BENETTON /GOLDMAN SACHS collectent l’impôt français!
    TALES ET SFR ? EMPOCHENT 20% DE RECETTE DE LA TAXE ?
    ECOMOUV’ = Consortium d’entreprise mener par le groupe Autostrade per l’italia
    48% = FOND D’INVESTISSMENT SINTANIA =propriété Benetton :
    entre magouilles et conflits d’intérêts des multinationales
    DE L’UNION EUROPEENNE .
    SCANDALE . LES MULTINATIONALES FOND EUX MEMES LES LEVIERS POUR DETRUIRE NOTRE PAYS LA FRANCE .
    GOLDMAN SACHS ? L’équarisseurde peuple A QUI PROFITE L’écotaxe = ECOMOUV’ les banquiers qui ont provoqués eux mêmes LA CRISE .
    TAXE EN FRANCE ? POUR TOUS LES CAMIONS
    SAUF POUR LES CAMIONS FRANCAIS ; ETRE MAITRE CHEZ NOUS ET FAIRE PAYER CEUX QUI PASSENT CHEZ NOUS ./

  5. Emcé dit :

    Et il avait raison, le giec lui mm a reconnu qu’ il n’avait aucune preuve de ce fait mais qu’ il restait sur ses positions “au cas où”

  6. Daniel pilotte dit :

    La révolte des bonnets rouges est légitime l installation des portiques est une véritable ignominie l ecotaxe est une taxe mettant en péril la pérennité des entreprises et des emplois puisque cela concerne l ensemble du territoire français .

Laisser un commentaire