/>

Eric Freymond, « l’artiste normal » qui se paye notre tête ?

Rédigé par sachab (24actu) le 07 décembre 2013.

filippetti_brunel

filippetti_brunelLes charlatans pullulent en ces temps de communication à outrance où le buzz est beaucoup plus privilégié que le fond. Le monde politique est devenu une caricature de ce point de vue. La sphère artistique n’est pas épargnée et il suffit de faire un « happening » ou mettre une croute sur Twitter pour se voir auréolé d’une éphémère gloire. Se payer la tête des électeurs et des badauds est aujourd’hui une poule aux œufs d’or qu’exploite un pseudo artiste de l’acabit d’Eric Freymond.

Après les politiciens véreux qui occupent le devant de la scène pour s’en mettre plein les poches en coulisses, il est temps de dénoncer un autre type d’olibrius qui commence à prendre une place beaucoup trop importante. Il s’agit de petits malins qui n’ont qu’un seul talent. Celui de savoir faire parler d’eux pour des raisons imméritées. Certains se souviennent peut-être de la pauvre Rebecca Black qui chantait si mal qu’elle eut son moment de célébrité en 2011. Etre un cyclotron devient la carte d’accès à la reconnaissance médiatique. Pathétique.

Dans un style un peu différent, mais tout aussi lamentable, on retrouve Eric Freymond, le « plasticien du silence » qui fait son beurre en surfant sur le silence comme un art. Il fallait y penser, mais seuls quelques boit-sans-soif du calibre de Freymond sont en mesure de penser à de telles inepties. Monsieur s’épanche dans les médias avec parcimonie pour entretenir le mystère – ou plutôt pour éviter d’en dire trop sur la manière dont cet « artiste normal » se paye la tête des gens qui prêtent une attention quelconque à son art du silence.

Quand Eric Freymond assure que l’art n’est jamais apolitique

Dans une interview, l’artiste aux 2 500 silences et à LA bêtise bien ancrée affirme que l’art n’est jamais apolitique et se permet le luxe d’insulter les ectoplasmes auto-proclamés artistes (qui désirent ne) pas se positionner. Rassurez-vous Monsieur l’artiste. Les ectoplasmes ne sont jamais très loin (il suffit de se regarder de près) et les Français auront compris que tous les amiraux de bateau-lavoir de votre genre vivent aux crochets de l’Etat grâce à des subventions généreusement versées par les pouvoirs publics. L’Europe est en faillite, mais continue de nourrir des bouches inutiles avec les impôts de citoyens devenus des vaches à lait.

Le pire c’est que les horreurs issues des cerveaux malades de ces pseudo artistes sert à diffuser la propagande immonde de certains réseaux politico-culturo-économiques qui méprisent le beau, le vrai et le juste. Alors oui, quand on est subventionné à tour de bras pour continuer des délires qui n’ont d’artistique que le nom, il est certain qu’on peut faire de l’art politique. Un « art » marqué du sceau de la gauche la plus irresponsable que l’on nous sert matin, midi et soir dans les médias.

Déjà 8 remarques sur cet article

  1. damdam dit :

    Oui,
    Ou comment insulter sans aucun argument valable…

    John Cage a déjà composé sur le silence. Le but était clairement politique dans le sens large du mot.

    Il aura marqué l’histoire comme Duchamp à la peinture.

    C’est malheureux de devoir rapporter ces références dans un commentaire…

    Tout art est politique car il s’inscrit toujours dans le rapport aux autres.

    Le beau, le juste, le vrai ne signifie rien à part l’affirmation peremptoire de choix artistiques particuliers.

    L’artiste est un chercheur dont le but est d’abord de fomuler les bonnes questions…

    Ce dont l’auteur de cet article semble, pour le moindre gramme, incapable.

  2. Paul Emiste dit :

    Comme j´aimerais que nos bons socialos-communistes, Harlem Désir en tête, deviennent des adeptes de ce monsieur, nous aurions droit á beaucoup moins de conneries.

  3. katlen dit :

    Aurais t-on en France des Gauchos intelligents..avec une cervelle qui pense , qui est sans taches, travailleurs, honnetes, protecteurs de la famille et respectueux des Francais…Ce n est pas dans l air du temps est-ce que cela a deja exsister on en doute…

  4. minable mais digne dit :

    “avoir des Gauchos intelligents”,…. basiquement cela est impossible, car l’intelligence necessite (en autres) :

    – un regard lucide sur la situation vecue,
    – un esprit critique sur ses actions, (la moralite va avec)
    – etre flexible et s’adapter au monde qui change.

    ….bref, cela est impossible avec des dogmatiques ou opportunistes (gauche et droite confondue).

    Conclusion : il faut fermer l’ENA et remercier ses profs.

  5. Daniel pilotte dit :

    Si d un seul coup il ridiculisait hollande , ayrault et tout les ministres du gouvernement de la gochiasse sectariste il ferait l unanimité avec le peuple .

  6. amazonia dit :

    HOMMAGE A MENDELA EN AFRIQUE DU SUD ?
    Hollande arrive avec son boulet au pied , sa sorcière bien aimée et son gd chapeau noir . Toujours plus ridicule la 1er sorcière de France avec ou sans chapeau NOIR . Réunion des femmes /maitresses / concubines / pour la gd friperie parti.
    Un gd circus politicus !
    LA TRIERWEILER = amis et copinne des artistes BOBOS GAUCHE
    le mauvais goût ! qui coûte cher a LA FRANCE .

  7. […] artistique qui toucherait un monde culturel à la recherche d’un nouveau souffle. Eric Freymond veut se faire un nom, mais casse les codes de la célébrité. Pas de chaîne Youtube, pas de […]

  8. […] norme. Si certains considèrent que par cette pensée, et par son art pour le moins original, Eric Freymond se contente de « se payer notre tête », il reste difficile de contredire ce point de vue sans donner soi-même une dimension politique à […]

Laisser un commentaire