Troisième révolution industrielle : piège à bobos déconnectés

Rédigé par observatoire de lenergie le 08 novembre 2013.

jeremy_rifkin
Photo : Oesterreichs Energie

L’économiste Jeremy Rifkin connaît un franc succès depuis la sortie de son livre utopique, La troisième révolution industrielle, où il explique très sérieusement que les progrès technologiques vont nous permettre de continuer à bénéficier du confort moderne tout en arrêtant de consommer de l’énergie fossile ou nucléaire. Un attrape-bobos que beaucoup prennent au sérieux malgré un total déni des réalités technologiques.

Fort du succès de son livre, Jeremy Rifkin se fait désormais payer grassement, pour donner des conférences et expliquer comment nous allons tous vivre dans un monde parfait, sans pollution, sans risques, mais surtout sans sacrifices. Parfois, ces prises de parole se font aux frais du contribuable, comme dans le Nord-Pas-de-Calais, où le conseil régional lui a versé 350.000 pour une conférence (certains rêvent d’un monde parfait où les collectivités locales cesseraient de dilapider l’argent public)…

Comme l’a expliqué à merveille Bertand Cassoret, un scientifique sérieux atterré par le crédit accordé aux thèses surréalistes de Rifkin, le succès de ce dernier s’explique par la lâcheté des dirigeants politiques :

Le discours de Jeremy Rifkin plaît aux politiques parce qu’il est optimiste et fait rêver. Il est plus facile de gagner les voix des électeurs en vantant la troisième révolution industrielle qu’en étant pessimiste. Mais il s’agit bel et bien d’une utopie. Nos politiques semblent connaître bien mal tous ces problèmes pour être prêts à y croire.

Sans doute pensent-t-ils plus ou moins consciemment que les progrès technologiques futurs apporteront des solutions, mais c’est ignorer que presque tous les « miracles » accomplis par la technologie (voler, marcher sur la Lune, décupler les rendements agricoles, remplacer des organes humains, communiquer d’un bout à l’autre de la planète…) n’ont pu voir le jour que grâce à une consommation toujours plus importante d’énergie.”

Et le chercheur de démonter un par un les 5 piliers de la théorie de Rifkin :

-Remplacer les hydrocarbures (pétrole, charbon, gaz…) et le nucléaire par les énergies renouvelables : Absurdes ! Mêmes les écolos extrémistes qui souhaitent que l’on sorte de ces deux types d’énergie savent qu’il n’est pas techniquement possible de le faire sans diminuer d’au moins 50% notre consommation énergétique.

-Transformer les logements : impossible ! Il faudrait 25 millions d’éoliennes individuelles pour produire 20% de la consommation actuelle d’électricité française, qui représente elle-même 25% de la consommation énergétique totale… Même problème pour les panneaux photovoltaïques : il faudrait 50 millions de toits de 20 m² de panneaux pour produire 20% de la consommation nationale actuelle.

Bertand Cassoret continue ainsi de prouver l’absurdité de tous les arguments de Rifkin, en s’appuyant sur les véritables chiffres et non sur ses rêves. Un exposé passionnant que nous vous invitons à aller lire et qui montre comment un utopiste sans connaissance aucune des réalités technologiques peut faire gober sa théorie utopique à bon nombre de personnes.

Le scientifique conclut sur les besoins en énergie dans notre civilisation :

Moins d’énergie, c’est moins de transports, moins de machines et moins de chaleur, c’est donc inévitablement plus de travail, plus de pauvreté, de tâches ingrates, moins de confort, de loisirs, de soins médicaux, de congés, de nourriture, de logements, d’emplois intéressants, de culture, d’éducation, de développement… Il faut s’y faire.

Autrement dit, les hommes doivent faire un choix : soit ils doivent tirer un trait sur leur mode de consommation actuel, soit ils doivent continuer à exploiter les hydrocarbures et le nucléaire, en faisant en sorte de limiter les risques et les dommages pour l’environnement de ces énergies.

On est loin de la vision bisounours proposée dans cette Troisième Révolution industrielle !

Déjà 5 remarques sur cet article

  1. Damdam dit :

    Les voitures consomment moins de carburant qu’avant.
    Elles sont juste plus efficaces.

    C’est d’ailleurs la seule porte de sortie du monde actuel.

    Consommer plus efficacement, donc moins.

  2. Daniel pilotte dit :

    Dire qu il y a des nigauds qui vont croire se bobo il n y a pas que les voitures qui consomment moins le peuple de France voit presque tout les jours que le président socialiste hollande et son gouvernement ont un objectif la création des taxes et des impôts le monde meilleur qu il préconise est une utopie .

  3. Paul Emiste dit :

    Nos politicards devraient avoir un vélo de fonction, ce serait un bon commencement, ou á la rigueur un pousse pousse pour les plus vieux, ça créera des emplois jeunes.

  4. Paul Emiste dit :

    Investisseurs de l´étranger, vous en avez assez de faire du profit, vous avez besoin de challenges afin d´épicer votre petite vie monotone ?
    Venez chez nous !!
    La France, ses syndicats sectaires, ses taxes (jusqu´à 75%!..), sa jalousie maladive envers le succès et le riche (pas le politicard de gôche mais le PDG).
    Avec notre clique de branquignols l´euthanasie économique c´est maintenant !!
    Encore une fois un grand merci au socialisme français, lumière du monde civilisé.

  5. Volkoff dit :

    Stop cette manipulation écologie.
    Depuis le premier sommet de Rio c est vingt ans de décision ruineuse.
    La crise dévoile les mensonges pseudo scientifiques, sur le réchauffement de notre planète.
    Des milliards d euro gaspillés chaque année au point d handicaper lourdement le développement économique de notre pays et de l Europe.

    La Fin de cette idéologie est arrivé

Laisser un commentaire